Les salaires 2019 des pilotes de F1 (mis à jour)

Racing Elite puis The Daily Mirror ont publié les salaires estimés de nos pilotes de F1 préférés pour la saison 2019.

Les fiches de paie

Hamilton a un contrat bien armé qui s’étend jusqu’à la fin de la saison 2020 et lui assure un solide revenu. En effet, il est le pilote de Formule 1 le mieux payé de l’histoire de ce sport mais aussi le sportif britannique le mieux rémunéré.

Vettel le suit et son équipier de 2014, Ricciardo, complète ce podium salarial. C’est d’ailleurs l’Australien qui a fait la bonne opération en passant chez Renault, puisqu’il a triplé le salaire qu’il avait chez Red Bull.

Les lanternes rouges sont Giovinazzi, Russell et le sympathique Albon, du « mieux » ou moins bien payé.

Tableau des estimations des salaires 2019 des pilotes de F1

Pilote Racing Elite (€) Mirror (€) Mirror (£)
Hamilton 50 000 000 46 400 000 40 000 000
Vettel 40 000 000 35 380 000 30 500 000
Ricciardo 15 000 000 30 740 000 26 500 000
Verstappen 12 000 000 11 600 000 10 000 000
Bottas 7 500 000 7 540 000 6 500 000
Raïkkönen 4 000 000 4 060 000 3 500 000
Hulkenberg 4 000 000 4 060 000 3 500 000
Sainz 3 500 000 3 480 000 3 000 000
Leclerc 3 000 000 2 900 000 2 500 000
Perez 3 000 000 2 900 000 2 500 000
Grosjean 1 500 000 1 624 000 1 400 000
Gasly 1 200 000 1 160 000 1 000 000
Stroll 1 000 000 1 044 000 900 000
Magnussen 1 000 000 1 044 000 900 000
Kubica 500 000 498 800 430 000
Kvyat 275 000 266 800 230 000
Norris 225 000 232 000 200 000
Giovinazzi 200 000 203 000 175 000
Russell 160 000 162 400 140 000
Albon 150 000 150 800 130 000

NB : pour le calcul de la colonne « Mirror » en €, nous avons appliqué un taux de change de 1 £ = 1,16 € (taux valable le 11/03/2019 à la rédaction).

Notes sur les salaires

Il ne s’agit là que d’estimations, les contrats n’étant pas dévoilés en totalité (exemple : bonus divers).

« Ils sont bien trop payés ! »

Nous vous mettons au défi de vous mettre en danger chaque week-end à des vitesses qui dépassent l’entendement. Certes, la sécurité a grandement progressé mais le risque d’un accident grave voire mortel n’est jamais exclu !

En plus de ça, rajoutez le temps dédié au développement, à la promo et cie : les pilotes ne font que ça de leur vie et sont en prestation permanente. Ne parlons même pas de l’investissement de chacun de ces pilotes dans les petites séries, le karting et compagnie depuis qu’ils sont enfants.

Mise à jour du 13/03/2019

Dieter Rencken de l’excellent site indépendant Racefans a publié son tableau des revenus. Ce tableau semble être plus réaliste. L’auteur le garantie anti putaclic et il énumère ses sources pour le prouver. Il ponctue son article avec une mise en garde : sans accès aux contrats des pilotes, ceci reste une estimation.

Pilote Racefans (€) Racefans (USD)
Hamilton 31 115 000 35 000 000
Vettel 26 700 000 30 000 000
Verstappen 14 240 000 16 000 000
Ricciardo 13 350 000 15 000 000
Hulkenberg 8 900 000 10 000 000
Bottas 7 120 000 8 000 000
Grosjean 6 230 000 7 000 000
Perez 4 450 000 5 000 000
Raïkkönen 4 450 000 5 000 000
Sainz 3 560 000 4 000 000
Leclerc 3 560 000 4 000 000
Magnussen 2 670 000 3 000 000
Stroll 2 670 000 3 000 000
Gasly 1 780 000 2 000 000
Kvyat 1 780 000 2 000 000
Kubica 890 000 1 000 000
Giovinazzi 890 000 1 000 000
Norris 445 000 500 000
Russell 445 000 500 000
Albon 445 000 500 000

NB : pour le calcul de la colonne €, nous avons appliqué un taux de change de 1 $ = 0,89 € (taux valable le 13/03/2019 à la rédaction).

La hiérarchie n’est plus la même et la disparité entre « mieux payé » et « plus modeste » s’estompe très légèrement. Nous vous laissons apprécier.