Verstappen en Hongrie : douzième victoire d'affilée pour Red Bull

24/07/2023

Verstappen en Hongrie : douzième victoire d'affilée pour Red Bull - Crédit photo : Red Bull Content Pool - F. Nel/Getty
Crédit photo : Red Bull Content Pool - F. Nel/Getty 

Verstappen a dominé le GP de Hongrie, offrant à Red Bull une 12e victoire consécutive, surpassant le record historique de McLaren. Le Néerlandais a surclassé Norris et Pérez sur lequel il a une avance de 110 points au championnat.

Max Verstappen a remporté avec brio le Grand Prix de Hongrie en s'imposant face à Lando Norris et Sergio Pérez, signant ainsi sa septième victoire consécutive et la douzième d'affilée pour Red Bull. Cette performance exceptionnelle a permis à l'équipe de battre le record historique de McLaren avec sa légendaire MP4/4.

Dès le départ, Verstappen a dépassé Lewis Hamilton, qui était en pole position, et s'est rapidement installé en tête de la course, creusant l'écart avec ses poursuivants. Sa victoire de bout en bout lui a permis de consolider davantage sa position en tête du classement des pilotes, avec une avance confortable sur son coéquipier, Sergio Pérez.

Red Bull réalise ainsi une saison 2023 parfaite avec un sans-faute en termes de victoires. De plus, l'équipe établit un nouveau record en enchaînant un nombre impressionnant de succès, dépassant ainsi le record de 11 victoires consécutives établi par McLaren avec Ayrton Senna et Alain Prost lors de la saison 1988.

Verstappen a franchi la ligne d'arrivée avec une avance confortable sur Norris, qui avait perdu sa position face à son coéquipier chez McLaren, Oscar Piastri, en début de course, mais l'a récupérée lors du premier arrêt aux stands. De son côté, Pérez, l'un des deux seuls pilotes à opter pour une stratégie différente en restant longtemps en piste avec des pneus durs, est remonté de la neuvième à la troisième place grâce à une brillante remontée, saluée par Christian Horner qui n'en attendait pas tant.

A cause d'un départ plombé par du patinage, les espoirs d'Hamilton de transformer sa 104e pole position en une 104e victoire ont été anéantis. Il a alors été dépassé successivement par Verstappen, Piastri et Norris. Sa situation s'est encore compliquée lorsqu'il a été victime de la stratégie alternative de Pérez. Le septuple champion a tout de même réussi à sauver la quatrième place en dépassant le rookie australien Piastri en fin de course.

Oscar Piastri a été l'auteur d'une course plutôt bonne malgré, de son propre aveu, des progrès à faire. En effet, il n'avait jamais connu une course de ce type avec autant d'arrêts et avec de telles conditions. Pour lui, le point faible de sa course était la dégradation et la gestion des pneus mais il compte réellement travailler à ce sujet.

Victime d'un arrêt raté par son écurie, Charles Leclerc n'a terminé la course qu'à la sixième place, mais a reculé derrière l'autre Mercedes de George Russell – qui avait effectué une magnifique remontée depuis la 18e place – après l'arrivée suite à une pénalité de cinq secondes pour excès de vitesse dans la voie des stands, erreur qu'il a totalement endossé. Carlos Sainz, coéquipier de Leclerc chez Ferrari, a quant à lui terminé huitième.

Aston Martin, qui avait réalisé un week-end de course discret, a réussi à placer ses deux pilotes dans les points, avec Fernando Alonso en neuvième position et Lance Stroll à un tour en dixième position. D'ailleurs, Alonso, qui était vu comme challenger de Pérez, a avoué après la course que l'Aston Martin était actuellement la cinquième force du plateau. Pour lui, le résultat en Grande-Bretagne était dû à la voiture de sécurité et que le résultat hongrois était cohérent.

Après leurs récentes performances marquantes (le type de tracé aidant leur voiture rapide en ligne droite), Alex Albon et Williams ont dû se contenter de la onzième place cette fois-ci, suivis de la première Alfa Romeo de Valtteri Bottas à la 12e place, après que l'équipe d'Hinwil ait souffert d'incidents et d'un manque de rythme en course malgré une belle prestation en qualifications.

En effet, la cinquième place de départ de Zhou Guanyu s'est transformée en une modeste 16e place le jour de la course, après qu'il ait tenté de se rattraper d'un mauvais départ et qu'il ait percuté Daniel Ricciardo, faisant ainsi naître une collision impliquant quatre voitures et entraînant le retrait des deux pilotes d'Alpine.

Ricciardo a réussi à remonter pour terminer à la 13e place, dans sa première course depuis la finale de la saison 2022 à Abu Dhabi. Il a devancé Nico Hülkenberg de l'écurie Haas, son coéquipier chez AlphaTauri, Yuki Tsunoda, Zhou et le dernier pilote classé, Kevin Magnussen.

Le rookie de Williams, Logan Sargeant, a dû rentrer aux stands après une sortie de piste en fin de course, tandis qu'Esteban Ocon et Pierre Gasly ont également été contraints d'abandonner prématurément en raison des dégâts importants subis par leurs voitures lors de l'incident provoqué par Zhou.

Avec cette avant-dernière manche avant la pause estivale, Verstappen compte désormais 110 points d'avance sur Pérez dans la course au titre 2023, ayant également décroché le point bonus en réalisant le meilleur tour des 70 de l'épreuve hongroise.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux