L’automobile sportive est-elle présente à Genève en 2018 ?

Il n’y a pas que le chocolat en Suisse. Il y a aussi un pilote-cuisinier, mais ça… on s’en fiche. Faisons plutôt un petit tour d’horizon (non exhaustif) des sportives thermiques présentées lors du traditionnel et incontournable Salon Automobile de Genève.

Ferrari 488 Pista

A chaque génération de Ferrari V8, nous avons droit à une version dédiée à la piste. Modèle parfait pour le gentleman driver qui arrive au circuit avec sa 488 Pista, et peut limer le circuit sans changer de véhicule. Elle est dotée du moteur V8 le plus puissant jamais sorti des lignes de Maranello avec 720 ch, d’une aérodynamique plus poussée, d’un gain de poids de l’ordre de 90 kg et des réglages spécifiques.

Ferrari 488 Pista, 3/4 arrière

Ferrari 488 Pista, 3/4 avant

Lamborghini Huracán Performante Spyder

Parce qu’une version fermée ne suffisait pas, Lamborghini nous gratifie d’une version découvrable. Certainement le sèche cheveux le plus performant qui soit. La salle des machines est toujours bien remplie avec l’excellent V10 5.2L de 640 ch. Le cahier des charges est simple, on prend une Huracán Performante et on découpe le toit en limitant la prise de poids. De quoi faire des chronos torrides sur circuit avec les cheveux aux vents… ou, malheureusement, se pavaner et sécher son brushing dans les rues d’une Principauté.

Lamborghini Huracán Performante Spyder, 3/4 avant

Lamborghini Huracán Performante Spyder, 3/4 arrière

Porsche 911 GT3 RS

Enième itération de la 911, certainement la dernière pour cette génération de 911 (991). La 911 GT3 RS, forte de 520 chevaux atmosphériques, est une pistarde confirmée avec son châssis sport aux réglages affinés. Niveau design, on retrouve tous les attributs des 911 dédiées à la piste : prises d’air qui avaleraient une Boxster toute crue, aileron surdimensionné servant de table de camping lors les pique-niques en bord de piste ou encore ailes tellement élargies que Kim Kardashian en a des complexes. Bref, aucune surprise à Genève de ce côté-là.

Porsche 911 GT3 RS, 3/4 avant

Porsche 911 GT3 RS, 3/4 arrière

Mercedes AMG G 63

Ou comment mettre un V8 4.0L de 585ch dans un cube sur roulettes. Tout est nouveau sauf la ligne qui reste fidèle au modèle original, pour notre plus grand plaisir.

Mercedes AMG G 63, 3/4 avant

Mercedes AMG G 63, 3/4 arrière

Mercedes AMG GT 4 portes 63S

Nouvelle venue dans la gamme AMG, la GT 4 portes est animée, en version 63S, par un « petit » V8 teuton de 639 chevaux revendiquant 315 km/h en pointe et 3,2 sec pour le 0 à 100 Km/h malgré un poids flirtant avec les 2 tonnes.

Mercedes AMG GT 4 portes 63S, 3/4 avant

Mercedes AMG GT 4 portes 63S, 3/4 arrière

BMW Concept M8 Gran Coupé

Continuons dans la finesse germanique (« Ich liebe dich, Genf! ») avec BMW qui, cette année, sort l’artillerie lourde afin de rivaliser avec les cousins AMG et Audi Sport (RS et compagnie). Essai de style annonciateur de la future série 8 du constructeur munichois, le Concept M8 Gran Coupé en impose. Sortie prévu en 2019 avec un V8 de plus de 600 ch.

BMW Concept M8 Gran Coupé, 3/4 avant

BMW Concept M8 Gran Coupé, 3/4 arrière

McLaren Senna GTR

Certainement le modèle le plus spectaculaire de ce salon de Genève. Une ligne, dictée par la course, à couper le souffle. On aime ou pas, mais elle ne laisse pas indifférent (comme la Vega Missyl). Moulin V8 de 4.0L produisant 825 ch plaqués au sol avec des ailerons avant et arrière actifs qui génèrent 1000 kg d’appui aérodynamique ! Autant vous le dire tout de suite, on n’en croisera pas tous les jours (sauf dans les Emirats) car ce modèle est limité à 75 exemplaires, forcément dédiés à la piste (ou aux rues de Londres)…

McLaren Senna GTR, 3/4 avant

McLaren Senna GTR, 3/4 arrière

 

Aston Martin Valkyrie AMR Pro

Il s’agit là de la version extrême dédiée à la piste de la déjà extrême Aston Martin Valkyrie. Issue de la collaboration entre Red Bull Racing (Adrian Newey principalement) et Aston Martin, cette bête de course est propulsée par un duo V12 6.5 L + système ERS pour revendiquer une puissance cumulée d’environ 1 100 ch… Et ça ne s’arrête pas là, car ils ont fait rentré le tout dans un package de plus ou moins 1 000 kg. OMG !

Aston Martin Valkyrie AMR Pro, 3/4 arrière

Aston Martin Valkyrie AMR Pro, 3/4 arrière

Bugatti Chiron Sport

Il s’agit d’une variante en jogging de la Bugatti Chiron. Cette Sport a les mêmes valeurs de puissance et de couple que la Chiron « normale », soit 1 500 ch et 1 600 Nm de couple pour son W16 8.0 L quadriturbo. Les gains ne sont pas sous le capot mais proviennent, plus subtilement, d’un châssis affûté par une perte de poids et divers réglages la rendant plus apte à limer la piste.

Bugatti Chiron Sport, 3/4 arrière

Bugatti Chiron Sport, 3/4 arrière

Toyota GR Supra Racing Concept

Concept de course préfigurant le prochain modèle Supra « citadin » du constructeur Toyota. Pour le moment, concernant sa motorisation ou ses performances, le mystère reste entier (et antillais).

Toyota GR Supra Racing Concept

Toyota GR Supra Racing Concept

Alpine A110 Pure & A110 Legende

La célèbre marque française renaît de ses cendres. Après les premières livraisons des modèles First Edition, Alpine lève le voile sur sa gamme. Toujours le même moteur 4 cylindres de 252 ch et un poids contenu pour l’expansion de la lignée d’Alpine modernes Pure et Légende sont les noms évocateurs choisis par le phoenix automobile français. La Pure pour un plaisir simple avec des éléments de confort réduits au maximum, et la Légende pour un esprit GT avec tout ce qu’il faut pour se sentir bien.

Alpine A110 Pure

Alpine A110 Legend

Ne les appelez plus Seat Cupra, mais CUPRA

Seat émancipe sa gamme Cupra pour que cette dernière devienne un marque à part entière. Et voici donc les premiers modèles badgés Cupra : l’Ateca et l’Ibiza (oui, des Seat… je sais…).

Au menu du SUV, moteur de 300 ch, châssis aux réglages spécifiques et lignes plus musclées pour le SUV ibérique à la salsa relevée.

Cupra Ateca

La Leon, quant à elle, reste (pour le moment) sous badge Seat. Seule la version course E-Racer (Seat Leon Cupra TCR électrique) se voit dotée du nouveau badge à cinq lettres.

Seat Leon Cupra R

Ford Mustang Bullit

Présentée lors du Salon de Détroit, cette déclinaison de la mythique Mustang va finalement débarquer en Europe. On y retrouve le V8 5.0 L. Par contre, il n’envoie « que » 464 ch sur banc de puissance européen là où nos amis américains auront droit à 11 ch de plus (merci les normes de l’UE).

Ford Mustang Bullit, 3/4 avant

Ford Mustang Bullit, 3/4 arrière

Les artisans et préparateurs

A côté de ces constructeurs « généralistes », une foule de préparateurs ou petits artisans officient. Nous les rencontrons régulièrement au Salon Top Marques de Monaco.
Ceux-ci proposent des concepts inédits ou des dérivés intéressants. Nous ne citerons que David Brown Automotive (Mini et voitures sur base de Jaguar), MTM (Audi), RUF (Porsche) ou encore Brabus (Mercedes, Smart et plus récemment Aston Martin).


Voilà. Il n’y a pas que l’électrique dans la vie. Avec ces nouvelles bombes de performance, on peut se dire que la voiture thermique à encore de beaux jours devant elle.

Nous pouvons donc conclure en scandant haut et fort : NON, la sportive n’est pas morte et elle se porte même plutôt bien !