Aston Martin et Heart of Racing engageront deux hypercars Valkyrie AMR-LMH en 2025 !!!

Il y a 23 h

La FIA a révisé l'Annexe L de son Code Sportif International pour inclure une nouvelle clause. Cette clause précise que, bien que l'âge minimum requis pour obtenir la Super Licence nécessaire pour courir en F1 soit de 18 ans, il est possible d'accorder une dérogation spéciale permettant à certains pilotes de l'obtenir à 17 ans. Cette modification a également des répercussions sur les critères pour obtenir une superlicence valable uniquement pour les essais libres.

Nous ne pouvons qu'imaginer que cette révision soit dirigée pour permettre au protégé de chez Mercedes, Andrea Kimi Antonelli. Il pourrait ainsi participer à une séance d'essais libres avant de fêter ses 18 ans le 25 août.

Il y a 20 h

Verstappen a été le plus rapide des qualifs en Belgique, devant Leclerc, Pérez et Hamilton

29/07/2023

Verstappen a été le plus rapide des qualifs en Belgique, devant Leclerc, Pérez et Hamilton - Crédit photo : F1
Crédit photo : F1 

Charles Leclerc décroche la pole position au Grand Prix de Belgique grâce à une pénalité pour Max Verstappen. Le Néerlandais avait en effet inscrit le meilleur tour d'une séance de qualifications piégeuse à cause de la pluie.

Max Verstappen a inscrit le meilleur chrono des qualifications pour le Grand Prix de Belgique de dimanche, mais une pénalité de cinq places sur la grille le fait reculer, laissant la pole position à Charles Leclerc sur sa Ferrari.

La séance d'essais précédente à Spa a été fortement perturbée par de lourdes pluies, ce qui a limité les opportunités pour les pilotes de se préparer pleinement à la session chronométrée, donnant la grille du Grand Prix de dimanche. Cela a créé de nombreuses incertitudes quant à la hiérarchie des performances avant les qualifications.

Lors des premiers tours de Q3, c'est Charles Leclerc qui a impressionné en signant le meilleur temps en 1:47.931, reléguant Max Verstappen à la deuxième place avec un écart d'un peu plus d'un dixième de seconde. Carlos Sainz, coéquipier de Leclerc chez Ferrari, s'est classé troisième, mais avec un retard de plus de quatre dixièmes sur le pilote monégasque.

Cependant, lors des derniers tours de Q3, Max Verstappen a réalisé une performance exceptionnelle et a réussi à prendre la pole position avec une avance massive de huit dixièmes de seconde sur le pilote Ferrari. Malheureusement pour Verstappen, sa pénalité de cinq places (pièces de boîte de vitesses) le fera reculer dans la hiérarchie, laissant ainsi la pole position à Charles Leclerc.

On notera un échange un peu chaud entre le champion du monde en titre et son ingé. En Q2, Verstappen est sorti P10, le mettant en rogne. Son ingénieur, Gianpiero Lambiase, lui a alors expliqué les faits avant de lui claquer qu'il l'écouterait en Q3. Verstappen s'excusera après la Q3, GP lui disant qu'il commence à s'habituer.

Sergio Perez, coéquipier de Verstappen chez Red Bull Racing, a obtenu la troisième place, mais avec un écart de neuf dixièmes de seconde par rapport au temps de référence de Verstappen, sacré camouflet à voitures égales.

Lewis Hamilton, poleman de la semaine dernière à Budapest, a réalisé un excellent dernier secteur en qualifications pour s'emparer de la quatrième place sur la grille, reléguant la Ferrari de Carlos Sainz à la cinquième position.

McLaren, avec des voitures performantes depuis peu, n'a pas pu atteindre ses positions "habituelles" ; Oscar Piastri et Lando Norris se classent respectivement sixième et septième. George Russell, éliminé dès la Q1 à Budapest, n'a pu classe sa Mercedes qu'à la huitième place, c'est déjà mieux.

Aston Martin avait annoncé (Alonso du moins) être la cinquième équipe la plus rapide sur la grille, et cela s'est reflété sur les feuilles de temps, avec Fernando Alonso et Lance Stroll occupant respectivement les neuvième et dixième places.

Yuki Tsunoda d'AlphaTauri, qui avait brièvement occupé la tête de la feuille des temps en Q2, a raté de peu le top 10 et s'élancera de la onzième place sur la grille, devant Pierre Gasly (Alpine) et Kevin Magnussen (Haas). Le Danois a d'ailleurs effectué une sortie de piste dans le virage 9 lors de la Q2. Autre info concernant Magnussen, il prendra trois places de pénalité pour avoir gêné Leclerc, dommage.

Malheureusement pour Valtteri Bottas et son Alfa Romeo, ce n'est que la quatorzième place qui l'attend dimanche, tandis qu'Esteban Ocon n'a pas réussi à se qualifier pour la Q3 pour la quatrième fois consécutive après avoir également heurté la barrière au virage 9, endommageant son aile avant et le reléguant à la quinzième place. Notons qu'Ocon a souligné qu'Alpine n'avait que cette pièce à changer et qu'en arrivant aux stands, la pièce n'était pas là, ne lui permettant pas de retenter sa chance, situation ubuesque.

Alex Albon, dont la Williams pensait impressionner sur ce circuit, n'a pas réussi à passer la Q1 après avoir dépassé les limites de la piste lors de son dernier tour. Il s'élancera de la seizième place pour la course de dimanche, tandis que son coéquipier, Logan Sargeant, parti tardivement des stands après un changement de boîte de vitesses, se retrouve en dix-huitième position, avec l'Alfa Romeo de Zhou Guanyu entre les deux voitures britanniques.

Mauvaise nouvelle également pour Daniel Ricciardo sur son AlphaTauri. Bien que son temps le plus rapide l'ait placé sixième et donc à l'abri d'une élimination, son chrono a été annulé pour dépassement des limites de la piste, le faisant ainsi reculer à la dix-neuvième place, devant la deuxième Haas de Nico Hülkenberg qui occupe la dernière place du peloton.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux