Aston Martin annonce que Fernando Alonso va "rester". Des détails devraient être diffusés ultérieurement.

Mise à jour : La "précision" faite sur le site d'Aston :
"Fernando réagit aux spéculations.
Fernando Alonso a publié aujourd'hui la déclaration suivante en réponse aux questions concernant ses futurs projets de carrière : 'Je suis là pour rester.'"

Il semble s'adresser aux rumeurs lui prêtant des intentions d'aller chez Mercedes puis les plus récentes le plaçant chez Red Bull. Comme toujours, nous ne pouvons qu'admirer la créativité de certains médias et la force de relais voire d'amplification d'autres.

Complément : le site officiel de la F1 a passé les propos du directeur de l'écurie, Mike Krack, et il y est précisé que "Cet accord pluriannuel avec Fernando nous amène jusqu'en 2026, lorsque nous commencerons notre partenariat d'usine en matière de groupes motopropulseurs avec Honda."

Ce serait donc une prolongation pluriannuelle... de deux ans. Ce qui veut dire que Honda le veut bien une année.

Il y a 19 h

La F1 a présenté le calendrier de la saison 2025.

Il y a 58 minutes

Le casque spécial #ChineseGP du local de l’étape, un certain Zhou Guanyu.

Il y a 49 minutes

Fernando Alonso, entre passion et dévouement en F1

22/12/2023

Fernando Alonso, entre passion et dévouement en F1 - Crédit photo : Aston Martin F1
Crédit photo : Aston Martin F1 

Fernando Alonso, pilote Aston Martin, partage ses sentiments sur la saison 2023, sa connexion unique avec la voiture, et le sacrifice de sa vie personnelle pour sa passion en F1, sans aucun regret malgré l'absence de famille.

Alors qu'il espère être à nouveau compétitif en 2024 avec son Aston Martin, Fernando Alonso s'est confié sur sa première saison chez les verts. D'emblée, il exprime sa surprise quant au niveau de compétitivité de l'AMR23 dès les essais à Bahreïn : "Oui ! Il y avait des moments pendant les tests de pré-saison où je pensais que c'était trop beau pour être vrai. Et puis, il y a eu la première course, nous étions aussi compétitifs que les tests le suggéraient, et nous avons terminé sur le podium."

Cette performance, semble-t-il, a réveillé en lui un sentiment profond d'opportunité, tant pour lui que pour l'équipe : "J'avais ce sentiment intérieur qu'il y avait une opportunité pour moi et l'équipe de faire quelque chose de grand ensemble. Le projet semblait prendre vie. C'était magique."

Fernando Alonso revient également sur l'ensemble de sa carrière et en particulier sur le dévouement dont il a fait et dont il fait encore preuve, un aspect qui révèle l'intensité de sa passion pour la Formule 1 : "Je suis une personne très attachée à la famille. J'adore passer du temps avec ma famille. À ce stade de ma vie, je pensais déjà avoir une famille et des enfants, toutes ces sortes de choses, et je me suis retrouvé à 42 ans sans enfants pour le moment. En même temps, je fais ce que j'aime. Je fais ce en quoi je suis le meilleur – et je n'ai jamais rien essayé d'autre que le sport automobile. Donc, quand je me regarde dans le miroir le matin, je suis content de qui je suis et de ce que je fais. J'ai beaucoup sacrifié pour la F1, mais je n'ai aucun regret."

Quant à ses saisons 2023 et 2012, qu'il décrit comme les meilleures de sa carrière, Alonso parle d'une connexion particulière avec sa voiture : "Il y a quelques moments dans votre vie, dans votre carrière, où vous vous connectez avec la voiture d'une manière différente. Il est difficile à expliquer, mais vous ne faites qu'un avec la voiture, vous faites confiance à la voiture, vous faites des choses que vous pensiez initialement impossibles : des dépassements, ou juste passer un virage d'une manière qui ne semblait pas logique quand vous y pensiez au départ."

Cette harmonie avec sa machine, selon Alonso, lui permet de réaliser des performances qui défient presque les lois de la physique : "Et puis vous vous retrouvez à faire des choses impossibles avec la voiture de manière régulière. Dans chaque pratique, dans chaque séance de qualifications et chaque course. Certaines des performances cette année, comme celles de 2012, étaient dans cette sorte de région mystique, où vous pouvez faire des choses que vous pensez contraires aux lois de la physique."

Ces réflexions illustrent non seulement le talent d'Alonso, mais aussi son dévouement et sa capacité à s'adapter et à exceller, même dans les moments les plus critiques de sa carrière. Tout cela constitue peut-être le secret de sa longévité en F1, à un âge où beaucoup d'autres se seraient déjà retirés.

Référence Aston Martin F1

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.