Réajustements financiers en F1 pour une compétition plus équitable

07/10/2023

Réajustements financiers en F1 pour une compétition plus équitable - Crédit photo : Williams
Crédit photo : Williams 

La FIA a révisé les règles budgétaires, permettant aux écuries moins performantes d’investir davantage dans leur infrastructure, selon leur classement lors des trois dernières saisons.

La FIA et la Formule 1 ont pris conscience que les plafonds budgétaires actuels ne permettent pas une compétition équitable. Alors que Red Bull et Mercedes ont investi respectivement 223 et 190 millions de dollars en équipement technique ces 15 dernières années, Williams a été contraint à une enveloppe de 61 millions.

Pour répondre aux nouvelles réglementations financières, Aston Martin et McLaren ont mis à jour leurs équipements grâce à des dérogations spéciales. Aston Martin a même inauguré une nouvelle usine, et un nouveau tunnel aérodynamique a vu le jour chez McLaren.

La situation, jugée inéquitable par James Vowles, le directeur de Williams, a récemment connu un tournant. Un compromis a été trouvé, avec des révisions des Appendices 1 et 3 des règles financières. Jusqu’à la fin de l’année 2023, une indexation sur l’inflation sera appliquée aux 36 millions de dollars initiaux, portant le plafond à 45 millions.

À partir de la saison prochaine, de nouveaux plafonds en fonction des résultats des championnats de 2020 à 2022 seront instaurés. Ainsi, Williams, Haas, Sauber et Alpha Tauri pourront investir jusqu’à 65 millions de dollars d’ici 2024. McLaren, Alpine et Aston Martin verront leur plafond augmenter à 58 millions, tandis que pour les trois géants Red Bull, Ferrari et Mercedes, le nouveau plafond sera de 51 millions de dollars.

Pour 2025, la période d’investissement sera décalée d’un an et toutes les dépenses de 2021 seront exclues. Les plafonds initialement indiqués, soit 56, 49 et 42 millions de dollars pour les différents groupes, resteront les mêmes, ajustés à l’inflation.

Ce nouveau cadre est particulièrement bénéfique pour des équipes comme Williams, qui pourra désormais investir dans un nouveau simulateur, renouveler son matériel de fabrication obsolète et acquérir de nouveaux logiciels.

Du côté de Sauber, désormais associée à Audi, cette nouvelle donne financière est également accueillie favorablement. L’équipe basée à Hinwil se projette déjà en 2026, anticipant une compétition plus équilibrée et plus palpitante.

Références FIA AMuS

 Photo

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.