Lance Stroll, pilote Aston Martin, débutera la treizième compétition du Championnat du Monde de Formule 1 2024 avec une nouvelle boîte de vitesses comprenant un carter et une cassette (GBX C & C), ainsi qu'une nouvelle transmission, des composants de changement de vitesse et des composants auxiliaires (GBX DL). Ces changements respectent l'article 29.2 du règlement sportif de la Formule 1 2024, qui autorise jusqu'à cinq nouveaux ensembles de ces pièces par saison.

Il y a 23 h

Chronos de la première séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Carlos Sainz (Ferrari).

Carlos Sainz (Ferrari) a dominé la séance avec un temps de 1:18.713, parcourant 27 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.989, soit 0.276 secondes derrière Sainz. Charles Leclerc (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:19.011, à 0.298 secondes du leader tout en ayant effectué 29 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:19.137, suivi de Zhou Guanyu (Sauber) qui a réalisé un temps de 1:19.180 alors que Bottas, son coéquipier, a fini P15. Lando Norris (McLaren) a fini en sixième position avec un temps de 1:19.211, tandis qu’Oscar Piastri (McLaren) a pris la septième place avec un chrono de 1:19.249.

Yuki Tsunoda (VCARB) a terminé huitième avec un temps de 1:19.260, suivi de Lance Stroll (Aston Martin) avec un chrono de 1:19.265. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:19.287.

Checo Pérez ne décolle pas en ce début de week-end hongrois et n'est que P11, symbolique puisque c'est aussi son chiffre permanent. Il est d'ailleurs suivi par Daniel Ricciardo sur la deuxième Visa Cash App RB.

Il y a 23 h

Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 19 h
Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Roldan Rodriguez, de DAZN a posé une question à Max Verstappen : "Lors de la dernière course [à Imola], il semblait que McLaren était peut-être plus rapide que Red Bull lors des qualifications. La question est, qu'est-ce qui, selon vous, vous rend plus rapide ou spécial en tant que pilote par rapport aux autres ?"
Max Verstappen : "Je trouve cela vraiment difficile à commenter. Je peux seulement parler de mon expérience en Formule 1, où je pense qu'avec le temps, vous avez beaucoup plus d'expérience. Je pense que vous savez mieux gérer certaines situations. De plus, étant en tête pendant plusieurs années, en tant qu'équipe, la façon dont nous opérons peut faire une différence par rapport aux équipes qui essaient de rattraper leur retard. Nous essayons juste de rester calmes et posés. Nous savons que lors des dernières courses, des équipes nous ont rattrapés ou nous ont battus, donc bien sûr, nous voulons aussi essayer de nous améliorer. Mais je pense qu'avec l'expérience que nous avons accumulée ces dernières années, cela fait de nous une équipe très difficile à battre dans un championnat parce que nous ne faisons pas beaucoup d'erreurs. Bien sûr, naturellement, vous essayez toujours d'optimiser tout, et c'est, je pense, dans la vie en général – vous continuez à apprendre, vous continuez à essayer de vous améliorer. Mais je pense que cela nous rend très dangereux dans une lutte pour le championnat."

Puis le journaliste a enchainé avec Alex Albon : "Alex, pouvez-vous nous donner votre avis ? Vous avez été le coéquipier de Max. En regardant ses données, qu'est-ce qui ressortait ?"
Alex Albon : "D'accord. Je dirais surtout, vous savez, la première chose était le sentiment d'être toujours à la hauteur. Je pense que dès le premier tour, vous le voyez, même en FP1, il y a une grande poussée de la part de Max pour signer les meilleurs temps dès le début. Et il est tout simplement rapide. Je pense qu'il n'y a vraiment rien de plus à dire. Comme Max l'a dit, c'est quelque chose que nous recherchons tous. C'est de ne pas avoir de faiblesses. Et, vous savez, chaque fois que vous avez une faiblesse, vous travaillez dessus et vous essayez de vous en débarrasser. Je pense que Max n'a pas vraiment de domaine où vous pouvez trouver un avantage, donc cela rend les choses difficiles."
 Émilie-Romagne 2024