Audi et BP ont annoncé un partenariat stratégique en Formule 1, alors qu'Audi se prépare à entrer dans la compétition reine du sport automobile en 2026 avec les nouvelles réglementations techniques de la FIA, mettant en avant l'électrification et les carburants durables avancés.

BP et sa division de lubrifiants, Castrol, contribueront à optimiser les performances de l'unité de puissance Audi F1 grâce à des carburants co-développés et des lubrifiants spécialisés.

BP développera et fournira à Audi une gamme de lubrifiants et graisses sur mesure, y compris le Castrol EDGE pour le moteur V6 turbo allemand, ainsi que des fluides Castrol ON pour les composants électriques de l'unité de puissance.

En plus de la collaboration technique, BP devient le premier partenaire officiel de l'équipe d'usine Audi F1, avec des droits de marketing et de branding pour les marques BP, Castrol et Aral.

Andreas Seidl, PDG de l'équipe Audi F1, s'est réjoui de ce partenariat, soulignant qu'Audi et bp ont toujours collaboré avec succès dans le sport automobile. Nicola Buck, vice-présidente senior marketing de BP a exprimé sa fierté de voir Audi choisir BP et Castrol pour leur entrée en Formule 1. Adam Baker, PDG d'Audi Formula Racing GmbH, a insisté sur l'importance de ce partenariat pour le développement de carburants durables en vue de la saison 2026.

Il y a 11 h

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Pirelli a opté pour les mêmes trois composés les plus tendres que l'année précédente. Le C3 sera le P Zero blanc dur, le C4 le P Zero Jaune moyen et le C5 le P Zero rouge tendre. Cette sélection est un cran plus douce par rapport à la saison où les pneus de 18 pouces ont été introduits. La gestion de la surchauffe sera cruciale, en particulier lors des qualifications et de la course, étant donné que la température de la piste peut atteindre des niveaux élevés, comme ce fut le cas l'année dernière avec un record de 53°C.

Le Hungaroring est connu pour être une piste sinueuse avec une seule véritable ligne droite qui comprend la ligne de départ/arrivée. La piste mesure 4,381 kilomètres et comporte 14 virages, dont certains à 180°. Les pilotes n'ont quasiment aucun répit sur cette piste, ce qui la rend exigeante. La piste monte et descend, et offre deux zones DRS : l'une sur la ligne droite de départ/arrivée et l'autre plus courte entre les virages 1 et 2. Cette configuration favorise une seule opportunité de dépassement significative.

La dégradation des pneus peut être élevée, surtout en cas de forte chaleur, ce qui est prévu pour ce week-end. La traction, impliquant donc l'essieu arrière, est un facteur clé. En termes de stratégie de course, le Grand Prix de l'année dernière a vu l'ensemble des pilotes opter pour une stratégie à deux arrêts, les composés moyen et dur étant les plus utilisés au départ. Il est probable que les composés C3 et C4 soient également privilégiés cette année en course, tandis que le C5 sera principalement utilisé en qualifications. Lors du Grand Prix de Hongrie 2023, Max Verstappen s'était d'ailleurs imposé avec une stratégie à deux arrêts.

La réglementation ATA (Alternative Tyre Allocation) avait été testée pour la première fois avec succès, visant à réduire le nombre de sets de pneus et à optimiser leur utilisation, avec un composé désigné pour chaque phase de qualification : dur pour Q1, moyen pour Q2 et tendre pour Q3.

Par ailleurs, Pirelli relaie que le Hungaroring a subi des travaux de modernisation considérables. Les infrastructures ont été mises à jour avec des bâtiments démolis et reconstruits pour offrir un paddock plus spacieux et moderne couvrant désormais 8 000 mètres carrés. Le projet a mobilisé jusqu'à 1500 personnes, avec des travaux réalisés 24 heures sur 24 pour respecter les délais. Les installations modernisées devraient offrir une expérience améliorée pour les équipes et les spectateurs.

Il y a 7 h

Pirelli a opté pour le trio C2, C3 et C4 pour l'édition 2024 du Grand Prix de Belgique.

On repart donc sur la même sélection de gommes qu'en 2023 pour Spa-Francorchamps, un des circuits les plus palpitants et exigeants du calendrier, avec sa variété de types de virages et ses importantes compressions dues aux changements de dénivelé

Il y a 7 h

Pour le Grand Prix des Pays-Bas 2024, Pirelli a choisi les composés C1, C2 et C3, comme en 2023.

Cette course, qui se déroulera du 23 au 25 août, constitue un défi très difficile, notamment avec ses deux virages inclinés. Les composés les plus durs de la gamme de Pirelli seront donc de mise : le C1 comme gomme dure, le C2 comme moyen ("médium") et le C3 comme pneu tendre.

Cette sélection fait suite aux trois courses européennes, débutant avec le trio le plus tendre à Budapest, puis les composés de milieu de gamme à Spa, avant de terminer avec les composés les plus durs à Zandvoort.

Il y a 7 h

Le trophée 2024 du Grand Prix de Hongrie a été présenté par le circuit du Hungaroring.

On suppose qu’il pourra être à nouveau victime des frasques du pilote McLaren Lando Norris.

Il y a 6 h

Sebastian Vettel teste la Porsche 963

22/03/2024 Championnat du monde d'endurance FIA

Sebastian Vettel teste la Porsche 963 - Crédit photo : Porsche
Crédit photo : Porsche 

Le quadruple champion du monde de Formule 1 conduit pour la première fois une Hypercar du Mans. Porsche Penske Motorsport lui organise un test de 36 heures au Motorland Aragón. Le champion allemand suit une préparation professionnelle pour le test à Mannheim et Weissach.

L'équipe officielle Porsche Penske Motorsport et Sebastian Vettel se réjouissent du test sur circuit du vainqueur de 53 Grands Prix de F1 avec la Porsche 963. L'Allemand prendra le volant de l'Hypercar d'environ 500 kW (680 chevaux) la semaine prochaine au Motorland Aragón. Porsche Penske Motorsport avance dans ses préparatifs pour les 24 Heures du Mans de cette année avec un test d'endurance de 36 heures en Espagne. Vettel s'est déjà préparé au circuit d'Aragón avec une session de simulateur approfondie. Lors d'un roll-out avec la Porsche 963 sur la piste d'essai du centre de développement Porsche à Weissach, le champion de Formule 1 a effectué ses premiers kilomètres dans le prototype hybride.

Sebastian Vettel entre en territoire inconnu avec ce test : le quadruple champion du monde de Formule 1 fait pour la première fois l'expérience du cockpit d'un prototype Hypercar. La Porsche 963 est engagée depuis 2023 par l'équipe officielle Porsche Penske Motorsport et des équipes privées dans la série nord-américaine IMSA SportsCar et également dans le championnat du monde d'endurance FIA WEC. Après trois victoires dans les courses IMSA l'année dernière, Porsche Penske Motorsport a ouvert la nouvelle saison dans les deux championnats avec une victoire chacun. Dans le WEC, qui inclut comme point culminant les 24 Heures du Mans, le puissant véhicule hybride d'environ 500 kW (680 ch), comme l'ensemble du peloton de départ, utilise un carburant biocarburant. Celui-ci est utilisé en WEC depuis mars 2022.

"Je suis ravi de pouvoir tester la Porsche 963. J'ai déjà eu l'occasion de découvrir un peu la voiture lors d'un roll-out à Weissach", déclare Sebastian Vettel. "J'ai toujours suivi d'autres séries de courses et la curiosité pour l'endurance m'a poussé à essayer. Maintenant, je suis impatient de participer au test d'endurance à Aragón et de passer du temps derrière le volant. Cela nécessitera certainement un ajustement et un peu d'acclimatation, mais toute l'équipe est très ouverte et m'aide dans cette démarche. Ce sera une nouvelle expérience pour moi. Ce qui se passera ensuite, on verra - pour le moment, il n'y a pas d'autres intentions pour l'avenir."

"Nous sommes très heureux que Sebastian Vettel s'intéresse à notre Porsche 963", explique Thomas Laudenbach, directeur de Porsche Motorsport. "Il était évident pour nous que nous soutiendrions volontiers son souhait de tester et lui offririons une préparation complète ainsi que suffisamment de temps au volant de notre prototype hybride - nous pouvons sûrement apprendre beaucoup de ses précieux retours. Notre test d'endurance de 36 heures avec Porsche Penske Motorsport et nos pilotes officiels au Motorland Aragón offre un environnement parfait pour cela."

Vettel s'est méticuleusement préparé pour le test avec la Porsche 963. Dès le 14 mars, il a pu rencontrer l'équipe d'intervention sur le site de Porsche Penske Motorsport à Mannheim. Le lendemain, le 15 mars, le natif de Heppenheim a participé à une session de simulateur approfondie chez Porsche Motorsport. Il s'est familiarisé avec les ingénieurs ainsi qu'avec les particularités et les éléments de commande complexes du prototype du Mans. Le 21 mars, il a effectué quelques kilomètres de familiarisation avec la Porsche 963 sur la piste d'essai propre au centre de développement de Weissach. Pour le trentenaire, c'était une expérience inhabituelle : après 299 départs en Grand Prix en Formule 1 dans des monoplaces ouvertes, Vettel pilotait pour la première fois depuis longtemps une voiture de course à toit fermé. Auparavant, cela n'était arrivé que lors de la Race of Champions ou de démonstrations.

Porsche Penske Motorsport utilisera le circuit de 5,345 kilomètres du Motorland Aragón, près d'Alcañiz, pour un test d'endurance de 36 heures la semaine prochaine. Outre Sebastian Vettel, les pilotes officiels Matt Campbell (Australie), Michael Christensen (Danemark) et Frédéric Makowiecki (France) ainsi que Kévin Estre (France), André Lotterer (Allemagne) et Laurens Vanthoor (Belgique) participeront. Ce test d'endurance sert de préparation pour le point culminant de la saison au Mans les 15 et 16 juin. Le détenteur du record, Porsche, vise son 20ème succès global sur le Circuit des 24 Heures.

Pour augmenter les chances de succès espéré, Porsche Penske Motorsport engagera également en 2024 un troisième prototype hybride fabriqué en Souabe dans le classique d'endurance français. Le pilote de la voiture numéro 4 sera le Français Mathieu Jaminet. Trois autres Porsche 963 seront aux mains des équipes clientes Hertz Team Jota et Proton Competition. Dans la nouvelle catégorie LMGT3, deux Porsche 911 GT3 R de Manthey EMA et Manthey PureRxcing prendront le départ.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux

 Vidéo