Calculons comment Hamilton peut être sacré à l’USGP 2018

Dans le coin gauche, né dans un pays où il pleut 150 jours par an et où le gigot à la menthe est le summum de la gastronomie, amateur de postérieurs charnus, je vous demande d’accueillir Lewis Hamilton et ses 331 points ! De l’autre côté, la fausse patte teutonne, le chérubin du taureau passé aux chevaux, sa couleur préférée est le bleu applaudissez Sebastian Vettel, pilote armé de 264 points.

67 points séparent donc les deux hommes dans la course au titre de champion du monde 2018. Il est assez évident que le Britannique sera sacré assez rapidement mais nous ne sommes jamais certains de ce que la fiabilité, les accidents et autres faits de course peuvent nous apporter.

Statistiques préliminaires

Ils ont

67

points d’écart

Il reste

4

Grands Prix

Soit

100

points maximum à glaner

Pour être sûr de l’emporter, Hamilton doit sortir du COTA (Circuit of The Americas) avec 3 « courses sans point » d’avance soit 3 fois 25 points et donc 75 points.
Ayant 67 points d’écart avec Vettel, Hamilton doit engranger 8 points de plus que l’Allemand au Grand Prix américain pour se voir sacré dès dimanche.

Tableau récapitulatif

Ce tableau exprime la différence de points à l’issue de l’étape américaine selon les places de Vettel et Hamilton.

    Résultat de Sebastian Vettel
  Pos. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11+/DNF
Résultat de Lewis Hamilton
1 74 77 80 82 84 86 88 90 91 92
2 60 70 73 75 77 79 81 83 84 85
3 57 64 70 72 74 76 78 80 81 82
4 54 61 64 69 71 73 75 77 78 79
5 52 59 62 65 69 71 73 75 76 77
6 50 57 60 63 65 69 71 73 74 75
7 48 55 58 61 63 65 69 71 72 73
8 46 53 56 59 61 63 65 69 70 71
9 44 51 54 57 59 61 63 65 68 69
10 43 50 53 56 58 60 62 64 66 68
11+/DNF 42 49 52 55 57 59 61 63 65 66 67

Une case à fond vert indique que Lewis Hamilton est sacré champion du monde 2018 de F1 dès le podium du Grand Prix des USA.

Vous adorez jouer sur Excel ? Voici ce tableau au format Microsoft xlsx.

Comment lire ce tableau ?

Exemple pour la lecture du tableau LH44/Seb5 à l'issue de l'USGP

Rond jaune

Si Vettel finit P7 et Hamilton finit P2, il y aura 79 points d’écart. Comme c’est un carré vert, Hamilton sera champion du monde.

Rond rouge

Si Vettel finit P5 et Hamilton finit P3, il y aura 72 points d’écart. S’agissant d’un carré à fond blanc, Hamilton devra attendre un peu plus pour officialiser son cinquième titre.

Théories

Les cas où Hamilton est sûr d’être champion

Si ces cas se présentent, Lewis Hamilton est sûr d’être champion dès dimanche soir :

  • Hamilton P1 et Vettel P3 ou plus.
  • Hamilton P2 et Vettel P5 ou plus.
  • Hamilton P3 et Vettel P7 ou plus.
  • Hamilton P4 et Vettel P8 ou plus.
  • Hamilton P5 et Vettel P9 ou plus.
  • Hamilton P6 et Vettel hors des points ou DNF.

Vettel premier et Hamilton second pendant quatre courses

Si Vettel est premier et Hamilton toujours second pendant les quatre courses restantes (dont le Grand Prix des USA), nous avons : (4 × 25) – (4 × 18) = 100 – 72 = 28 points d’écart.

Ainsi, le gap en fin de saison serait de 39 points (67 – 28) en faveur de l’Anglais. Sebastian Vettel ne serait pas champion du monde.

Vettel et Hamilton hors des points ou ne finissant pas l’USGP

Nous repartirions donc sur 67 points d’écart avec 75 points à distribuer. Ca rendrait la tâche d’autant plus rude à Vettel.

Avec Hamilton ne finissant pas les trois courses qu’il resterait, Vettel pourrait se contenter de deux premières places et d’une seconde position, ce qui lui ferait 68 points et donc un point d’avance sur Hamilton. Hamilton ne serait alors pas sacré.

Prenons le sous-cas plus probable que Lewis Hamilton finisse dans les points pendant les trois courses suivant cet hypothétique double DNF germano-britannique au COTA.
Même en faisant trois premières places (75 points), Vettel serait quand même en déficit face à un Hamilton marquant 8 points, soit deux P8, une P7 et une P9, une P6, etc.

Il y a d’autres cas de figure mais autant dire que les dés sont déjà jetés en faveur de l’Anglais.

Egalité des points à Yas Marina

Dans le cas d’une égalité de points en fin de saison, nous y verrions une comparaison des premières places, puis secondes et ainsi de suite.

Si Vettel gagnait le reste des courses et Hamilton se débrouillait à l’égaler au nombre de points, le nombre de victoires serait de 9 à 9. Par conséquence, il faudrait comptabiliser les autres rangs pour les départager. Sauf que Sebastian Vettel a actuellement deux secondes places alors que Lewis Hamilton en a déjà trois. La logique est implacable : Vettel ne peut pas à la fois égaler les premières et les secondes places. Donc Hamilton serait là aussi sacré champion.

Une pensée sur “Calculons comment Hamilton peut être sacré à l’USGP 2018”

Les commentaires sont fermés.