Nouvelle ère en F1 : réactions des pilotes aux réglementations 2026

07/06/2024

Nouvelle ère en F1 : réactions des pilotes aux réglementations 2026 - Crédit photo : Getty Images - Red Bull Content Pool
Crédit photo : Getty Images - Red Bull Content Pool 

Quelques pilotes de Formule 1 partagent leurs impressions sur les changements majeurs à venir en 2026. La réduction du poids des voitures, l'évolution des moteurs et des châssis, ainsi que les nouveaux défis aérodynamiques suscitent des réactions variées.

En 2026, la Formule 1 introduira des réglementations révolutionnaires destinées à transformer le sport. Les nouvelles unités de puissance hybrides fourniront une puissance électrique considérablement augmentée, passant de 120 kW à 350 kW, tandis que la puissance thermique diminuera légèrement. Ce changement vise à rendre les voitures plus durables grâce à l’utilisation d’un carburant 100 % durable. Le châssis des voitures sera également revu, avec une réduction de l’empattement et de la largeur, et un poids minimal réduit de 30 kg, atteignant ainsi 768 kg. En matière d’aérodynamique, les voitures de 2026 bénéficieront de systèmes actifs, comme des ailerons avant et arrière mobiles, permettant des vitesses de virage plus élevées et une réduction de la traînée sur les lignes droites. La sécurité sera renforcée avec l'introduction de nouvelles structures d'impact et d'améliorations des protections latérales. Enfin, la durabilité sera au cœur des nouvelles réglementations, avec une distribution de puissance 50 % électrique et 50 % thermique, alignée avec l'objectif de neutralité carbone d'ici 2030.

Oscar Piastri, pilote chez McLaren, exprime une certaine prudence quant aux effets des nouvelles réglementations. "Je pense qu'à chaque fois que les règlements ont changé, cela a conduit à une répartition assez importante, surtout avec les moteurs", déclare-t-il, rappelant la domination de certaines équipes [motorisées par Mercedes] suite aux modifications de 2014. Piastri craint que les nouvelles règles pour 2026 ne créent à nouveau des écarts importants entre les équipes. "Je ne serais pas surpris si les équipes se séparaient un peu plus en 2026", ajoute-t-il.

Lewis Hamilton, qui courra pour Ferrari en 2025, partage cette inquiétude mais reste optimiste. "J'espère qu'avec ce nouveau changement de réglementation, tout sera un peu plus rapproché," dit-il. Il souligne que les modifications de 2026, bien que significatives, ne sont pas aussi radicales que celles qui ont vu le passage des moteurs V8 atmosphériques aux V6 hybrides. "C'est juste une question de bien concevoir les voitures" ["it's just about getting the cars right."], conclut-il.

Sergio Pérez de l'écurie Red Bull, se montre également prudent. Il estime que les changements fréquents des règlements peuvent compliquer la compétition. "Sinon, nous devons profiter de l'année et demie qui nous reste avec cette réglementation dans cette course très serrée", déclare-t-il. Pérez souligne l'importance de maintenir une certaine stabilité dans les règles pour permettre aux équipes de rattraper leur retard. "Comme toujours, je pense que le mieux pour le sport sera de maintenir les règles aussi cohérentes que possible," ajoute-t-il.

Nico Hülkenberg, actuellement chez Haas et futur pilote Sauber en 2025 qui se muera en écurie Audi en 2026, a déjà testé les nouvelles voitures sur simulateur. Il rapporte des sensations mitigées : "Il semble y avoir beaucoup moins d'appui, surtout dans les virages rapides". Hülkenberg pense que les nouvelles caractéristiques des voitures, bien que prometteuses, nécessitent encore des ajustements. "Le poids de 30 kilos en moins, ce n'est pas énorme. Il faudra voir si c'est vraiment la bonne direction", dit-il.

Ces avis reflètent une anticipation prudente parmi les pilotes face aux nouvelles réglementations. Alors que la Formule 1 s'engage dans une nouvelle ère de durabilité et d'innovation technologique, les pilotes restent attentifs aux impacts sur la compétition et le plaisir de la course. La saison 2026 promet d'être un tournant décisif pour la discipline, mais ses effets réels ne se dévoileront qu'au fil des courses.

Référence FIA

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.