Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 21 h

Chronos de la troisième séance d’essais libres à Budapest, dominée par les pilotes McLaren.

Lando Norris (McLaren) a réalisé le meilleur temps avec un chrono de 1:16.098, parcourant 17 tours. Oscar Piastri (McLaren) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:16.142, soit 0.044 secondes derrière Norris. Max Verstappen (Red Bull) a pris la troisième place avec un chrono de 1:16.379, à 0.281 secondes du leader après avoir effectué 27 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:16.564, suivi de Carlos Sainz (Ferrari) qui a réalisé un temps de 1:16.639. Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB) a fini en sixième position avec un temps de 1:16.652, tandis qu’Alexander Albon (Williams) a pris la septième place avec un chrono de 1:16.661. Nico Hülkenberg (Haas) a terminé huitième avec un temps de 1:16.696, suivi de Yuki Tsunoda (VCARB) avec un chrono de 1:16.744. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:16.786.

Il y a 1 h

De la pole à la victoire : Leclerc triomphe enfin chez lui à Monaco

26/05/2024

De la pole à la victoire : Leclerc triomphe enfin chez lui à Monaco - Crédit photo : F1
Crédit photo : F1 

Charles Leclerc remporte son premier Grand Prix de Monaco devant son peuple. Oscar Piastri et Carlos Sainz complètent le podium après une belle course stratégique. Sergio Pérez et Kevin Magnussen ont provoqué un incident majeur dans le premier tour.

Charles Leclerc a triomphé pour la première fois sur ses terres, remportant le Grand Prix de Monaco 2024. Devant un public monégasque enthousiaste, Leclerc a su gérer une course pleine de rebondissements.

Dès le départ, nous avons eu deux incidents. Le premier, assez mineur en terme de grabuge, était entre Piastri et Sainz. A sainte Dévote, le pilote espagnol a frotté son pneu avant-gauche sur les ailettes saillantes en carbone du fond plat de la McLaren. Résultat : un pneu crevé qui l'a fait s'arrêter au Casino, laissant donc l'avantage au jeune Australien.

Mais l'incident majeur de ce début de course était à l'arrière du peloton. Cet accident a bouleversé le premier tour avec une collision spectaculaire impliquant la Red Bull de Sergio Pérez et les Haas de Kevin Magnussen, les deux pilotes emportant Nico Hülkenberg dans leur mésaventure. Cet accrochage a provoqué un drapeau rouge avant même que le premier tour ne soit complété, éliminant les trois pilotes de la course.

En marge de cet accident, plus bas au Portier, Esteban Ocon a été contraint à l'abandon après un accrochage avec son coéquipier Pierre Gasly au premier tour. Le pilote Alpine numéro 31 a tenté un dépassement trop kamikaze mais a rapidement endossé la responsabilité de l'accident sur les réseaux sociaux, déclarant : "L'incident d'aujourd'hui était de ma faute, l'écart était finalement trop petit et je m'en excuse auprès de l'équipe pour celui-ci. En espérant que l'équipe marque des points mérités aujourd'hui."

Cette collision coûte cher à Ocon, qui écope d'une pénalité de cinq places sur la grille du prochain Grand Prix du Canada. Bruno Famin, directeur de l'écurie Alpine, a exprimé sa déception sur CANAL+, affirmant qu'ils allaient "tailler dans le vif".

À la reprise, Leclerc a pris un départ impeccable. Sainz, ayant finalement pu récupérer sa troisième position, a pu faire un départ plus calme et maintenir sa position entre les McLaren de Piastri, deuxième, et Lando Norris, quatrième.

S'en est suivi une course stratégique avec un rythme très lent et piégeux. Chacun jouant de lenteur pour éviter que d'autres ménagent des écarts pour offrir, entre coéquipiers ou rivaux, des arrêts aux stands "gratuits".

Leclerc, quant à lui, a géré la course avec une maîtrise totale, restant en tête tout au long de l'épreuve. Cette victoire marque un moment historique pour le pilote Ferrari, surpassant son précédent meilleur résultat à Monaco, une quatrième place.

Il a franchi la ligne d'arrivée avec une avance confortable d'un peu plus de sept secondes sur Oscar Piastri. Le jeune pilote McLaren a impressionné en résistant à une pression intense de Carlos Sainz, qui a terminé troisième, offrant ainsi un double podium à Ferrari.

Carlos Sainz a œuvré stratégiquement avec brio. Il a ralenti Norris qui le poursuivait pour éviter qu'il ne prenne trop d'avance sur son poursuivant, George Russell, et ainsi se ménager du temps pour un confortable arrêt aux stands. Mais il a aussi su maintenir la pression sur Piastri devant lui, essayant de la pousser à la faute, sans succès certes.

Lando Norris, dans l'autre McLaren, a donc terminé quatrième, après avoir menacé Sainz dans les dernières phases de la course.

George Russell, équipé d'un nouvel aileron avant sur sa Mercedes, a fini cinquième, marquant ainsi des points précieux pour son écurie. Max Verstappen, malgré un week-end difficile, a terminé sixième, suivi de l'autre Mercedes de Lewis Hamilton en septième position.

Le jeune et talentueux japonais Yuki Tsunoda monte encore en puissance puisqu'il a réalisé une solide performance en terminant huitième pour VCARB, tandis qu'Alex Albon et Pierre Gasly ont inscrit leurs premiers points de la saison, se classant respectivement neuvième et dixième.

Fernando Alonso a connu une course mitigée, finissant onzième pour Aston Martin, juste devant Daniel Ricciardo, douzième dans l'autre Visa CashApp RB. Valtteri Bottas, le meilleur des Kick Sauber, a pris la treizième place. Lance Stroll, après avoir souffert d'une crevaison malheureuse après un arrêt au stand ménagé avec succès par son coéquipier chez Aston Martin, a terminé quatorzième, suivi de Logan Sargeant pour Williams en quinzième position.

Zhou Guanyu, dernier pilote classé, a terminé seizième pour Kick Sauber, dépassé dans les derniers tours par Sargeant alors que le Chinois laissait passer les hommes de tête qui les dépassaient.

Quatre voitures n'ont pas été classées et sont celles ayant abandonné au premier tour : Ocon (Alpine), Pérez (Red Bull), Magnussen (Haas) et Hülkenberg (Haas).

Ce Grand Prix a également eu des conséquences importantes pour le classement des pilotes. Sergio Pérez, victime de l'accident majeur de ce Grand Prix de Monaco, a vu sa position au championnat dégringoler de la troisième à la cinquième place. Cette chute pourrait mettre en péril son avenir chez Red Bull, ajoutant une pression supplémentaire à ses performances futures.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux