La nouvelle MINI John Cooper Works fera ses débuts aux 24 Heures du Nürburgring, du 1er au 2 juin 2024, avant sa présentation mondiale.

Le modèle #317 de la MINI John Cooper Works sera engagé par l'équipe privée Bulldog Racing de Nürburg dans la catégorie SP 3T.

Surnommée "MINI John Cooper Works PRO" (pour Prototype), cette voiture de course Twin-Power Turbo allie le design emblématique et la fiabilité de MINI avec l'expertise de Bulldog Racing.

La deuxième représentante de MINI dans "l’enfer vert" sera la célèbre MINI John Cooper Works noire avec boîte de vitesses manuelle, arborant le #474. Elle a décroché une place sur le podium lors des 24 Heures du Nürburgring l'année dernière dans la catégorie VT-2, démontrant sa compétitivité face à une forte concurrence.

Il y a 23 h

A Monaco, le grand cirque de la F1 est en ville !!! Photos prises par Thomas Maheux sur place.

Il y a 23 h

P6 et P7 à Imola pour Mercedes peuvent ne pas sembler être un progrès sur le papier, mais les écarts avec ceux qui les précèdent et les suivent laissent place à l'optimisme, selon l'équipe. L'écurie fera ainsi étape à Monaco cette semaine, convaincue qu'elle va dans la bonne direction.

"Nous avons fait un pas en avant. Nous nous sommes améliorés," a déclaré Lewis Hamilton après la course. "Mais nous devons continuer jusqu'à ce que nous obtenions ces améliorations pour vraiment réduire les écarts."

Du cockpit au mur des stands, Toto Wolff (directeur de l'équipe Mercedes) était également satisfait de ce qu'il a vu lors de notre première visite à Imola en deux ans. Il a déclaré : "Nous sommes sur une trajectoire où nous rendons la voiture meilleure, nous pouvons le voir. Je me sens plus confiant maintenant."

Le progrès sera régulier, mais l'équipe sait que c'est la bonne voie à suivre. "Nous voyons maintenant ces gains progressifs, plutôt que cette mise à jour miracle," a ajouté Toto. "Nous mettons la voiture dans une meilleure fenêtre et lui donnons plus de performances. Je me sens plus confiant."

Il y a 29 minutes

À Imola, Hamilton a été interrogé sur la possibilité que Sainz rejoigne Mercedes, mais il a répondu en exprimant sa préférence pour Antonelli. "Carlos est un excellent pilote, donc je pense que peu importe où il ira, il apportera quelque chose de positif à n'importe quelle équipe", a déclaré Hamilton. "Honnêtement, je n'ai aucune idée des plans de Toto, mais pour moi, si je devais choisir un jeune pilote, je prendrais probablement Kimi."

Wolff a parlé à Sky Sports F1 de ses sentiments concernant la course d'Hamilton en Italie ce week-end, pour la première fois depuis l'annonce de son transfert surprise chez Ferrari, et a évoqué Antonelli. "J'imagine que pour les Italiens, c'est très excitant d'avoir Lewis Hamilton en rouge l'année prochaine. Nous nous habituerons aux tenues, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes", a-t-il dit. "Peut-être qu'il y a une option pour que nous brillions davantage avec un Italien dans notre voiture, donc nous repoussons les limites."

Mercedes a testé Antonelli dans leurs voitures de F1 de 2021 et 2022 en avril, mais ils ont essayé de modérer les attentes concernant l'Italien. James Allison, directeur technique, a loué Antonelli, qui a rivalisé et, parfois, surpassé son coéquipier en Formule 2, Oliver Bearman, cette saison. "J'ai eu le grand plaisir d'écouter les ingénieurs décrire leurs interactions avec lui", a déclaré Allison. "Un jeune pilote enthousiaste, très, très rapide, avec un rythme régulier. Il n'avait jamais conduit une voiture de F1 jusqu'à récemment, mais il a semblé à l'aise dès les premiers tours."

L'ingénieur britannique a rajouté : "Il est arrivé avec un esprit ouvert face à cette génération de voitures à effet de sol. Il ressent toutes les sensations attendues, mais il n'est pas influencé par les voitures précédentes. Il les prend telles qu'elles sont et nous décrit leurs points faibles et forts. Il laisse les ingénieurs travailler pour améliorer ces aspects. Mais il semble être un très prometteur jeune pilote."

À Imola, pour en revenir à Wolff, le patron de l'équipe Mercedes a déclaré : "Nous mettons en avant ce jeune homme depuis longtemps maintenant et il sera un très bon et grand pilote un jour en Formule 1, mais il a 17 ans. Il y a quatorze mois, il conduisait une voiture de F4 et il y a beaucoup d'attentes en Italie. Nous sommes aussi un peu coupables d'avoir parlé de lui à ce stade et je pense que nous devrions le laisser se concentrer sur la Formule 2, obtenir des résultats et ne pas trop se laisser emporter par ce qui pourrait ou devrait être. Regardez George [Russell], il a remporté la F3 et la F2 dès sa première année. En même temps, Kimi a excellé dans ces séries juniors et est maintenant en F2, donc nous verrons. Il sera en Formule 1 un jour, mais ne précipitons pas les choses."

Il y a 8 minutes

Verstappen puissance 16 au Mexique après l'abandon de Pérez au premier virage

29/10/2023

Verstappen puissance 16 au Mexique après l'abandon de Pérez au premier virage - Crédit photo : F1
Crédit photo : F1 

Nouvelle victoire dominante pour Max Verstappen lors du Grand Prix du Mexique ce week-end, prenant la tête au début de la course pour terminer devant Hamilton et Leclerc. C'est sa cinquième victoire sur l'Autodromo Hermanos Rodriguez et sa 16e victoire de la saison.

Max Verstappen a dominé de bout en bout le Grand Prix du Mexique, décrochant sa cinquième victoire sur ce circuit et sa 16e de la saison. Parti troisième sur la grille, le Néerlandais a réalisé un départ canon et a profité de l'aspiration offerte par Charles Leclerc pour s'emparer de la première place dès le premier virage.

Au même endroit, Leclerc a heurté Sergio Perez alors que les trois pilotes de tête arrivaient côte-à-côte avec la Ferrari prise en sandwich entre les Red Bull, éliminant ainsi le favori local. À ce stade, Leclerc se retrouvait deuxième devant Lewis Hamilton et Carlos Sainz.

Un ventre mou dans la course se dessinait mais elle a été interrompue en raison d'un accident impliquant Kevin Magnussen, qui a violemment heurté le rail au virage 8. Fort heureusement, il en est sorti indemne.

Lors de la relance en départ arrêté, Verstappen a conservé sa première place, tandis que Hamilton (chaussé en médiums, contrairement à Verstappen et Leclerc) a réussi à dépasser Leclerc pour prendre la deuxième position. Leclerc a finalement terminé troisième devant son coéquipier Ferrari, Carlos Sainz.

En partant de la 17e place, Lando Norris [pilote du jour !] a réalisé une remontée spectaculaire pour terminer cinquième, dépassant George Russell sur la fin. Russell, sixième, a résisté à une attaque tardive de Daniel Ricciardo, qui a fini septième pour AlphaTauri. Ces points sont salvateurs pour le Honey Badger.

Le deuxième pilote McLaren, Oscar Piastri, a terminé huitième malgré une collision avec Yuki Tsunoda. Ce dernier a fini 12e, derrière Pierre Gasly et Esteban Ocon qui ont complété le top 10. Ocon a réussi à passer Nico Hülkenberg en fin de course pour prendre la dixième place qu'il désirait furieusement.

Valtteri Bottas, sous enquête pour un incident avec Lance Stroll, a terminé à la 14e place, juste devant son coéquipier Zhou Guanyu, qui était le dernier pilote à terminer la course.

Logan Sargeant s'est retiré lors de son dernier tour, rejoignant Stroll, Magnussen, Fernando Alonso et Perez sur la liste des abandons.

Mise à jour : Bottas a écopé de cinq secondes de pénalité, le reléguant à la 15e position, derrière son coéquipier.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux