Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 20 h

Chronos de la troisième séance d’essais libres à Budapest, dominée par les pilotes McLaren.

Lando Norris (McLaren) a réalisé le meilleur temps avec un chrono de 1:16.098, parcourant 17 tours. Oscar Piastri (McLaren) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:16.142, soit 0.044 secondes derrière Norris. Max Verstappen (Red Bull) a pris la troisième place avec un chrono de 1:16.379, à 0.281 secondes du leader après avoir effectué 27 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:16.564, suivi de Carlos Sainz (Ferrari) qui a réalisé un temps de 1:16.639. Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB) a fini en sixième position avec un temps de 1:16.652, tandis qu’Alexander Albon (Williams) a pris la septième place avec un chrono de 1:16.661. Nico Hülkenberg (Haas) a terminé huitième avec un temps de 1:16.696, suivi de Yuki Tsunoda (VCARB) avec un chrono de 1:16.744. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:16.786.

Il y a 1 h

Bref autos et motos

 Retour aux Brefs autos et motos
Automobile

Pour célébrer une décennie de drift à Goodwood, 'Mad Mike' Whiddett repousse encore les limites en 2024 avec son projet le plus audacieux à ce jour : la 'MadMac'. En collaboration avec les spécialistes britanniques de l'ingénierie automobile Lanzante, il a transformé une McLaren en hypercar de drift, dotée d'un moteur rotatif de 1000 chevaux crachant des flammes.

La 'MadMac' est le fruit de la synergie entre l'expertise technique de Lanzante et la créativité de Mad Mike, ainsi que le soutien de O'Gara Coach. Le projet a débuté au Festival of Speed Ball 2023, où Dean Lanzante et Mike ont décidé de créer une McLaren unique. La base du projet repose sur un châssis en fibre de carbone McLaren, renforcé par une cage de sécurité homologuée FIA. L'équipe a scanné, développé, outillé et sculpté une carrosserie sur mesure de P1 GTR et P1 LM développée par Lanzante.

Lorsque le démontage du projet MadMac a commencé, les idées ont afflué. Un moment clé pour l'équipe fut de décider comment créer véritablement l'hypercar de drift la plus sauvage au monde et d'extraire les performances nécessaires du véhicule. Initialement équipé d'un V8 biturbo de 3,8 litres, l'équipe a pris la décision audacieuse de 'rester fidèle à l'ADN de Mike' en cherchant des moyens de générer les 1000 chevaux désirés et le style signature de Mike, à partir d'un moteur qu'ils comprenaient bien. Le résultat ? Un moteur turbo 20B à trois rotors, construit sur mesure par MadLab, installé au cœur du châssis en fibre de carbone de la McLaren.

Dean Lanzante a souligné l'excellence du projet en travaillant avec Mad Mike, connu pour ses compétences en drift. Le véhicule a été expédié en Nouvelle-Zélande pour la phase finale, où l'équipe de MadLab a installé un moteur turbo 20B à trois rotors, fidèle aux racines de Mike. De nombreux ajustements ont été réalisés pour optimiser la voiture pour le drift, notamment une boîte de transfert sur mesure, des montants personnalisés, un rack de direction et un ECU Haltech.

Le 'MadMac' sera dévoilé au Festival of Speed de Goodwood, arborant une livrée Red Bull. Après Goodwood, cette hypercar continuera son parcours à travers le monde, documentée par une équipe de production.