Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 20 h

Chronos de la troisième séance d’essais libres à Budapest, dominée par les pilotes McLaren.

Lando Norris (McLaren) a réalisé le meilleur temps avec un chrono de 1:16.098, parcourant 17 tours. Oscar Piastri (McLaren) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:16.142, soit 0.044 secondes derrière Norris. Max Verstappen (Red Bull) a pris la troisième place avec un chrono de 1:16.379, à 0.281 secondes du leader après avoir effectué 27 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:16.564, suivi de Carlos Sainz (Ferrari) qui a réalisé un temps de 1:16.639. Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB) a fini en sixième position avec un temps de 1:16.652, tandis qu’Alexander Albon (Williams) a pris la septième place avec un chrono de 1:16.661. Nico Hülkenberg (Haas) a terminé huitième avec un temps de 1:16.696, suivi de Yuki Tsunoda (VCARB) avec un chrono de 1:16.744. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:16.786.

Il y a 1 h

Hécatombe des pilotes de F1 au GP du Qatar 2023, la FIA veut agir

10/10/2023

Hécatombe des pilotes de F1 au GP du Qatar 2023, la FIA veut agir - Crédit photo : Williams Racing
Crédit photo : Williams Racing 

Face à des conditions extrêmes lors du Grand Prix du Qatar 2023, plusieurs pilotes de F1 ont souffert de déshydratation plus ou moins sévère et de troubles de la conscience. La FIA annonce une enquête approfondie et prévoit des mesures de sécurité renforcées.

La FIA a publié un communiqué à propos du Grand Prix du Qatar 2023 et de ses conditions thermiques accablantes, ayant mis à mal bon nombre de pilotes.

La FIA y exprime sa préoccupation quant aux conditions extrêmes de température et d’humidité lors du Grand Prix de F1 au Qatar en 2023. Soulignant que la sécurité des pilotes est primordiale, l’organisation annonce une analyse approfondie de la situation pour établir des directives futures. Plusieurs mesures seront discutées lors d’une prochaine réunion de la commission médicale, incluant des ajustements au calendrier et des améliorations techniques pour le cockpit. La FIA prévoit également une coopération interdépartementale pour aborder ces enjeux de sécurité.

L’intégralité du communiqué, en français :
"La FIA note avec préoccupation que la température et l’humidité extrêmes pendant le Grand Prix du Qatar de Formule 1 de la FIA 2023 ont eu un impact sur le bien-être des pilotes. Bien qu’étant des athlètes d’élite, ils ne devraient pas être amenés à concourir dans des conditions qui pourraient mettre en péril leur santé ou leur sécurité.

La conduite sûre des voitures est, à tout moment, de la responsabilité des concurrents ; cependant, tout comme pour d’autres questions relatives à la sécurité, telles que l’infrastructure du circuit et les exigences de sécurité des voitures, la FIA prendra toutes les mesures raisonnables pour établir et communiquer des paramètres acceptables dans lesquels les compétitions se déroulent.

À ce titre, la FIA a commencé une analyse de la situation au Qatar afin de fournir des recommandations pour les futurs cas de conditions météorologiques extrêmes. Il convient de noter que même si l’édition de l’année prochaine du Grand Prix du Qatar est prévue plus tard dans l’année, lorsque les températures devraient être plus basses, la FIA préfère prendre des mesures concrètes dès maintenant pour éviter que ce scénario ne se répète.

Un certain nombre de mesures seront discutées lors de la prochaine réunion de la commission médicale à Paris. Parmi les mesures envisagées, on peut citer des directives pour les concurrents, des recherches sur des modifications pour un flux d’air plus efficace dans le cockpit, et des recommandations pour des changements au calendrier afin de s’aligner avec des conditions climatiques acceptables, entre autres.

Des recherches provenant d’autres séries, comme les événements de cross-country dans des climats extrêmes, seront examinées pour des applications potentielles aux événements sur circuit. L’engagement de la FIA en faveur d’une coopération plus étroite entre les départements techniques, de sécurité et médicaux sous la direction du président de la FIA facilitera ce processus."

Référence FIA