Audi et BP ont annoncé un partenariat stratégique en Formule 1, alors qu'Audi se prépare à entrer dans la compétition reine du sport automobile en 2026 avec les nouvelles réglementations techniques de la FIA, mettant en avant l'électrification et les carburants durables avancés.

BP et sa division de lubrifiants, Castrol, contribueront à optimiser les performances de l'unité de puissance Audi F1 grâce à des carburants co-développés et des lubrifiants spécialisés.

BP développera et fournira à Audi une gamme de lubrifiants et graisses sur mesure, y compris le Castrol EDGE pour le moteur V6 turbo allemand, ainsi que des fluides Castrol ON pour les composants électriques de l'unité de puissance.

En plus de la collaboration technique, BP devient le premier partenaire officiel de l'équipe d'usine Audi F1, avec des droits de marketing et de branding pour les marques BP, Castrol et Aral.

Andreas Seidl, PDG de l'équipe Audi F1, s'est réjoui de ce partenariat, soulignant qu'Audi et bp ont toujours collaboré avec succès dans le sport automobile. Nicola Buck, vice-présidente senior marketing de BP a exprimé sa fierté de voir Audi choisir BP et Castrol pour leur entrée en Formule 1. Adam Baker, PDG d'Audi Formula Racing GmbH, a insisté sur l'importance de ce partenariat pour le développement de carburants durables en vue de la saison 2026.

Il y a 11 h

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Pirelli a opté pour les mêmes trois composés les plus tendres que l'année précédente. Le C3 sera le P Zero blanc dur, le C4 le P Zero Jaune moyen et le C5 le P Zero rouge tendre. Cette sélection est un cran plus douce par rapport à la saison où les pneus de 18 pouces ont été introduits. La gestion de la surchauffe sera cruciale, en particulier lors des qualifications et de la course, étant donné que la température de la piste peut atteindre des niveaux élevés, comme ce fut le cas l'année dernière avec un record de 53°C.

Le Hungaroring est connu pour être une piste sinueuse avec une seule véritable ligne droite qui comprend la ligne de départ/arrivée. La piste mesure 4,381 kilomètres et comporte 14 virages, dont certains à 180°. Les pilotes n'ont quasiment aucun répit sur cette piste, ce qui la rend exigeante. La piste monte et descend, et offre deux zones DRS : l'une sur la ligne droite de départ/arrivée et l'autre plus courte entre les virages 1 et 2. Cette configuration favorise une seule opportunité de dépassement significative.

La dégradation des pneus peut être élevée, surtout en cas de forte chaleur, ce qui est prévu pour ce week-end. La traction, impliquant donc l'essieu arrière, est un facteur clé. En termes de stratégie de course, le Grand Prix de l'année dernière a vu l'ensemble des pilotes opter pour une stratégie à deux arrêts, les composés moyen et dur étant les plus utilisés au départ. Il est probable que les composés C3 et C4 soient également privilégiés cette année en course, tandis que le C5 sera principalement utilisé en qualifications. Lors du Grand Prix de Hongrie 2023, Max Verstappen s'était d'ailleurs imposé avec une stratégie à deux arrêts.

La réglementation ATA (Alternative Tyre Allocation) avait été testée pour la première fois avec succès, visant à réduire le nombre de sets de pneus et à optimiser leur utilisation, avec un composé désigné pour chaque phase de qualification : dur pour Q1, moyen pour Q2 et tendre pour Q3.

Par ailleurs, Pirelli relaie que le Hungaroring a subi des travaux de modernisation considérables. Les infrastructures ont été mises à jour avec des bâtiments démolis et reconstruits pour offrir un paddock plus spacieux et moderne couvrant désormais 8 000 mètres carrés. Le projet a mobilisé jusqu'à 1500 personnes, avec des travaux réalisés 24 heures sur 24 pour respecter les délais. Les installations modernisées devraient offrir une expérience améliorée pour les équipes et les spectateurs.

Il y a 6 h

Pirelli a opté pour le trio C2, C3 et C4 pour l'édition 2024 du Grand Prix de Belgique.

On repart donc sur la même sélection de gommes qu'en 2023 pour Spa-Francorchamps, un des circuits les plus palpitants et exigeants du calendrier, avec sa variété de types de virages et ses importantes compressions dues aux changements de dénivelé

Il y a 6 h

Pour le Grand Prix des Pays-Bas 2024, Pirelli a choisi les composés C1, C2 et C3, comme en 2023.

Cette course, qui se déroulera du 23 au 25 août, constitue un défi très difficile, notamment avec ses deux virages inclinés. Les composés les plus durs de la gamme de Pirelli seront donc de mise : le C1 comme gomme dure, le C2 comme moyen ("médium") et le C3 comme pneu tendre.

Cette sélection fait suite aux trois courses européennes, débutant avec le trio le plus tendre à Budapest, puis les composés de milieu de gamme à Spa, avant de terminer avec les composés les plus durs à Zandvoort.

Il y a 6 h

Le trophée 2024 du Grand Prix de Hongrie a été présenté par le circuit du Hungaroring.

On suppose qu’il pourra être à nouveau victime des frasques du pilote McLaren Lando Norris.

Il y a 5 h

Changement organisationnels au sein des équipes techniques d'Alpine

04/03/2024

Changement organisationnels au sein des équipes techniques d'Alpine - Crédit photo : Alpine
Crédit photo : Alpine 

Alpine réorganise ses équipes techniques, passant d'un modèle à directeur unique à trois piliers : Performance, Aérodynamique, Ingénierie, dirigés respectivement par Pilbeam, Wheater, Burnell. Cette réforme, suite à des résultats décevants, ambitionne d'améliorer collaboration et efficacité.

Dans un effort pour revitaliser ses performances au sein du championnat du monde FIA de Formule 1, l'équipe BWT Alpine F1 annonce aujourd'hui une refonte majeure de son organisation technique. Abandonnant l'ancien modèle centré sur un directeur technique unique, l'équipe opte pour une approche novatrice articulée autour de trois piliers spécialisés : la Performance, l'Aérodynamique et l'Ingénierie. Cette restructuration intervient après une série de résultats en deçà des attentes, l'équipe étant passée de la quatrième place au championnat en 2022 à la sixième en 2023, manquant ainsi plusieurs objectifs clés dans sa quête pour dominer le peloton.

Dans ce nouveau schéma organisationnel, Joe Burnell prendra les rênes de la direction technique du pôle ingénierie, David Wheater celles de la direction technique de l'aérodynamique, et Ciaron Pilbeam sera chargé de la direction technique de la performance. Ces trois directeurs techniques collaboreront étroitement sous la supervision de Bruno Famin, le directeur de l'équipe, avec pour mission immédiate de dynamiser les performances de l'équipe.

Cette transition marque également le départ de Matt Harman, précédent directeur technique unique, et de Dirk de Beer, responsable de l'aérodynamique, qui ont "choisi de quitter l’écurie pour relever de nouveaux défis" professionnels. L'équipe a tenu à les remercier pour leur dévouement et leur contribution significative aux succès passés et leur souhaite succès et épanouissement dans leurs futures entreprises.

Parallèlement, l'équipe technique de Viry, responsable du groupe propulseur, continue d'être dirigée par Eric Meignan, qui œuvre sur le projet d'unité de puissance pour la nouvelle réglementation moteur 2026.

L'équipe confirme également l'entrée en fonction de John Woods et Audrey Vastroux en tant que directeurs des opérations à Enstone et Viry-Châtillon respectivement, soulignant ainsi l'engagement continu dans le développement des infrastructures soutenant le projet de Formule 1.

Bruno Famin, directeur de l'équipe française, exprime sa confiance dans cette nouvelle orientation : "Nous avons décidé de procéder à des changements organisationnels, car nous constatons clairement que nous ne sommes pas là où nous le voulons ni où nous le devons sur le plan des performances. Il est temps de franchir une nouvelle étape en matière d’organisation et de personnes. Cette nouvelle structure à trois piliers avec trois directeurs techniques, chacun spécialisé dans différents domaines, apportera un meilleur travail et une meilleure collaboration dans nos domaines techniques pour contribuer aux performances de nos usines à la piste. J’ai pleinement confiance dans les capacités de Joe, David et Ciaron à collaborer étroitement pour apporter à l’équipe les performances et les améliorations dont elle a besoin. Je veux enfin remercier Matt et Dirk pour leurs efforts ces dernières années dans l’équipe et je leur souhaite le meilleur dans le prochain chapitre de leurs carrières respectives."

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux