La nouvelle gamme Audi A5 et A5 Avant propose une variété de motorisations pour répondre aux attentes diversifiées des conducteurs. En entrée de gamme, on retrouve le moteur 2.0 TFSI développant 150 chevaux (110 kW), idéal pour ceux qui recherchent un bon compromis entre performance et économie de carburant. Ce moteur est également disponible dans une version plus puissante de 204 chevaux (150 kW), offrant une conduite plus dynamique.

Pour ceux qui privilégient les motorisations diesel, le 2.0 TDI de 204 chevaux (150 kW) constitue une option intéressante avec son couple généreux de 400 Nm, garantissant des trajets confortables et économes en carburant. Ce moteur diesel bénéficie également de la technologie hybride légère MHEV+ de 48 volts, qui améliore l'efficacité énergétique et réduit les émissions de CO2.

Toutes ces motorisations sont disponibles avec la transmission intégrale quattro en option, offrant une adhérence et une stabilité accrues, particulièrement appréciables dans des conditions de conduite difficiles. Les versions A5 et A5 Avant se démarquent par leur design élégant et leur intérieur haut de gamme, intégrant des technologies avancées pour une expérience de conduite agréable et moderne.

En point culminant de cette gamme, les versions S5 et S5 Avant, équipées d'un puissant moteur V6 TFSI de 367 chevaux (270 kW), représentent l’apogée de la sportivité et de la performance chez Audi. Ces modèles sont destinés aux passionnés de conduite dynamique qui recherchent à la fois puissance et raffinement.

Et comme vous l'avez remarqué, il ne s'agit ni plus ni moins que des nouvelles A4. Mais dans le cadre de la restructuration de la nomenclature de ses véhicules en 2024, Audi a réservé les chiffres pairs aux modèles électriques et les chiffres impairs aux véhicules à combustion. Ainsi, les anciennes A4, S4, A4 Avant, et S4 Avant sont désormais intégrées sous l’appellation A5 et S5. Cette nouvelle dénomination permet de différencier clairement les modèles tout en élargissant l'offre, avec l'A5 et S5 en versions berline et Avant.

Il y a 21 h

MoneyGram Haas F1 Team a récemment confirmé la prolongation de son partenariat technique avec Scuderia Ferrari, garantissant l'utilisation des moteurs Ferrari jusqu'à la fin de la saison 2028 de Formule 1.

Cet accord, qui coïncide avec les nouvelles réglementations sur les unités de puissance prévues pour 2026, assure une stabilité à long terme pour l'équipe américaine. Depuis les débuts de Haas en Formule 1 en 2016, l'équipe et Ferrari ont collaboré sur 178 Grands Prix. Les réglementations de 2026 introduiront des moteurs V6 turbo hybrides de 1,6 litre améliorés, offrant une puissance accrue grâce aux composants hybrides et fonctionnant pour la première fois avec des carburants entièrement durables.

Ayao Komatsu, directeur de l'équipe, a exprimé sa satisfaction quant à cette prolongation : "La continuité avec Ferrari est cruciale pour notre développement futur. Ferrari a été un partenaire technique précieux depuis nos débuts, et leur soutien continu montre la confiance qu'ils ont en notre projet."

Il y a 20 h

Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 2 h

L'indomptable Verstappen glisse sur le toboggan des Ardennes et roule sur la concurrence

30/07/2023

L'indomptable Verstappen glisse sur le toboggan des Ardennes et roule sur la concurrence - Crédit photo : Red Bull Content Pool
Crédit photo : Red Bull Content Pool 

En Belgique, Verstappen a surmonté sa pénalité de cinq places sur la grille pour arracher une huitième victoire consécutive. Pérez l'a accompagné sur le podium, permettant un doublé Red Bull devant la Ferrari de Leclerc.

Max Verstappen a décroché sa huitième victoire consécutive en s'élançant de la sixième place pour remporter le Grand Prix de Belgique. L'homme fort de Red Bull avait été le plus rapide lors des qualifications du vendredi, mais il n'a pas laissé une pénalité de cinq places sur la grille pour changements de pièces de boîte de vitesses entraver sa série de victoires le jour de la course à Spa, renforçant ainsi sa domination.

La course à Spa-Francorchamps s'est déroulée sur 44 tours tendus, au cours desquels Verstappen a méthodiquement dépassé ses concurrents. Charles Leclerc avait pourtant décroché la pole position sur sa Ferrari, mais Verstappen a rapidement pris la tête.

Après avoir gagné quelques places dès le premier tour - aidé par une collision au virage 1 entre Oscar Piastri et Carlos Sainz qui a contraint les deux pilotes à abandonner - Verstappen a progressivement remonté le peloton pour prendre la tête, dépassant son coéquipier Sergio Pérez au 17e tour de la course, après que le Mexicain eut pris la tête à Charles Leclerc plus tôt.

À partir de là, Verstappen s'est concentré et a montré sa forme en menant jusqu'à l'arrivée, demandant même à un moment si son équipe avait besoin de s'exercer aux arrêts aux stands. Entre deux joutes verbales avec son ingénieur, le leader du championnat a fait preuve de maîtrise en conservant ses pneus slicks malgré une averse en milieu de course, évitant ainsi un passage prématuré aux pneus intermédiaires.

Sergio Pérez a lui aussi dépassé Leclerc pour assurer une solide deuxième place. Bien que terminant à environ 20 secondes de Verstappen, Pérez a contribué à la première performance parfaite de Red Bull depuis le Grand Prix de Miami en mai.

Charles Leclerc, malgré la perte de la première place, a tenu bon pour sécuriser la troisième marche du podium. Cette position lui a permis de repousser les assauts du septuple champion du monde, Lewis Hamilton, qui a effectué un arrêt tardif pour décrocher le meilleur tour en course lors du dernier tour.

Fernando Alonso a également fait bonne figure en plaçant son Aston Martin devant la Mercedes de George Russell, ce qui lui a valu la cinquième place. L'homme à l'Aston Martin irrésistible de début de saison s'est dit encouragé par ce résultat et a expliqué que l'écurie reviendrait plus forte après la pause estivale.

Une mention spéciale doit être faite à Lando Norris, qui a perdu plusieurs places au départ en raison d'un choix de pneus initial discutable. Cependant, sa décision de passer aux pneus tendres lorsque quelques gouttes de pluie ont commencé à tomber s'est avérée astucieuse, lui permettant de faire remonter sa McLaren et de finir à une septième place respectable.

Lance Stroll est arrivé en neuvième position, limitant la casse pour Aston Martin. Esteban Ocon et Yuki Tsunoda ont également fait preuve de détermination pour se hisser en huitième et dixième positions respectivement, à l'issue de batailles acharnées en fin de course. Le Japonais a d'ailleurs effectué une course courageuse et impressionnante.

Pierre Gasly a opté pour une stratégie différente en prolongeant son premier relais, mais un arrêt aux stands laborieux a entravé sa progression, le reléguant à la onzième place à l'arrivée. Les Alfa Romeo de Valtteri Bottas et Zhou Guanyu ont suivi de près.

Bien que Williams ait affiché une grande vitesse en ligne droite en début de course, leurs choix de stratégie pneumatique ont fini par nuire à leur performance, laissant Alex Albon en quatorzième position et Logan Sargeant en dix-septième.

Les Haas de Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg, tous deux pénalisés avant la course, ont respectivement terminé quinzième et dix-huitième. La seizième place est revenue à la deuxième AlphaTauri de Daniel Ricciardo, qui n'a pas réussi à égaler les résultats en points de son coéquipier Tsunoda.

La course a été marquée par un accident au premier virage impliquant Oscar Piastri et Carlos Sainz, qui ont dû abandonner. Seulement 18 voitures ont franchi la ligne d'arrivée.

Max Verstappen a finalement célébré sa dixième victoire de la saison et se rapproche ainsi du record de neuf victoires consécutives de l'Allemand Sebastian Vettel.

Ces performances ont également renforcé la position de Verstappen en tête du classement des pilotes, avec une avance désormais confortable de 125 points sur Sergio Pérez. Le Néerlandais se rapproche ainsi d'un troisième titre de champion du monde consécutif.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.