Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 18 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 13 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 12 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 12 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 9 h

Le retour de la Renault 5 mais en électrique !

26/02/2024 Électrique

Le retour de la Renault 5 mais en électrique ! - Crédit photo : Renault
Crédit photo : Renault 

La Renault 5 E-Tech electric, dotée de moteurs de 95 à 150 chevaux, offrira jusqu'à 400 km d'autonomie. Proposée dès 25000 euros, elle sera commercialisée en septembre 2024, incarnant le renouveau de Renault vers une mobilité durable et connectée.

Renault lance un nouveau chapitre dans son histoire avec la Renault 5 E-Tech electric, une voiture qui incarne plus qu'un simple véhicule : elle est le symbole du renouveau de la marque et de son engagement vers une mobilité électrique, connectée et durable. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la "Renaulution", une stratégie ambitieuse visant à revitaliser la marque à travers l'innovation et la transformation industrielle.

Le développement de la Renault 5 E-Tech electric est le résultat d'une approche de travail innovante et d'une mobilisation exceptionnelle des compétences au sein du groupe Renault, incluant des contributions majeures de Renault, Ampere, et Mobilize. Ce projet a été mené avec une rapidité remarquable, aboutissant en seulement trois ans, un temps de développement réduit par rapport aux normes habituelles, grâce à une nouvelle organisation multi-spécialiste favorisant l'agilité et l'efficience.

La nouvelle Renault 5 E-Tech electric représente un mélange parfait de technologie électrique et digitale, fabriqué intégralement en France tout en étant proposé à un prix compétitif. Elle se positionne ainsi comme un acteur clé dans le segment des petites citadines électriques, accessible à un large public avec un prix d'entrée d'environ 25000 euros.

Luca de Meo, CEO de Renault Group, souligne l'importance de cette voiture dans le contexte de la transition vers une mobilité électrique en Europe, et son rôle dans la transformation de Renault en une entreprise automobile de nouvelle génération. La décision de développer une plateforme 100 % électrique pour ce segment, optimiser les coûts et relocaliser l'écosystème industriel en Europe sont des démarches disruptives qui ont permis de réaliser ce projet ambitieux.

Le design de la Renault 5 E-Tech electric est également un élément clé de son attrait. Inspiré par le concept de "rétrofuturisme", le design extérieur fait de nombreux clins d'œil à la version originale de la Renault 5, tout en intégrant des éléments modernes et futuristes qui la distinguent. À l'intérieur, le conducteur est accueilli par un large écran tactile multimédia de 10,1 pouces offrant une interface utilisateur fluide et engageante, qui possède une séquence d’accueil graphique et sonore développée en collaboration avec l’Ircam et Jean-Michel Jarre.

En termes de performance et d'innovation technologique, la Renault 5 E-Tech electric est basée sur la nouvelle plateforme AmpR Small spécifiquement conçue pour les véhicules électriques, offrant une habitabilité et un volume de coffre optimisés, un centre de gravité abaissé et un poids contenu. Elle introduit également un nouveau chargeur AC bidirectionnel compatible avec les technologies V2L et V2G, permettant au véhicule de jouer un rôle actif dans l'écosystème énergétique.

Renault ne se contente pas de puiser dans son héritage pour redonner vie à la R5 sous une forme électrique; la marque intègre également des innovations moteur significatives. Le propulseur de la R5 E-Tech electric est directement inspiré de ceux équipant les Megane et Scenic E-Tech. Adapté pour s'insérer dans le châssis plus compact de la R5, ce moteur se décline en trois puissances distinctes, permettant ainsi une flexibilité adaptée à divers besoins et préférences. Dès son lancement sur le marché français, la R5 sera disponible avec une motorisation de 150 ch (110 kW / 245 Nm), promettant une expérience dynamique et réactive. Cette offre sera élargie par l'ajout de deux versions moins puissantes, développant respectivement 120 ch (90 kW) et 95 ch (70 kW), garantissant ainsi une gamme à même de satisfaire une clientèle variée. Avec le moteur le plus performant, la citadine électrique affiche des performances respectables : une vitesse maximale de 150 km/h et un sprint de 0 à 100 km/h accompli en seulement 8 secondes.

La plateforme AmpR Small, sur laquelle repose cette nouvelle incarnation de la R5, permet à Renault d'offrir deux options de batteries adaptées aux différents moteurs. Le modèle équipé du moteur le plus puissant bénéficie d'une batterie de 52 kWh (valeur brute), offrant jusqu'à 400 km d'autonomie en cycle WLTP - une prouesse pour une citadine. Les versions moins gourmandes en puissance se voient attribuer une batterie de 40 kWh (valeur brute), ce qui réduit l'autonomie à environ 300 km. Cependant, Renault assure une expérience de recharge flexible et rapide pour tous les modèles : jusqu'à 110 kW pour la plus grande batterie et 80 kW pour la plus petite, permettant de passer de 15 à 80 % de charge en seulement 30 minutes. Pour une recharge à domicile via une prise AC de 11 kW, il faudra compter environ 4 h 30 pour la batterie de 52 kWh et 3 h 30 pour celle de 40 kWh, de 10 à 100 %.

En intégrant ces innovations à la suite de l'introduction de la plateforme AmpR Small et du nouveau chargeur AC bidirectionnel, Renault souligne son engagement envers l'efficacité énergétique et la performance. La R5 E-Tech electric se positionne ainsi non seulement comme un clin d'œil nostalgique au passé, mais également comme un pas audacieux vers l'avenir de la mobilité urbaine électrique, offrant une combinaison séduisante de style rétro, de technologie moderne et de conscience écologique.

La commercialisation de la petite citadine rétro française est prévue pour septembre 2024.

Référence Renault

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.