Max Verstappen

Red Bull 1

T
 × 3
Max Verstappen

 Informations personnelles

33
numéro permanent
181 cm
30/09/1997
26 ans

 Palmarès

194 GP
En F1 depuis le 15/03/2015
soit 9 années, 3 mois, 3 jours
3 titres
de champion du monde de F1
2021, 2022, 2023
60 victoires
30,93 %
105 podiums
54,12 %
39 poles
20,10 %

 Format Sprint

14 Sprints
9 victoires
13 podiums

 Saison 2024

P 01/21
194,00 points
6 victoires
/24 courses (25,00 %)

Casques de Max Verstappen depuis 2017

2024

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2023

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2022

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2021

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2020

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2019

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2018

Red Bull
Casque de Max Verstappen

2017

Red Bull
Casque de Max Verstappen

Les brefs concernant Max Verstappen

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Casque spécial de Verstappen pour quelques Grands Prix européens. Il le portera initialement en Espagne, puis en Autriche, Belgique, Italie et, pour finir, aux Pays-Bas.

On l'aura deviné avec la couleur, en plus des incrustations, qu'il s'agit d'un hommage à la fameuse "Orange Army", ses supporters qui le suivent aux quatre coins du globe, en particulier sur le Vieux Continent.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen s'est exprimé au micro officiel de la F1 après sa victoire au Grand Prix du Canada : "C'était une course assez folle, beaucoup de choses se passaient. Nous devions être au top dans nos décisions. En tant qu'équipe, nous avons bien travaillé aujourd'hui. Nous sommes restés calmes, nous avons choisi les bons moments pour les arrêts aux stands. La voiture de sécurité a bien joué en notre faveur, mais même après cela, nous avons bien géré les écarts."

Intervention qu'il a conclu enjoué : "J'adore ça. C'était très amusant. Ce genre de courses, il en faut de temps en temps."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Radio de l'équipe Red Bull où le vainqueur du Grand Prix du Canada, Max Verstappen, exprime sa joie : "Quelle course, les gars ! Ce n'était pas facile, mais nous l'avons fait. Nous avons pris les bonnes décisions. Félicitations. Vraiment, vraiment bien. Sympa. J'ai bien aimé celle-là !"

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen s'exprimant aupès de la F1 après s'être qualifié deuxième pour le Grand Prix du Canada, mais avec le même chrono que le poleman, George Russell : "C'est comme ça, non ? Je pense qu'au final, nous avons quand même eu une bonne qualification. Tout le week-end a été un peu compliqué pour nous, mais être en P2, je le prends. En entrant en qualifications, j'aurais définitivement pris cela. Donc que ce soit si serré à la fin rend les choses vraiment excitantes pour demain. Je me sentais bien à Monaco, mais ce n'était tout simplement pas notre circuit, ça ne fonctionnait pas pour nous. Ce week-end encore, nous n'avons pas eu une grande préparation jusqu'à aujourd'hui."

Et sur ses espoirs concernant la course : "Mais je pense que ce sera une course assez intéressante avec les pneus demain, comment ils vont se comporter. Le temps aussi – il ne cesse de changer, la pluie va et vient. Donc j'espère que ce sera très excitant."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Roldan Rodriguez, de DAZN a posé une question à Max Verstappen : "Lors de la dernière course [à Imola], il semblait que McLaren était peut-être plus rapide que Red Bull lors des qualifications. La question est, qu'est-ce qui, selon vous, vous rend plus rapide ou spécial en tant que pilote par rapport aux autres ?"
Max Verstappen : "Je trouve cela vraiment difficile à commenter. Je peux seulement parler de mon expérience en Formule 1, où je pense qu'avec le temps, vous avez beaucoup plus d'expérience. Je pense que vous savez mieux gérer certaines situations. De plus, étant en tête pendant plusieurs années, en tant qu'équipe, la façon dont nous opérons peut faire une différence par rapport aux équipes qui essaient de rattraper leur retard. Nous essayons juste de rester calmes et posés. Nous savons que lors des dernières courses, des équipes nous ont rattrapés ou nous ont battus, donc bien sûr, nous voulons aussi essayer de nous améliorer. Mais je pense qu'avec l'expérience que nous avons accumulée ces dernières années, cela fait de nous une équipe très difficile à battre dans un championnat parce que nous ne faisons pas beaucoup d'erreurs. Bien sûr, naturellement, vous essayez toujours d'optimiser tout, et c'est, je pense, dans la vie en général – vous continuez à apprendre, vous continuez à essayer de vous améliorer. Mais je pense que cela nous rend très dangereux dans une lutte pour le championnat."

Puis le journaliste a enchainé avec Alex Albon : "Alex, pouvez-vous nous donner votre avis ? Vous avez été le coéquipier de Max. En regardant ses données, qu'est-ce qui ressortait ?"
Alex Albon : "D'accord. Je dirais surtout, vous savez, la première chose était le sentiment d'être toujours à la hauteur. Je pense que dès le premier tour, vous le voyez, même en FP1, il y a une grande poussée de la part de Max pour signer les meilleurs temps dès le début. Et il est tout simplement rapide. Je pense qu'il n'y a vraiment rien de plus à dire. Comme Max l'a dit, c'est quelque chose que nous recherchons tous. C'est de ne pas avoir de faiblesses. Et, vous savez, chaque fois que vous avez une faiblesse, vous travaillez dessus et vous essayez de vous en débarrasser. Je pense que Max n'a pas vraiment de domaine où vous pouvez trouver un avantage, donc cela rend les choses difficiles."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Max Verstappen a été questionné sur le fait d'avoir 17 ans en entrant dans le monde de la F1 et quel a été l'aspect le plus intimidant. Il a répondu : "Eh bien, j'espère que rien n'est trop intimidant, mais vous savez, vous êtes tellement un débutant, il y a tant de choses que vous devez encore apprendre. Pour moi personnellement, le plus grand défi était de faire une distance de course complète. En F3 à l'époque, vous faisiez des courses de 35 minutes. Donc, il y a beaucoup plus de choses impliquées. Prendre soin de vos pneus est une grande partie du travail. Ces pneus sont tellement particuliers et sensibles par rapport à certaines autres catégories. Bien sûr, en F2, F3, vous roulez déjà sur des Pirelli. Mais pour moi à l'époque, ce n'était pas le cas. Mais oui, juste, vous savez, traverser les bons moments, les mauvais moments, comment vous sortez de ces situations, des week-ends difficiles, où rien ne fonctionne pour vous ou autre. Il y a tellement à apprendre. Mais d'un autre côté, il ne faut pas trop y penser. Laissez faire. Quand vous êtes talentueux – et on le voit avec Kimi [Antonelli], il est très talentueux – je ne pense pas que vous deviez trop vous inquiéter, vous savez, faites des erreurs. Vous devez faire des erreurs. Idéalement, bien sûr, vous préférez faire ces erreurs quand vous ne vous battez pas pour des championnats ou autre, donc j'ai aussi eu de la chance avec ça, en commençant chez Toro Rosso à l'époque, peu de gens vous regardent tout le temps, donc vous pouvez faire des erreurs bêtes ici et là. Mais c'est important de les faire car même si vous vous dites tout le temps que vous ne pouvez pas faire ceci ou cela, vous ne vous adapterez vraiment que si vous les faites et ensuite avancez. Et oui, en général, grandir en tant que personne aussi, même en dehors de la voiture, savoir ce que vous voulez dans votre vie privée. Puis c'est juste comprendre de plus en plus le réglage d'une voiture de course au fil du temps. Bien sûr, les voitures évoluent, mais quand vous êtes avec une équipe particulière, à un moment donné vous savez plus ou moins ce qui fonctionne ou non. Être avec les mêmes ingénieurs de course et les personnes qui ajustent la voiture pour vous, toutes ces choses, plus vous passez de temps avec eux, plus ça vient naturellement. Mais encore une fois, ne pensez pas trop, laissez faire. Quand vous êtes si jeune, concentrez-vous sur aller aussi vite que possible, faire vos erreurs, avoir de bons résultats en course et voilà. Essayez de ne pas trop y penser. Maintenant, on peut expliquer tout ça, mais à l'époque, vous ne savez pas tout ça, n'est-ce pas ? Donc, détendez-vous. Et puis, vous avez normalement de bonnes personnes autour de vous dans l'équipe qui vous coacheront là-dessus."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Giuseppe Marino faisait remarquer à Verstappen et Leclerc qu'à la fin du Grand Prix d'Imola, beaucoup de gens ont dit que nous assistions au début d'une nouvelle grande époque pour la Formule 1 avec trois équipes au cœur de la bataille pour gagner des courses. Qu'en pensent-ils ?

Max Verstappen : "Je pense que les trois dernières années ont déjà été formidables ! Non, mais sérieusement, je pense que c'est bien de voir d'autres équipes devenir de plus en plus compétitives – je suppose que c'est naturel avec les règlements, tels qu'ils sont. Avec le temps, les gens apprennent de plus en plus quelle direction ils doivent suivre et c'est bon pour le sport que plus d'équipes se battent pour la victoire."

Charles Leclerc : "Je ne veux pas tuer l'excitation mais je ne tirerais pas de conclusions trop hâtives. Je veux dire, les dernières courses ont été assez serrées. La précédente aussi. C'était deux circuits particuliers. Il est également vrai que les deux prochains circuits sont assez particuliers, Monaco et le Canada, où la gestion des bordures est si importante. Et comme Max l'a dit, cela pourrait ne pas montrer la force de leur voiture. Donc, je pense que nous devons attendre un peu plus pour comprendre exactement où nous en sommes en termes de performance. Cependant, nous sommes confiants quant aux progrès réalisés avec nos améliorations. Et nous espérons vraiment que ce sera suffisant pour combler l'écart et être bientôt à leur niveau. Et ce serait génial pour la Formule 1 en général. C'est ce que nous voulons."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Max Verstappen inquiet du regain de forme des McLaren qui ont semblé être plus rapides que la Red Bull lors des deux dernières courses ? Veut-il filer chez McLaren maintenant ? Le Néerlandais a répondu : "Eh bien, ça ne fonctionne pas comme ça. Je pense que nous avons encore une voiture très, très rapide. Et si vous regardez la moyenne de la saison jusqu'à présent, je pense que nous avons la voiture la plus rapide. Sinon, vous ne seriez pas en tête du championnat. Mais je suis content là où je suis. Il y a aussi beaucoup d'investissements en cours du côté des moteurs. Et je suis heureux. Nous devons juste continuer à travailler, continuer à essayer d'améliorer notre package. Mais oui, c'est la seule chose à laquelle je pense en ce moment. Je veux dire, je pense que si vous commencez à penser comme ça, vous pouvez presque changer d'équipe à chaque course si vous voulez changer pour une autre équipe ou quoi que ce soit. Mais ce n'est pas dans mon esprit."

Préalablement, il a été demandé à Verstappen si approche avait changé par rapport aux récentes déclarations de Norris indiquant qu'il espère ne pas exclure la possibilité de mettre la pression dans la course au titre cette saison. Le champion du monde en titre a expliqué : "Non, bien sûr. Je pense que tout le monde devrait penser comme ça, surtout après leurs deux dernières courses, vous savez, ils sont vraiment dans le coup. Bien sûr, ils ont pas mal de points de retard en ce moment. Mais, vous savez, si vous commencez soudainement à gagner, alors, vous savez, ça peut se retourner assez rapidement. Et de notre côté, vous savez, nous continuons simplement à essayer d'améliorer notre package. Mon approche a toujours été la même. Vous savez, cela n'a pas d'importance qu'il y ait une autre équipe impliquée. Nous devons juste nous concentrer sur nous-mêmes, vous savez, parce que c'est la seule chose que nous pouvons contrôler."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Gaëtan Vigneron a interviewé Max Verstappen après le Grand Prix d'Emilie-Romagne 2024 : "Encore une victoire, mais c'était quand même difficile, hein ?"

Le pilote néerlandais a répondu : "Oui, il a fallu se battre extrêmement dur, bien sûr. Sur les pneus médiums, je pense que ça allait bien, mais sur les pneus durs, nous n'avions absolument aucune adhérence. Je pense qu'il n'y avait pas assez de température dans les pneus. Et donc, pas assez de vitesse à la fin de la course. Et bien sûr, Lando [Norris] s'est beaucoup rapproché. Donc les derniers tours n'étaient pas idéaux. Mais réussir à gagner quand même, c'était... Oui, je m'y attendais."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Intervention de Christian Horner au micro de Sky Sports F1 à la fin du Grand Prix d'Emilie-Romagne 2024 :

À la question de savoir sous combien de pression Max Verstappen était dans les derniers tours : "Une pression énorme. Parce que Max avait trois avertissements pour les limites de piste, il ne pouvait pas se permettre de faire la moindre erreur avec toute cette pression. Un excellent travail de Max. Lando revenait fort à la fin de la course. Pour nous, c'était une course en deux temps. La première moitié de la course était très solide, nous avions une avance de 7,5 secondes. Dans la seconde moitié de ce dernier relais, Lando a commencé à nous rattraper très rapidement."

À propos de ce qui s'est passé dans le dernier relais : "Nous avons peut-être trop mis l'accent sur les médiums. Nous avons construit une grande avance puis à mi-chemin du relais sur les durs, nous avons commencé à perdre la température dans les durs. Je pense que McLaren les a un peu plus sollicités et ils en ont tiré avantage dans la seconde moitié de ce relais."

Sur le resserrement du peloton : "On peut voir que les voitures se rapprochent. Avec les dernières améliorations, elles deviennent toutes très similaires. La Ferrari aussi se rapproche, ce qui arrive toujours quand les règles sont stables. Ce n'est rien que nous n'ayons pas anticipé. Sur ce circuit, McLaren était très rapide et Ferrari aussi."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Intervention de Max Verstappen au micro de la F1 après sa victoire au Grand Prix d'Émilie-Romagne 2024 : "Pendant toute la course, j'ai dû pousser à fond pour essayer de creuser un écart au début. Sur les pneus médiums, nous étions assez forts. Sur les pneus durs, c'était plus difficile à gérer, surtout les 10 à 15 derniers tours. Je n'avais plus d'adhérence. Je glissais beaucoup. J'ai vu Lando se rapprocher. Les 10 derniers tours étaient à fond. C'est difficile quand les pneus ne fonctionnent plus et que vous devez pousser à fond. Je ne pouvais pas me permettre de faire trop d'erreurs. Heureusement, nous n'en avons pas fait. Je suis super heureux de gagner ici aujourd'hui."

Sur la façon dont Red Bull a changé leur week-end après un vendredi difficile : "Nous avons beaucoup changé sur la voiture. Nous n'avions pas beaucoup d'informations pendant la course. C'est peut-être pourquoi c'était plus difficile avec les pneus durs. De là où nous avons commencé le week-end à maintenant, nous pouvons être incroyablement satisfaits de la pole et de la victoire."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Intervention de Max Verstappen après la course, à la radio avec son équipe :

Verstappen : "J'ai dû travailler pour ça ! Wooo ! Nous avons fait une excellente course compte tenu de la façon dont elle a commencé."

Christian Horner : "Bien joué, mon gars. C'était une performance très, très solide."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Avec son équipage de la Team Redline, Max Verstappen a gagné les 24 Heures du Nürburgring, en plein week-end de Grand Prix à Imola. Le pilote Néerlandais a effectué un premier stint hier soir, après sa pole position en Emilie-Romagne, et un autre ce matin, avant la course (réelle) sur le circuit d'Imola.

Luke Crane de cette équipe virtuelle plaisantait pendant le stream : "Nous sommes l’équipe qui lui permet de s’exprimer en F1. Nous lui avons permis de continuer à participer à Imola, parce que nous sommes ce genre d'équipe. Nous ne voulons jamais empêcher nos pilotes de vaquer à leurs occupations. Nous sommes très solidaires, nous n’allons jamais retenir les gens."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen s'exprimant au micro de la F1 après avoir décroché la pole position pour le Grand Prix d'Émilie-Romagne : "Un week-end difficile jusqu'à présent, même ce matin. Infiniment heureux d'être en pole ici. Je ne m'y attendais pas. Nous avons fait quelques changements de dernière minute avant les qualifications et ils ont semblé améliorer les sensations. J'ai pu pousser plus fort. Ce circuit est incroyable. Être à la limite ici en qualifications, près du gravier, j'ai touché le gravier dans le dernier virage. L'adrénaline est très, très forte."

À propos de l'égalisation du record d'Ayrton Senna avec huit poles consécutives : "C'est un excellent début d'année et très spécial. Cela fait 30 ans qu'il est décédé, donc je suis très heureux d'obtenir la pole et d'une certaine manière, c'est un bel hommage pour lui. C'était un pilote de F1 incroyable, surtout en qualifications. Une grande journée pour lui, une grande journée pour l'équipe. Je suis très, très heureux."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen à la radio de l'équipe après avoir décroché la pole position à Imola :

Gianpiero Lambiase : « Ça, c'est une pole position durement gagnée, Max. »

Max : « HA, let's go !!! C'est vraiment une très bonne pole position ! On a vraiment renversé la situation [We fucking turned it around] ! »

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Lors de la conférence de presse post-Grand Prix de Miami, Ronald Vording, pour Motorsport.com, a demandé à Max Verstappen s'il pensait que Lando Norris aurait aussi pu gagner la course sans un arrêt au stand gratuit (via la voiture de sécurité) vu sa vitesse avec les pneus durs.

Max Verstappen : "Honnêtement, je ne connais pas l'écart avant la voiture de sécurité. Quelle était la distance entre nous ?"

Lando Norris : "Cela aurait été difficile. J'aurais dû dépasser deux Ferrari, une Red Bull, Oscar. Oscar faisait un très bon travail, donc chapeau à lui…"

Max Verstappen : "Je veux dire, c'est toujours des si, des si, des si, n'est-ce pas ? Si ma mère avait des couilles, elle serait mon père. Donc, oui. C'est comme ça en course. Parfois, ça marche pour toi, parfois non."

 Chargement en cours...

Les articles concernant Max Verstappen

 Chargement en cours...