Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 16 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 11 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 11 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 11 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 8 h

McLaren honore son héritage sportif avec une 750S à déco 3-7-59

13/11/2023 Automobile

McLaren honore son héritage sportif avec une 750S à déco 3-7-59 - Crédit photo : McLaren
Crédit photo : McLaren 

Le thème 3-7-59 de McLaren, un projet de McLaren Special Operations (MSO), célèbre les victoires en Triple Couronne (Indianapolis 500, Monaco, Le Mans) avec une série exclusive de six McLaren 750S uniques, toutes vendues, révélée au festival Velocity International en Californie.

McLaren Automotive a révélé sa livrée sur mesure la plus ambitieuse et la plus exigeante à ce jour – le thème incroyablement complexe 3-7-59. Réalisé par les techniciens experts en peinture de McLaren Special Operations (MSO), le thème a été présenté sur une supercar McLaren 750S très spéciale dévoilée par le pilote de F1 McLaren, Lando Norris, le pilote McLaren IndyCar Pato O’Ward, et l'ancien pilote de F1 McLaren Derek Bell, qui a concouru deux fois aux 24 Heures du Mans dans une McLaren F1 GTR. Le trio de pilotes était accompagné de Michael McDonagh, Directeur de MSO et Motorsport chez McLaren Automotive.

Révélé publiquement lors du festival de sports mécaniques de luxe, Velocity International, qui se déroule à Sonoma Raceway (USA), le 3-7-59 est un hommage éblouissant au succès unique de McLaren dans la conquête de la 'Triple Couronne' non officielle de la victoire à l'Indianapolis 500, au Grand Prix de Monaco et aux 24 Heures du Mans. Sa révélation se démarque comme l'un des moments les plus mémorables d'une année de célébrations marquant le 60ème anniversaire de la fondation de McLaren, en 1963.

Nécessitant plus de 1200 heures de peinture, six voitures clients portant des variations uniques du thème 3-7-59 seront créées, toutes étant soit une coupé 750S soit une Spider, et toutes déjà vendues.

Michael Leiters, Directeur Général de McLaren Automotive, a déclaré : "Alors que nous célébrons le 60ème anniversaire de la fondation de McLaren, nous réfléchissons bien sûr à notre héritage de repoussement des limites, à la fois en sport automobile et plus récemment dans l'excellence des supercars et des hypercars. Le thème 3-7-59 s'inspire de ces deux domaines, comme une vitrine de performance extrême qui rend hommage à notre succès de Triple Couronne. Le projet le plus difficile jamais réalisé par McLaren Special Operations est une expression vraiment étonnante de l'expertise de McLaren en matière de peinture, sur une supercar qui établit une nouvelle référence dans sa catégorie."

Le nom du thème 3-7-59 fait référence aux numéros de course portés par les McLaren victorieuses dans chacune des trois victoires de la Triple Couronne : le "3" sur le M16D piloté au Indy 500 de 1974 par Johnny Rutherford ; le "7" de la McLaren MP4/2 victorieuse de Alain Prost à Monaco en 1984 ; et le "59" affiché sur la McLaren F1 GTR conduite à la victoire au Mans en 1995 par Yannick Dalmas, Masanori Sekiya et JJ Lehto.

Tout comme les incroyables voitures qui ont remporté ces courses et le succès de la Triple Couronne sont à la fois remarquables et emblématiques, le thème 3-7-59 l'est également, reflétant les livrées des trois voitures victorieuses et les combinant en un "collage vivant" contenant des détails illustrés des trois courses et des voitures qui les ont remportées.

Le thème 3-7-59 élève les capacités de peinture de McLaren à de nouveaux sommets, incorporant plus de 20 couleurs pour créer l'extérieur frappant de la voiture. Pour atteindre la profondeur et le détail étonnants de chaque voiture, les techniciens de peinture chez McLaren Special Operations ont puisé dans des décennies d'expérience combinée et de techniques développées pour réaliser des commandes client uniques.

L'histoire de la Triple Couronne racontée par le thème 3-7-59 commence pour le conducteur avant même qu'il n'entre dans la voiture. Le porte-clés porte une œuvre d'art peinte à la main qui imite l'extérieur multicolore de la voiture. L'avant de la voiture elle-même s'inspire de la livrée blanche et rouge de la McLaren MP4/2, avec le numéro "7" de la voiture de course porté sur le capot et subtilement intégré dans l'interprétation expressive "éclatée" de la livrée de la voiture de F1.

Les deux côtés du thème 3-7-59 rendent hommage à la McLaren F1 GTR victorieuse au Mans en 1995, avec sa palette de couleurs grise et son numéro de course "59", et même le point vert vif affiché sur la voiture pour indiquer sa participation à la classe GT1 de la célèbre course de 24 heures.

D'autres détails exquis dans la peinture qui racontent l'histoire de la Triple Couronne de McLaren incluent des "easter eggs" (clins d'œil et détails cachés) qui font référence aux voitures qui ont remporté les courses, aux années sélectionnées où McLaren a triomphé lors d'un événement de la Triple Couronne, et à l'évolution du logo de McLaren du blason original de McLaren Racing au "Speedmark" utilisé aujourd'hui.

S'inspirant de la McLaren M16D, le tiers arrière du thème 3-7-59 correspond principalement à la couleur orange du vainqueur de l'Indy 500 de 1974, mais comme la voiture de course elle-même, porte le numéro ‘3’ en bleu. Sur le côté présentant le numéro de course de la M16D, la peinture orange se transforme en la palette grise de la F1 GTR à travers un effet de drapeau à damier tourbillonnant, peint à la perfection avec une incroyable attention aux détails.

De l'autre côté de la voiture, une touche a été ajoutée en utilisant une nouvelle technique développée par MSO : une éclaboussure en bleu électrique inspirée par la couleur du numéro de course et créée à l'aide d'un processus vectoriel se déploie sur la voiture. Ce processus utilise une éclaboussure numérisée créée sur toile comme modèle pour l'effet de peinture, qui est ensuite agrandie. L'utilisation de quatre nuances de bleu dans l'éclaboussure lui donne un aspect tridimensionnel, tout en restant complètement à plat sur la surface de la voiture.

Les roues Vortex en alliage ultra-léger de couleur noir satin enveloppent des étriers de frein finis en bleu, rouge et Or Le Mans, en référence supplémentaire aux trois voitures gagnantes de la Triple Couronne.

Au-delà de la démonstration d'artisanat exposée sur le corps du 3-7-59, les techniciens de MSO ont également inclus des fonctionnalités nouvelles, cachées et interactives. Il y a trois codes QR dans la livrée – à l'extérieur et à l'intérieur – chacun fournissant un portail en direct vers une page web détaillant la voiture. Dans une lumière particulière et sous un certain angle, un motif réfléchi "3-7-59" brille sur le support abritant les feux de jour à LED dans le montage du phare. Et à l'arrière, un logo MSO électrochrome s'illumine dans le feu de freinage monté sous l'aérofrein.

Expérimentant avec de nouveaux matériaux, McLaren a créé des détails extérieurs en feuille d'argent. Situés sur la porte inférieure des deux côtés de la 750S avec le thème 3-7-59 et appliqués à l'aide de techniques de dorure développées en interne par McLaren pour obtenir son propre effet désiré, un logo Triple Couronne en argent avec une finition patinée merveilleuse est trouvé – l'une des plusieurs applications spéciales de la marque à travers le véhicule.

Les motifs du logo "Triple Couronne" sont incorporés dans l'intérieur de la voiture, brodés en orange McLaren sur les appuie-têtes des sièges baquet en fibre de carbone standard de la voiture et en relief sur l'accoudoir central. Les sièges présentent d'autres "œuvres d'art Triple Couronne" qui sont gravées en Alcantara graphite et finies avec une couture contrastante blanche.

L'intérieur abrite également des garnitures de porte en fibre de carbone peintes avec la même œuvre d'art que celle présente sur les sièges ; un marqueur peint à 12 heures sur le bord du volant ; et des palettes de changement de vitesse en fibre de carbone étendues peintes à la main inspirées par la peinture "éclatée" rouge et blanche ornant le nez du 3-7-59 en hommage à la McLaren MP4/2.

Le thème 3-7-59 arbore des caractéristiques uniques. Les pédales, marquées d'une œuvre d'art gravée au laser correspondant à certains détails de peinture sur l'extérieur de la voiture, sont finies avec un revêtement en céramique et des étoiles "Triple Couronne" blanches, noires et oranges. Les mêmes étoiles sont peintes sur les seuils de porte en fibre de carbone visuelle. Un troisième détail caché se trouve une fois les portes ouvertes : la plaque de dédicace de la voiture, qui est un hommage unique et spécial au succès de McLaren en Formule 1 et au Grand Prix de Monaco et comporte un véritable morceau de carrosserie en fibre de carbone rouge et blanche d'une F1 de la marque britannique.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Vidéo