Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 18 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 13 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 13 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 13 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 10 h

Mercedes-AMG S63 E PERFORMANCE 2024 : 802 ch et 1430 Nm

06/12/2022 Automobile

Mercedes-AMG S63 E PERFORMANCE 2024 : 802 ch et 1430 Nm - Crédit photo : Mercedes
Crédit photo : Mercedes 

La Classe S la plus puissante de tous les temps embarque un V8 de 4,0 litres à l'avant et un moteur électrique sur l'essieu arrière pour une puissance cumulée de 590 kW (802 ch).

Pendant que la C63 S a troqué son V8 4,0 L pour le quatre cylindres de l'A45 en version hybride, la [très] grande sœur S63 garde sa pompe à feu à huit cylindres bi-turbo (612 ch et 900 Nm) mais y rajoute un moteur électrique sur l'essieu arrière.

La S63 s'équipe donc de la combinaison du moteur V8 bi-turbo AMG de 4,0 litres avec le groupe motopropulseur hybride spécifique AMG et une extension de la batterie haute performance AMG (HPB). Le nouveau HPB 150 est basé sur les cellules de batterie hautes performances et à refroidissement direct du célèbre HPB 80. Le contenu énergétique passe de 6,1 dans le HPB 80 à 13,1 kWh dans le HPB 150. Cela augmente l'autonomie tout électrique à 33 kilomètres.

Rassurez-vous, le groupe motopropulseur se concentre moins sur l'autonomie électrique et davantage sur les performances (les meilleures de sa catégorie). Ainsi, avec 590 kW (802 ch) de puissance combinée et 1430 Nm de couple du système, la berline établit de nouvelles normes dans le segment. Le 0 à 100 km/h est ainsi abattu en 3,3 secondes tandis que la vitesse de pointe [optionnelle] de 290 km/h satellisent confortablement ses occupants sur l'Autobahn.

Le moteur électrique de 140 kW (190 ch) est positionné sur l'essieu arrière, où il est intégré à une transmission à deux vitesses à commande électrique et au différentiel arrière à glissement limité à commande électronique pour former une unité d'entraînement électrique (EDU) compacte. Les experts qualifient cette configuration d'hybride P3. La batterie haute performance est également située à l'arrière au-dessus de l'essieu.

La position de l'EDU est un avantage décisif car il contourne la transmission AMG SPEEDSHIFT MCT 9G à 9 rapports (bridée sur le V8). Et comme il est positionné derrière la transmission, le couple des deux unités de puissance peut être pleinement utilisé. Résultat ? 1430 Nm de couple, un nouveau record dans cette catégorie !

Pour en revenir sur la batterie haute performance AMG (HPB), le développement du système de stockage d'énergie lithium-ion s'inspire de technologies qui ont fait leurs preuves dans les F1 de l'écurie Mercedes-AMG Petronas. L'équipe d'experts du constructeur de moteurs de Formule 1 High Performance Powertrains (HPP) à Brixworth a collaboré étroitement avec Mercedes-AMG à Affalterbach. En résulte un faible poids de la batterie mais une puissance élevée. En effet, elle délivre 70 kW de puissance continue et 140 kW en crête (pendant 10 secondes).

Ajoutez à ce groupe motopropulseur des systèmes tels que la suspension AMG RIDE CONTROL+, la stabilisation antiroulis AMG ACTIVE RIDE CONTROL et la direction de l'essieu arrière (de série) et vous obtenez un superbe mix entre dynamique de conduite et confort.

Philipp Schiemer, président du directoire de Mercedes-AMG GmbH, déclare : « La Classe S a toujours eu une signification toute particulière pour nous. En 1971, elle a rendu la marque AMG célèbre du jour au lendemain avec son apparition légendaire aux 24 heures de Spa. Ce fut sans aucun doute une pierre angulaire de notre ascension en tant que performance et marque de voitures de sport d'importance mondiale. »

Petit détail extérieur, qui semble avoir son importance pour la marque, la Classe S est équipée pour la première fois de la calandre spécifique AMG (lamelles verticales et une grande étoile centrale). Sur le côté, les jantes forgées AMG (jusqu'à 21 pouces) et les bas de caisse spécifiques AMG agrémentent l'ensemble. À l'arrière, on retrouve les doubles sorties d'échappement trapézoïdales et cannelées entourées du diffuseur large avec ailettes longitudinales.

Ah oui, poids à vide du bébé ? 2 595 kg. Finalement, l'Audi S8 et ses 2 295 kg ou encore la BMW M760Li xDrive de 2 220 kg, c'est du poids plume.

 Vidéo