Williams a dévoilé une photo de son dernier volant. Le modèle 2024 s'aligne sur les tendances actuelles, marquant un changement notable par rapport aux versions précédentes où Williams se démarquait avec un écran intégré directement au châssis.

Il y a 18 h

Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA (FIA World Endurance Championship, WEC) a annoncé que le prologue du championnat, qui correspond aux tests de pré-saison, commencera plus tard que prévu.

Initialement prévu pour se dérouler le weekend du 24 au 25 février, le prologue commencera finalement le lundi 26 février, avec des sessions prévues de 08:30 à 12:00, de 14:00 à 17:00, et de 18:30 à 22:00, et se poursuivra jusqu'au mardi 27 février de 09:00 à 13:00.

Ce changement de programme est dû à des retards dans les lignes de transport maritime régulières en raison de la situation géopolitique actuelle, plus précisément des retards significatifs dans le canal de Suez et la mer Rouge. Par conséquent, une partie du fret maritime a été retardée en arrivant au circuit international de Lusail à Doha, au Qatar. Pour donner aux équipes du WEC suffisamment de temps pour se préparer aux tests, il a été décidé de reporter le début du prologue.

Il est important de noter qu'il n'y aura pas de changement dans le programme de la course d'ouverture de la saison, le Qatar Airways Qatar 1812KM, qui aura lieu le weekend suivant. La course est programmée pour commencer à 11 heures, heure locale, le samedi 2 mars.

En ce qui concerne le contexte géopolitique, sans détails supplémentaires dans l'annonce, il est difficile de donner un contexte précis. Cependant, le canal de Suez est un point de passage maritime crucial qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge, permettant ainsi le transport maritime entre l'Europe et l'Asie sans avoir à naviguer autour de l'Afrique. Tout retard dans ce couloir peut être dû à des tensions politiques, des désaccords internationaux, des actions militaires, ou même des blocages du canal lui-même, comme cela s'est produit dans le passé. Ces retards peuvent avoir un impact significatif sur le commerce mondial et les événements internationaux, comme les courses de WEC.

Il y a 17 h

Williams a commencé la conception de sa F1 2024 en mars 2023. Ainsi, pour Vowles, rester avec l'ancienne suspension était une question technique.

"Je dois évaluer combien de temps au tour je gagne avec la nouvelle suspension par rapport à la décision d'opter rapidement pour l'ancienne et de pouvoir ainsi commencer le développement de la voiture quatre mois plus tôt."

Et les calculs ont montré que plus de temps de développement en aérodynamique apportait deux fois plus de gain de temps que les nouvelles pièces.

Il y a 12 h

Sur ses réseaux sociaux, R Racing a annoncé le décès de Joel Pearson, ancien pilote de Ginetta Junior et de Formule 4 britannique. Il avait 19 ans et s'est battu 3 ans contre le cancer. Sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Il y a 12 h

C’est la fin du jeu F1 Mobile pour smartphones. Il disparaîtra sans avoir de saison 2024.

Il y a 10 h

Le pack GT2 d'Assetto Corsa Competizione débarquera sur consoles Xbox Series X|S et Sony PS5 le 27 février.

Il y a 10 h

En Hongrie, Hamilton décroche sa 104e pole position, devant Verstappen et Norris

23/07/2023

En Hongrie, Hamilton décroche sa 104e pole position, devant Verstappen et Norris - Crédit photo : Mercedes - Steve Etherington
Crédit photo : Mercedes - Steve Etherington 

Lewis Hamilton décroche sa première pole position depuis 2021 lors des qualifications palpitantes du Grand Prix de Hongrie. Max Verstappen, frustré par un manque de feeling, et Lando Norris le suivent.

Lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie, le pilote Mercedes Lewis Hamilton a signé sa première pole position depuis la fin de la saison 2021 avec une performance éblouissante, finissant devant le pilote Red Bull Max Verstappen et le pilote McLaren Lando Norris à la fin d'une séance de qualifications ultra-serrée.

Dans une session qui a vu l'utilisation des pneus Pirelli en "Allocation de pneus alternative" – des pneus durs pour la Q1, des pneus mediums pour la Q2 et des pneus tendres pour la Q3 – Hamilton a su gérer les moments difficiles et délicats du début de la séance de qualifications pour se hisser dans le top 10, où il a décroché sa première pole en 34 courses (Arabie saoudite 2021).

La performance améliorée de Hamilton lors de sa deuxième tentative a relégué Verstappen – qui n'a, quant à lui, pas pu améliorer son chrono – à la deuxième place (3 millièmes d'écart !!!), avec Norris huit centièmes derrière en troisième position, soutenu par son coéquipier débutant Oscar Piastri qui a également brillé chez McLaren.

Zhou Guanyu a également été une autre vedette des qualifications en obtenant une brillante cinquième place, surclassant la Ferrari de Charles Leclerc. Valtteri Bottas suit la voiture rouge du Monégasque et confirme la bonne performance d'Alfa Romeo sur le sinueux circuit du Hungaroring.

Fernando Alonso et Aston Martin ont dû se contenter de la huitième position, tandis que Checo Pérez a enfin réussi à mettre fin à sa série de qualifications difficiles, se classant néanmoins seulement neuvième avec sa Red Bull, et Nico Hülkenberg complétant le top 10 de la Q3.

Carlos Sainz n'a pas pu rejoindre son coéquipier chez Ferrari en Q3, manquant de peu la qualification à la onzième place, suivi par Esteban Ocon sur son Alpine et Daniel Ricciardo, qui a pris une honorable treizième place pour AlphaTauri lors de sa première séance de qualifs depuis son retour en tant que titulaire.

N'ayant pas non plus réussi à rejoindre son coéquipier en Q3, Lance Stroll a terminé quatorzième au volant de la deuxième Aston Martin. Par ailleurs, Pierre Gasly a vu son temps au tour annulé en Q2, ne plaçant ainsi son Alpine qu'en quinzième position.

La séance mouvementée de la Q1 a été marquée par l'élimination dramatique de George Russell. Pendant que Hamilton brillait en qualifications, le jeune Britannique portant le numéro 63 terminait à la 18e place. Il a dit regretter un tour de chauffe compromis pour sa dernière tentative, luttant pour trouver une position sur la piste et éviter les pilotes lancés dans des tours rapides.

Le pilote Williams Alex Albon a manqué de justesse la qualification en Q2 à la 16e place, tandis que Yuki Tsunoda, surclassé par son nouveau coéquipier Ricciardo, s'est classé 17e. Kevin Magnussen au volant de la deuxième Haas et le débutant Logan Sargeant au volant de la deuxième FW45 ont complété le fond de grille, ce dernier ayant commis une erreur lors de son dernier tour (on l'a d'ailleurs entendu se confondre en exceuses à sa radio).

Revenons à Lewis Hamilton, le poleman. Interrogé sur son état après être sorti de sa voiture, Hamilton a déclaré : "Ça a été une année et demie folle, alors j'ai perdu ma voix à force de crier autant dans la voiture – c'est incroyable cette sensation."

"Je suis tellement reconnaissant d'être là-haut, parce que l'équipe a travaillé si dur. Nous avons tellement poussé durant cette période, donc obtenir enfin une pole, ça donne l'impression que c'est la première fois."

"Je ne m'attendais pas à ce que nous nous battions pour la pole aujourd'hui, donc lorsque j'ai entamé mon dernier run, j'ai donné absolument tout ce que j'avais – il ne restait rien."

Revenant sur le parcours du combattant de lui-même et de Mercedes pour retrouver le sommet, Hamilton a ajouté : "Ça a été un défi énorme pour tout le monde dans l'équipe. Il y a eu des hauts et des bas, une grosse, grosse montagne russe."

"Mais aucun de nous n'a perdu espoir. Nous nous sommes tous unis. Nous nous concentrons sur le fait de diriger la voiture dans la bonne direction. Aujourd'hui, nous perdions du temps dans les virages 4 et 11, par rapport aux autres, alors j'ai juste foncé en espérant rester sur la piste."

"Mais ça a été difficile et ça va continuer à être difficile à partir de maintenant, mais je pense qu'avec un peu de chance, cela montre que nous sommes sur la bonne voie et nous espérons pouvoir y arriver en continuant de pousser."

Hamilton est maintenant concentré sur la transformation de sa 104e pole en ce qui serait la 104e victoire de sa carrière en F1 – sa dernière victoire ayant également été obtenue au Circuit Corniche de Djeddah en 2021.

"Je vais juste essayer de voir si je peux dormir cette nuit", a-t-il commenté, en se tournant vers la course. "Je pense que demain, nous étudierons autant que possible. Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes en tant qu'équipe.

"Il sera difficile de se battre avec ces deux gars-là [Verstappen et Norris]. Lando a fait un travail formidable, c'est génial de voir McLaren se battre là-haut. Et Max, il est toujours là-haut, faisant toujours son truc."

Continuons avec le deuxième de cette feuille des temps mais leader du championnant du monde 2023. Max Verstappen a exprimé sa frustration après les qualifications du Grand Prix de Hongrie, expliquant qu'il a "galéré tout le week-end" pour trouver une sensation confortable avec sa Red Bull sur le Hungaroring.

Verstappen est arrivé à Budapest avec sept pole positions sur dix manches, mais il a dû se contenter de la deuxième place sur la grille cette fois-ci, étant battu par la Mercedes de Lewis Hamilton après le drapeau à damiers en Q3.

Alors que Hamilton améliorait avec sa deuxième tentative, Verstappen n'a pas pu gagner de temps supplémentaire, et le champion du monde en titre a dû se contenter de la deuxième place sur la première ligne avec un minuscule écart de 0,003 seconde.

Interrogé sur ce qui s'est passé lors de son dernier tour, Verstappen a répondu : "Pas grand-chose. J'ai galéré tout le week-end pour trouver le bon équilibre. Chaque séance a été en dents de scie."

"Aujourd'hui, aussi en qualifications, c'était vraiment difficile... Q1, Q2... pour avoir confiance pour attaquer réellement dans les virages. J'ai trouvé que mon premier tour en Q3 était plutôt bon, mais lors du deuxième run, je n'avais plus de sensations. J'ai essayé de pousser un peu plus fort, j'ai perdu l'arrière, j'ai perdu l'avant."

"Nous sommes quand même deuxièmes, mais je pense que nous devrions être devant avec la voiture que nous avons normalement. Jusqu'à présent, ce week-end, nous n'étions pas à notre niveau habituel."

Verstappen est désormais confronté à la perspective d'une bataille en course avec son rival de 2021, Hamilton, ainsi qu'avec des pilotes comme Lando Norris et Oscar Piastri sur McLaren, alors qu'il cherche à maintenir le taux de succès de 100 % de Red Bull cette saison.

Et pour la course ? "Cela dépend un peu de la température", a déclaré le Néerlandais. "Il va faire assez chaud, donc normalement, les pneus arrière seront un peu difficiles [en difficulté / difficiles à gérer, ndlr]. Je pense que pour la course, tout se calme un peu plus, j'aurais simplement espéré avoir un équilibre un peu plus amusant en qualifications pour attaquer vraiment."

Quant à Lando Norris, il s'est dit partagé entre la joie d'un résultat appréciable pour l'écurie qui bosse dur et une performance individuelle qui aurait pu être meilleure. Sa déception vient du fait qu'il faut garder une marge de sécurité alors qu'il se voit si proche de la pole position, c'est frustrant.

Ainsi s'est déroulée la séance de qualifications pour le Grand Prix de Hongrie, avec Lewis Hamilton reprenant la première place après un an et demi de disette, tandis que Max Verstappen exprimait sa frustration face à des difficultés rencontrées tout au long du week-end. La course promet d'être palpitante avec des pilotes comme Norris et Piastri en embuscade pour défier les équipes de pointe.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux