Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 17 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 12 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 12 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 11 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 9 h

Dix victoires à la suite pour Max Verstappen, un record à minimiser selon Toto Wolff ?

04/09/2023

Dix victoires à la suite pour Max Verstappen, un record à minimiser selon Toto Wolff ? - Crédit photo : Red Bull Content Pool
Crédit photo : Red Bull Content Pool 

Les 10 victoires d'affilée de Max Verstappen, un "simple record Wikipédia" selon Toto Wolff ? Epinglé sur les réseaux sociaux, le directeur de l'écurie Mercedes a fourni un contexte qui a été occulté et a même approfondi ses dires.

Toto Wolff s'est entretenu avec Sky Sports et expliquait, par rapport à la position actuelle de Red Bull et de ses deux pilotes : "Notre situation était un peu différente car nous avions deux pilotes se battant l'un contre l'autre au sein de l'équipe."

"Je ne sais pas s'il [Verstappen] se soucie du record, ce n'est pas quelque chose qui serait important pour moi, aucun de ces chiffres", précise l'Autrichien.

Et il a rajouté une phrase salée mais que différents médias se sont plu à sortir de ce contexte : "C'est pour Wikipédia, de toute façon personne ne lit ça."

Qui plus est, un peu plus tard, le directeur de l'écurie Mercedes a approfondi ses dires : "Pour moi, ce genre de records est complètement insignifiant, ils étaient insignifiants à l'époque de Mercedes. Je ne sais pas combien de courses nous avons remportées d'affilée, je ne savais même pas qu'il y avait un décompte du nombre de courses que vous gagnez, donc me demander de commenter un accomplissement est difficile car cela n'a jamais joué un rôle dans toute ma vie."

"Mais le résultat lui-même montre qu'un grand pilote dans une grande voiture concourt à un niveau extrêmement élevé", a résumé Wolff, qui a également déclaré que si Red Bull continue à remporter tous les Grands Prix cette année, cette "perfection" est quelque chose dont il est bon de parler. Il se souvient de la saison 2016 où ils ont raté la perfection de deux courses.

"Je pense que Red Bull doivent se saboter eux-mêmes pour ne pas remporter chaque course cette saison", a déclaré Toto Wolff. "Et ça, soit dit en passant, c'est un record que je considérerais comme un bon... parce que c'est la perfection. Nous ne l'avons pas réalisée parce que nos deux pilotes se sont éliminés mutuellement à Barcelone en 2016, puis nous avons eu une défaillance de moteur en Malaisie."

On peut lui reprocher d'avoir, par le passé, loué certains "records Wikipédia" de son pilote septuple champion du monde, Lewis Hamilton, mais avec un contexte global, on comprend mieux sa sortie, même si elle semble refléter un peu d'amertume quant aux succès insolents de Red Bull.

Et qu'en pense le principal intéressé, Max Verstappen ? En deux mots : fierté et surprise. "Bien sûr, c'est quelque chose que vous n'attendez pas", a déclaré Verstappen.

"Je n'aurais jamais pensé en début de saison que quelque chose comme ça était possible", rajoute le pilote néerlandais. "Je suis juste très fier, mais aussi très heureux de la course en général."

"Je suis très fier de l'effort de toute l'équipe, toute l'année déjà", indique le champion du monde en titre. "Ce que nous faisons en ce moment en remportant chaque course cette année est quelque chose que nous apprécions certainement, car je ne pense pas que ce genre de saisons se présente très souvent, et c'est la même chose bien sûr que de remporter 10 courses d'affilée."

Références Sky Sports Formula Rapida