AMuS parle qu'il serait question qu'AlphaTauri amène un nouvel aileron arrière à Suzuka. On scrutera avec attention le postérieur de la voiture fabriquée à Faenza.

Il y a 18 h

Casque spécial #JapaneseGP pour Lewis Hamilton, en collaboration avec Hajime Sorayama.

Il y a 10 h

Au Japon, Max Verstappen avoue qu'ils ont clairement été battu et c'est pourquoi il est détendu à ce sujet : "J'aurais bien sûr aimé gagner à Singapour, mais je savais aussi qu'un jour viendrait où je ne gagnerais pas ou quelque chose se passerait mal."

Il complète : "Nous n'avons pas gagné cette fois-ci : 'shit happens'. On continue ici et on essaie à nouveau."

Que pense-t-il de sa suprématie en 2023 ? "Comme notre domination n'était pas mauvaise pour le sport à mes yeux. Nous avons simplement fait mieux que les autres. Si les gens ne peuvent pas l'apprécier, alors vous n'êtes pas un vrai fan. À Singapour, d'autres équipes étaient mieux préparées que nous et méritaient donc de gagner. Parce qu’ils ont mieux performé, pas parce que certaines personnes auraient pu trouver cela ennuyeux auparavant."

Il y a 9 h

Les maîtres de cérémonie pour le Grand Prix du Japon, sont Gerd Ennser, Matteo Perini, Danny Sullivan et Kazuhiro Tsuge.

Il y a 9 h

Sebastian Vettel a fédéré les pilotes autour de son projet "Buzzin' Corner" à Suzuka.

Au virage 2, une dizaine "d'hôtels à insectes" ont été installés par le pilote allemand à la retraite.
Les bordures de cette courbe ont aussi été peintes en noir et jaune

Il y a 8 h

Zhou, l'éclair bleu de Shangaï, aura donc un casque spécial pour Suzuka.

Il y a 7 h

Un peu de voitures radiocommandées pour Esteban Ocon et Lewis Hamilton, en marge du Grand Prix du Japon.

Ca a été le sujet de questions en conférence de presse :
Q : Qui a gagné ?
EO : C'était juste pour s'amuser un peu.
LH : Nous étions tous en train de tourner en rond – mais je n'étais pas loin de ton rythme !
EO : J'ai été super impressionné, parce qu'il n'en a pas fait depuis des années.
EO : Et il était du style : "ouais, commence doucement," et tout ça. Parce que je m'entraîne beaucoup, comme je suis constamment dessus, et tout de suite, dès les premiers points de freinage, il assure. Donc, vous savez, c'est plus qu'impressionnant.
LH : J'ai fait des tonneaux plusieurs fois ! Mais je pense que j'avais un réglage plus souple.
EO : Ouais, il avait un réglage plus souple.

Il y a 5 h

Officialisation de Stoffel Vandoorne comme titulaire sur la 9X8 en 2024.

Rendez-vous dès le Qatar, le 2 mars prochain.

Il y a 3 h

Valtteri a photographié ses fans japonais et ils sont géniaux.

Il y a 3 h

Alors que les écuries se penchent sur la constance des décisions et demandent des explications sur les jugements rendus à Singapour, un chef d'écurie ayant même parlé de scandale d'après un rapport d'AMuS, il y a eu un petit échange entre Checo Pérez et, notamment, Lewis Hamilton et Charles Leclerc sur les gênes provoquées par Max Verstappen à Marina Bay. Retranscription :

Question par Adam Cooper – Motorsport.com : "Le week-end dernier, Max a eu deux incidents de gêne en qualifications, un dans la voie des stands, un sur la piste. Êtes-vous surpris qu'il s'en soit sorti avec des réprimandes et pas de pénalités sur la grille ? Avez-vous des inquiétudes quant à la cohérence des décisions ?"

Sergio Pérez : "Rien à dire à ce sujet."
Lewis Hamilton : "Tu es sûr ? Tu as toujours une opinion sur les choses."
SP : "Pas sur celle-ci. Que devrais-je dire sur celle-ci ? Je te le passe."
LH : "Est-il permis de se garer à la fin de la voie des stands lors de la sortie ?"
SP : "Ne pas attendre aussi longtemps, mais c'est probablement quelque chose qui sera autorisé à l'avenir."
LH : "Je pose simplement la question parce que je ne savais pas. Je ne sais vraiment pas quoi dire. Je ne les ai pas vraiment vus. Évidemment, j'étais dans la voie des stands lorsque tout le monde s'est arrêté et je ne pouvais pas voir ce qui se passait devant. Et nous travaillons toujours aussi étroitement que possible avec la FIA pour avoir de la cohérence, et il y a des variations, donc nous devons continuer à travailler dessus, c'est certain."
Esteban Ocon : "Je dois dire que je n'ai pas vu les incidents. Non, franchement, j'étais concentré sur moi-même plus que sur Max."
Charles Leclerc : "Oui, j'étais un peu surpris, surtout celui dans la voie des stands car cela pourrait ouvrir de mauvaises situations à l'avenir. Mais encore une fois, comme l'a dit Lewis, c'est toujours une discussion ouverte avec la FIA et nous essayons de leur expliquer notre point de vue pour améliorer les choses, et je suis sûr que nous aurons cette discussion demain soir lors du briefing."
Valtteri Bottas : "Oui, je n'ai en fait pas encore vu l'incident, donc nous devons d'abord y jeter un coup d'œil pour commenter."

Il y a 1 h

Checo Pérez a mis au tapis Yuki Tsunoda au début de la course à Singapour, mais il a aussi sorti la Williams d'Alex Albon des points. Le pilote thaïlandais s'est vu poser la question suivante : "Est-ce que Checo Pérez est toujours sur ta liste de cartes de Noël ?"

La réponse d'Alex, expliquant que l'entente entre eux n'est pas rompue : "Vous devriez poser la question à Yuki aussi. Oui, bien sûr qu'il l'est. C'était un peu décevant, bien sûr, lors de la course de la semaine dernière, surtout pour nous qui ne marquons pas souvent des points, c'était dommage de ne pas en avoir marqué. Mais tout est pardonné. Nous allons maintenant à Suzuka, un circuit qui devrait être plus favorable pour notre voiture. C'était surtout décevant car nous n'avions pas beaucoup d'espoirs pour la course à Singapour la semaine dernière, et être dans une position où nous aurions presque pu marquer des points était excitant. Normalement, tant que nous restions en piste, nous aurions marqué quelques points. Mais ce n'était pas le cas."

Il y a 1 h

Lando Norris, malgré les améliorations amenées à Singapour sur sa McLaren, quantifie toujours une part d'incertitude quant au bon fonctionnement du package de sa monoplace d'un circuit à l'autre.

Cependant, quand on lui demande si Red Bull va rebondir suite aux performances en retrait à Singapour : "C’est quasiment une garantie."

Il y a 55 minutes

David Croft a cuisiné Yuki Tsunoda sur son baquet 2024, très possiblement chez AlphaTauri, et sur sa pensée quant à son futur coéquipier, Lawson et Ricciardo étant dans la boucle.

"On suppose que tu conduiras pour AlphaTauri la saison prochaine. Et si tu veux nous éclairer sur l'avancement des contrats, n'hésite pas, mais si c'est le cas, qui devrait être ton coéquipier ?"

Yuki Tsunoda : "Ouais, donc on en parle déjà. Ce n'est pas encore confirmé. Mais je ne sais pas, honnêtement. Je pense que les deux perspectives ont des points positifs. Daniel apporte définitivement plus d'expérience. Et il a montré beaucoup de retours, de comparaisons, il a vraiment un bon sens du détail sur le comportement de la voiture. Donc je pense que cela aide beaucoup les ingénieurs. Et je pense que les ingénieurs l'apprécient, surtout la façon dont il parle et comment il aide au développement. Donc si l'équipe veut développer la voiture pour être plus compétitive, peut-être Daniel. Mais en même temps, Liam, je pense qu'il a montré dans les trois premières courses qu'il a immédiatement affiché une bonne performance. Et il progresse probablement encore. Du côté de la performance... Évidemment, j'ai juste fait, avec Daniel, deux courses, et ce n'était probablement pas vraiment le meilleur moment pour AlphaTauri non plus. Et dans les deux dernières quand Liam est effectivement entré en Formule 1, la voiture était plutôt bonne - Monza et Singapour - donc en fait, il a eu un bon moment aussi. Mais en même temps, il a définitivement bien performé. Donc ouais, je pense qu'AlphaTauri, on sait que c'est comme une équipe junior. Donc ouais, il y a un peu plus de risque [en ce sens] si on pense aux résultats en général, donc... Ouais, ça dépend de ce qu'ils pensent. Vous savez, s'ils veulent plus de résultats, Daniel serait probablement [un choix] plus facile. Il a plus d'expérience, surtout, peut-être, il peut obtenir ces résultats peut-être, mais aussi Liam, vous savez... Je ne sais pas. C'est difficile. J'ai peur de dire..."

Alex Albon : "On dirait Yuki Marko !"

Yuki Tsunoda : "Je pense que Liam a aussi [obtenu] le meilleur score, vous savez, il a eu la neuvième place. Je n'ai jamais fait neuvième. Donc je vais m'arrêter ici. Peut-être, Liam et Daniel. Trois sièges !"

Il y a 50 minutes

Checo Pérez revient sur Singapour mais parle aussi des espoirs à Suzuka.

Q : "La question à un million de dollars en arrivant ce week-end : Red Bull sera-t-elle de retour ?"

Sergio PÉREZ : "Eh bien, c'est définitivement l'objectif. Nous ne comprenons pas encore complètement ce qui a mal tourné, ou ce qui a tellement mal tourné à Singapour. Nous avons quelques idées, mais ce circuit est très différent. Donc, il ne devrait pas y avoir de raison de ne pas être forts à Suzuka. En fait, ce devrait être l'un des meilleurs circuits pour nous."

Q : "Revenons une semaine en arrière. Vous dites que vous ne savez pas encore exactement quels étaient les problèmes. Mais vous devez avoir tiré quelques conclusions depuis la course ?"

SP : "Oui, nous avons évidemment de bonnes idées sur la manière dont nous avons préparé le week-end et sur les informations erronées que nous avons, et où les choses ont mal tourné. Mais évidemment, c'est quelque chose que nous garderons en interne, mais il y a de bons signes que nous avons probablement abordé le week-end avec le mauvais réglage."

Q : "Et la voiture était-elle meilleure en course qu'elle ne l'avait été en essais et en qualifications ?"

SP : "Une fois que vous êtes dans le trafic, vous êtes guidé par le trafic à Singapour, il est impossible de savoir. Et évidemment, en poussant les pneus à la durée de vie maximale, en étant évidemment sur une stratégie différente de tout le monde, sur la stratégie optimale, on ne sait jamais. Mais l'équilibre était… je pense que nous étions plus compétitifs en course qu'en qualifications, c'est sûr – mais nous n'étions toujours pas si compétitifs."

Q : "Vous avez piloté la voiture dans le simulateur autour de Suzuka. Comment vous êtes-vous senti là-bas ?"

SP : "Oui, ça se sentait bien. Et ça se sentait déjà mal à Singapour. Donc, espérons que ça s'aligne bien, et que ce soit une bonne piste pour nous."

Il y a 42 minutes

Esteban Ocon questionné avant le Grand Prix du Japon à propos de la fiabilité de sa voiture. En effet, à Singapour, il a eu une casse de boîte de vitesses donc est-il préoccupé ?

"Pas vraiment plus préoccupé [que ça]. Je pense que ce genre de choses arrive malheureusement en sport automobile. C'est douloureux car nous allions marquer pas mal de points et être très proches du top 5 dans cette course. Et vous savez, la voiture était soudainement très performante, tout au long de la course et j'étais très content de la performance que nous avions. Évidemment, une fin prématurée à notre journée - et à mon anniversaire ! Donc, ça n'était pas super. Mais vous savez, nous venons ici, sur un circuit que j'adore, j'ai eu un super duel avec Lewis l'année dernière, j'ai aussi terminé quatrième, donc généralement, c'est un circuit qui nous offre de bonnes performances et j'espère que nous pourrons répéter le même week-end."

Il y a 35 minutes

Esteban Ocon content des pièces amenées à Singapour : "Nous avons apporté quelques mises à jour à Singapour, ce qui a vraiment fait une différence. L'équipe a fait un très bon travail par rapport à Monza, qui était une situation un peu extrême. Mais, vous savez, nous avons vraiment amélioré la voiture et avons beaucoup plus de performances. Nous avons retrouvé le Q3 pendant un moment et oui, en course, nous dépassions et étions vraiment en attaque, ce qui était un peu... Je ne vais pas dire inattendu, mais c'était en comparaison avec les autres courses. Et cela est vraiment dû au dur travail de l'équipe et chaque fois que nous apportons quelque chose, ça fonctionne. Donc oui, nous devons continuer à faire ce que nous faisons. Continuer à nous concentrer sur nous-mêmes et espérons que cela continuera bien sur cette lancée."

Il y a 31 minutes

Charles Leclerc dépeint un tableau nuancé des performances de Ferrari en F1 cette saison. Fort d'une meilleure compréhension de sa monoplace, acquise notamment grâce à des tests intensifs à Zandvoort, Leclerc est confiant quant à la possibilité de maximiser le potentiel de la voiture à court terme.

Cependant, il maintient une prudence calculée envers les surprises que réserve cette saison tumultueuse. Alors que des équipes comme Red Bull ont montré des faiblesses inattendues, Leclerc mise sur la continuité et l'amélioration constante pour mettre Ferrari en position de force.

Avant le Grand Prix du Japon, il reste réaliste : dans une saison où chaque centième de seconde peut faire la différence, tout peut arriver. Le pilote monégasque s'attend à une bataille serrée, mais ne cache pas son désir de jouer les trouble-fête au milieu des McLaren et des Mercedes avec lesquelles il s'est battu cette année.

Il y a 26 minutes

Toto Wolff, le patron de l'écurie Mercedes, a annoncé récemment que la voiture de cette année serait "jetée à la poubelle", quelle que soit ses performances. Quels sont les sentiments de Lewis Hamilton envers cette voiture et ses performances cette année ? De plus, a-t-il des impressions sur le modèle de l'année prochaine, à propos duquel Toto semble assez optimiste ?

Lewis Hamilton répond : "Eh bien, nous ne jetterons jamais la voiture, bien sûr. Ces voitures sont toujours des chefs-d'œuvre, même si elles ne sont pas les plus rapides au monde. Non, 2000 personnes ont travaillé très dur pour construire ces choses, et elles continueront à faire partie de notre histoire et de notre courbe d'apprentissage. Il y aura des parties que nous essaierons de changer, en essayant de conserver certains des aspects positifs, car il y a toujours des côtés positifs et négatifs. Donc, nous essayons de conserver les aspects positifs. Quant à la nouvelle orientation que nous prenons, il est bien trop tôt pour être optimiste à propos de la voiture de l'année prochaine car nous sommes en train de nous y engager. Mais j'ai toute confiance en l'équipe pour orienter la voiture dans la direction nécessaire. Il y a eu beaucoup d'apprentissage ces deux dernières années, donc si nous n'avons pas compris d'ici l'année prochaine, nous continuerons simplement à travailler. Mais j'espère qu'ils l'auront compris."

Il y a 22 minutes

Charles Leclerc a pu revenir sur la victoire de Carlos Sainz à Singapour, un triomphe en saison de domination Red Bull, telle une île providentielle au milieu de l'océan. Il a ainsi évoqué le travail d'équipe, en particulier celui qui a permis à l'Espagnol de monter sur la plus haute marche du podium : "En ce qui concerne le travail avec Carlos, je pense que nous avons toujours bien travaillé ensemble, et c'était clair dès le samedi soir après les qualifications, mais probablement même avant les qualifications, que celui qui serait en tête serait aidé par la deuxième voiture. Donc c'était clair, et oui, nous avons fait du bon travail. Je suis donc vraiment heureux que l'équipe ait pu gagner, et cela me motive également et me donne un élan supplémentaire pour en remporter une avant la fin de la saison."

Il y a 19 minutes

Retour à la victoire : Allison évoque les défis techniques de Mercedes pour dépasser Red Bull en F1

29/06/2023

Retour à la victoire : Allison évoque les défis techniques de Mercedes pour dépasser Red Bull en F1 - Crédit photo : Mercedes-AMG F1
Crédit photo : Mercedes-AMG F1 

Entretien avec James Allison : Les défis de Mercedes pour surpasser Red Bull et retrouver sa position de leader en Formule 1. Allison révèle les choix techniques et l'engagement de l'équipe dans la course au championnat, promettant une saison palpitante.

Dans une interview accordée à auto motor und sport, James Allison, directeur technique de Mercedes, parle des dernières améliorations apportées à la W14 et de la situation de l'équipe par rapport à Red Bull. Allison reconnaît que les dernières mises à niveau ont amélioré les performances de la voiture dans les virages moyens et rapides, mais qu'il reste des faiblesses dans les virages lents. Pour être compétitifs, ils doivent améliorer tous les aspects de la voiture. Allison souligne que le développement de la voiture actuelle appartient au passé, et qu'ils se concentrent déjà sur les prochaines étapes en s'en servant comme une base. Il mentionne que l'équipe a résolu certains problèmes de l'ancienne version de la voiture, comme la stabilité des freins, mais qu'ils ont encore besoin de plus de traction et que la voiture est encore un peu difficile à manier dans les virages lents.

Pour le célèbre ingénieur, "La mise à jour a plus ou moins fait ce que nous attendions d'elle. Je pense que la raison pour laquelle Toto est prudent quant à son jugement est que cette mise à niveau est loin d'être terminée". Citons-le : "La voiture est un peu plus stable sur les freins. Les roues avant ne se bloquent plus aussi souvent au freinage. L'arrière est encore trop instable. C'est seulement mieux parce que nous avons gagné en force d'appui. Cela réduit l'impact de ce problème". Les secteurs à basse vitesse et la motricité restent néanmoins le problème principal de cette auto, les pilotes le mentionnant régulièrement : "Nous n'avons pas encore assez de traction non plus. Et la voiture est encore un peu lourde dans les virages lents".

Allison refuse la qualification de "W14B" avec les modifications apportées à la F1 de Mercedes pour cette saison 2023 et explique qu'ils sont en constante évolution. Il souligne que la forme des pontons latéraux de la voiture n'a pas d'importance pour les améliorations apportées au fond plat et à l'essieu avant. Allison explique que Mercedes suit la voie de Red Bull en augmentant "l'anti-plongée" de la suspension avant pour mieux contrôler la plateforme aérodynamique. Il admet qu'il y a des risques associés à cette solution, mais si elle est bien équilibrée, elle apporte des avantages aérodynamiques plus importants. Il mentionne également que l'équipe travaille sur le réglage de la hauteur de la voiture pour mieux s'adapter aux conditions de piste.

Allison rejette l'idée selon laquelle Red Bull obtient son avantage en roulant plus bas que les autres équipes. Il pense que la clé du succès de Red Bull réside dans un aérodynamisme efficace et un comportement en virage qui inspire confiance aux pilotes. Il souligne que la fenêtre de fonctionnement des voitures actuelles est très étroite en raison des réglementations aérodynamiques et que toutes les équipes ont le même défi à relever pour rester dans cette fenêtre. Il admet que Mercedes doit encore améliorer sa compréhension de l'aérodynamique et résoudre certains problèmes spécifiques, comme le "bouncing" (rebond) de la voiture sur certaines pistes.

Allison explique que Mercedes construit ses voitures en privilégiant les performances en course plutôt que les performances en qualifications. Ils cherchent à maintenir les pneus dans la plage de température idéale pendant la course, ce qui peut les désavantager lors des qualifications où les températures sont plus fraîches. Finalement, Allison affirme qu'il n'y a aucune raison pour que Mercedes ne rattrape pas Red Bull cette saison, tant qu'ils continuent à améliorer leur voiture.

Sur une note plus fantaisiste, AMuS lui a demandé ce qu'il aurait fait avec un budget illimité. Et il fait remarquer que même sans plafond budgétaire, il n'aurait pas changé le châssis : "C'est trop cher en milieu de saison. [...] Cela détournerait l'attention de choses plus importantes."

En résumé, l'interview met en évidence les défis auxquels l'écurie Mercedes est confrontée pour améliorer sa voiture et rattraper Red Bull. Allison reconnaît les améliorations apportées, mais souligne également les domaines où des progrès supplémentaires sont nécessaires. Il explique les choix techniques faits par l'équipe pour améliorer les performances de la voiture, tels que l'aérodynamique, la suspension et le moteur.

Il mentionne également l'importance du travail d'équipe et de la collaboration entre les ingénieurs, les pilotes et les membres de l'équipe pour développer des solutions efficaces. Allison insiste sur le fait que l'équipe Mercedes est déterminée à retrouver sa position de leader et à se battre pour le championnat.

En conclusion, bien que Mercedes soit confrontée à des défis importants pour rattraper Red Bull, l'équipe est pleinement engagée à les relever et à améliorer sa performance. Allison reste confiant dans les capacités de l'équipe et dans sa volonté de revenir en tête de la compétition. La saison de Formule 1, ou du moins la prochaine, promet donc d'être passionnante alors que Mercedes continue à lutter pour la victoire.

Référence AMuS