Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 21 h

Chronos de la troisième séance d’essais libres à Budapest, dominée par les pilotes McLaren.

Lando Norris (McLaren) a réalisé le meilleur temps avec un chrono de 1:16.098, parcourant 17 tours. Oscar Piastri (McLaren) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:16.142, soit 0.044 secondes derrière Norris. Max Verstappen (Red Bull) a pris la troisième place avec un chrono de 1:16.379, à 0.281 secondes du leader après avoir effectué 27 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:16.564, suivi de Carlos Sainz (Ferrari) qui a réalisé un temps de 1:16.639. Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB) a fini en sixième position avec un temps de 1:16.652, tandis qu’Alexander Albon (Williams) a pris la septième place avec un chrono de 1:16.661. Nico Hülkenberg (Haas) a terminé huitième avec un temps de 1:16.696, suivi de Yuki Tsunoda (VCARB) avec un chrono de 1:16.744. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:16.786.

Il y a 1 h

Hamilton remporte une victoire émotive à Silverstone devant Verstappen

07/07/2024

Hamilton remporte une victoire émotive à Silverstone devant Verstappen - Crédit photo : F1
Crédit photo : F1 

Neuvième victoire à domicile pour Lewis Hamilton qui s'est imposé à Silverstone sur sa Mercedes, devant Max Verstappen et Lando Norris. Piastri et Sainz ont complété le top 5. Russell a abandonné, et Pérez et Leclerc ont été en difficulté. Gasly a été contraint à l'abandon.

Le départ du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone a été marqué par une bataille intense entre les Mercedes de George Russell et Lewis Hamilton, et les McLaren de Lando Norris et Oscar Piastri, le tout sous des conditions météorologiques imprévisibles. Max Verstappen, parti en quatrième position, a d'abord pris l'avantage sur Norris avant d'être dépassé par ce dernier, puis par Piastri, pour laisser place à la bataille McLaren-Mercedes.

Après un début de course sous la pluie, les pilotes ont rapidement opté pour des pneus intermédiaires. La piste s'asséchant par la suite, Hamilton a pris l'avantage en changeant pour des pneus slicks un tour avant Norris, qui a également subi un arrêt aux stands lent, ce qui a permis à Hamilton de prendre la tête.

Oscar Piastri remontait redoutablement sur son coéquipier mais a vu la McLaren de Norris s'effacer aux stands pour l'arrêt providentiel sous la pluie. En slicks sur une piste trempé, le jeune Australien a été en perdition, sabordé par son écurie. Norris et les autres l'ont ainsi aisément rattrapé grâce à leurs pneus pluie. Le numéro 81 a finalement pu aller aux stands... pour n'en sortir que sixième et tenter de remonter.

George Russell a malheureusement dû abandonner en raison d'un problème de système de refroidissement. De son côté, Max Verstappen, lancé comme un beau diable avec des pneus durs face à Hamilton et Norris en pneus tendres, a réussi à dépasser Norris en fin de course pour s'emparer de la deuxième place. Hamilton a résisté aux assauts de la Red Bull pour décrocher une victoire émotive, sa neuvième sur son Grand Prix national, et son premier succès depuis le Grand Prix d'Arabie Saoudite 2021.

Malgré un bon rythme en fin de course avec des pneus durs, Verstappen n'a pas pu rattraper Hamilton et a terminé en deuxième position. Norris a complété le podium en troisième place, n'ayant même pas lutter quand Verstappen l'a irrésistiblement dépassé.

Oscar Piastri a terminé quatrième, juste devant Carlos Sainz sur sa Ferrari. Piastri était détenteur du meilleur tour jusqu'à la dernière boucle mais c'est finalement l'Espagnol qui a arraché ce point bonus en franchissant le drapeau à damier.

Nico Hülkenberg a réalisé une performance impressionnante en se classant sixième avec sa Haas. Aston Martin a connu un week-end plus réussi que les précédents, avec Lance Stroll et Fernando Alonso terminant septième et huitième respectivement. Alex Albon a marqué des points précieux pour Williams en finissant neuvième, une autre belle histoire.

Yuki Tsunoda a complété le top 10 pour VCARB, en difficulté depuis la mise à jour de la monoplace "Red Bull bis". Logan Sargeant a malheureusement manqué de peu le top 10 pour Williams, terminant onzième, suivi de Kevin Magnussen sur sa Haas avec la douzième position. Daniel Ricciardo, sur l'autre VCARB, n'a fini que treizième.

Charles Leclerc a connu une course difficile. Déjà en difficulté avec ses slicks de départ, il s'est arrêté trop tôt aux stands pour chausser des pneus intermédiaires, ce qui était sa volonté. Ce passage précoce aux pneus intermédiaires lui a fait faire le yoyo dans le classement pour se classer finalement quatorzième. Le Monégasque est dans une spirale négative depuis Monaco et doit redresser la barre. Une mauvaise compréhension de la voiture, en particulier l'instabilité à haute vitesse provoquée par les dernières mises à jour de sa Ferrari, d'ailleurs mises de côté, semblent en être la raison... mais les résultats de Sainz ne l'excusent pas.

Valtteri Bottas a été le "meilleur" pilote Sauber (bien qu'il soit 21e du classement pilotes) en quinzième position. Esteban Ocon a terminé seizième dans une journée difficile pour Alpine qui n'a fait que des mauvais choix, de son propre aveu. Alpine doit continuer à se concentrer sur les influenceurs qu'elle arrose et sur ses voitures électriques de série plutôt que sur les performances de ses monoplaces en piste... La culture de la loose est bien ancrée dans la culture française.

Pendant ce temps, Sergio Pérez a encore une fois eu des difficultés, terminant dix-septième. On ne peut même plus re-re-refaire la vanne de "Checo P16... c'est d'une tristesse. Espérons que, comme Leclerc, il se sorte de sa spirale négative.

Zhou Guanyu a été le dernier classé, finissant dix-huitième pour Sauber. George Russell a été l'un des deux abandons en raison de son problème de système de refroidissement.

Pierre Gasly n'a pas pu terminer la course, rentrant aux stands à la fin du tour de formation en raison d'un problème de boîte de vitesses. Ca valait le coup de prendre un nombre incalculable de pénalités sur la grille en changeant tout le moteur pour finalement être paralysé par une autre pièce vitale... Mais bon, ça doit faire partie d'une stratégie visant à ne laisser qu'un seul pilote Alpine en piste pour éviter que les deux rivaux français ne se percutent ou se gênent, même si ce sont "des pros", comme l'avait affirmé Gasly il y a peu.

Ainsi, Lewis Hamilton récolte sa 83e victoire avec l'écurie Mercedes. Il s'agit également de sa neuvième victoire sur le circuit de Silverstone. Alain Prost occupe la deuxième position en termes de victoires sur ce circuit, ayant remporté cinq fois la plus haute marche du podium britannique. Enfin, cette victoire marque la 104e victoire du septuple champion du monde britannique.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux