Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 21 h

Chronos de la troisième séance d’essais libres à Budapest, dominée par les pilotes McLaren.

Lando Norris (McLaren) a réalisé le meilleur temps avec un chrono de 1:16.098, parcourant 17 tours. Oscar Piastri (McLaren) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:16.142, soit 0.044 secondes derrière Norris. Max Verstappen (Red Bull) a pris la troisième place avec un chrono de 1:16.379, à 0.281 secondes du leader après avoir effectué 27 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:16.564, suivi de Carlos Sainz (Ferrari) qui a réalisé un temps de 1:16.639. Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB) a fini en sixième position avec un temps de 1:16.652, tandis qu’Alexander Albon (Williams) a pris la septième place avec un chrono de 1:16.661. Nico Hülkenberg (Haas) a terminé huitième avec un temps de 1:16.696, suivi de Yuki Tsunoda (VCARB) avec un chrono de 1:16.744. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:16.786.

Il y a 1 h

Discussions en cours sur un accord de moteur entre Alpine et Mercedes

 Retour aux Brefs F1
Mercedes
FIA

Alors que le monde de la Formule 1 se prépare pour les nouvelles réglementations de 2026, les discussions autour des partenariats moteurs se multiplient. Il est de notoriété publique que Alpoine (Renault) explore un accord de moteur client avec Mercedes. Toto Wolff, Zak Brown et James Vowles ont été interrogés sur la situation et les implications potentielles de cet accord. Voici leurs réponses.

Q : (Scott Mitchell-Malm – The Race) Une question pour Toto, Zak et James. Toto, il est un peu de notoriété publique dans le paddock que Renault explore ou souhaite au moins explorer un accord de moteur client avec Mercedes pour les nouvelles réglementations. Je me demandais où vous en êtes, quelles discussions ont eu lieu et combien de temps cela prendrait pour être résolu. Et pour Zak et James, évidemment, vous avez déjà été dans cette position. Si vous n'exploriez ce genre d'accord que maintenant, combien de temps prévoiriez-vous pour tout aligner pour 2026 ?

Toto Wolff [Mercedes] : Vous savez, je pense que c’est une situation compliquée parce que nous aimons l’idée de remplacer Aston Martin par une autre équipe à cause des apprentissages que cela implique. Je pense que nous sommes organisés de telle manière que plus il y a d'unités de puissance, mieux c’est en termes d'accélération de certains développements ou de fiabilité. Donc c'est là où nous en sommes. Je pense que cela n’a pas dépassé le stade de l’échange d’opinions ou de discussions exploratoires. Je pense qu'Alpine doit prendre une décision, veulent-ils continuer avec leur programme moteur en Formule 1 ou non ? Et seulement lorsqu'ils auront pris cette décision stratégique, nous plongerons dans nos accords. Mais nous sommes ouverts d’esprit, et c’est ce que nous leur avons dit.

Zak Brown [McLaren] : Oui, de notre point de vue, ce qui est bon pour HPP est bon pour McLaren en ce qui nous concerne. Ils ont été un partenaire formidable avec lequel travailler. Donc, si cela ajoute de la valeur à leur proposition d'unité de puissance, alors nous sommes totalement pour. Et en ce qui concerne le délai de décision, je pense que plus tôt vous pouvez prendre une décision sur toute décision que vous prenez, c'est juste mieux pour les préparations. J'imagine qu'ils voudront probablement prendre une décision avant la pause estivale pour leur donner autant de temps que possible pour se familiariser avec l'unité de puissance et les méthodes de travail.

Q : Toto, attendez-vous une réponse avant la pause estivale ?
TW : Non, c'est une décision bien trop compliquée et de trop grande portée pour qu'Alpine la prenne d'ici là.

Q : D'accord. Désolé, James.
James Vowles [Williams] : Je pense que Zak et Toto l'ont dit de manière éloquente. Plus vous avez de moteurs en circulation, plus vous apprenez. Il n'y a aucun doute là-dessus dans la saison actuelle. Mais je pense qu'il est également juste de dire que je ne suis pas sûr de la situation de McLaren et Mercedes. Mais de notre point de vue, nous travaillons déjà avec HPP depuis de nombreux mois pour bien concevoir le concept pour 2026. Donc, quoi que vous fassiez, vous aurez six à douze mois de retard par rapport aux trois autres équipes. C'est assez pénalisant dans l'ensemble. Cela ne signifie pas que c'est irréalisable, mais il y aura des domaines où vous devrez faire des compromis. Il y a une quantité de travail énorme pour réussir 2026. Et la moindre décision sur la disposition peut avoir un impact considérable.