Le Grand Prix de Chine 2024 a été le théâtre d'une controverse suite à une protestation de l'équipe Aston Martin Aramco F1 concernant une prétendue violation de l'Article 39.6 des Règlements Sportifs de Formule 1. L'équipe a contesté la décision de la Direction de Course de permettre à la voiture numéro 55, pilotée par Carlos Sainz (Scuderia Ferrari), de continuer à participer à la session de qualification après s'être arrêtée sur la piste, ce qui a entraîné un drapeau rouge. L'équipe Aston Martin soutenait que selon l'article, une voiture qui s'arrête sur la piste ne devrait pas être autorisée à reprendre part à la session.

La Direction de Course a maintenu que tant que la voiture peut redémarrer sans assistance extérieure dans un délai raisonnable, elle peut continuer, une pratique apparemment acceptée lors des sessions précédentes malgré le libellé clair de la règle. Après une audience, les commissaires ont rejeté la protestation d'Aston Martin, invoquant une pratique constante dans le sport qui permettait une telle reprise après un arrêt.

Il y a 23 h

Classement définitif des qualifs du #ChineseGP et grille de départ provisoire pour la course de demain !

Il y a 23 h

Grille de départ définitive, avec Sargeant qui démarrera de la voie des stands.

Il y a 7 h

Les stratégies possibles pour le #ChineseGP selon Pirelli et les pneus à disposition des pilotes pour cette course.

Il y a 7 h

Victoire de Verstappen en Chine, devant Norris et Pérez.

Il y a 4 h

Verstappen s'offre la pole position à Djeddah devant Leclerc et Pérez

08/03/2024

Verstappen s'offre la pole position à Djeddah devant Leclerc et Pérez - Crédit photo : Red Bull Content Pool - Getty Images
Crédit photo : Red Bull Content Pool - Getty Images 

En Arabie Saoudite, Max Verstappen a encore une fois démontré sa suprématie, s'emparant de la pole position avec une maîtrise incontestée de sa RB20. Leclerc et Pérez devront affuter leurs armes pour la course. Le rookie remplaçant, Ollie Bearman, a été à la hauteur.

Dans le vif du sujet à Jeddah, Max Verstappen a ébloui lors des qualifications du Grand Prix d'Arabie Saoudite 2024, affirmant sa domination avec une aisance remarquable. Au volant de sa RB20, le Néerlandais a non seulement maîtrisé la piste mais a aussi enregistré deux temps qui l'ont catapulté en pole position. Son meilleur chrono, un impressionnant 1:27.472 qui est désormais le record absolu du circuit, l'a positionné confortablement avec 0.3 s d'avance sur Charles Leclerc de chez Ferrari.

Oliver Bearman, la recrue de Ferrari qui remplace Carlos Sainz (victime d'une crise d'appendicite) depuis la FP3, a suscité l'admiration dès ses premiers tours de piste, se montrant particulièrement compétitif malgré une notification tardive pour participer à la course. Sa 11e place au classement des qualifs est réellement impressionnante, surtout en ayant raté de peu l'accès à la Q3 par seulement 0.036 s derrière un certain... Lewis Hamilton (qui déclarait n'avoir aucun grip en Q2).

Sergio Perez, le vainqueur 2023 de Djeddah, s'est adjugé la troisième place. Cependant, il n'a pas réussi à améliorer son temps lors de sa seconde tentative. Fernando Alonso, quant à lui, a utilisé une stratégie astucieuse en profitant de l'aspiration de Lewis Hamilton pour débuter son dernier tour chronométré, se rapprochant de la pole avant de terminer quatrième.

Oscar Piastri a surpassé Lando Norris, son coéquipier chez McLaren, pour la deuxième année consécutive en Arabie Saoudite, plaçant leur équipe en troisième ligne. Les Mercedes, quant à elles, n'ont pas réussi à améliorer leur performance lors de leur deuxième tentative, se classant septième et huitième.

Yuki Tsunoda a brillamment réagi après une fin décevante au Grand Prix de Bahreïn, surpassant son coéquipier chez RB, Daniel Ricciardo, pour s'emparer de la neuvième place, tandis que Lance Stroll complète le top 10.

Nico Hülkenberg n'a pas réussi à reproduire son exploit de Bahreïn en raison d'un problème technique, le reléguant en 15e position. L'équipe Alpine a continué à rencontrer des difficultés, ses deux pilotes étant éliminés dès la Q1, tout comme les pilotes de l'équipe Sauber, malgré les efforts pour réparer la voiture de Zhou Guanyu après son accident.

Ainsi, la Q1 a vu Bearman se frayer un chemin jusqu'à la Q2, tandis que Verstappen imposait le rythme. La Q2 a été marquée par une performance solide d'Alonso et la sortie précoce de Bearman. En Q3, Verstappen a décroché sa 34e pole position, avec Alonso réalisant une performance impressionnante pour se placer en quatrième position avec son Aston.