P6 et P7 à Imola pour Mercedes peuvent ne pas sembler être un progrès sur le papier, mais les écarts avec ceux qui les précèdent et les suivent laissent place à l'optimisme, selon l'équipe. L'écurie fera ainsi étape à Monaco cette semaine, convaincue qu'elle va dans la bonne direction.

"Nous avons fait un pas en avant. Nous nous sommes améliorés," a déclaré Lewis Hamilton après la course. "Mais nous devons continuer jusqu'à ce que nous obtenions ces améliorations pour vraiment réduire les écarts."

Du cockpit au mur des stands, Toto Wolff (directeur de l'équipe Mercedes) était également satisfait de ce qu'il a vu lors de notre première visite à Imola en deux ans. Il a déclaré : "Nous sommes sur une trajectoire où nous rendons la voiture meilleure, nous pouvons le voir. Je me sens plus confiant maintenant."

Le progrès sera régulier, mais l'équipe sait que c'est la bonne voie à suivre. "Nous voyons maintenant ces gains progressifs, plutôt que cette mise à jour miracle," a ajouté Toto. "Nous mettons la voiture dans une meilleure fenêtre et lui donnons plus de performances. Je me sens plus confiant."

Il y a 4 h

À Imola, Hamilton a été interrogé sur la possibilité que Sainz rejoigne Mercedes, mais il a répondu en exprimant sa préférence pour Antonelli. "Carlos est un excellent pilote, donc je pense que peu importe où il ira, il apportera quelque chose de positif à n'importe quelle équipe", a déclaré Hamilton. "Honnêtement, je n'ai aucune idée des plans de Toto, mais pour moi, si je devais choisir un jeune pilote, je prendrais probablement Kimi."

Wolff a parlé à Sky Sports F1 de ses sentiments concernant la course d'Hamilton en Italie ce week-end, pour la première fois depuis l'annonce de son transfert surprise chez Ferrari, et a évoqué Antonelli. "J'imagine que pour les Italiens, c'est très excitant d'avoir Lewis Hamilton en rouge l'année prochaine. Nous nous habituerons aux tenues, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes", a-t-il dit. "Peut-être qu'il y a une option pour que nous brillions davantage avec un Italien dans notre voiture, donc nous repoussons les limites."

Mercedes a testé Antonelli dans leurs voitures de F1 de 2021 et 2022 en avril, mais ils ont essayé de modérer les attentes concernant l'Italien. James Allison, directeur technique, a loué Antonelli, qui a rivalisé et, parfois, surpassé son coéquipier en Formule 2, Oliver Bearman, cette saison. "J'ai eu le grand plaisir d'écouter les ingénieurs décrire leurs interactions avec lui", a déclaré Allison. "Un jeune pilote enthousiaste, très, très rapide, avec un rythme régulier. Il n'avait jamais conduit une voiture de F1 jusqu'à récemment, mais il a semblé à l'aise dès les premiers tours."

L'ingénieur britannique a rajouté : "Il est arrivé avec un esprit ouvert face à cette génération de voitures à effet de sol. Il ressent toutes les sensations attendues, mais il n'est pas influencé par les voitures précédentes. Il les prend telles qu'elles sont et nous décrit leurs points faibles et forts. Il laisse les ingénieurs travailler pour améliorer ces aspects. Mais il semble être un très prometteur jeune pilote."

À Imola, pour en revenir à Wolff, le patron de l'équipe Mercedes a déclaré : "Nous mettons en avant ce jeune homme depuis longtemps maintenant et il sera un très bon et grand pilote un jour en Formule 1, mais il a 17 ans. Il y a quatorze mois, il conduisait une voiture de F4 et il y a beaucoup d'attentes en Italie. Nous sommes aussi un peu coupables d'avoir parlé de lui à ce stade et je pense que nous devrions le laisser se concentrer sur la Formule 2, obtenir des résultats et ne pas trop se laisser emporter par ce qui pourrait ou devrait être. Regardez George [Russell], il a remporté la F3 et la F2 dès sa première année. En même temps, Kimi a excellé dans ces séries juniors et est maintenant en F2, donc nous verrons. Il sera en Formule 1 un jour, mais ne précipitons pas les choses."

Il y a 4 h

Le poster Mercedes x LEGO pour le Grand Prix de Monaco 2024 !

Il y a 3 h

Pour le Grand Prix de Monaco 2024, Pirelli a une nouvelle fois sélectionné les trois composés de pneus les plus tendres disponibles cette année : le C3 en tant que pneu dur, le C4 comme pneu médium, et le C5 pour le pneu tendre. Cette sélection est typique des circuits urbains où la surface de la piste est particulièrement lisse, car elle est utilisée quotidiennement par des véhicules routiers. Par conséquent, les pneus doivent offrir un maximum d'adhérence.

À Monaco, les pneus subissent des forces parmi les plus faibles de la saison en raison de la vitesse moyenne très lente sur les 3,337 kilomètres du circuit, avec certains virages pris à moins de 50 km/h et seulement 30 % du tour passé à pleine puissance. Cependant, cette faible contrainte est compensée par le fait que, avec 78 tours à couvrir le dimanche, chaque phénomène pouvant influencer le comportement des pneus se produit bien plus fréquemment, en particulier en ce qui concerne l'énergie développée lors des phases de traction. Un autre élément à prendre en compte est le graining, qui pourrait apparaître de manière significative durant les premiers jours.

Sur un tracé où la marge d'erreur est quasiment nulle, un facteur clé pour améliorer les temps au tour est la confiance que les pilotes acquièrent progressivement, même s'ils connaissent bien le circuit. Ils doivent trouver les meilleures trajectoires, se rapprochant de plus en plus des barrières, souvent jusqu'à effleurer celles-ci avec les flancs des pneus. La maîtrise de cette technique, sans endommager la voiture, est cruciale pour obtenir une bonne position sur la grille de départ, essentielle dans une course où les dépassements sont quasiment impossibles, même lorsque l'écart de performance entre les voitures peut atteindre plusieurs secondes. La qualification sera encore plus critique cette année, alors que nous avons vu que l'ordre de départ se joue souvent à quelques millièmes de seconde.

Sur un circuit comme Monaco, l'apparition de la voiture de sécurité est presque inévitable, avec une probabilité moyenne de 77 %, soit presque deux interventions par course. Curieusement, la course de l'année dernière s'est déroulée sans aucune neutralisation. Il n'y a vraiment qu'une seule stratégie viable : un arrêt unique, en essayant de s'arrêter le plus tard possible pour profiter éventuellement de la voiture de sécurité et ainsi minimiser le temps perdu dans la voie des stands.

Il y a 1 h

McLaren rendra hommage à Ayrton Senna dans les rues de Monaco en arborant une livrée spéciale aux couleurs du casque du défunt champion Brésilien, éternel adversaire d’Alain Prost.

Il y a 25 minutes

 Daniel Ricciardo

Visa CashApp RB 3

T
Daniel Ricciardo

 Informations personnelles

3
numéro permanent
175 cm
01/07/1989
34 ans

 Palmarès

246 GP
En F1 depuis le 10/07/2011
soit 12 années, 10 mois, 12 jours
0 titre
de champion du monde de F1
8 victoires
3,25 %
32 podiums
13,01 %
3 poles
1,22 %

 Format Sprint

11 Sprints
0 victoire
1 podium

 Saison 2024

P 14/21
5,00 points
0 victoire
/24 courses (0,00 %)

Casques de Daniel Ricciardo depuis 2017

2024

Visa CashApp RB
Casque de Daniel Ricciardo

2023

AlphaTauri
Casque de Daniel Ricciardo

2022

McLaren
Casque de Daniel Ricciardo

2021

McLaren
Casque de Daniel Ricciardo

2020

Renault
Casque de Daniel Ricciardo

2019

Renault
Casque de Daniel Ricciardo

2018

Red Bull
Casque de Daniel Ricciardo

2017

Red Bull
Casque de Daniel Ricciardo

Les brefs concernant Daniel Ricciardo

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB
FIA

A Miami, Laurent Mekies a expliqué qu'ils développaient la voiture, la VCARB, pour rendre Ricciardo plus à l'aise et donc adapter le développement à l'Australien. Qu'en penses Daniel Ricciardo ?

"Je pense que l'année dernière, je dirais quand j'ai rejoint l'équipe et que j'ai participé à quelques courses, les directions de réglage ont commencé à diverger un peu. Cela signifie s'éloigner ? Oui. Je pense que j'étais certainement satisfait de la direction que je cherchais ou que je prenais avec la voiture. Et puis, honnêtement, finalement, Yuki a commencé à explorer un peu cela aussi. Et je pense que nous avons tous les deux fini par aimer cela. Et maintenant, nous sommes tous les deux à peu près au même point en termes de ce que nous voulons de la voiture et où nous l'aimons en termes de réglage. Donc, évidemment, après les premières courses, oui, je comprends qu'il y avait quelques choses que nous essayions de maîtriser. Nous étant, disons, moi et mon côté du garage. Mais cela ne faisait pas forcément beaucoup... J'étais toujours satisfait de la voiture et c'était juste évidemment le temps au tour qui était un peu le point d'interrogation, en fin de compte. Donc évidemment, nous avons changé le châssis en Chine et je pense que certains pourraient dire que cela n'a rien fait, mais pour moi, je sens que, du moins à mon ressenti, mais aussi sur le papier, il semble que ma saison ait pris un assez grand tournant. Donc, vous savez, pour l'instant, c'était quelque chose qui était, je pense, définitivement positif. Et nous essayons juste de tirer un peu plus de la voiture. Mais il n'y a rien de vraiment spécifique où je dis, 'les gars, nous avons vraiment besoin de ça'. Je pense que Yuki et moi demandons des choses similaires. Avec un peu plus de mon expérience, je suppose qu'il y a peut-être quelques choses de plus sur lesquelles je peux m'appuyer et demander à l'équipe. Mais une réponse longue. Honnêtement, rien de particulier. Nous essayons juste de trouver du temps au tour. Et l'équipe a fait du bon travail. Miami a été une bonne petite mise à jour pour le fond plat et nous a donné un peu plus de ce dont nous avions besoin pour peut-être le premier secteur à Miami. Oui, il est clair que la direction dans laquelle nous devons aller pour rattraper les meilleures équipes, et je pense que l'équipe fait un bon travail pour essayer de nous donner tout ce que nous pouvons. Et Laurent a été génial dans l'équipe, donc heureux de l'avoir à bord."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Daniel Ricciardo était ravi après s'être qualifié quatrième pour le Sprint du Grand Prix de Miami. Ses impressions au micro de Sky Sports : "Je sais que j'en suis capable - mais est-ce que je m'attendais à une qualification en deuxième ligne ? Probablement pas aussi bien. Je me sentais vraiment bien en SQ2 et je savais que ce tour serait suffisant pour passer en SQ3. À ce moment-là, j'étais cinquième et dans ma tête je me disais 'la cinquième place serait vraiment bien pour la SQ3' et puis nous avons décroché la quatrième place. C'était fou. Les tours étaient bons mais il est difficile d'être vraiment propre ici, c'était un circuit difficile, et c'est difficile de... À chaque tour, j'ai frôlé le mur, j'étais définitivement à la limite. Je suis très fier de ce que j'ai fait aujourd'hui mais aussi de l'équipe qui a apporté des améliorations lors des dernières courses. J'ai eu un changement de châssis en Chine et nous avons eu un nouveau plancher ici, donc cela semble vraiment s'améliorer. C'est juste tellement agréable de démarrer vers l'avant [de la grille]."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Un casque spécial #MiamiGP pour Daniel Ricciardo, qui devrait superbement coller avec la livrée unique de sa F1 VCARB.

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Suite à un incident sous Safety Car lors du Grand Prix de Chine, Daniel Ricciardo se prend 3 place de pénalité pour Miami !

En effet, Daniel Ricciardo, pilote de la voiture numéro 3 de l’équipe Visa Cash App RB F1, a été sanctionné pour avoir dépassé la voiture numéro 27 pendant une période de voiture de sécurité. Même si la voiture 27 avait précédemment dépassé Ricciardo sous ces mêmes conditions, cela n’a pas été considéré comme une justification valable pour le dépassement de Ricciardo. En conséquence, il a reçu une pénalité de 10 secondes lors de la course et perdra 3 places sur la grille de départ lors de la prochaine course [Miami]. De plus, 2 points de pénalité ont été ajoutés à son permis de conduire pour une période de 12 mois.

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB
FIA

Christian Horner, patron de Red Bull Racing, a été interpelé sur le début laborieux de Ricciardo en cette saison 2024 de F1. Sa réaction : "C'est encore un peu tôt, n'est-ce pas ? Je veux dire, sa saison n'a pas vraiment commencé. Il a eu des difficultés. Et je pense que de son propre aveu, il sentirait qu'il a sous-performé jusqu'à présent cette année. Mais nous ne sommes qu'à la cinquième course. Donc c'est un circuit [Shangaï] où il a historiquement été fort, il a gagné ici pour nous de manière spectaculaire en 2018, alors voyons comment les choses se déroulent."

Et quels sont les rapports de Christian avec Daniel mais aussi avec les différents pilotes de la filière ? Le mari de Geri Halliwell Horner répond : "Eh bien, ce sont tous des pilotes de Red Bull Racing, donc ils sont tous sous contrat avec Red Bull Racing et nous prêtons les pilotes à VCARB, l'équipe Visa Cash App RB Formula 1 comme ils sont désormais connus. Évidemment, nous gardons un œil attentif sur les pilotes, nous surveillons de près leur développement. Et je dois dire que Yuki, au contraire, a eu un excellent début de saison et conduit très bien. Donc, pour nous, en tant qu'équipe sœur, nous prenons un intérêt particulier pour ces pilotes."

Puis Christian Horner a été interrogé sur la situation de Daniel Ricciardo et s'il est hors de la course en tant que futur pilote pour Red Bull Racing. De plus, on lui a demandé si Daniel pourrait être remplacé cette année chez VCARB, notamment par un pilote comme Liam Lawson, que Helmut Marko souhaiterait voir sur la grille. Comment voit-il la situation évoluer ? Sa réponse : "Eh bien, je pense que cela dépend beaucoup de Daniel. Il doit montrer une forme qui attire l'attention non seulement de notre part mais potentiellement aussi celle des autres. Et nous ne sommes qu'à la cinquième course. C'est un circuit qui lui a bien réussi par le passé. Il a aussi une course Sprint. Il sera donc intéressant de voir s'il peut vraiment lancer sa saison ici. Maintenant, évidemment, en coulisse, il y a un pilote avec le talent de Liam Lawson, qui est naturellement impatient de saisir une opportunité. Mais rien n'est préétabli ou prédestiné quant à quand ou même si cela aurait lieu. La priorité est assurément pour les pilotes qui sont actuellement dans les baquets de course et nous verrons comment cela évolue."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Pour l'accident du départ entre Ricciardo et Albon, la FIA a décidé de ne pas surpénaliser les pilotes impliqués.

La raison pour laquelle aucune action supplémentaire n'a été prise est la suivante : "Les commissaires ont entendu le pilote de la voiture 3 (Daniel Ricciardo), le pilote de la voiture 23 (Alexander Albon), des représentants de l'équipe et ont examiné les données du système de positionnement/signalement, ainsi que les preuves vidéo externes et internes à la voiture. Les explications des deux conducteurs étaient alignées quant aux faits de l'incident. À l'approche du virage 3, le conducteur de la voiture 3 a remarqué la voiture 18 à sa gauche et a déclaré qu'il voulait lui laisser suffisamment de place. Il a alors regardé vers le point de corde du virage 3. Il n'a pas vu la voiture 23 à sa droite. Le conducteur de la voiture 23 a déclaré qu'il pensait pouvoir dépasser la voiture 3 par l'extérieur, dans le virage 3, mais s'est ensuite soudain rendu compte que la voiture 3 ne l'avait pas vu, a freiné mais n'a pas pu éviter le contact avec la voiture 3. Par conséquent, nous déterminons qu'il s'agit d'un incident du premier tour et décidons de ne prendre aucune mesure supplémentaire. Si cet incident s'était produit lors d'un tour ultérieur, ou sans la présence de la troisième voiture (voiture 18), une décision différente aurait été prise. "

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Accrochage de Ricciardo-Albon. Ricciardo ne voit pas Albon, se décale, envoie le Thaïlandais dans l’herbe, crève et les deux pilotes finissent dans les murs de pneus.

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB
F1

D'un côté du garage VCARB, on a Tsunoda qui fait un début de saison très convenable, marquant des points. Puis on a Ricciardo qui n'a pas connu le début d'année 2024 qu'il aurait souhaité. Jusqu'à présent, l'Australien a enregistré des P13, P16 et P12 lors des trois premières courses, espérant rapidement atteindre des positions rapportant des points. Face à cela, la progression de Tsunoda attire l'attention.

"Le rythme de Dan était suffisant pour marquer des points", a déclaré Laurent Mekies, patron de l'écurie Visa CashApp RB, dans le podcast F1 Nation après la course en Australie. "Bien sûr, il est parti de l'arrière donc cela passe inaperçu, mais il est très important que nous atteignions la bonne vitesse avec lui et que nous lui fournissions une voiture avec laquelle il se sent à l'aise."

"Peut-être qu'il a eu cela au moment où nous sommes passés aux qualifications ce weekend, tandis que de l'autre côté du garage, nous l'avions probablement déjà en FP1. Cela a un impact sur la performance car c'est le moment où vous devez construire la confiance et ainsi de suite."

"Nous continuons à travailler avec lui et les ingénieurs, comme vous le feriez avec n'importe quel pilote, pour essayer de personnaliser la voiture selon ses besoins et ça viendra."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB
FIA

Mat Coch, de chez Speed Café, a posé une question à Daniel Ricciardo en conférence de presse pré-GP d'Australie comme quoi après Jeddah, il avait mentionné que l'équipe avait trouvé quelque chose dans la voiture après les qualifications. Il lui demanda de donner plus de détails à ce sujet.

L'Australien a expliqué : "Donc, oui, nous avons trouvé des incohérences entre les voitures. Et cela, je pense, était évidemment... Comme je l'ai mentionné plus tôt, quand c'est si serré, vous savez, surtout dans notre position, vous avez besoin de tout pour essayer d'être là. C'était donc ça. Et puis dans la course, vous savez, tôt pendant la période de voiture de sécurité, nous avons eu un arrêt lent. Donc ça nous a mis en fin de peloton et oui, pratiquement dans un train DRS après ça. Donc là, vous êtes hors de position et cela a rendu le week-end très long et difficile. Donc, avant ce week-end, je pense que tout a été abordé. J'ai beaucoup parlé avec l'équipe. J'étais aussi de retour dans le simulateur après l'Arabie Saoudite et avant de rentrer à la maison. Donc oui, je sens que nous avons fait tout ce que nous pouvions pour venir ici avec nos meilleures chances et je suis très, très heureux que nous soyons à environ 24 heures de monter dans la voiture."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Design de l’artiste australienne Rosie Pettenon, voici le casque de Daniel Ricciardo qui sera mis aux enchères après l’#AusGP pour "Save the Children".

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Daniel Ricciardo : "C'était une course difficile et, globalement, un week-end difficile, ce qui est très frustrant. Pendant la période de voiture de sécurité, lorsque presque tout le monde est rentré aux stands, nous avons eu un arrêt aux stands lent et, à quelques tours de la fin, j'ai fait une erreur et ai trop pris le vibreur au virage 1, ce qui a causé un tête-à-queue. Je reste cependant optimiste, car je sais que nous avons quelques signes positifs et nous avons juste besoin de peaufiner notre package. Nous avons maintenant une semaine de pause, et il y aura un grand effort de la part de tous pour corriger le tir et s'assurer que nous avons un bon package pour la prochaine course. Je sais que l'équipe le veut autant que moi. Je suis impatient de retourner courir à Melbourne, alors préparons-nous pour cela."

Alan Permane (Directeur de course de VCARB) a commenté la course de l'Australien : "Nous avons eu un problème avec les pneus pendant son arrêt aux stands et cela l'a mis en fin de peloton, à partir de là il était difficile de remonter."

Laurent Mekies, le nouveau directeur de la tout aussi nouvelle équipe, a rajouté : "La course de Daniel a été compromise par un arrêt aux stands très long pendant le double stack sous la voiture de sécurité. Il a ensuite passé une grande partie de la course dans un trafic dense. Dans un milieu de terrain ultra-serré, vous tombez très vite dès que vous n'obtenez pas tout parfaitement, et la course n'était certainement pas parfaite pour nous."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Devancé par son coéquipier en qualifs, Daniel Ricciardo est mécontent de sa première séance chronométrée de la saison 2024 : "Je ne suis pas trop content de ma performance ce soir et un peu déçu, pour être honnête. Je pense que le week-end se passait de manière stable et nous étions assez confiants en arrivant aux qualifications. Au final, je ne me suis jamais senti complètement à l'aise et j'avais l'impression qu'il y avait quelque chose avec lequel je luttai pendant le tour, et donc, je n'ai pas franchi la ligne en ayant l'impression d'avoir bien travaillé. En ce qui concerne notre voiture et notre rythme, comme vous voyez où est Yuki, c'est là que nous nous attendions à être. Ce soir, c'était le moment où je me suis senti le moins à l'aise jusqu'à présent ce week-end, mais en entrant dans la course, l'approche de la piste et de la voiture est différente, et j'ai plus de confiance pour demain. Je pense qu'il y a encore une chance de marquer des points."

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Daniel Ricciardo dans le cockpit de la VCARB 01, lors du shakedown à Misano qui a eu lieu le 12 février.

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

Daniel Ricciardo dans sa combinaison VCARB, avec son casque "flammes" version 2024, même s'il est possible qu'il en change au lancement de la saison.

Daniel RICCIARDO | Visa CashApp RB

VCARB a présenté les combinaisons 2024 (première saison) de ses pilotes : Daniel Ricciardo et Yuki Tsunoda.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Le casque spécial de Ricciardo pour Las Vegas.

 Chargement en cours...

Les articles concernant Daniel Ricciardo

 Chargement en cours...