La nouvelle MINI John Cooper Works fera ses débuts aux 24 Heures du Nürburgring, du 1er au 2 juin 2024, avant sa présentation mondiale.

Le modèle #317 de la MINI John Cooper Works sera engagé par l'équipe privée Bulldog Racing de Nürburg dans la catégorie SP 3T.

Surnommée "MINI John Cooper Works PRO" (pour Prototype), cette voiture de course Twin-Power Turbo allie le design emblématique et la fiabilité de MINI avec l'expertise de Bulldog Racing.

La deuxième représentante de MINI dans "l’enfer vert" sera la célèbre MINI John Cooper Works noire avec boîte de vitesses manuelle, arborant le #474. Elle a décroché une place sur le podium lors des 24 Heures du Nürburgring l'année dernière dans la catégorie VT-2, démontrant sa compétitivité face à une forte concurrence.

Il y a 23 h

A Monaco, le grand cirque de la F1 est en ville !!! Photos prises par Thomas Maheux sur place.

Il y a 23 h

P6 et P7 à Imola pour Mercedes peuvent ne pas sembler être un progrès sur le papier, mais les écarts avec ceux qui les précèdent et les suivent laissent place à l'optimisme, selon l'équipe. L'écurie fera ainsi étape à Monaco cette semaine, convaincue qu'elle va dans la bonne direction.

"Nous avons fait un pas en avant. Nous nous sommes améliorés," a déclaré Lewis Hamilton après la course. "Mais nous devons continuer jusqu'à ce que nous obtenions ces améliorations pour vraiment réduire les écarts."

Du cockpit au mur des stands, Toto Wolff (directeur de l'équipe Mercedes) était également satisfait de ce qu'il a vu lors de notre première visite à Imola en deux ans. Il a déclaré : "Nous sommes sur une trajectoire où nous rendons la voiture meilleure, nous pouvons le voir. Je me sens plus confiant maintenant."

Le progrès sera régulier, mais l'équipe sait que c'est la bonne voie à suivre. "Nous voyons maintenant ces gains progressifs, plutôt que cette mise à jour miracle," a ajouté Toto. "Nous mettons la voiture dans une meilleure fenêtre et lui donnons plus de performances. Je me sens plus confiant."

Il y a 42 minutes

À Imola, Hamilton a été interrogé sur la possibilité que Sainz rejoigne Mercedes, mais il a répondu en exprimant sa préférence pour Antonelli. "Carlos est un excellent pilote, donc je pense que peu importe où il ira, il apportera quelque chose de positif à n'importe quelle équipe", a déclaré Hamilton. "Honnêtement, je n'ai aucune idée des plans de Toto, mais pour moi, si je devais choisir un jeune pilote, je prendrais probablement Kimi."

Wolff a parlé à Sky Sports F1 de ses sentiments concernant la course d'Hamilton en Italie ce week-end, pour la première fois depuis l'annonce de son transfert surprise chez Ferrari, et a évoqué Antonelli. "J'imagine que pour les Italiens, c'est très excitant d'avoir Lewis Hamilton en rouge l'année prochaine. Nous nous habituerons aux tenues, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes", a-t-il dit. "Peut-être qu'il y a une option pour que nous brillions davantage avec un Italien dans notre voiture, donc nous repoussons les limites."

Mercedes a testé Antonelli dans leurs voitures de F1 de 2021 et 2022 en avril, mais ils ont essayé de modérer les attentes concernant l'Italien. James Allison, directeur technique, a loué Antonelli, qui a rivalisé et, parfois, surpassé son coéquipier en Formule 2, Oliver Bearman, cette saison. "J'ai eu le grand plaisir d'écouter les ingénieurs décrire leurs interactions avec lui", a déclaré Allison. "Un jeune pilote enthousiaste, très, très rapide, avec un rythme régulier. Il n'avait jamais conduit une voiture de F1 jusqu'à récemment, mais il a semblé à l'aise dès les premiers tours."

L'ingénieur britannique a rajouté : "Il est arrivé avec un esprit ouvert face à cette génération de voitures à effet de sol. Il ressent toutes les sensations attendues, mais il n'est pas influencé par les voitures précédentes. Il les prend telles qu'elles sont et nous décrit leurs points faibles et forts. Il laisse les ingénieurs travailler pour améliorer ces aspects. Mais il semble être un très prometteur jeune pilote."

À Imola, pour en revenir à Wolff, le patron de l'équipe Mercedes a déclaré : "Nous mettons en avant ce jeune homme depuis longtemps maintenant et il sera un très bon et grand pilote un jour en Formule 1, mais il a 17 ans. Il y a quatorze mois, il conduisait une voiture de F4 et il y a beaucoup d'attentes en Italie. Nous sommes aussi un peu coupables d'avoir parlé de lui à ce stade et je pense que nous devrions le laisser se concentrer sur la Formule 2, obtenir des résultats et ne pas trop se laisser emporter par ce qui pourrait ou devrait être. Regardez George [Russell], il a remporté la F3 et la F2 dès sa première année. En même temps, Kimi a excellé dans ces séries juniors et est maintenant en F2, donc nous verrons. Il sera en Formule 1 un jour, mais ne précipitons pas les choses."

Il y a 20 minutes

Norris face à Leclerc : rester propre mais ne pas se laisser doubler

15/11/2022

Norris face à Leclerc : rester propre mais ne pas se laisser doubler - Crédit photo : FOM
Crédit photo : FOM 

« Peut-être que j'aurais pu donner cinq centimètres de plus et il aurait pu donner cinq centimètres de plus. » clame Norris considérant que l’accrochage avec Leclerc était « un peu un incident de course ».

Depuis sa P6 sur la grille, Norris s’était hissé à la cinquième place au départ du Grand Prix du Brésil. Cependant, après le redémarrage de la course, suite à l’accrochage de Daniel Ricciardo et Kevin Magnussen au premier tour, l'Anglais et Charles Leclerc se sont accrochés au virage 6. Norris a pu continuer sans trop de dégâts (léger soucis à la direction sans grande incidence, rapportera-t-il) alors que le Monégasque a tapé les rails et a dû filer aux stands.

Radio de Leclerc à chaud : « He’s a dick! » [« C’est un con ! »] Et en carré des interviews, Charles n'était pas tendre non plus : « Évidemment, je sais qu'il n'est pas ce type de gars [un pilote agressif], mais pour une raison quelconque, aujourd'hui, il était agressif, et aussi hier, la même chose avec Carlos. »

Norris a néanmoins reçu une pénalité de cinq secondes pour avoir, d'après les commissaires, "sous-viré dans la voiture de Leclerc". Cette responsabilité, le pilote britannique n’a pas voulu l'endosser entièrement après la course : « Il [Charles] a essayé de passer par l'extérieur, il y a eu un peu de contact. Je ne voulais évidemment aucun contact, j'ai besoin d'une course propre. Mais je ne vais pas simplement laisser passer tout le monde, je ne suis pas ici pour laisser passer tout le monde. J'ai essayé de tenir ma trajectoire et j'ai tenu ma trajectoire autant que possible. »

« Peut-être que j'aurais pu donner cinq centimètres de plus et il aurait pu donner cinq centimètres de plus. Nous sommes sur [le premier tour du redémarrage], il a essayé de me serrer à l'entrée [du virage]. Peut-être aurait-il dû s'attendre à ce que je ne puisse pas garder la trajectoire intérieure tout le long. Mais j'ai fait de mon mieux. »

« Finalement, j'ai l'impression que c'était un peu un incident de course. Je sais qu'il s'en est moins bien sorti et c'est dommage. Je ne voulais évidemment pas que cela se produise. »

Cependant, Adam Cooper a fait un tout autre rapport, plus cinglant de la part de Norris : « Charles a pris le risque de faire l'extérieur. La première chose que l'on apprend en sport auto, c'est de ne pas faire l'extérieur en temps normal, et si on le fait, il faut laisser beaucoup de place. Nous étions dans le virage le plus rapide du circuit, alors c'est lui qui était dans une position risquée, pas moi. J'ai fait tout ce que j'ai pu, ce n'est pas comme si j'avais essayé de le tasser hors de la piste ; c'est stupide, je ne veux pas gâcher ma propre course ! Si quelqu'un était à ma place, si Charles était à ma place, il aurait fait exactement pareil. Si n'importe quel bon pilote était à ma place, il aurait fait exactement pareil. »

Finalement, Norris avec une voiture de toute façon trop lente, comme il l'a confié, ne finira cependant pas la course à cause d’un supposé problème électrique qui l’immobilisera et déclenchera une voiture de sécurité.

 Réseaux sociaux