AMuS parle qu'il serait question qu'AlphaTauri amène un nouvel aileron arrière à Suzuka. On scrutera avec attention le postérieur de la voiture fabriquée à Faenza.

Il y a 16 h

Casque spécial #JapaneseGP pour Lewis Hamilton, en collaboration avec Hajime Sorayama.

Il y a 8 h

Au Japon, Max Verstappen avoue qu'ils ont clairement été battu et c'est pourquoi il est détendu à ce sujet : "J'aurais bien sûr aimé gagner à Singapour, mais je savais aussi qu'un jour viendrait où je ne gagnerais pas ou quelque chose se passerait mal."

Il complète : "Nous n'avons pas gagné cette fois-ci : 'shit happens'. On continue ici et on essaie à nouveau."

Que pense-t-il de sa suprématie en 2023 ? "Comme notre domination n'était pas mauvaise pour le sport à mes yeux. Nous avons simplement fait mieux que les autres. Si les gens ne peuvent pas l'apprécier, alors vous n'êtes pas un vrai fan. À Singapour, d'autres équipes étaient mieux préparées que nous et méritaient donc de gagner. Parce qu’ils ont mieux performé, pas parce que certaines personnes auraient pu trouver cela ennuyeux auparavant."

Il y a 7 h

Les maîtres de cérémonie pour le Grand Prix du Japon, sont Gerd Ennser, Matteo Perini, Danny Sullivan et Kazuhiro Tsuge.

Il y a 7 h

Sebastian Vettel a fédéré les pilotes autour de son projet "Buzzin' Corner" à Suzuka.

Au virage 2, une dizaine "d'hôtels à insectes" ont été installés par le pilote allemand à la retraite.
Les bordures de cette courbe ont aussi été peintes en noir et jaune

Il y a 6 h

Zhou, l'éclair bleu de Shangaï, aura donc un casque spécial pour Suzuka.

Il y a 6 h

Un peu de voitures radiocommandées pour Esteban Ocon et Lewis Hamilton, en marge du Grand Prix du Japon.

Il y a 4 h

Officialisation de Stoffel Vandoorne comme titulaire sur la 9X8 en 2024.

Rendez-vous dès le Qatar, le 2 mars prochain.

Il y a 2 h

Valtteri a photographié ses fans japonais et ils sont géniaux.

Il y a 2 h

Canada 2023 : Verstappen s'amuse devant Alonso et Hamilton pendant que Ferrari réussit un coup stratégique

26/06/2023

Canada 2023 : Verstappen s'amuse devant Alonso et Hamilton pendant que Ferrari réussit un coup stratégique - Crédit photo : RB Content Pool - Getty Images
Crédit photo : RB Content Pool - Getty Images 

Max Verstappen a mené la course canadienne, sans réelle surprise, devant de jolies batailles dans le peloton. Alonso et Hamilton se sont bien amusés en piste, devant des Ferrari impeccables en stratégie. Note spéciale pour Albon et sa Williams de feu.

Max Verstappen a remporté sa sixième victoire sur huit courses en cette saison 2023 de F1 lors du Grand Prix du Canada, affichant une domination totale. Il a devancé l'Aston Martin de Fernando Alonso et la Mercedes de Lewis Hamilton, permettant à Red Bull de maintenir son bilan parfait de victoires cette saison et surtout de pouvoir inscrire sa centième victoire à son palmarès d'écurie.

En effet, la victoire de Verstappen de bout en bout a également offert à Red Bull sa 100e victoire dans le sport, 18 ans après les débuts de l'équipe. Le pilote néerlandais a également écrit une nouvelle page de l'histoire en rejoignant Ayrton Senna avec 41 victoires, tout en augmentant son avance au championnat.

Alonso et Hamilton se sont échangé les places à plusieurs reprises au cours de la course. Hamilton a pris l'avantage au départ (une vrai fusée !!!), mais a perdu du terrain lors du premier stint avant de refaire son retard dans la dernière partie, mais pas suffisamment. Ceci a permis à Alonso de terminer deuxième derrière Verstappen.

George Russell a manqué l'occasion de se battre pour un podium avec l'autre Mercedes après un accident précoce qui a causé de gros dégâts à sa voiture, le reléguant à la dernière position. La voiture de sécurité consécutive à cet incident a conduit à différentes approches stratégiques.

Les pilotes de Ferrari, Charles Leclerc et Carlos Sainz, faisaient partie des cinq seuls pilotes - avec Sergio Perez (Red Bull), Kevin Magnussen de l'écurie Haas et Valtteri Bottas pour Alfa Romeo - à rester en piste pendant la période de voiture de sécurité. Ils ont ainsi gagné des positions qu'ils ont conservées, terminant respectivement quatrième et cinquième.

Perez a pris une solitaire sixième place et le point bonus du meilleur tour, faisant de son mieux pour limiter les dégâts après une séance de qualification compromise pour la troisième fois consécutive. Albon a quant à lui profité de sa place dans le top 10 sur la grille de départ et d'un arrêt judicieux sous voiture de sécurité pour offrir à Williams un précieux butin de points en septième position. Le Thaïlandais, véritable TGV en ligne droite a également été récompensé par la distinction "pilote du jour".

Albon a dû repousser un peloton de voitures dans les derniers tours de la course, incluant Esteban Ocon d'Alpine (s'avouant impuissant face à la vitesse de pointe de la voiture anglaise), Lando Norris (McLaren), Valtteri Bottas et Lance Stroll sur la deuxième Aston Martin. Cela a été rendu possible grâce à la bonne vitesse en ligne droite de la Williams FW45 améliorée, la seule des deux Williams à avoir des mises à jour ce week-end.

Malheureusement pour Norris, qui a offert de beaux dépassements et un beau duel de fin de course avec Ocon, il a perdu sa place dans les points après l'arrivée, car il a écopé d'une pénalité de cinq secondes pour "conduite antisportive" derrière la voiture de sécurité. On a reproché au pilote McLaren d'avoir ralenti le peloton pour faciliter le double arrêt de McLaren aux stands.

Ainsi, Norris a chuté à la 13e place, derrière son coéquipier Oscar Piastri et l'autre Alpine de Pierre Gasly. Les derniers points de la journée sont allés à Stroll et Bottas, le Canadien ayant réussi à dépasser le Finlandais en fin de course sur la ligne pour gagner une place supplémentaire, une certaine revanche de Bakou 2017.

Après avoir chuté de la deuxième à la cinquième place sur la grille en raison de sa violation du drapeau rouge en qualifications, Nico Hülkenberg a connu un après-midi discret, terminant 15e derrière la voiture principale d'AlphaTauri, celle de Yuki Tsunoda. Il a perdu des places en raison d'un arrêt juste avant l'intervention de la voiture de sécurité et du manque de compétitivité générale de l'équipe Haas lors de la course.

Zhou Guanyu a terminé 16e avec la deuxième Alfa Romeo, tandis que Magnussen et Nyck de Vries sur AlphaTauri ont pris respectivement les 17e et 18e places après deux collisions en milieu de course qui les ont tous deux fait sortir de la piste. Les deux pilotes n'en ont gardé aucune rancune, préférant louer les batailles dures en piste, mais intelligentes et excusables.

Après avoir initialement continué après son accident et s'être frayé un chemin dans les points, Russell a ensuite reçu l'ordre d'abandonner en raison de problèmes de freins. Logan Sargeant, le rookie de Williams, a également abandonné la course à la demande de son équipe en début de course.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux