Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 18 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 13 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 13 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 13 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 10 h

RS6 Avant GT, hommage un peu manqué à l'Audi 90 quattro IMSA-GTO

06/02/2024 Automobile

RS6 Avant GT, hommage un peu manqué à l'Audi 90 quattro IMSA-GTO - Crédit photo : Audi
Crédit photo : Audi 

Avec un moteur identique à la RS6 Performance, fort de 630 chevaux, les 660 exemplaires de la RS6 Avant GT parés de pièces en carbone, de combinés filetés et de quelques éléments stylistiques empruntés au concept RS6 GTO se vendra pour 230000 € en France.

L'Audi RS6 Avant GT, série limitée à 660 unités (dont 60 pour le Royaume-Uni, 85 pour les USA et 7 pour le Canada), incarne le summum de la gamme A6 dans sa génération C8, fusionnant le patrimoine "racing" d'Audi avec une vision moderne de la performance automobile. Cette édition spéciale s'inspire du concept RS6 GTO et par extension de la légendaire Audi 90 quattro IMSA-GTO

Sous le capot, l'Audi RS6 Avant GT partage son moteur avec la version Performance, proposant 630 chevaux pour un couple de 850 Nm, une puissance imposante qui permet de réduire le 0 à 100 km/h à seulement 3,3 secondes. La Performance réalise cet exercice en 3,4 secondes, tandis que la version "normale" l'effectue en 3,6 s.

Les performances de la RS6 GT sont à mesurer car avec un moteur similaire à celui de l'Urus Performante, qui développe 666 chevaux, on aurait pu s'attendre à un petit boost du côté des chiffres du V8 qui reste donc légèrement en retrait en termes de puissance pure. Cette différence souligne une opportunité manquée pour Audi de pousser encore plus loin les limites de cette édition GT, surtout dans le contexte d'une production aussi exclusive.

Du point de vue esthétique, l'Audi RS6 Avant GT fait honneur à son héritage avec des éléments en carbone distinctifs - capot, ailes avant ajourées, et un aileron arrière emprunté au concept RS6 GTO - qui non seulement réduisent le poids mais affirment également son caractère sportif. L'avant de la voiture, avec sa calandre Singleframe et ses prises d'air finies en noir brillant, renforce cette impression de sportivité et d'exclusivité.

L'intégration de la technologie moderne est un autre point fort de l'Audi RS6 Avant GT. Les combinés filetés ajustables permettent un réglage précis de la hauteur du véhicule, offrant une adaptabilité remarquable à la fois pour les performances sur piste et pour le confort en conduite quotidienne. Cette caractéristique, bien que légèrement ironique de par les dimensions de la bête et dans le contexte luxueux de Monaco ou d'autres contrées à riches acquéreurs où elle est peu susceptible d'être utilisée au quotidien, démontre la volonté d'Audi de fusionner performance et polyvalence.

Notons que les amortisseurs réglables à triple réglage sont accompagnés de ressorts avec une raideur plus élevée. Pour parfaire la tenue de route, des barres stabilisatrices plus rigides (30 % plus rigides à l’avant et 80 % à l’arrière) assurent moins de roulis. Pour sublimer le tout, des pneus Continental Sport Contact 7 en 285/30 chaussent les jantes en 22 pouces au design à 6 branches conçues exclusivement pour l’Audi RS 6 Avant GT.

L'aspect exclusif est également mis en avant dans l'intérieur de la voiture, où des sièges baquets haut de gamme, une palette de couleurs unique et une numérotation individuelle sur la console centrale soulignent le caractère limité et unique de chaque modèle. La qualité de finition, assurée dans l'atelier spécialisé de Böllinger Höfe où l’Audi R8 et l’Audi e-tron GT sont construites en petite série, reflète l'engagement d'Audi envers l'excellence et l'artisanat, assurant que chaque Audi RS6 Avant GT est non seulement une œuvre d'art mais aussi une prouesse technique.

Coût du bébé ? 230000 € dans nos contrées monégasques et françaises. Rappelons qu'une Performance, c'est 148000 €... Bon, ok, la Performance n'a pas les freins céramique de série, n'a pas de belles pièces en carbone, des stickers IMSA-GTO et elle n'a pas non plus les mêmes sièges que la version GT. Mais quand même, l'écart de prix est démesuré pour la traduction d'un concept qui fait autant de concessions. Notez d'ailleurs que la belle Allemande perd ses barres de toit pour des questions d'aéro, ce qui risque de déplaire aux Jon Olsson en herbe désireux d'ajouter un [inutile et horrible] coffre de toit.

Ce n'est pas sans rappeler l'A1 quattro dont l'étude de style embarquait un 5 cylindres turbo et se paraît d'un kit carrosserie large, en lien avec sa puissance et ses prétentions. La version de route en série limitée avait pour seule gloire d'être la première A1 avec le 2.0 TFSI et le quattro (Haldex), perdant un cylindre et ses ailes larges au passage.

En résumé, l'Audi RS6 Avant GT est une célébration du savoir-faire d'Audi en matière de design et de performance. Bien que l'occasion d'augmenter la puissance du moteur ait été manquée (rien que 30 malheureux chevaux supplémentaires, pour la forme, auraient été bienvenus), la voiture se distingue par sa conception inspirée, ses innovations techniques, et son caractère exclusif. Cet équilibre entre l'héritage et la modernité fait de l'Audi RS6 Avant GT un véhicule exceptionnel dans la gamme Audi, destiné à captiver les passionnés d'automobile et à laisser une empreinte durable dans l'histoire de la marque.

 Vidéos