La nouvelle gamme Audi A5 et A5 Avant propose une variété de motorisations pour répondre aux attentes diversifiées des conducteurs. En entrée de gamme, on retrouve le moteur 2.0 TFSI développant 150 chevaux (110 kW), idéal pour ceux qui recherchent un bon compromis entre performance et économie de carburant. Ce moteur est également disponible dans une version plus puissante de 204 chevaux (150 kW), offrant une conduite plus dynamique.

Pour ceux qui privilégient les motorisations diesel, le 2.0 TDI de 204 chevaux (150 kW) constitue une option intéressante avec son couple généreux de 400 Nm, garantissant des trajets confortables et économes en carburant. Ce moteur diesel bénéficie également de la technologie hybride légère MHEV+ de 48 volts, qui améliore l'efficacité énergétique et réduit les émissions de CO2.

Toutes ces motorisations sont disponibles avec la transmission intégrale quattro en option, offrant une adhérence et une stabilité accrues, particulièrement appréciables dans des conditions de conduite difficiles. Les versions A5 et A5 Avant se démarquent par leur design élégant et leur intérieur haut de gamme, intégrant des technologies avancées pour une expérience de conduite agréable et moderne.

En point culminant de cette gamme, les versions S5 et S5 Avant, équipées d'un puissant moteur V6 TFSI de 367 chevaux (270 kW), représentent l’apogée de la sportivité et de la performance chez Audi. Ces modèles sont destinés aux passionnés de conduite dynamique qui recherchent à la fois puissance et raffinement.

Et comme vous l'avez remarqué, il ne s'agit ni plus ni moins que des nouvelles A4. Mais dans le cadre de la restructuration de la nomenclature de ses véhicules en 2024, Audi a réservé les chiffres pairs aux modèles électriques et les chiffres impairs aux véhicules à combustion. Ainsi, les anciennes A4, S4, A4 Avant, et S4 Avant sont désormais intégrées sous l’appellation A5 et S5. Cette nouvelle dénomination permet de différencier clairement les modèles tout en élargissant l'offre, avec l'A5 et S5 en versions berline et Avant.

Il y a 20 h

MoneyGram Haas F1 Team a récemment confirmé la prolongation de son partenariat technique avec Scuderia Ferrari, garantissant l'utilisation des moteurs Ferrari jusqu'à la fin de la saison 2028 de Formule 1.

Cet accord, qui coïncide avec les nouvelles réglementations sur les unités de puissance prévues pour 2026, assure une stabilité à long terme pour l'équipe américaine. Depuis les débuts de Haas en Formule 1 en 2016, l'équipe et Ferrari ont collaboré sur 178 Grands Prix. Les réglementations de 2026 introduiront des moteurs V6 turbo hybrides de 1,6 litre améliorés, offrant une puissance accrue grâce aux composants hybrides et fonctionnant pour la première fois avec des carburants entièrement durables.

Ayao Komatsu, directeur de l'équipe, a exprimé sa satisfaction quant à cette prolongation : "La continuité avec Ferrari est cruciale pour notre développement futur. Ferrari a été un partenaire technique précieux depuis nos débuts, et leur soutien continu montre la confiance qu'ils ont en notre projet."

Il y a 20 h

Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 2 h

Détails et infos sur l'écurie de F1 Sauber

 Retour à la liste des écuries et au classement constructeurs 2024

L'écurie Sauber en bref

Sauber, également connue sous le nom complet de "Stake F1 Team Kick Sauber", est une écurie de Formule 1 basée à Hinwil en Suisse. Cette écurie a fait ses débuts en F1 lors du Grand Prix d'Afrique du Sud de 1993. Elle est actuellement dirigée par Alessandro Alunni Bravi.

Pour la saison en cours, l'équipe Stake F1 Team Kick Sauber participe avec la "C44" qui est propulsée par une unité de puissance Ferrari.

Les pilotes pour cette saison sont Valtteri Bottas et Guanyu Zhou, portant respectivement les numéros 77 et 24.

Jusqu'à ce jour, l'écurie n'a pas encore décroché de titre de champion du monde des constructeurs.

Pour la saison de Formule 1 en cours (2024), l'équipe Sauber se classe actuellement dixième sur les dix écuries en lice, avec un compteur de points totalement vierge.

 Sauber

Stake F1 Team Kick Sauber

Sauber C44
C44
Casque de Valtteri Bottas
77 Valtteri Bottas T-Cam
Casque de Guanyu Zhou
24 Guanyu Zhou T-Cam
  • Directeur d'écurie : Alessandro Alunni Bravi
    Directeur technique : James Key
  • Basée à : Hinwil (Suisse)
    Premier Grand Prix : 14/03/1993 (Afrique du Sud)
    Titres mondiaux : 0
  •  PU 2024 : Ferrari (2025)
     PU > 2025 : Ferrari (2025)

Les brefs concernant l'écurie Sauber

Sauber

La mise à jour amenée par Stake F1 Team Kick Sauber pour le Grand Prix de Grande-Bretagne 2024 se situe au niveau des clôtures de plancher (floor fences).

Il s'agit donc d'une version supplémentaire et alternative des clôtures de plancher. Le nouveau design des clôtures de plancher optimise davantage le flux d'air dans cette zone cruciale de la voiture, améliorant ainsi le flux global et l'efficacité aérodynamique de l'ensemble.

Guanyu ZHOU | Sauber

Casque spécial Grand Prix de Grande-Bretagne de toute beauté pour Zhou !

Guanyu ZHOU | Sauber

Nouvel échappement pour Zhou en début de week-end autrichien.

Sauber

Du nouveau côté beam wing chez Sauber en Autriche.

La nouvelle aile arrière inférieure est la première aile arrière inférieure à élément unique de la saison pour l'équipe. Cette mise à jour, introduite pour le week-end de sprint à venir en Autriche, permet une réduction de la traînée et améliore l'efficacité aérodynamique globale de la voiture, répondant aux exigences du circuit autrichien ainsi qu'à celles de circuits similaires.

Guanyu ZHOU | Sauber
FIA

Interrogé sur ses plans pour 2025, Zhou Guanyu a exprimé son désir de rester en Formule 1, tout en reconnaissant les incertitudes du marché des pilotes. Voici ses déclarations : "Oui, je veux dire, je veux rester là. C'est très clair. Mais bien sûr, nous parlons à différentes options ainsi qu'à Sauber. Et oui, rien n'a été décidé. Il est facile de dire que nous attendons tous ce que Carlos veut décider à la fin de la journée. Mais j'espère qu'il pourra prendre sa décision plus tôt. Et je pense que cela changera beaucoup le marché des pilotes. Mais avant cela, je pense que, vous savez, les gars qui n'ont pas encore signé ne peuvent vraiment pas donner de réponse ou de direction claire sur ce qu'ils veulent faire. Mais nous discutons et il y a des options, mais nous devons attendre et voir."

Lorsqu'on lui a demandé s'il envisageait des options en dehors de la F1 pour 2025, comme le WEC ou l'IndyCar, Zhou a répondu : "Pour moi, non. Je parle actuellement seulement aux équipes de F1. Donc c'est très clair. Mais bien sûr, c'est aussi un championnat intéressant. Mais pour moi, à l'heure actuelle, ce n'est pas une option. Donc rien de plus à ajouter."

Et lorsqu'on lui a demandé si un rôle de troisième pilote ou de pilote de réserve l'intéresserait, Zhou a précisé : "Je veux dire, si cela devait arriver, évidemment, il faut voir exactement où va tout le projet, parce que je pense qu'être pilote de réserve serait intéressant s'ils peuvent promettre qu'un siège sera disponible pour les saisons à venir. Je pense que ce serait toujours quelque chose que je pourrais envisager, mais sinon il faut voir exactement où je voudrais aller, car je ne veux pas, bien sûr, une fois que vous prenez ce rôle, certains pilotes ne reviennent jamais, ce qui n'est pas le cas que je veux."

Guanyu ZHOU | Sauber
FIA

Après avoir utilisé un ancien châssis (mais des pièces nouvelles) lors du Grand Prix d'Espagne, Zhou Guanyu a vu une amélioration notable de ses performances en qualifications. Voici ce qu'il a déclaré à ce sujet : "Je pense que c'est le châssis [qui a fait la différence sur ses performance, ndlr]. Vous savez, nous en avions un nouveau installé sur la voiture depuis Imola. Et pour moi, bien sûr, nous devons comprendre les circonstances avec les différents tracés des circuits, vous savez, Imola, Monaco, Montréal, très bosselés. Je ne pense pas que ce soit un point fort pour la voiture de cette année. Mais surtout de mon côté, j'étais très perdu avant l'Espagne juste parce que je n'étais pas capable de pousser la voiture, vous savez, pendant le week-end que j'ai eu au Canada. Tout ce que je fais, chaque mouvement, je sentais vraiment que cela avait un impact beaucoup plus grand sur l'équilibre et aussi sur la conduite. Alors nous avons décidé de tout remettre à l'ancien châssis. Et il semble que cela ait permis de retrouver les performances que nous devrions avoir ou d'avoir l'adhérence, la confiance que j'avais avec cette voiture. Donc oui, vraiment heureux de voir que les progrès vont dans la bonne direction. Et ensuite, en regardant vers l'avant, bien sûr, pour ces circuits, je pense qu'ils pourraient convenir un peu mieux à la voiture de cette année."

Il a rajouté : "De nos jours, avec cette nouvelle génération de voitures, tout est très sensible. Pour moi, les principaux problèmes ou les endroits où je luttais vraiment étaient principalement que je ressentais les bosses très agressivement et très durement lorsque je les prenais. Donc, quand vous allez sur un circuit avec une surface très bosselée, il est très difficile pour moi d'avoir la confiance nécessaire pour pousser au freinage et aussi d'avoir la voiture que vous pouvez lancer dans les virages, et c'est là que je manquais principalement, juste cette première partie du freinage dans le virage où vous manquez beaucoup d'adhérence et de potentiel. Il semble donc que nous devions comprendre et enquêter davantage sur les éléments qui ont été mis en place pour les récentes courses. Mais il est clair que nous sommes revenus, disons, à la forme ou aux performances où la voiture devrait être, ce qui est une étape très prometteuse et positive."

Sauber

Les mises à jour amenées par Sauber pour la course à Barcelone :
- Aileron arrière : Redesign du pylône, du plan principal et du volet avec des extrémités extérieures détachées. Associé au pylône unique précédemment introduit, l'aileron arrière mis à jour est lié à la nouvelle génération d'ailerons arrière et se caractérise par une nouvelle version du volet, améliorant l'efficacité aérodynamique de la voiture.
- Coin avant : Refonte des conduits de sortie du conduit de frein avant. Les conduits de frein avant mis à jour sont introduits pour améliorer encore le flux aérodynamique et répondre aux besoins de refroidissement de la voiture pour la course de ce week-end.

Sauber

Les mises à jour amenées par Sauber pour la course à Montréal :
- Aileron arrière : Redesign du plan principal et du volet. Le nouveau profil de l'aileron arrière, avec un volet réduit et un plan principal redessiné, ajuste notre profil aérodynamique pour répondre aux exigences de faible traînée du GP du Canada.
- Aile de poutre (Beam Wing) : Redesign du profil de l'aile de poutre. Avec la mise à jour de l'aileron arrière principal, cette aile de poutre reprofilée améliore la performance aérodynamique dans les situations prévues à Montréal.

Sauber
FIA

Interrogé sur le line-up que Sauber, qui deviendra Audi, veut se forger, qu'en sera-t-il du pilote qui épaulera Nico Hülkenberg ?

Alessandro Alunni Bravi a répondu : "Nous disons que nous voulons essayer d'avoir la meilleure paire de pilotes disponibles sur le marché. Cela ne dépend pas seulement de notre équipe. Cela dépend bien sûr des disponibilités, de nombreux facteurs. Nous avons vu que le marché est assez fluide et chaque jour nous voyons dans la presse, vous savez, de nouveaux noms et de nouvelles combinaisons. Je pense donc que l’objectif est de disposer des meilleurs pilotes pour un projet à long terme comme celui de l’équipe Audi F1."

Et pas de date limite selon lui, "Nous avons un objectif que nous devons, je pense, essayer de trouver la meilleure option."

Valtteri BOTTAS | Sauber

Casque spécial marin pour Bottas au #MonacoGP !

Sauber

Les mises à jour amenées par Sauber pour la course à Imola :
- Cloisons de plancher : Extension vers l'avant des cloisons de plancher, modifications du volume avant du plancher. L'extension des cloisons de plancher, ainsi que la surface redéfinie à l'avant, augmentent l'appui et améliorent l'efficacité aérodynamique de l'ensemble.

Valtteri BOTTAS | Sauber

Valtteri Bottas a annoncé que quelques mises à jour arriveront sur la Sauber pour ce week-end à Imola. Il espère que ça les fera avancer et que ça leur permettra de marquer les premiers points de la saison...

Valtteri BOTTAS | Sauber

Bottas s’est pris trois places de pénalité pour le Sprint suite à un incident avec Piastri.

L'incident concerné s'est produit lors des qualifications sprint du Grand Prix de Miami 2024, impliquant la voiture 77 de Valtteri Bottas et la voiture 81 d'Oscar Piastri. Bottas a été pénalisé car il roulait lentement sur la ligne de course après un tour rapide, gênant ainsi Piastri qui était en pleine accélération pour un tour rapide. Cela a nécessité des manœuvres d'évitement pour prévenir une collision. La responsabilité de l'incident a été attribuée principalement à Bottas pour avoir obstrué la piste, mais il a été noté que son équipe ne l'avait pas informé de l'approche rapide de Piastri, ce qui a contribué à l'incident.

Sauber
FIA

Alessandro Alunni Bravi, le chef de Sauber, a parlé du gros point faible de son écurie : les arrêts aux stands. Entre le Japon et la Chine, l'écurie s'est entraînée pour résoudre les problèmes récurrents rencontrés par Bottas et Zhou. Alessandro a déclaré : "La cohérence [pour les arrêts aux stands] est notre objectif. Nous connaissons les problèmes que nous avons. Nous savons que nous travaillons dur à Hinwil pour résoudre ces problèmes, que toutes les mesures seront prêtes, vous savez, pas pour cette course et je ne veux pas donner de calendrier simplement parce que, vous savez, nous travaillons dur et nous essayons d'anticiper et de réduire ce délai. Nous avons d'autres mesures de mitigation ici qui devraient nous permettre d'être plus cohérents. Et puis bien sûr, l'objectif est également de réduire le temps des arrêts aux stands, mais je pense que l'objectif principal est de ne pas avoir de problème. Lors de la dernière course [GP du Japon], malheureusement, nous savons que nous avons perdu la possibilité de marquer des points lors du deuxième arrêt avec Valtteri, car nous sommes entrés devant Tsunoda et nous avons rejoint la piste après quatre pilotes, donc nous savons qu'il y a un problème. Nous y travaillons. Cela n'affecte bien sûr pas notre détermination à lutter pour des points ici."

Interpelé sur le fait que Bottas a annoncé que le problème n'était pas totalement réglé, Alunni Bravi a ensuite détaillé : "C’est un problème de matériel, comme nous l'avons dit. Nous devons redessiner certaines pièces et, bien sûr, lorsque vous avez besoin de redessiner, cela prend du temps, également pour le processus de fabrication, surtout dans certaines zones. Dans ce cas, nous avons immédiatement pris le problème, les problèmes que nous avons divulgués, que nous avons trouvés à Bahreïn, nous avons commencé à redessiner les pièces, et maintenant nous sommes dans le processus de fabrication, et il y a un délai de livraison pour ces pièces qui ne dépendent pas uniquement de notre département de production interne. Nous essayons de réduire ce délai. Et bien sûr, Imola est l'objectif, mais nous faisons de notre mieux si nous pouvons avoir quelque chose avant cela, mais nous voulons avoir quelque chose qui résout le problème sans aucun doute. Mais pour le moment, nous pouvons appliquer certaines mesures d'atténuation qui, selon nous, peuvent réduire le risque de défaillance lors de l'arrêt aux stands. Bien sûr, nous devons être cohérents, mais l'objectif n'est pas d'être le plus rapide. L'objectif est d'avoir un arrêt aux stands propre."

Sauber
FIA

Suite aux récentes rumeurs de recrutement chez Sauber qui deviendra Audi en 2026, mentionnons notamment Sainz, Alessandro Alunni Bravi, représentant et directeur général de Sauber s'est exprimé : "Laissez-moi dire qu'il y a beaucoup de spéculations, vous savez, autour de nos équipes et de commentaires. Et, bien sûr, je ne veux pas commenter les spéculations, car nous sommes concentrés sur ce week-end de course [GP de Chine]. Mais il y a toutes les équipes, vous savez. Il y a 14 pilotes sans, disons, un contrat fixé pour l'année prochaine. Donc, comme toutes les équipes, nous discutons avec différents pilotes. Et vous savez, ce n'est pas le moment pour nous de prendre une décision. C'est le moment de, vous savez, fournir à nos pilotes une voiture performante. Mais laissez-moi dire que nous sommes heureux qu'il semble que nous puissions jouer un rôle différent sur le marché des pilotes à l'avenir grâce à l'annonce d'Audi et à tous les investissements qui seront réalisés pour améliorer notre équipe. Donc je pense que c'est une bonne nouvelle pour notre équipe. Enfin, nous sommes attractifs et nous ne sommes pas des spectateurs, nous sommes un acteur sur le marché."

Guanyu ZHOU | Sauber

Zhou Guanyu a confié à Sky Sports F1 ce que signifie pour lui de se qualifier dans le top 10 pour le Sprint sur ses terres : "C'est un grand soulagement. Je suis juste vraiment heureux pour aujourd'hui. Il y a beaucoup de pression en arrivant ce week-end. Bien sûr, les fans ont toujours de grandes attentes, mais être à la maison pour la première fois, mon premier jour au travail, ma première fois sur ce circuit, c'est simplement formidable d'être en SQ3, également pour la première fois dans ma carrière. À chaque fois avant de monter dans la voiture dans le garage, je peux voir la foule m'encourager, donc je suis vraiment heureux de pouvoir leur donner un résultat et de les récompenser pour avoir patienté sous la pluie."

 Chargement en cours...

Les actus concernant l'écurie Sauber

 Chargement en cours...