Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 17 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 12 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 11 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 11 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 9 h

Réunion de la Commission de la Formule 1 de la FIA du 28 juillet 2023

28/07/2023

Réunion de la Commission de la Formule 1 de la FIA du 28 juillet 2023 - Crédit photo : Pirelli
Crédit photo : Pirelli 

La troisième réunion de la Commission F1 en 2023 a eu lieu ce 28 juillet au Circuit de Spa-Francorchamps, abordant la suppression des couvertures chauffantes pour 2024 et la convergence des performances des groupes propulseurs.

Traduction du résultat de cette commission, texte diffusé par la FIA :

"La troisième réunion de la Commission de Formule 1 en 2023 a eu lieu aujourd'hui, le 28 juillet, au Circuit de Spa-Francorchamps, avant le Grand Prix de Formule 1 de Belgique de la FIA. Parmi les principaux sujets de discussion figuraient la suppression des couvertures chauffantes pour les pneus secs à partir de 2024 et la convergence des performances des groupes propulseurs. La réunion était présidée par Nikolas Tombazis, Directeur des monoplaces de la FIA, et Stefano Domenicali, Président et Directeur général de la Formule 1.

Voici un aperçu des principaux points de discussion et des décisions prises.

Suppression des couvertures chauffantes pour les pneus secs
Conformément aux objectifs futurs de préservation de l'environnement et d'économie dans le sport, une option visant à supprimer l'utilisation des couvertures chauffantes pour les pneus a été étudiée, et la campagne d'essais de pneus Pirelli 2023 s'est principalement concentrée sur cet objectif, avec des journées de tests étendues dédiées aux essais sans couvertures chauffantes.
Pirelli a fait rapport des résultats de cette campagne d'essais à la Commission de la F1. Les résultats des tests effectués jusqu'à présent montrent que le changement peut être mis en œuvre selon les spécifications demandées pour 2024. Cependant, il a été décidé de reporter l'interdiction des couvertures chauffantes pour les pneus secs en 2024 et de poursuivre cette discussion et ces tests supplémentaires jusqu'en 2025.
Des analyses supplémentaires continueront pour d'autres changements potentiels futurs dans les réglementations qui pourraient améliorer la durabilité environnementale du sport.

Égalisation des groupes propulseurs (unités de puissance)
En ce qui concerne les groupes propulseurs (unités de puissance), au début de ce cycle de réglementations, il a été convenu avec les fabricants de groupes propulseurs qu'il serait possible d'ajuster les performances des unités de puissance à partir de 2023 afin d'éviter une différence de performances significative verrouillée sur une période prolongée.
La FIA a analysé les performances des groupes propulseurs des voitures au cours de la première moitié de 2023 et a conclu qu'il existe une telle différence notable de performances entre les concurrents.
Sur la base de l'engagement des fabricants de groupes propulseurs et des différences de performances mentionnées ci-dessus, la Commission de la F1 a discuté des moyens de remédier à cette disparité.
Les fabricants de groupes propulseurs représentés à la Commission ont accepté de donner mandat au Comité consultatif des groupes propulseurs pour examiner ce sujet et présenter des propositions à la Commission.

Mises à jour des réglementations techniques et sportives
Des mises à jour mineures des réglementations techniques 2023 et 2024 ont été approuvées par la Commission.
La Commission a approuvé la formalisation d'une procédure mise à jour pour les départs arrêtés, selon laquelle, à la discrétion du Directeur de course, la voiture de sécurité peut soit rester dans la voie des stands, soit éteindre ses feux orange et se placer sur le côté de la piste, laissant ainsi toutes les voitures éligibles pour le départ arrêté le dépasser.
De plus, suite à la consultation de la FIA et de la Formule 1 avec les pilotes, la Commission a discuté du sujet des redémarrages arrêtés en fin de course. La pratique actuelle consiste à toujours redémarrer la course à partir d'un départ arrêté, pour autant que les conditions de piste le permettent. Cependant, la possibilité d'avoir un point fixe dans les courses après lequel toute reprise serait effectuée avec un départ en mouvement (rolling start), ainsi que la question de savoir s'il devrait y avoir une limite sur le nombre total de redémarrages arrêtés autorisés dans une course, ont été examinées.
Les idées présentées n'ont pas reçu un soutien suffisant de la part des membres de la Commission pour être approfondies à ce stade. Cependant, le groupe a réaffirmé que la décision finale sur ce sujet reste toujours à la discrétion du Directeur de course, en fonction des conditions spécifiques de chaque redémarrage.

Mise à jour des voitures 2026
La FIA a présenté une mise à jour concernant les travaux en cours sur les spécifications des voitures de Formule 1 pour 2026. Bien que les objectifs principaux soient restés inchangés, un dialogue constructif entre la FIA, la FOM et les équipes dans les comités consultatifs pertinents continue de façonner l'orientation des réglementations futures.
Des progrès significatifs ont été réalisés sur ce projet en cours, et la FIA analyse actuellement les moyens les plus efficaces pour réaliser une réduction significative de la taille et du poids des voitures, ainsi que pour améliorer la gestion de l'énergie.

Réglementations financières
Concernant les dépenses en capital, la Commission a discuté de l'objectif de combler une disparité inhérente entre les équipes ayant différents niveaux d'infrastructures dans le cadre des réglementations financières. Les travaux du Comité consultatif financier se poursuivront sur ce sujet dans les mois à venir.

Essais de pré-saison 2024
La Commission a donné son approbation pour que les essais de pré-saison 2024 aient lieu en dehors de l'Europe, moins de dix jours avant la première course de la saison. Les essais auront donc lieu du 21 au 23 février à Bahreïn.

Il est à noter que toutes les modifications réglementaires sont soumises à l'approbation du Conseil mondial du sport automobile."

Nous retenons ainsi les dates des essais de pré-saison 2024 de F1, le report de la suppression des couvertures chauffantes et l'attente de propositions pour la convergence des performances des groupes motopropulseurs.

Référence FIA