Dernière commission F1 2022 : des changements à venir

19/11/2022

Dernière commission F1 2022 : des changements à venir - Crédit photo : Mercedes - LAT
Crédit photo : Mercedes - LAT 

Sélection de discussions de la dernière commission de la F1 :
- report de la prise de décision pour supprimer les couvertures chauffantes.
- Test de DRS activé plus tôt lors des sprints 2023.
- Améliorer la visibilité sous la pluie.
- Indemnité accident sprint en hausse.

La quatrième et dernière réunion de 2022 de la Commission de le Formule 1 s'est tenue le 18 novembre 2022. Mohammed Ben Sulayem y a envisagé le développement continu du sport pour préserver son avenir : "nous continuerons à faire des progrès pour améliorer le sport dans tous les domaines et veiller à ce que la croissance que nous avons vue cette année se poursuive."

Les discussions ont tourné autour de 8 points clés : examen des processus réglementaires et judiciaires, Mise à jour des F1 pour la pluie, sanctions accrues pour le changement d'unité de puissance, report de la suppression des couvertures chauffantes, activation plus rapide du DRS en course, simplification du parc fermé pour les week-ends de course Sprint, augmentation des indemnités en cas d'accident lors des Sprints et mise à jour concernant les arceaux de sécurité.

La FIA, avec consultation de la FOM et des écuries, entreprend un examen complet du Règlement Sportif pour 2024 dans le cadre de son engagement continu envers l'évolution et le raffinement de ses processus réglementaires. Tout changement qui en résultera devrait être approuvé d'ici fin avril 2023. De plus, la FIA procédera à un examen général de son processus judiciaire pour 2024.

La FIA veut résoudre le soucis des courses pluvieuses et la piètre visibilité due aux sprays générés par les monoplaces.
Il serait ainsi question de définir un kit de carrosserie standard, visant à supprimer les éclaboussures des pneumatiques. Des passages de roue facilement installables avant une course ou pendant un drapeau rouge sont mentionnés. La pièce de carrosserie amovible ne devra d'ailleurs pas poser de soucis pour les arrêts aux stands.
Il faudra aussi comprendre pourquoi les tunnels du fond plat soulèvent l'eau au sol.
Des travaux préliminaires et un concept initial ont été présentés à la Commission, avec d'autres mises à jour prévues en 2023.

Stratèges : tremblez ! Il a été convenu que le système actuel de sanctions concernant les changements d'unité de puissance n'est pas suffisamment dissuasif. Il encouragerait même le changement de plus d'éléments que nécessaire une fois qu'un pilote a accumulé plus d'un certain niveau de pénalité. En effet, quitte à se retrouver dans le dernier tiers de la grille, autant tout changer et partir bon dernier : la différence sera négligeable, notamment pour les meilleures écuries. Cela entraîne finalement des coûts de pièces plus élevés et sape les restrictions annuelles d'éléments moteur.

La FIA et de la FOM souhaitent toujours retirer les couvertures chauffantes des pneus pour 2024. Cependant, les récents tests pneumatiques 2023 ont fait émettre quelques réserves aux pilotes. La FIA a écouté les commentaires de ces derniers et la Commission a donc décidé de reporter toute décision finale à ce sujet jusqu'en juillet 2023. Ceci permettra de collecter davantage de données et de commentaires pour éclairer pleinement les conclusions.

Lors des Sprints 2023, la Commission testera d'avancer d'un tour l'activation du DRS au départ d'une course (GP ou Sprint) ou suite à un redémarrage de la voiture de sécurité. Ceci serait dans le but d'une introduction à chaque course dès 2024. Cette méthode pourrait resserrer le peloton et encourager des courses plus rapprochées.

La simplification a été le maître-mot de cette concertation FIA et ce désir s'applique aux processus de parc fermé pour les week-ends Sprint. Ces week-ends imposent des exigences opérationnelles supplémentaires à la FIA en raison de l'augmentation significative des demandes de Parc Fermé entre les qualifications et le Sprint. Tout ceci devrait donc s'alléger.

Pour les dommages accidentels en Sprint, l'indemnité forfaitaire (montant fixe par équipe, par épreuve incluant une session Sprint) passera de 150 000 USD à 300 000 USD dès 2023. Ceci est effectué dans un soucis de simplification et les indemnités pour tout autre dommage mineur ou matériel sont supprimées.

Au niveau du règlement, les amendements mineurs au Règlement technique et financier 2023 ont été approuvés à l'unanimité. D'ailleurs, suite à l'accident de Zhou à Silverstone, les exigences supplémentaires et plus strictes en matière de résistance des arceaux de sécurité ont été finalisées pour être introduites en 2024.

Référence FIA

 Les dernières actus