Bagnaia : arborer le numéro 1 ou garder le 63 ?

16/11/2022 Championnats du monde de vitesse moto

Bagnaia : arborer le numéro 1 ou garder le 63 ? - Crédit photo : MotoGP
Crédit photo : MotoGP 

« Je suis content d'avoir ce genre de problème, mais sincèrement, c'est quelque chose auquel je dois beaucoup réfléchir car c'est vrai que tout le monde ne peut pas utiliser le numéro 1. »

Bagnaia, qui a porté jusqu'à maintenant en MotoGP le numéro 63 pense que porter le numéro 1 peut augmenter la pression sur ses épaules. L'Italien veut se donner le temps de la réflexion sur ce privilège de champion du monde.

Lors des tests de pré-saison 2023 à Valence, Pecco s'est confessé : « Je suis content d'avoir ce genre de problème, mais sincèrement, c'est quelque chose auquel je dois beaucoup réfléchir car c'est vrai que tout le monde ne peut pas utiliser le numéro un. », a déclaré Bagnaia à Valence lors du test de pré-saison 2023 après le course.

Bien qu'il avoue avoir toujours été fasciné par les pilotes arborant ce badge mythique, celui qui arborait le 42 en Moto2 et le 21 en Moto3 avoue : « Mais avoir le numéro un peut vous mettre beaucoup de pression. »

« Alors, voyons. C'est difficile de choisir. C'est sûr que c'est une autre façon de penser. J'espère juste que j'aurai l'occasion dans les années à venir de ne plus ressentir ce que j'ai ressenti dimanche [lors de la dernière course de la saison, à Valence], car cela peut être plus dangereux. »

Il faut dire que l'héritage du numéro 1 est difficile à endosser. Le dernier pilote à avoir défendu avec succès ce numéro en MotoGP, c'était Mick Doohan en 1998 pour le dernier de ses cinq titres mondiaux en 500cc.
Mais depuis, aucun pilote ayant porté le numéro 1 n'a conservé sa couronne et la liste est longue : Alex Criville (2000), Kenny Roberts Jr. (2001), Casey Stoner (2008 et 2012), Lorenzo (2011). On pourrait même y inclure Doohan et 1999, son année écourtée de retraite.

Références MotoGP Autosport

 Les dernières actus