Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 17 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 12 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 12 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 12 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 9 h

Steiner remercié, Komatsu le remplace à la tête de Haas

11/01/2024

Steiner remercié, Komatsu le remplace à la tête de Haas - Crédit photo : XPB
Crédit photo : XPB 

Guenther Steiner, la star de la série Netflix sur la F1, "Drive to Survive", et qui était accessoirement patron de l'écurie américaine Haas depuis sa création, a été remercié pour des divergences avec Gene Haas. Ayao Komatsu lui succède, une promotion interne bienvenue.

Hier, Haas a lâché une petite bombe dans le petit monde de la F1 : Guenther Steiner, directeur de l'écurie américaine, acteur dans l'équipe de Gene Haas et dans la série à succès "Drive to Survive" de Netflix, a été remercié, remplacé par Ayao Komatsu. "Je voudrais commencer par remercier Guenther Steiner pour tout son travail acharné au cours de la dernière décennie et je lui souhaite le meilleur pour l'avenir" a ainsi déclaré Gene Haas, le grand patron de l'équipe basée à Kannapolis.

Komatsu, anciennement chef des opérations chez Haas, se voit donc promu à la tête de la seule écurie américain (pour le moment) du plateau. Et pour Gene Haas, qui a glissé un tacle à peine caché, c'était nécessaire d'améliorer et de recentrer les forces à la tête de l'écurie : "En allant de l'avant en tant qu'organisation, il était clair que nous devons améliorer nos performances en piste. En nommant Ayao Komatsu comme Directeur d'Équipe, nous avons fondamentalement l'ingénierie au cœur de notre gestion."

Haas a complété : "Nous avons eu quelques succès [à leur échelle, du moins, ndlr], mais nous devons être constants dans la livraison de résultats qui nous aident à atteindre nos objectifs plus larges en tant qu'organisation. Nous devons être efficaces avec les ressources que nous avons, mais améliorer notre capacité de conception et d'ingénierie est essentiel à notre succès en tant qu'équipe. J'ai hâte de travailler avec Ayao et de m'assurer fondamentalement que nous maximisons notre potentiel – cela reflète véritablement mon désir de concourir convenablement en Formule 1."

En dehors des déclarations du communiqué très convenu, Gene Haas a pu s'entretenir avec Lawrence Barretto pour le site officiel de la F1 et le pourquoi de la décision est sans équivoque : "La raison principale, c'est la performance ['It came down to performance']. Nous en sommes à notre huitième année, plus de 160 courses – nous n'avons jamais eu de podium. Ces deux dernières années, nous avons été dixièmes ou neuvièmes."

Le patron américain du plus important constructeur de machines-outils occidental ne se veut pas non plus accablant mais il fait part de ses attentes et ambitions : "Je ne suis pas ici pour dire que c'est de la faute de Guenther, ou quoi que ce soit de ce genre, mais il semble que ce soit le moment approprié pour apporter un changement et essayer une direction différente, car continuer comme nous le faisions ne semble pas vraiment fonctionner. C'est vrai, j'aime bien Guenther, c'est une personne vraiment sympathique, avec une très bonne personnalité. Nous avons eu une fin d'année difficile. Je ne comprends pas cela, vraiment pas. Ce sont de bonnes questions à poser à Guenther, sur ce qui a mal tourné. En fin de compte, il s'agit de performance. Je n'ai plus aucun intérêt à être dixième."

Le Japonais, quant à lui, s'est dit très excité d'avoir l'opportunité d'être directeur de Haas en F1 : "Étant avec l'équipe depuis ses débuts sur la piste en 2016, je suis évidemment profondément investi dans son succès en Formule 1. J'ai hâte de diriger notre programme et les diverses opérations compétitives en interne pour assurer que nous puissions construire une structure qui produit des performances améliorées en piste."

Komatsu est optimiste et motivé : "Nous sommes une entreprise axée sur la performance », a continué Komatsu. « Nous n'avons évidemment pas été suffisamment compétitifs récemment, ce qui a été une source de frustration pour nous tous. Nous bénéficions d'un soutien incroyable de la part de Gene et de nos différents partenaires, et nous voulons refléter leur enthousiasme avec un produit amélioré en piste. Nous avons une excellente équipe de personnes à Kannapolis, Banbury et Maranello et ensemble, je sais que nous pouvons atteindre les résultats dont nous sommes capables."

Ayao Komatsu a débuté sa carrière dans le sport automobile en 2003 en tant qu'ingénieur pneumatique pour l'équipe British American Racing, où il est resté deux saisons. En 2006, il rejoint Renault en tant qu'ingénieur de performance. Il a d'abord travaillé dans l'équipe d'essai avant d'être promu dans l'équipe de course, collaborant avec des pilotes tels que Nelson Piquet Jr., Romain Grosjean et Vitaly Petrov.

Pendant un an, lorsque Mark Slade a quitté l'équipe au début de la saison 2011, Komatsu est devenu l'ingénieur de course de Petrov. Il a ensuite travaillé avec Grosjean à son retour en 2012. Le duo Grosjean-Komatsu a obtenu un succès notable, décrochant neuf podiums et luttant pour des victoires de courses vers la fin de 2013. Après une année 2014 décevante, Komatsu a été promu ingénieur en chef des courses chez Lotus, contribuant au podium de Grosjean au Grand Prix de Belgique 2015. Lorsque Grosjean a rejoint la nouvelle équipe Haas F1, Komatsu l'a suivi, devenant directeur d'ingénierie sur piste pour l'équipe américaine en 2016.

En parlant de pilotes, Kevin Magnussen, Nico Hülkenberg ou encore Pietro Fittipaldi se sont exprimés suite au départ de Steiner, qui semblait apprécié (on n'en dira pas autant de la part de Mick Schumacher). Le Danois a écrit sur Instagram : "Merci, Günther. Merci de m'avoir emmené dans cette aventure en 2017 et merci de m'avoir à nouveau intégré en 2022. Cela a été à la fois amusant et extrêmement stimulant – mais jamais ennuyeux. Au revoir et tout le meilleur". Le pilote allemand s'est également exprimé sur les réseaux sociaux : "Merci, Guenther. Pour ta confiance, ton amitié et l'opportunité de courir à nouveau en F1 ! Tu es vraiment un personnage unique... tout le meilleur !"

Références Haas F1

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux