Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 18 h

Adrian Newey, l'ingénieur vedette du moment, a récemment été interrogé sur le sentiment de fierté qu'il ressent face aux nombreux commentaires positifs qu'il a reçus ces dernières semaines et ces derniers mois. Il répond : "Oui, c’est le cas."

"Je dois admettre que je ne lis pas beaucoup la presse, mais bien sûr, j’entends [des choses]. Amanda, ma femme, suit un peu tout ça et me donne un résumé approximatif, donc oui, c’est très flatteur, bien sûr."

Lorsqu'on lui demande s'il envisage encore de relever un nouveau défi, le Britannique de 65 ans précise : "En fin de compte, ce n'est pas pour cela que je fais ce travail. Depuis l'âge de 10 ou 11 ans, j'ai toujours voulu être designer en sport automobile, et j'ai réussi à réaliser cela, donc tout le reste est vraiment du bonus."

"Ma passion a toujours été d'essayer d'ajouter de la performance aux voitures, aux voitures de course, donc le reste en fait bien sûr partie, mais ce n'est pas ce qui me réveille et me motive."

Prochain épisode pour Newey : Ferrari, Aston Martin, WIlliams... ? La question de ce que décidera de faire l'un des plus grands esprits du sport automobile reste en suspens – que ce soit dans ou en dehors de la F1. Cependant, le récent lancement de l'hypercar pistard RB17 après l'Aston Martin Valkyrie montre que son cerveau déborde de créativité et d'envie.

Il y a 13 h

Esteban Ocon dévoile son casque spécial pour le Grand Prix de Hongrie 2024, rendant hommage à sa victoire mémorable de 2021 sur le circuit du Hungaroring.

Ce design unique basé sur le look du trophée hongrois célèbre ce moment marquant de sa carrière.

Il y a 13 h

Herend (Manufacture de Porcelaine Herendi) est une nouvelle fois en charge de la fabrication des trophées du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

La décoration des trophées de la F1 est traditionnellement inspirée d'un motif oriental unique de Herendi. Ce motif, nommé "Pivoine impériale", représente une rose verte stylisée, ornée de veines et de feuilles végétales.

Pour le Grand Prix de Hongrie 2024, Lando Norris arborera un casque spécialement décoré à la main avec les motifs et le logo emblématiques de la manufacture Herend, ajoutant une touche d'élégance et de tradition à cette compétition prestigieuse.

Il y a 12 h

Ollie Bearman, jeune pilote de F2, a un programme chargé avec Haas avant de rejoindre l'écurie à plein temps en 2025. Après avoir couru pour Ferrari en Arabie Saoudite cette année, il continue sa "formation" chez Hass.

Il participera à trois autres séances d'essais libres (FP1) avec l'écurie américaine :
- Hongrie (19-21 juillet, Hungaroring)
- Mexique (25-27 octobre, Autódromo Hermanos Rodríguez)
- Abu Dhabi (6-8 décembre, Yas Marina Circuit)

Ces séances sont cruciales pour son intégration chez Haas et lui permettront de se familiariser avec une voiture plus véloce et délicate que son actuelle Formule 2.

Il y a 10 h

SF-24 : la révolution Ferrari pour sa F1 2024 s'inspire de la victorieuse 499P

13/02/2024

SF-24 : la révolution Ferrari pour sa F1 2024 s'inspire de la victorieuse 499P - Crédit photo : Scuderia Ferrari
Crédit photo : Scuderia Ferrari 

Ferrari a révélé sa F1 pour 2024, avec une livrée inspirée de l'Hypercar 499P, victorieuse au Mans. Le nouveau design mêle le rouge Ferrari à des nuances de blanc et jaune, rompant avec le noir et rouge de 2023, pour une allure audacieuse et emblématique.

La SF-24 de Ferrari représente la troisième création de l'équipe pour la génération de voitures de Formule 1 à effet de sol (ère moderne). Elle devrait marquer une rupture avec les traditions établies lors des deux dernières années, notamment par son esthétique.

L'équipe a précisé que sous la direction d'Enrico Cardile, l'équipe de conception s'est concentrée sur la réalisation d'une voiture facile à piloter et offrant des réactions prévisibles pour Charles Leclerc et Carlos Sainz, en prenant comme point de départ les sensations positives ressenties par les pilotes dans le cockpit lors des dernières courses de la saison précédente. L'objectif est de leur permettre d'exploiter pleinement le potentiel du moteur, en synergie avec leur talent reconnu au volant.

Enrico Cardile, Directeur Technique Châssis de Ferrari, a parlé de l'effort de l'équipe pour donner à Charles Leclerc et Carlos Sainz une voiture "plus facile à piloter" : "Avec la SF-24, nous avons voulu créer une plateforme complètement nouvelle et en effet, chaque aspect de la voiture a été repensé", a-t-il déclaré. "Même si notre point de départ était la direction de développement que nous avons adoptée l'année dernière et qui nous a vu faire un bond en avant en termes de compétitivité dans la dernière partie de la saison."

Cardile a complété : "Nous avons pris en compte ce que les pilotes nous ont dit et transformé ces idées en réalité technique, dans le but de leur donner une voiture plus facile à piloter et donc plus facile à exploiter au maximum et à pousser à ses limites. Nous ne nous sommes fixé aucune contrainte de conception autre que celle de livrer une voiture de course solide et honnête, capable de reproduire sur la piste de course ce que nous avons vu en soufflerie."

Fred Vasseur, team principal de la Scuderia Ferrari, a déclaré : "Présenter une nouvelle voiture au monde pour la première fois est toujours un moment très excitant pour moi et les pilotes, même si nous pensons déjà au moment où nous affronterons nos rivaux en piste. Cette année, nous devons commencer là où nous avons terminé la saison dernière, en étant constamment en tête, avec l'objectif de nous améliorer continuellement dans tous les domaines."

"La saison de Formule 1 la plus longue jamais vue nous attend et Charles, Carlos et moi sommes tous d'accord, nous devons être plus précis et efficaces dans la gestion des courses, en prenant des décisions audacieuses, afin d'obtenir le meilleur résultat possible à chaque Grand Prix. On dit souvent que vos fans peuvent vous donner une vitesse supplémentaire et cela sera définitivement vrai dans ce qui s'annonce comme un championnat très disputé. Nous sommes fiers de savoir que nous pouvons compter sur nos 'tifosi' du monde entier."

Pour ce qui est de la livrée, l'écurie italienne a expliqué : "Au premier regard, la voiture se distingue esthétiquement de ses prédécesseurs, y compris par sa livrée. Suivant un accueil positif à Las Vegas en novembre dernier, le blanc fait son retour aux côtés du jaune – toujours considéré comme la seconde couleur de Ferrari – établissant un lien évident avec Modène mais aussi un clin d'œil à l'autre principale activité de course de la marque de Maranello, à savoir le Championnat du Monde d'Endurance."

"Comme l'année dernière, la SF-24 et la 499P du WEC partagent la même teinte de rouge, cette année encore avec une finition mate sur la voiture de Formule 1. Ce n'est pas la première fois qu'une voiture de Formule 1 Ferrari arbore du jaune, bien que les bandes longitudinales jaunes n'aient pas été vues depuis 1968, tandis que cette année, pour la toute première fois, elles sont associées au blanc."

"Il y a donc moins de noir sur la voiture que les années précédentes, désormais limité au plancher, aux déflecteurs, à une partie du halo et à d'autres petites zones. Les roues sont rouges avec une double bande blanche et jaune, ces couleurs figurant également sur les numéros de course – 16 et 55 – qui continuent d'utiliser la police officielle de la marque de Maranello, Ferrari Sans, cette fois en italique."

Repassons un peu à la technique en se penchant sur l'unité de puissance. Enrico Gualtieri, Directeur Technique Unité de Puissance, a annoncé : "Même si le développement des unités de puissance est gelé par la réglementation, cela ne signifie pas que 2024 ne présente pas certains défis intéressants. Nous allons affronter plus de courses que jamais dans l'histoire du championnat, ce qui nous obligera à réagir plus rapidement, avec moins d'heures disponibles sur le banc d'essai."

"Pour nous préparer à cela, nous avons revu tous les processus liés au moteur - préparation, validation et gestion - afin de maximiser la performance. De plus, nous avons travaillé très étroitement avec nos partenaires pour optimiser davantage les procédures liées à la fiabilité : par exemple, sur la piste, grâce à la surveillance régulière des fluides dans la voiture, Shell est capable de vérifier en permanence l'état de santé de l'unité de puissance."

Suite à la présentation, la SF-24 a pris la piste pour la première fois à Fiorano pour des besoins de tournage, de photos, de marketing et de communication, avant les essais pré-saison de la semaine prochaine à Bahreïn.

 Photos

 Cliquer sur chaque image pour la voir en taille réelle.

 Réseaux sociaux

 Vidéo