Aston Martin annonce que Fernando Alonso va "rester". Des détails devraient être diffusés ultérieurement.

Mise à jour : La "précision" faite sur le site d'Aston :
"Fernando réagit aux spéculations.
Fernando Alonso a publié aujourd'hui la déclaration suivante en réponse aux questions concernant ses futurs projets de carrière : 'Je suis là pour rester.'"

Il semble s'adresser aux rumeurs lui prêtant des intentions d'aller chez Mercedes puis les plus récentes le plaçant chez Red Bull. Comme toujours, nous ne pouvons qu'admirer la créativité de certains médias et la force de relais voire d'amplification d'autres.

Complément : le site officiel de la F1 a passé les propos du directeur de l'écurie, Mike Krack, et il y est précisé que "Cet accord pluriannuel avec Fernando nous amène jusqu'en 2026, lorsque nous commencerons notre partenariat d'usine en matière de groupes motopropulseurs avec Honda."

Ce serait donc une prolongation pluriannuelle... de deux ans. Ce qui veut dire que Honda le veut bien une année.

Il y a 19 h

La F1 a présenté le calendrier de la saison 2025.

Il y a 1 h

Le casque spécial #ChineseGP du local de l’étape, un certain Zhou Guanyu.

Il y a 51 minutes
Fernando ALONSO | Aston Martin

Fernando Alonso a été pénalisé lors du Grand Prix d'Australie 2024 pour une manœuvre jugée inhabituelle et potentiellement dangereuse, ce qui a contribué à un incident avec George Russell. Malgré cela, Alonso et son équipe ont terminé la course en 6ème et 7ème positions, réalisant une performance notable par rapport au reste du week-end.

Voici la réaction du pilote espagnol sur ladite pénalité : "Des points pour les deux pilotes de l'équipe et une allure de course meilleure que le reste du week-end nous ont permis de franchir la ligne d'arrivée en 6ème et 7ème place. Un peu surpris par une pénalité en fin de course concernant notre manière d'aborder les virages ou de piloter les voitures de course. À aucun moment, nous ne souhaitons faire quoi que ce soit de mal à ces vitesses. Je crois que sans gravier sur ce virage, ou sur n'importe quel autre virage dans le monde, nous n'aurions même pas été investigués. En F1, avec plus de 20 ans d'expérience, avec des duels épiques comme à Imola en 2005/2006/Brésil 2023, changer de ligne de course, sacrifier la vitesse d'entrée pour avoir de bonnes sorties de virage fait partie de l'art du sport automobile. Nous ne conduisons jamais à 100 % à chaque tour de course et chaque virage, nous économisons du carburant, des pneus, des freins, donc être responsable de ne pas faire chaque tour de la même manière est un peu surprenant. Nous devons l'accepter et penser au Japon, pour avoir plus de rythme et lutter pour des positions plus avancées. Merci à l'équipe !"
 Australie 2024