Chronos de la deuxième séance d'essais libres à Budapest, marquée par la performance de Lando Norris (McLaren) et l'incident de Charles Leclerc (Ferrari).

Lando Norris (McLaren) a dominé la séance avec un temps de 1:17.788, parcourant 24 tours. Max Verstappen (Red Bull) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:18.031, soit 0.243 secondes derrière Norris. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place avec un chrono de 1:18.185, à 0.397 secondes du leader après avoir effectué 23 tours.

Parmi les autres performances notables, Sergio Perez (Red Bull) a terminé quatrième avec un temps de 1:18.255, suivi de George Russell (Mercedes) qui a réalisé un temps de 1:18.294. Kevin Magnussen (Haas) a fini en sixième position avec un temps de 1:18.315, tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la septième place avec un chrono de 1:18.363. Daniel Ricciardo (AlphaTauri) a terminé huitième avec un temps de 1:18.371, suivi d'Alexander Albon (Williams) avec un chrono de 1:18.514. Enfin, Fernando Alonso (Aston Martin) a complété le top 10 avec un temps de 1:18.519.

Charles Leclerc (Ferrari) a animé la séance en provoquant un drapeau rouge suite à un beau "spin" qui lui a valu de détruire ses ailerons avant et arrière dans les rails. Heureusement, il allait bien et il ne semblait pas y avoir plus de dégâts que ça sur sa Ferrari.

Il y a 21 h

Chronos de la troisième séance d’essais libres à Budapest, dominée par les pilotes McLaren.

Lando Norris (McLaren) a réalisé le meilleur temps avec un chrono de 1:16.098, parcourant 17 tours. Oscar Piastri (McLaren) a terminé en deuxième position avec un temps de 1:16.142, soit 0.044 secondes derrière Norris. Max Verstappen (Red Bull) a pris la troisième place avec un chrono de 1:16.379, à 0.281 secondes du leader après avoir effectué 27 tours.

Parmi les autres performances notables, George Russell (Mercedes) a terminé quatrième avec un temps de 1:16.564, suivi de Carlos Sainz (Ferrari) qui a réalisé un temps de 1:16.639. Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB) a fini en sixième position avec un temps de 1:16.652, tandis qu’Alexander Albon (Williams) a pris la septième place avec un chrono de 1:16.661. Nico Hülkenberg (Haas) a terminé huitième avec un temps de 1:16.696, suivi de Yuki Tsunoda (VCARB) avec un chrono de 1:16.744. Enfin, Lewis Hamilton (Mercedes) a complété le top 10 avec un temps de 1:16.786.

Il y a 1 h

Hülkenberg file chez Sauber en 2025 et donc Audi en 2026, délaissant Haas

26/04/2024

Hülkenberg file chez Sauber en 2025 et donc Audi en 2026, délaissant Haas - Crédit photo : Audi
Crédit photo : Audi 

Nico Hülkenberg quittera Haas à la fin de la saison pour rejoindre Sauber en 2025 avant de piloter pour Audi en F1 en 2026. Avec plus de 200 courses à son actif, son expérience sera cruciale pour le développement de l'équipe d'usine Audi, selon le PDG Andreas Seidl.

Nico Hülkenberg a signé un contrat pluriannuel avec Sauber, marquant ainsi son engagement avec l'équipe, avant de rejoindre officiellement Audi en 2026 pour leur grand début en Formule 1. Cet accord signifie non seulement un retour chez Sauber où il pilotera dès 2025, mais aussi une étape clé dans la transformation du groupe en équipe d'usine Audi.

L'expérience de Nico, avec plus de 200 courses de F1 à son actif, fait de lui un pilier essentiel pour le développement continu de l'équipe. "La signature de Nico est la prochaine étape importante pour le projet de Formule 1 d'Audi. Avec sa vitesse, son expérience et son travail d'équipe dédié, il apportera une contribution importante dès l'année prochaine à l'entrée d'Audi en 2026," déclare Andreas Seidl, PDG de la future équipe d'usine F1 d'Audi. "Dès le début, il y avait un grand intérêt mutuel à s'attaquer ensemble à un projet d'une telle singularité. Nico est une forte personnalité, sa détermination et son désir sur un plan professionnel et personnel nous aideront à progresser tant dans le développement de la voiture que dans la constitution de l'équipe."

La décision de Hülkenberg de rejoindre Sauber et ultimement Audi, marque un retour triomphal au sein de l'équipe qu'il connaît bien depuis son passage en 2013. "Je retourne dans l'équipe avec laquelle j'ai collaboré en 2013 et j'en garde de bons souvenirs, notamment de l'esprit d'équipe fort en Suisse," confie Hülkenberg. Cette réunion est d'autant plus symbolique que Nico et Andreas Seidl, aujourd'hui à la tête de l'équipe, ont déjà travaillé ensemble par le passé.

Nico Hülkenberg déclare : "La perspective de concourir pour Audi est quelque chose de très spécial. Quand un constructeur allemand entre en Formule 1 avec une telle détermination, c'est une opportunité unique. Représenter l'équipe d'usine d'une telle marque automobile avec un groupe motopropulseur fabriqué en Allemagne est un grand honneur pour moi."

Sur Instagram, le pilote allemand s'est aussi exprimé : "Je suis ravi et honoré de revenir chez Sauber en 2025 et de représenter le constructeur automobile allemand et pionnier technologique Audi dans son aventure future en Formule 1. C'est un grand projet avec de hautes ambitions et un immense défi, un défi que j'attends avec impatience. Les conversations avec Andreas Seidl et Oliver Hoffmann ont été très confiantes, marquées par beaucoup de reconnaissance et une compréhension mutuelle concernant les objectifs communs."

Il a aussi eu un mot pour Haas, qui est l'écurie lui ayant permis d'une retraite forcée et sacrément anticipée : "En même temps, je tiens à exprimer un remerciement spécial à toute l'équipe Haas F1, en particulier à Gene et Guenther, pour avoir placé leur confiance en moi il y a un an et demi et avoir rendu possible un retour en F1. Je ferai tout ce que je peux lors des 19 courses restantes pour être aussi performant que possible."

Ce partenariat avec Audi offre à Nico l'occasion unique de participer au développement de la première voiture de Formule 1 d'Audi, prévue pour 2026, tout en compétant pour Sauber dans la saison 2025. Sa carrière impressionnante, y compris une victoire au 24 Heures du Mans dès sa première participation, et son engagement précédent avec des équipes telles que Haas, préparent Nico à de nouveaux défis et à élever le niveau de l'équipe.

En somme, l'arrivée de Nico Hülkenberg chez Sauber et son rôle futur chez Audi signalent un tournant pour l'équipe, promettant de l'excitation et des développements innovants dans les saisons à venir.

 Réseaux sociaux