Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 17 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 12 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 12 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 12 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 9 h

Max Verstappen chirurgical à Djeddah, il finit devant Pérez et Leclerc

09/03/2024

Max Verstappen chirurgical à Djeddah, il finit devant Pérez et Leclerc - Crédit photo : RB Content Pool - Getty Images
Crédit photo : RB Content Pool - Getty Images 

Lors du Grand Prix d'Arabie Saoudite 2024, un départ impeccable a permis au Néerlandais Max Verstappen de dominer, malgré une course animée par une voiture de sécurité. Red Bull réalise un doublé grâce à Pérez, malgré une pénalité. Leclerc et Bearman ont brillé pendant cet exigeant GP.

Lors de la course de 50 tours qui a marqué le Grand Prix d'Arabie Saoudite 2024, le pilote néerlandais a pris un excellent départ depuis la pole position. Dès le début, il a su maintenir une avance solide sur ses concurrents, malgré une intervention précoce de la voiture de sécurité qui a entraîné une vague d'activité dans les stands. Red Bull, en particulier, a pris le risque d'adopter une stratégie de double arrêt pour maximiser la période sous safety car.

Sergio Pérez, terminant à la deuxième place, a confirmé le doublé de l'équipe pour la deuxième fois consécutive. Le pilote mexicain s'est vu infliger une pénalité de cinq secondes pour libération dangereuse dans la voie des stands, coupant la route à Fernando Alonso pendant le mic-mac des arrêts pratiqués sous voiture de sécurité. Malgré sa pénalité, le Mexicain a réussi à conserver son avance sur Charles Leclerc, qui a fini troisième.

Leclerc, autour du meilleur tour de la course, est donc monté sur la dernière marche du podium. Le Monégasque a été suivi de près par Oscar Piastri, en quatrième position sur sa McLaren. L'Australien a, par ailleurs, passé une belle partie de la course à lutter pour dépasser Lewis Hamilton, qui était l'un des rares pilotes à ne pas s'arrêter lors de la série initiale d'arrêts aux stands.

Fernando Alonso a fini cinquième, étant le seul Aston Martin à terminer la course, son coéquipier Lance Stroll ayant provoqué l'appel de la voiture de sécurité après un crash au 7e tour. Alonso, qui était en mode qualifs pendant la dernière partie de la course, a résisté à la pression exercée par George Russell dans les dernières étapes, et le Britannique a dû se contenter de la sixième place.

Pour Oliver "Ollie" Bearman, remplaçant Carlos Sainz chez Ferrari après que l'Espagnol a été diagnostiqué avec une appendicite, sa première en Formule 1 a été mémorable. Il a marqué ses premiers points en finissant septième grâce à une conduite impressionnante, réalisant plusieurs dépassements. Il a aussi été élu pilote du jour, en plus d'avoir été félicité par ses pairs en parc fermé.

Bearman était à la tête d'un groupe de pilotes britanniques, avec Lando Norris en huitième place suivi de Hamilton en neuvième. Norris et Hamilton ont tous deux prolongé leur premier relais sur pneus mediums avant de s'arrêter dans la seconde moitié de la course pour chausser des pneus tendres, une stratégie qui était à tenter.

Nico Hülkenberg a complété le top 10, marquant le premier point de la saison pour Haas. L'Allemand a également choisi de ne pas s'arrêter lors de la première vague de passages aux stands, bénéficiant d'une stratégie d'équipe qui a vu Kevin Magnussen retenir admirablement un groupe de pilotes derrière lui pour créer de l'espace à Hülkenberg lors de son retour en piste après son arrêt.

Alex Albon a manqué de peu les points en finissant onzième, malgré de solides manœuvres dans la bataille du milieu de terrain, y compris un dépassement sur Yuki Tsunoda. Magnussen a terminé douzième après une soirée mouvementée, ayant reçu deux pénalités de dix secondes pour conduite "rugueuse".

Esteban Ocon a été le seul pilote Alpine à franchir la ligne d'arrivée en treizième position, suivi de Tsunoda en quatorzième. Logan Sargeant et Daniel Ricciardo ont respectivement fini quinzième et seizième, ce dernier ayant connu une course plutôt calme, voire anonyme, à l'exception d'un tête-à-queue lors du dernier tour.

Les pilotes Kick Sauber, Valtteri Bottas et Zhou Guanyu, ont été les derniers classés, en dix-septième et dix-huitième positions. Zhou a souffert d'un arrêt aux stands lent, comme son coéquipier à Bahreïn la semaine dernière.

Lance Stroll et Pierre Gasly ont été les deux abandons de la course, ce dernier ayant dû se retirer peu après le départ à cause d'un problème de boîte de vitesses signalé lors du tour de formation par son écurie, Alpine.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux