Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 18 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 13 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 13 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 13 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 10 h

Ferrari Roma Spider, la dolce vita avec 620 chevaux, cheveux au vent

17/03/2023 Automobile

Ferrari Roma Spider, la dolce vita avec 620 chevaux, cheveux au vent

Un V8 biturbo de 620 chevaux pour la Roma que Ferrari décapsule. Et la marque italienne fait le choix d'une capote en toile plutôt qu'un toit escamotable rigide.

Ferrari décline sa Roma en version cabriolet. La belle italienne perd ainsi 0,3 seconde sur l'exercice du 0 à 100 km/h (3,7 s contre 3,4 s) mais permet, chose primordiale pour qui veut profiter du soleil, de replier sa capote en 13,5 secondes jusqu'à 60 km/h avec un mouvement en Z. C'est d'ailleurs la première Ferrari à moteur avant avec une capote en toile depuis la 365GTS/4 de 1969.

Sous le capot, on retrouve le V8 à deux turbos de 3,9 litres de cylindrée. Il développe 620 chevaux (à 7500 tr/min) et 760 Nm de couple (de 3000 à 5750 tr/min), de quoi s'envoler confortablement et élégamment jusqu'à 200 km/h en 9,7 s pour atteindre un maximum de 320 km/h. En parlant de chiffre, avec 1556 kg à sec, elle accuse un embonpoint de 84 kg par rapport à la version coupé.

L'embonpoint n'a d'ailleurs pas d'effet sur le freinage puisque le constructeur annonce une distance de 32 mètres pour passer de 100 à 0 km/h. Ce score passe à 132 m pour passer à l'arrêt complet depuis une vitesse de 200 km/h. Tout ceci est possible grâce aux disques de 390 mm à l'avant et 360 mm à l'arrière, mais aussi grâce aux pneus de 245/35 ZR20 à l'avant et 285/35 ZR20 à l'arrière.

Côté habitabilité, l'élégante Roma n'est pas en reste puisqu'une fois rangé, le toit n’occupe que 220 mm de haut dans le coffre. Celui-ci a d'ailleurs un volume de 255 litres avec le toit relevé, ce qui est un record dans cette catégorie selon Ferrari. Au passage, la Roma Spider conserve sa configuration 2+2, permettant d'embarquer deux invités à l'arrière.

Référence Ferrari

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Vidéo