Williams a dévoilé une photo de son dernier volant. Le modèle 2024 s'aligne sur les tendances actuelles, marquant un changement notable par rapport aux versions précédentes où Williams se démarquait avec un écran intégré directement au châssis.

Il y a 17 h

Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA (FIA World Endurance Championship, WEC) a annoncé que le prologue du championnat, qui correspond aux tests de pré-saison, commencera plus tard que prévu.

Initialement prévu pour se dérouler le weekend du 24 au 25 février, le prologue commencera finalement le lundi 26 février, avec des sessions prévues de 08:30 à 12:00, de 14:00 à 17:00, et de 18:30 à 22:00, et se poursuivra jusqu'au mardi 27 février de 09:00 à 13:00.

Ce changement de programme est dû à des retards dans les lignes de transport maritime régulières en raison de la situation géopolitique actuelle, plus précisément des retards significatifs dans le canal de Suez et la mer Rouge. Par conséquent, une partie du fret maritime a été retardée en arrivant au circuit international de Lusail à Doha, au Qatar. Pour donner aux équipes du WEC suffisamment de temps pour se préparer aux tests, il a été décidé de reporter le début du prologue.

Il est important de noter qu'il n'y aura pas de changement dans le programme de la course d'ouverture de la saison, le Qatar Airways Qatar 1812KM, qui aura lieu le weekend suivant. La course est programmée pour commencer à 11 heures, heure locale, le samedi 2 mars.

En ce qui concerne le contexte géopolitique, sans détails supplémentaires dans l'annonce, il est difficile de donner un contexte précis. Cependant, le canal de Suez est un point de passage maritime crucial qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge, permettant ainsi le transport maritime entre l'Europe et l'Asie sans avoir à naviguer autour de l'Afrique. Tout retard dans ce couloir peut être dû à des tensions politiques, des désaccords internationaux, des actions militaires, ou même des blocages du canal lui-même, comme cela s'est produit dans le passé. Ces retards peuvent avoir un impact significatif sur le commerce mondial et les événements internationaux, comme les courses de WEC.

Il y a 17 h

Williams a commencé la conception de sa F1 2024 en mars 2023. Ainsi, pour Vowles, rester avec l'ancienne suspension était une question technique.

"Je dois évaluer combien de temps au tour je gagne avec la nouvelle suspension par rapport à la décision d'opter rapidement pour l'ancienne et de pouvoir ainsi commencer le développement de la voiture quatre mois plus tôt."

Et les calculs ont montré que plus de temps de développement en aérodynamique apportait deux fois plus de gain de temps que les nouvelles pièces.

Il y a 12 h

Sur ses réseaux sociaux, R Racing a annoncé le décès de Joel Pearson, ancien pilote de Ginetta Junior et de Formule 4 britannique. Il avait 19 ans et s'est battu 3 ans contre le cancer. Sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Il y a 12 h

C’est la fin du jeu F1 Mobile pour smartphones. Il disparaîtra sans avoir de saison 2024.

Il y a 10 h

Le pack GT2 d'Assetto Corsa Competizione débarquera sur consoles Xbox Series X|S et Sony PS5 le 27 février.

Il y a 10 h

Haas présente sa livrée pour la saison 2024 de F1

02/02/2024

Haas présente sa livrée pour la saison 2024 de F1 - Crédit photo : Haas
Crédit photo : Haas 

Sans grande surprise, Haas dégaine sa livrée 2024. L'écurie américaine de F1 montre ainsi sa nouvelle peau sans Guenther Steiner, pour la première fois de l'histoire de l'équipe de Kannapolis.

McLaren a été la première écurie à montrer ses couleurs 2024, grillant la priorité à Haas qui excellait dans cet exercice. Nous étions en effet habitué à ce que la saison de présentations soit lancée par l'écurie américaine et ses rendus modestes. Quoiqu'il en soit, voici donc la livrée 2024 pour les monoplaces de Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg.

En ce qui concerne l'équipe, il n'y a rien à ajouter suite à la nomination d'Ayao Komatsu à sa tête. Il prend donc le rôle de Steiner, le bagout pour Netflix en moins. Espérons que sa vision des choses et ses méthodes fassent progresser l'écurie, surtout avec Gene Haas qui semble freiner des quatre fers dès qu'on lui parle d'injecter plus de moyens.

Rappelons que Komatsu a bien expliqué que malgré la révolution dans l'effectif, il n'y aurait pas un changement radical sur la piste en début de saison malgré un pas en avant... provoqué trop tardivement. Mais il est méthodique et son expérience parle. Il a d'ailleurs déjà parlé il y a peu des première sessions en piste de la VF-24 : "le 11 février, nous avons un shakedown à Silverstone et, deux jours avant le début des essais officiels, nous aurons un autre shakedown à Bahreïn. Ensuite, nous passerons aux essais officiels."

Il est à noter que Nico Hülkenberg sera en charge des tâches de shakedown avant les essais de pré-saison qui auront lieu du 21 au 23 février sur le circuit international de Sakhir.

Pour ce qui est de la robe 2024 de la F1 américaine, et qui restera seulement la seule écurie du plateau venant des USA jusqu'à au moins 2028 suite à la décision de la F1 concernant Andretti-Cadillac, il n'y a rien de bien fou par rapport à ce que nous avons déjà connu l'an passé. En effet, l'arrivée de MoneyGram en tant que sponsor-titre avait permis d'apporter de nouvelles couleurs en 2023 pour s'affranchir de la robe russe Uralkali... qui avait elle-même fait oublier l'aventure mouvementée Rich Energy en noir et or.

Est-ce décevant ? Les fanatiques du changement resteront forcément sur leur faim. Mais dans l'absolu : non. Ca reste un choix de continuité stylistique tout à fait acceptable et pratiqué par Red Bull et bien d'autres écuries dans le présent ou le passé. Mais il est vrai qu'on peut penser qu'une robe avec du changement, c'est aussi une opportunité de marquer les esprits.

Dans un monde où l'image et la performance vont de pair, Haas semble jouer sur les deux tableaux. D'un côté, une stabilité visuelle qui rassure sponsors et [certains] fans, et de l'autre, une promesse d'évolution technique et stratégique sous la houlette d'Ayao Komatsu.

Le Japonais a d'ailleurs indiqué, en marge du lancement de cette livrée : "Nous sommes réalistes quant à nos attentes concernant le lancement de la VF-24, mais cela reste un moment excitant dans toute saison de Formule 1 de présenter la voiture. Il y a beaucoup de travail qui nous attend pour progresser et accroître nos performances, mais tout le monde ici est très motivé et impatient de se mettre en piste avec la VF-24. Je sais que nous allons maximiser notre séjour à Bahreïn avec tous les différents points que nous devons aborder. En fin de compte, nous avons hâte de commencer et de lancer la saison."

Et vous, reconnaissez-vous là une livrée qui finira P10 ou à peine mieux au championnat constructeurs avec quelques morceaux de gloire en qualifs et des places plutôt allant du passable au misérable en course ? Ou faites-vous partie des optimistes, comme votre humble rédacteur, qui espère chaque saison que l'underdog américain pourrait griller la politesse à des écuries mieux implantées et avec plus de moyens ?

Référence Haas

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux

 Vidéo