Williams a dévoilé une photo de son dernier volant. Le modèle 2024 s'aligne sur les tendances actuelles, marquant un changement notable par rapport aux versions précédentes où Williams se démarquait avec un écran intégré directement au châssis.

Il y a 17 h

Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA (FIA World Endurance Championship, WEC) a annoncé que le prologue du championnat, qui correspond aux tests de pré-saison, commencera plus tard que prévu.

Initialement prévu pour se dérouler le weekend du 24 au 25 février, le prologue commencera finalement le lundi 26 février, avec des sessions prévues de 08:30 à 12:00, de 14:00 à 17:00, et de 18:30 à 22:00, et se poursuivra jusqu'au mardi 27 février de 09:00 à 13:00.

Ce changement de programme est dû à des retards dans les lignes de transport maritime régulières en raison de la situation géopolitique actuelle, plus précisément des retards significatifs dans le canal de Suez et la mer Rouge. Par conséquent, une partie du fret maritime a été retardée en arrivant au circuit international de Lusail à Doha, au Qatar. Pour donner aux équipes du WEC suffisamment de temps pour se préparer aux tests, il a été décidé de reporter le début du prologue.

Il est important de noter qu'il n'y aura pas de changement dans le programme de la course d'ouverture de la saison, le Qatar Airways Qatar 1812KM, qui aura lieu le weekend suivant. La course est programmée pour commencer à 11 heures, heure locale, le samedi 2 mars.

En ce qui concerne le contexte géopolitique, sans détails supplémentaires dans l'annonce, il est difficile de donner un contexte précis. Cependant, le canal de Suez est un point de passage maritime crucial qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge, permettant ainsi le transport maritime entre l'Europe et l'Asie sans avoir à naviguer autour de l'Afrique. Tout retard dans ce couloir peut être dû à des tensions politiques, des désaccords internationaux, des actions militaires, ou même des blocages du canal lui-même, comme cela s'est produit dans le passé. Ces retards peuvent avoir un impact significatif sur le commerce mondial et les événements internationaux, comme les courses de WEC.

Il y a 16 h

Williams a commencé la conception de sa F1 2024 en mars 2023. Ainsi, pour Vowles, rester avec l'ancienne suspension était une question technique.

"Je dois évaluer combien de temps au tour je gagne avec la nouvelle suspension par rapport à la décision d'opter rapidement pour l'ancienne et de pouvoir ainsi commencer le développement de la voiture quatre mois plus tôt."

Et les calculs ont montré que plus de temps de développement en aérodynamique apportait deux fois plus de gain de temps que les nouvelles pièces.

Il y a 11 h

Sur ses réseaux sociaux, R Racing a annoncé le décès de Joel Pearson, ancien pilote de Ginetta Junior et de Formule 4 britannique. Il avait 19 ans et s'est battu 3 ans contre le cancer. Sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Il y a 11 h

C’est la fin du jeu F1 Mobile pour smartphones. Il disparaîtra sans avoir de saison 2024.

Il y a 9 h

Le pack GT2 d'Assetto Corsa Competizione débarquera sur consoles Xbox Series X|S et Sony PS5 le 27 février.

Il y a 9 h

Sainz prend la pole position à Singapour et Red Bull est à la traîne

16/09/2023

Sainz prend la pole position à Singapour et Red Bull est à la traîne - Crédit photo : F1
Crédit photo : F1 

Sainz s'est emparé de la pole position à Singapour, suivi de près par la Mercedes de Russell et la Ferrari de son coéquipier, Leclerc. Alors que la Scuderia a brillé, Red Bull a connu une soirée difficile avec l'élimination prématurée de ses pilotes en Q2.

Carlos Sainz a brillé en décrochant la pole position lors d'une séance de qualifications du Grand Prix de Singapour 2023 riche en émotions. En battant de peu George Russell sur sa Mercedes et son coéquipier chez Ferrari, Charles Leclerc, Sainz a transformé avec succès l'excellente forme de la Scuderia présente depuis le début de ce week-end. Toutefois, concernant les résultats de la séance qualificative, il faut rester prudent puisque des enquêtes des commissaires sont en cours, en particulier pour Max Verstappen.

La tension était à son comble pendant la séance, surtout après le crash spectaculaire de Lance Stroll en Q1. L'Aston Martin du Canadien a été gravement endommagée après une collision avec les barrières, bien que le pilote ait pu sortir de la voiture sans aide et a été examiné par le personnel médical. Cette sortie de piste prématurée a clôturé la Q1 et conduit à l'élimination d'autres pilotes comme Valtteri Bottas sur Alfa Romeo et Oscar Piastri sur sa McLaren.

La déception était particulièrement grande pour l'écurie Red Bull. Max Verstappen et Sergio Perez ont tous deux été éliminés en Q2, mettant à mal leurs chances de continuer leur série impressionnante de 15 victoires consécutives. Verstappen s'est dit extrêmement surpris par le comportement de sa monoplace, affirmant à Sky Sports : "Je savais que ça allait être difficile de décrocher la pole, mais je ne m'attendais pas à ça". Perez a renchéri, exprimant que même quelques points seraient un résultat honorable à ce stade. Christian Horner, le directeur de Red Bull, s'est montré perplexe devant les performances décevantes, les qualifiant de "très déconcertantes".

D'autres pilotes ont aussi partagé leurs impressions post-qualifs. George Russell, qui a terminé en deuxième position, a évoqué une séance extrêmement compétitive et a ajouté que Mercedes pourrait avoir un avantage stratégique à jouer pendant la course. Carlos Sainz est plutôt réservé quant au rythme de course de sa Ferrari qui peut parfois être torpillé par sa capricieuse Italienne. De son côté, Charles Leclerc est beaucoup optimiste au niveau des performances sur les longs relais, suggérant une course potentiellement prometteuse pour l'équipe italienne. Pierre Gasly était également optimiste, parlant de bonnes sensations dans son Alpine et d'un espoir de points pour la course.

Avec cette atmosphère électrique, les écuries et les pilotes finalisent leurs préparatifs pour la course. La grille pourrait encore connaître des changements en fonction des décisions des commissaires, ce qui ajoute une couche d'incertitude à un Grand Prix de Singapour déjà, par essence, très imprévisible.

Mise à jour (19:22) : les commissaires ont rendu leurs verdicts, Sargeant et surtout Verstappen n’ont pas de pénalité de grille.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux