Les pronos de Guizmo & Pierro pour 2019 en F1

Pit Lane a lancé le bal des pronos F1 2019, Guizmo et Pierre lui emboîtent le pas.

Guizmo : il est beau, mon prono !

Comme chaque année, une fois les essais hivernaux terminés, nous avons entamé la longue attente avant le premier GP… soit 2 semaines à attendre… ou encore 14 jours… c’est-à-dire 336 heures, on peut dire aussi 20 160 minutes mais surtout 1 209 600 secondes !!! Bref, les pronostics, cela permet de patienter, de discuter sur Twitter ou juste glander derrière son PC, au choix.
Rentrons dans le vif du sujet ! Depucelons la saison !

Les taupes times

D’après les tests de cet hiver, la Scuderia Ferrari semble avoir un léger avantage sur la concurrence, Mercedes en tête. J’en fait donc mon favori. Et le cœur parle, donc j’espère vraiment que cette saison soit la bonne !
Mais comme on l’a vu l’an dernier, la vérité d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain… la Scuderia sera peut être dominatrice en début de saison, mais le réveil des flèches d’argent peut être brutal en cours de saison. Une fois le rouleau-compresseur allemand en marche, il ne fait pas dans le détail. Poussé par l’ogre Hamilton, la Scuderia peut s’écrouler en cours de saison.
Le problème de nos Italiens, ce sont les Allemands… un peu comme en 39-45 en France quoi ! J’exagère à peine… mais plusieurs points faibles peuvent être recensés :

  • Le côté latin de la Scuderia : tout problème devient un drame national et international. Ferveur, quand tu nous tiens…
  • Un nouveau Directeur de la gestion sportive, très bon ingénieur mais pour ce qui est du management sportif, c’est l’inconnu.
  • Un Vettel plus faible mentalement que Lewis Roscoe Hamilton.

  • Un second pilote tout neuf, tout jeune, plein d’avenir, auquel je veux croire à 1 000 %. Mais, il devra faire rapidement ses preuves, sinon il fera une saison anonyme, jouant les lieutenants pour son aîné germain (aucun lien avec Valère).

Les questions que je me pose :

  • La SF90 est-elle aussi souveraine que ça ?
  • Vettel aura-t-il les épaules pour porter la Scuderia au sacre ?
  • Charles Leclerc confirmera-t-il tous les espoirs placés en lui ?

Je répondrais :

  • non , au niveau de la Mercedes/li>
  • Non, ce n’est pas un leader.
  • Oui, j’ai hâte qu’il bouffe du bretzel !

L’écurie Mercedes apparaît moins sereine que les saisons précédentes. La faute à un plan de développement / d’essais plus conservateur ?
C’est bizarre, mais lors des tests de pré saisons, on les a très peu vu. Ils ont limés la piste, ils ont eu peu de problème, et sont montés en puissance tranquillement jusqu’à revenir à 0,003 du meilleur temps de Vettel. Je me demande si comparé à la Scuderia ils ne prévoient pas d’être prêt à 100% d’ici 2/3 grand prix… la Ferrari semble affûtée dès maintenant, mais quel intérêt si c’est pour s’écrouler dans 5 GP… alors que Mercedes, malgré des discours de façade un peu pessimiste quant à la performance, affiche une certaine sérénité.
Les atouts de Mercedes sont connus
une capacité de développement hallucinante en cours de saison
Une organisation sans faille
Lewis Hamilton, un vrai leader charismatique capable de porter son équipe à bout de bras mais aussi coupable de quelques relâchements (la motivation est elle toujours là ?)
Et Bottas dans tout ça ? Qui ça ? Clairement je pense qu’il finira la saison, il ne fera toujours aucune ombre à Hamilton, et sera remercié à la fin de la saison. Il fait le job, mais je n’attends pas de coup d’éclat de sa part tellement il court de façon anonyme.

Pour moi, la troisième force du plateau est certainement Reb Bull Renault ! Ah bah non, c’est pas ça ! Le divorce est consommé, ils ont cassé les assiettes, se sont balancés les casseroles à la gueule, et sont passés devant le juge !
Voilà, on a un nouveau mariage, Red Bull Honda. J’ai peur… peur pour Red Bull ! Même si les tests semblent prometteurs concernant la performance et le fameux châssis Red Bull, quid de la fiabilité ? Réponse d’ici trois Grands Prix, non ? Quand Verstappen ramassera les morceaux de son moteur à la sortie des stands !
Je me demande si Renault ne fera pas jeu égal avec eux, c’est dire !
Concernant les pilotes, on a vu l’an dernier que le petit Max a grandi, il a mûri, son pilotage reste agressif mais plus propre et il est maintenant capable de gérer. Mais est-il capable de porter une écurie ?
Face à lui, il y aura le jeune Pierre Gasly venant de chez Toro Rosso. Notre Français a testé les limites de la piste à Barcelone durant l’intersaison… Il semble tout de même bien préparé à intégrer l’écurie de pointe de la filière mais sera-t-il au niveau de Verstappen ? Pourra-t-il trouver sa place dans cette équipe dédiée à Max la Menace ?!

Comme je le disais plus haut, je mettrais bien une pièce sur Renault cette saison. En effet, leur plan de marche est clair : renouer avec le succès dans les 2 ans. La progression est là, linéaire, bien suivie.
Le coup de maître de Renault ? L’arrivée de Ricciardo bien sûr ! Leur line-up 2019 fait partie des plus homogènes et des plus matures, je trouve.
Si la voiture est suffisamment performante pour ne pas être trop loin des canettes de sodas ambulantes, les pilotes peuvent vraiment tirer leur épingle du jeu et faire de l’ombre aux autrichiens de chez Red Bull. Le duo germano-autralien possède du talent et ils ont une capacité à gérer les imprévus en course. Des podiums seront certainement réalisables cette année ! Je veux y croire.

Et le reste ?

Pour la suite de mes pronostics, disons que cela paraît plus flou à estimer.

Alfa Romeo a hérité d’un pilote de premier plan avec l’arrivée de Kimi Iceman Bwoah Drunk Raikkonen. Le partenariat avec Ferrari est à maximum. Ce qui ne peut être qu’une bonne nouvelle : la progression n’en sera que plus rapide ! La voiture semble bien née, les tests sont prometteurs. A confirmer en GP.

McLaren Renault, apparaît en nette progression comparé à l’an dernier. On a vu Sainz Jr en haut de l’affiche lors des tests. C’est plutôt (le chien de Mickey, pour les connaisseurs) de bon augure pour cette écurie historique. Espérons que cela ne soit pas pire que la dernière en tout cas. Alonso nous manquera… ou pas. Ses radios étaient aussi géniales que sa frustration et son désengagement nous cassaient les c…
Concernant Lando Norris, espérons qu’il ne nous fasse pas une Vandoorne, c’est tout le mal que nous pouvons lui souhaiter.

Haas… Rich Energy… un sponsor improbable. Belles couleurs, mais pour les fans de la Lotus JPS ce n’est qu’un plagiat… Le thème du plagiat colle décidément à l’écurie américaine ; la Haas 2018 était une Ferrari SF70H. Mais l’écurie de l’oncle d’Amérique, chouchoutée par Ferrari, semble être rentrée dans le rang. Pas de coup d’éclat durant les essais, même si certains ont remarqué une stabilité assez engageante pour l’année à venir. Est-ce que la performance sera au rendez vous ?
Haas semble être en mesure de développer sa voiture sur plus d’une moitié de saison, on l’a vu l’an dernier déjà.
La paire de pilotes reste la même, espérons que les premières courses soient meilleures que celles de l’année passée. Souhait que je formule expressément pour le plus français des Suisses : Romain Grosjean. Quant à KMag… bah KMag quoi… capable du moyen comme du pire.

Toro Rosso, l’écurie laboratoire de Red Bull a fait appel en 2019 à un intermittent du spectacle en la personne de Daniil Kvyat… il parait qu’il a mûri, qu’il apporte beaucoup depuis son passage dans le simulateur Ferrari blablabla… Nous jugerons en cours de saison, mais quel dommage de rappeler Daniil alors que la raison d’être de Toro Rosso est de faire éclore les pépites de la filière RB, tels Verstappen ou Gasly… Alors oui, il y a Alexander Albon en nouveauté 2019, mais est-ce suffisant ? Est-ce que Daniil est le bon coéquipier pour un jeune comme lui ? Nous verrons. Espérons que ces deux-là nous montrent de belles choses, qu’ils soient dans la continuité des belles performances de notre Pierro national version 2018.

Sport Pesa Racing Point. Tout est dit…
Papa Stroll rachète Force India, il débarque Ocon pour le remplacer par Stroll Jr. Il garde Perez pour ses pesos et garde le rose par nostalgie…
Je ne crois pas trop à cette écurie en 2019, ils se reposent sur les cendres encore fumantes de (Racing Point) Force India de 2018. La paire de pilotes ne m’inspire pas, et l’équipe non plus. Pas grand chose à dire des tests, de mon point de vue, ils ont parcouru ça dans l’anonymat. Avant-dernière force du plateau ? Oui j’y crois.

Williams RoKit 2019, en retard pour les tests, la performance absente, un pilote revenant du placard (bravo à lui), Russel en débutant, et des moyens limités pour développer la voiture en cours d’année. Qu’attendre ? Qu’ils ne soient pas trop ridicules cette saison. Cette écurie au palmarès fourni ne mérite pas ça. Malheureusement, l’histoire et les médailles ne font pas tout !

Finissons-en !

  1. Scuderia Ferrari (j’ai peur)
  2. Mercedes
  3. Red Bull Honda = Renault
  4. Alfa Roméo
  5. McLaren
  6. Haas
  7. Toro Rosso
  8. Sport Pesa Racing Point
  9. Williams RoKit

Pierre : il sent bon le sable chaud, mon prono

Le trio de tête

Il se pourrait bien que cette année, les cartes soient un peu mieux distribuées dans le trio de tête.

Red Bull est une énigme, est-ce que le moteur Honda livrera des performances supérieures à l’unité de Viry-Châtillon ? Est-ce que le châssis est toujours aussi bon ? Monaco sera évidemment attendue par l’équipe autrichienne. Le reste des courses se jouera, manifestement, entre les rouges et les flèches d’argent.

Mon pronostic

La saison sera serrée mais Ferrari l’emportera, reste à savoir avec quel pilote. Le choix du coeur préfèrerait Charles Leclerc mais je pense que pour la première saison en top team, le monégasque sera un peu “bloqué” pour laisser la priorité à Vettel. A moins que ce dernier ne s’effondre totalement en début de saison. Je pense que ce sera Ferrari et Vettel champions en fin d’année, suivis par Mercedes, et enfin Red Bull avec Gasly devant (on a tous le droit d’avoir de l’espoir).

Le milieu de tableau

Le milieu de tableau, à mon avis… disputé par Renault, Haas et Racing Point Force India SportPesa Mercedes AMG Quattro GTI….

Renault aura à cœur de confirmer la belle quatrième place sécurisée face à Haas l’année dernière. Racing Point aura plus de finances cette année, ce qui pourrait amener une grosse lutte si Haas et ses pilotes sont plus constants. D’ailleurs, Romain Grosjean voudra absolument éviter les erreurs et sécuriser des points en début de saison.

Alfa Romeo, qui reçoit l’aide du champion du monde 2007 Kimi Raikkonen pour développer la voiture, sera surement en embuscade pour essayer d’accrocher des bons points et, pourquoi pas, une place de 6e.

McLaren possède un line-up très jeune : Carlos Sainz, 24 ans, et Lando Norris, 18 ans. Ce dernier aura pour mission d’apprendre de l’Hispanique, car il a déjà 4 saisons derrière lui, et… pourquoi pas essayer de le battre.

Chez les canado-mexicains de chez Racing Point, j’ai hâte de voir ce que Stroll et Pérez vont donner, j’espère avoir une agréable surprise.

Mon pronostic

Renault en quatrième écurie, suivis de Haas et enfin Racing Point.
Le début de saison sera surement très serré, Haas devra marquer de gros points tant que les deux autres écuries seront à peu près au point au niveau des évolutions.
Ils seront ensuite suivis par Alfa Romeo et McLaren aux 7e et 8e places.

La fin de grille : la Formule 1.9

Williams : une écurie au passé glorieux, déchue d’ingénieurs de renoms et dans un passage à vide ces 3 dernières années.
Malheureusement la dernière place semble d’ores et déjà acquise à l’écurie britannique qui a manqué plusieurs journées d’essais de pré-saison. En cause : une voiture qui n’était pas prête à temps. Ajoutez à ça un manque de pièces de remplacement. Mixez. Servez froid.

Toro Rosso poursuit le développement du moteur Honda avec le retour de Daniil Kvyat, viré de chez Red Bull puis Toro Rosso en 2017. Il sera épaulé par le rookie thaïlandais Alexander Albon. La monoplace sera sûrement capable de marquer des points par ci, par là, mais je ne pense pas plus que l’année dernière (33 points)… Un nombre de points honorable qui avaient été majoritairement acquis via une magnifique 4e place de Pierre Gasly au GP de Bahreïn.

Mon pronostic

Toro Rosso sera 9e au classement constructeur, je ne vois pas Williams passer devant.

Affrontements dans les écuries

Mercedes – Hamilton battra Bottas
Ferrari – Vettel battra Leclerc
Red Bull – Verstappen battra Gasly, par défaut :’(
Renault – Ricciardo battra Hülkenberg
Haas – Grosjean battra Magnussen
Racing Point – Pérez battra Stroll
Alfa Romeo – Raïkkönen battra Giovinazzi
Toro Rosso – Kvyat battra Albon
McLaren – Sainz battra Norris
Williams – Kubica battra Russel