Williams a dévoilé une photo de son dernier volant. Le modèle 2024 s'aligne sur les tendances actuelles, marquant un changement notable par rapport aux versions précédentes où Williams se démarquait avec un écran intégré directement au châssis.

Il y a 18 h

Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA (FIA World Endurance Championship, WEC) a annoncé que le prologue du championnat, qui correspond aux tests de pré-saison, commencera plus tard que prévu.

Initialement prévu pour se dérouler le weekend du 24 au 25 février, le prologue commencera finalement le lundi 26 février, avec des sessions prévues de 08:30 à 12:00, de 14:00 à 17:00, et de 18:30 à 22:00, et se poursuivra jusqu'au mardi 27 février de 09:00 à 13:00.

Ce changement de programme est dû à des retards dans les lignes de transport maritime régulières en raison de la situation géopolitique actuelle, plus précisément des retards significatifs dans le canal de Suez et la mer Rouge. Par conséquent, une partie du fret maritime a été retardée en arrivant au circuit international de Lusail à Doha, au Qatar. Pour donner aux équipes du WEC suffisamment de temps pour se préparer aux tests, il a été décidé de reporter le début du prologue.

Il est important de noter qu'il n'y aura pas de changement dans le programme de la course d'ouverture de la saison, le Qatar Airways Qatar 1812KM, qui aura lieu le weekend suivant. La course est programmée pour commencer à 11 heures, heure locale, le samedi 2 mars.

En ce qui concerne le contexte géopolitique, sans détails supplémentaires dans l'annonce, il est difficile de donner un contexte précis. Cependant, le canal de Suez est un point de passage maritime crucial qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge, permettant ainsi le transport maritime entre l'Europe et l'Asie sans avoir à naviguer autour de l'Afrique. Tout retard dans ce couloir peut être dû à des tensions politiques, des désaccords internationaux, des actions militaires, ou même des blocages du canal lui-même, comme cela s'est produit dans le passé. Ces retards peuvent avoir un impact significatif sur le commerce mondial et les événements internationaux, comme les courses de WEC.

Il y a 18 h

Williams a commencé la conception de sa F1 2024 en mars 2023. Ainsi, pour Vowles, rester avec l'ancienne suspension était une question technique.

"Je dois évaluer combien de temps au tour je gagne avec la nouvelle suspension par rapport à la décision d'opter rapidement pour l'ancienne et de pouvoir ainsi commencer le développement de la voiture quatre mois plus tôt."

Et les calculs ont montré que plus de temps de développement en aérodynamique apportait deux fois plus de gain de temps que les nouvelles pièces.

Il y a 13 h

Sur ses réseaux sociaux, R Racing a annoncé le décès de Joel Pearson, ancien pilote de Ginetta Junior et de Formule 4 britannique. Il avait 19 ans et s'est battu 3 ans contre le cancer. Sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Il y a 12 h

C’est la fin du jeu F1 Mobile pour smartphones. Il disparaîtra sans avoir de saison 2024.

Il y a 11 h

Le pack GT2 d'Assetto Corsa Competizione débarquera sur consoles Xbox Series X|S et Sony PS5 le 27 février.

Il y a 10 h

Une Q3 brésilienne chaotique pour Leclerc

12/11/2022

Une Q3 brésilienne chaotique pour Leclerc - Crédit photo : FOM - Canal+
Crédit photo : FOM - Canal+ 

« Si j'avais été à la place de Leclerc, je serais devenu fou et j'aurais garé la voiture [...] »
Timo Glock

Alors que les possibilités qui auraient réellement récompensé le pneu intermédiaire en Q3 étaient faibles (inexistantes ?), Charles Leclerc a été le seul pilote à prendre la piste avec ces pneus.

Laurent Mekies, directeur sportif de Ferrari, a expliqué la décision de diviser les stratégies à cause de prévisions météorologiques qui suggéraient une pluie imminente. Mais comme l'a dit le pilote monégasque : "On attendait une pluie qui n'est jamais venue."

Timo Glock, "héros" de ce circuit pour certains et commentateur à Sky Sport Allemagne, a ainsi clamé : "Si j'avais été à la place de Leclerc, je serais devenu fou et j'aurais garé la voiture sur la piste et j'aurais dit 'vous le faites ' au mur [des stands]. Ferrari s'est révélée être une équipe chaotique lors de ces qualifications. Pour moi c'est complètement incompréhensible comment il a été possible d'envoyer le pauvre Charles Leclerc en piste avec les intermédiaires, ça avait du sens si à ce moment là il pleuvait, mais la piste était sèche et la pluie ne tombait pas déjà du ciel."

Pour en revenir aux explications de l'ingénieur français, Mekies a indiqué à Sky Sport F1 : "Depuis la Q1, ces qualifications ont été une loterie , nous savions que la pluie était imminente et nous avons donc divisé nos stratégies. C'était l'affaire d'une minute, une minute qui aurait pu récompenser Sainz ou Leclerc. Désolé pour Charles. Cependant, c'était un bon test pour l'avenir, nous avons pris des décisions importantes 6-8-10 fois entre les pilotes et les équipes en une heure car même en Q1 nous ne savions pas s'il fallait reprendre la piste avec des pneus intermédiaires, nous avons attendu parce que nous vu l'excellent temps de Gasly. Il y a toujours quelque chose à apprendre et le choix pour Q3 était vraiment borderline."

Le coup de poker était peut-être à tenter dans une situation confortable aux championnats du monde mais pas quand son pilote joue la place de vice-champion du monde et quand Mercedes est sur tes talons pour les constructeurs, à deux Grands Prix de la fin. Rassurons-nous, Mattia Binotto ne cesse de scander que les erreurs, c'est fait pour apprendre.