George Russell

Mercedes 63

T
George Russell

 Informations personnelles

63
numéro permanent
185 cm
15/02/1998
26 ans

 Palmarès

108 GP
En F1 depuis le 17/03/2019
soit 5 années, 29 jours
0 titre
de champion du monde de F1
1 victoire
0,93 %
11 podiums
10,19 %
1 pole
0,93 %

 Format Sprint

12 Sprints
1 victoire
1 podium

 Saison 2024

P 07/21
24,00 points
0 victoire
/24 courses (0,00 %)

Casques de George Russell depuis 2019

2024

Mercedes
Casque de George Russell

2023

Mercedes
Casque de George Russell

2022

Mercedes
Casque de George Russell

2021

Williams
Casque de George Russell

2020

Williams
Casque de George Russell

2019

Williams
Casque de George Russell

Les brefs concernant George Russell

George RUSSELL | Mercedes

Pas d'action dans l'imbroglio Piastri-Russell.

Explication des commissaires : "Les commissaires ont entendu le pilote de la voiture 81 (Oscar Piastri), le pilote de la voiture 63 (George Russell), les représentants de l'équipe et ont examiné les preuves vidéo externes et embarquées.

Cet incident a présenté un certain nombre de défis pour parvenir à une décision. Il y a plusieurs points que, selon les critères de "niveau de confort" utilisés par la Cour Internationale d'Appel dans l'acceptation des preuves, nous acceptons comme étant des faits :
1. Que le pilote de la voiture 63 n'a pas "plongé" et était sous contrôle à l'entrée du virage 16.
2. Qu'en arrivant au virage 16, l'essieu avant de la voiture 63 était devant les rétroviseurs de la voiture 81, donc selon les normes de conduite, la voiture 63 avait droit à un "espace de course" dans le virage 16.
3. Que la voiture 63 a rebondi sur le bord intérieur du virage puis est entrée en collision avec la voiture 81 (selon les preuves photographiques présentées par la voiture 81).
4. Que le pilote de la voiture 81, ayant ressenti l'impact de la voiture 63, a pris une action évasive en quittant la piste plutôt que de risquer une autre collision avec des conséquences potentiellement plus graves.
5. Que le pilote de la voiture 63 a laissé suffisamment de place à la sortie du virage 16 pour que la voiture 81 puisse prendre le virage en restant sur la piste.
6. Que la voiture 81 a coupé la chicane et est revenue en toute sécurité sur la piste devant la voiture 63. Les normes de conduite sont cependant muettes sur l'action requise d'un pilote qui quitte la piste pour éviter une collision ou est forcé de sortir, rejoint la piste en toute sécurité et conserve sa position.

Bien que cela ne soit pas un point déterminant, nous notons que les deux pilotes et les représentants des équipes ont convenu que cet incident ne justifiait pas l'imposition d'une pénalité."

George RUSSELL | Mercedes

Petite amende pour l’écurie allemande.

George RUSSELL | Mercedes

George Russell, s'adressant à Sky Sports F1 après s'être qualifié neuvième pour le GP du Japon : "C'est vraiment serré entre nous, McLaren, Aston Martin et Ferrari. Si tu réussis parfaitement ton tour, tu seras en tête de ce groupe, sinon, tu te retrouveras à la queue. On savait que ce circuit serait un peu difficile pour nous. Nos limites se situent dans les virages à haute vitesse."

"Lorsque tu es en qualifications, tu prends tous les virages plus rapidement. Ce secteur 1 rapide, tu le parcours de 8 à 24 km/h plus vite qu'hier, ce qui nous expose au point faible de la voiture, donc je m'attends à ce que ce soit mieux demain. Je pense qu'il peut se passer beaucoup de choses et chacun a des pneus différents disponibles. Il y aura de nombreuses stratégies différentes et beaucoup d'opportunités. Je pense que ça sera une bonne course. C'est tellement serré entre tout le monde. Si tu fais du bon travail et que tu réussis parfaitement, tu gagneras trois, quatre, cinq places, alors que l'année dernière, ça aurait été une seule place."

George RUSSELL | Mercedes

Georges Russell, après une première journée à Suzuka : "Nous avons réalisé de meilleures performances que celles auxquelles nous nous attendions en FP1. C'était une agréable surprise, et la voiture était vraiment agréable à conduire. Lewis et moi étions satisfaits de l'équilibre général. La W15 a mieux performé lorsque les conditions étaient plus fraîches, donc c'est un point de prudence. Notre objectif aujourd'hui était d'essayer plusieurs éléments de test et expériences pour rendre la voiture plus stable dans des conditions variables. Le temps dira si ceux-ci ont eu l'impact souhaité et c'était frustrant que nous ne puissions pas évaluer cela davantage dans l'après-midi."

"C'est vraiment dommage pour ceux qui sont ici et ceux qui regardent à la maison que nous n'ayons pas pu faire beaucoup de tours en FP2. J'espère que nous pourrons trouver une solution pour ces moments et ces conditions. Ce n'est pas la première fois que cela arrive, et ce ne sera pas la dernière. En regardant demain, les qualifications seront intéressantes car il s'agit clairement d'un pneu pour un seul tour rapide. La plupart des pilotes n'auront peut-être que trois ou quatre jeux de pneus tendres, donc vous devrez vous assurer de réussir chaque tour."

George RUSSELL | Mercedes

George Russell, s'adressant à Sky Sports F1 au sujet de son incident dans le dernier tour alors qu'il était derrière Fernando Alonso : "Mon point de vue, c'est que je suis sorti de la piste et c'est de ma faute. J'étais à une demi-seconde derrière Fernando 100 mètres avant le virage puis il s'est soudainement rapproché de moi très rapidement et j'étais direct sur sa boîte de vitesses. Je ne sais pas s'il avait un problème ou pas."

"Il est allé voir les commissaires et c'est un peu bizarre dans une situation comme celle-ci. Je n'ai rien d'autre à dire pour le moment. Je dois tout voir, juste déçu de terminer la course comme ça."

"Il est clair qu'il a freiné 100 mètres avant le virage et a ensuite réaccéléré et a pris le virage normalement. Nous avons déjà vu les données de cela."

Sur le fait de savoir si Alonso lui a fait subir un "brake test" : "Je ne vais l'accuser de rien jusqu'à ce que nous en sachions plus. J'étais juste derrière lui pendant de nombreux, nombreux tours. J'étais à une demi-seconde derrière lui avant le virage. Puis, soudainement, il a ralenti de manière spectaculaire et a remis les gaz. Je ne m'y attendais pas et il m'a pris par surprise. Cette partie est de ma faute. C'est intéressant qu'il ait été convoqué par les commissaires. Je suis intrigué de savoir ce qu'ils ont à dire."

George RUSSELL | Mercedes

Crash de Russell en toute fin de course.

George RUSSELL | Mercedes

George Russell, au micro de Sky Sports F1 après s'être qualifié en septième position pour le GP d'Australie : "Ce n'était pas les qualifications que nous espérions, mais c'est tellement serré là-bas. Demain, il y aura tellement de facteurs inconnus avec le pneu dur que personne n'a encore utilisé. Je pense que nous allons assister à une course plus excitante ici que d'habitude."

Son avis sur la Mercedes W15 de 2024 : "De mon côté, je me sens un peu plus en confiance et trouve plus de constance avec la voiture. Nous savons que nous devons nous améliorer dans les virages rapides et il y en a pas mal sur ce circuit. Je pense que nous serons dans une bien meilleure position demain quand nous aurons plus de carburant dans la voiture et que le rythme sera un peu plus lent pour tout le monde. Mais ce circuit ne joue pas en notre faveur."

Sur la raison pour laquelle son expérience avec la voiture diffère de celle d'Hamilton : "Je me concentre juste sur moi-même et mon équipe et j'essaie de maximiser ce que nous avons. Je ne peux pas vraiment commenter ce que ressent Lewis. Finalement, nous ne sommes pas exactement là où nous voudrions être. Nous avons eu de bonnes qualifications à Bahreïn avec une P3. Si ce n'était pour les problèmes en course, nous aurions pu nous battre pour le podium et nous étions P5 à Djeddah. La P7 n'est pas idéale mais il y a définitivement beaucoup à jouer pour demain."

George RUSSELL | Mercedes

George Russell au micro de la Sky, après s'être qualifié septième pour le Grand Prix d'Arabie Saoudite : "Malheureusement, je n'ai pas pu réaliser mon dernier tour avec les pneus neufs. Mon tour le plus rapide était avec les pneus usés, ce qui était un tour vraiment solide. Je pense que réaliste, une P5 ou peut-être en lutte pour une P4. J'ai juste fait une erreur et c'était de ma faute. Un peu dommage. C'est tellement serré là-bas. Nous avons vu cela la semaine dernière à Bahreïn. Il faut tout mettre bout à bout. Nous essayons encore de comprendre cette voiture. En FP2 à Bahreïn, nous étions P1 et P2. J'étais P3 et P4 aux essais ici, le rythme semblait bon. Nous avons légèrement reculé aujourd'hui. Il y a du potentiel, mais nous essayons juste de nous y faire la tête et d'en apprendre davantage."

Concernant ce que Mercedes peut faire en course : "Je suis confiant que notre rythme de course est meilleur que le leur. Je pense que nous sommes également les plus rapides en ligne droite, ce qui est un bonus. C'est toujours un peu délicat sur ce circuit. Ça devrait être un arrêt facile. Très difficile de suivre dans la section à haute vitesse, il faut faire un bon départ et on verra."

George RUSSELL | Mercedes
FIA

Luke Smith, de The Athletic, a adressé une question à George Russell concernant un récent rapport de BBC Sport selon lequel le président de la FIA, Mohammed Ben SUlayen, fait l'objet d'une enquête pour une prétendue ingérence dans le résultat de la course de l'année dernière. Russell était le pilote qui avait initialement bénéficié de la pénalité de Fernando Alonso, montant à la troisième place avant de redescendre à la quatrième. Bien que cela n'implique pas directement Mercedes, Smith a demandé à Russell, en tant que pilote et directeur de l'Association des Pilotes de Grand Prix (GPDA), quel était son niveau de préoccupation concernant ce rapport du point de vue sportif. Le Britannique a répondu : "Oui, je pense que nous voulons voir tous les faits et avoir une totale transparence, vraiment."

Il a complété : "Nous faisons tous la course ici. Nous voulons un terrain de jeu équitable et juste pour nous permettre de montrer ce que nous pouvons faire. Je ne peux pas vraiment commenter davantage. Nous avons été surpris il y a un an lorsque le résultat a été inversé, car l'équipe juridique de Mercedes pensait avoir fait un excellent travail en présentant notre cas et en gagnant initialement l'affaire, puis en la perdant par la suite. Donc, vous savez, nous voulons juste voir de la transparence et avoir l'opportunité de faire la course sur un terrain de jeu équitable."

George RUSSELL | Mercedes
FIA

Une rumeur qui enfle très fort avec les soucis de Horner chez Red Bull, doublés de déclarations acides de Jos Verstappen au sujet du Britannique qui pourrait, s'il reste chez Red Bull, faire "exploser" l'équipe, est que Max Verstappen puisse se diriger vers Mercedes, Hamilton y ayant laissé un baquet vide dès 2025.

David Croft a ainsi demander à George Russell comment il se sentirait si le champion du monde en titre, avec qui il a eu une altercation verbale l'an dernier à Bakou après le Sprint, devait le rejoindre : "Oui, comme je l'ai dit la semaine dernière à Bahreïn, c'est maintenant ma troisième saison aux côtés de Lewis, le plus grand pilote de tous les temps, et je pense avoir fait du bon travail à ses côtés. Donc, quel que soit le pilote qui se retrouverait à mes côtés l'année prochaine ou les années suivantes, j'accueille n'importe qui, j'accueille le défi. Vous voulez toujours vous mesurer aux meilleurs, mais finalement, pour moi, je me concentre sur moi-même. Je crois en moi. Je crois que je peux battre n'importe qui sur la grille. Et, vous savez, il faut juste avoir cette mentalité. Donc, comme je l'ai dit, avoir Lewis comme point de référence ces dernières années a été un assez bon étalon, c'est sûr."

Le journaliste anglais a insisté pour connaître les probabilités qui existent que Max Verstappen aille vraiment chez Mercedes et si, de l'intérieur, il peut voir cela se produire. Le numéro 63 a répondu : "Je pense que toute équipe veut avoir la meilleure composition de pilotes possible. Et en ce moment, Max est le meilleur pilote sur la grille. Donc si une équipe avait la chance de signer Max, elle le ferait à 100 %. Donc je pense que la question est plus de l'autre côté, de son côté et du côté de Red Bull. Il se passe évidemment beaucoup de choses de leur côté. Nous ne savons pas réellement ce qui se déroule à huis clos et, en fin de compte, cela ne nous regarde pas pour le moment. Oui, je suppose que cela nous rendrait excités."

George RUSSELL | Mercedes
FIA

Lors du Grand Prix de Bahreïn, les Mercedes ont montré un rythme qui n'était pas en adéquation avec les performances brillantes en FP2. Quelles conclusions Mercedes en a tiré, a-t-il été demandé à George Russell ? "Je pense que les conclusions que nous avons tirées étaient que la voiture a du potentiel. Je pense que lorsque nous avons vu le rythme lors des FP2, c'était authentique, Lewis et moi étions P1 et P2. Je pense que probablement tout le monde n'a pas montré son jeu, mais nous étions réellement rapides. Et puis en course, nous avons eu de très gros problèmes de refroidissement qui nous ont pris par surprise. Et nous savons que c'était au moins une perte de 15 secondes juste avec la batterie et la puissance. Et probablement plus après avoir considéré l'effet que cela a eu sur les pneus. et juste un couple de secondes en plus lors du premier relais quand j'avais Checo derrière moi aurait été assez pratique. Donc je pense que nous aurions été dans la lutte pour la P2, pour le podium, avec Checo et Carlos, mais définitivement, nous n'avons pas montré notre vrai potentiel."

Et ces problèmes de refroidissement étaient-ils une simple erreur de calcul ou quelque chose qui nécessite réellement une mise à jour de la W15 ? Russell a répondu : "Je pense que c'était définitivement une erreur de calcul. Il aurait été assez simple d'ouvrir un peu la carrosserie et de rendre les choses beaucoup plus faciles. Mais nous ne savons pas comment nous sommes arrivés à cette situation… Non, nous ne comprenons vraiment pas pourquoi, parce que nous n'avons rien changé depuis les tests, lors des FP2 également, et puis soudainement cela nous a surpris le samedi. Donc je suis sûr que cela ira mieux ce week-end [à Djeddah]."

Russell espère mettre à profit les essais libres en Arabie Saoudite pour prendre le dessus sur tout ça.

George RUSSELL | Mercedes

George Russell interviewé après s'être qualifié troisième pour le GP de Bahreïn : "Tout le monde à l'usine a fait un travail incroyable pour donner à Lewis et moi une voiture avec laquelle nous nous sentons beaucoup plus à l'aise et une base sur laquelle nous pouvons construire. En fin de compte, Max est toujours là devant et nous avons encore beaucoup de retard à rattraper. Quand nous regardons nos performances en qualifications au cours des deux dernières années à Bahreïn, et le rythme en course, partir en P3 pour demain est une excellente position. Il y a eu énormément de travail. Nous avons évidemment fait un grand pas en avant en termes de rythme sur un tour et nous espérons ne pas avoir compromis le rythme en course."

Mais le Britannique, même s'il est content, n'est pas naïf : "Je pense que ce sera une lutte serrée entre tout le monde à part Max."

"Red Bull est tellement fort en ce moment et Max fait un excellent travail. Il a les nouveaux pneus. S'il y a une opportunité de prendre la tête mais en fin de compte, la course pour nous tous est pour la deuxième place. Mais, qui sait, c'est la première course de la saison, je suis tellement excité d'être de retour et espérons un peu de folie."

George RUSSELL | Mercedes
F1

Hamilton faisait remarquer qu'il fallait travailler sur le rythme de course car "si Max est devant, il s'éloignera comme il l'a fait ces dernières années". Et George Russell est du même avis : "Le rythme de qualifications semblait vraiment fort. Il faut encore essayer de comprendre pourquoi c'était si bon. Nous avons apporté quelques changements par rapport aux essais et cela a dépassé nos attentes, mais au final, sur le rythme des longs relais – c'est là que tout se passe – Max était toujours devant nous."

Il mentionne aussi la concurrence la plus immédiate : "C'était très serré avec Fernando [Alonso], avec Lando [Norris] et les Ferrari, et Lewis et moi étions également très similaires, donc nous avons un vrai combat entre nos mains en termes de rythme de course. Mais comme je l'ai dit, nous sommes vraiment satisfaits de cette journée, la voiture se comporte très bien, mais nous n'allons pas encore nous laisser emporter par les feuilles de temps."

George RUSSELL | Mercedes
FIA

Toto Wolff a été questionné sur une remarque de George Russell la semaine dernière qui a mentionné une récurrence de "rebond" (bouncing et pas porpoising qui est le marsouinage) avec la W15. À quel point le patron de l'écurie Mercedes trouve-t-il ceci préoccupant ? "Les rebonds sont évidemment une caractéristique de notre voiture depuis plusieurs saisons, mais je dirais que c'est davantage ce qui est inhérent à ces réglementations. On peut constater un certain degré de rebond dans d'autres voitures, moins sévères, plus sévères. Et je pense que l'effet de sol a pour conséquence que vous voulez que ces voitures soient près du sol et qu'elles roulent, et le rebond peut en être un effet. Et nous avons constaté que, à mesure que l'adhérence de la piste s'améliore, plus la vitesse augmente, plus le rebondissement devient caractéristique. Mais j'espère que nous avons trouvé des outils pour le régler ou le composer le mieux possible."

George RUSSELL | Mercedes

George Russell : combinaison et casque 2024.

George RUSSELL | Mercedes

Mercedes a confirmé les ordres de passage de ses pilotes aux essais hivernaux dans la W15. George Russell fera le mercredi et le vendredi après-midi alors que Lewis Hamilton sera au volant le jeudi et le vendredi matin.

 Chargement en cours...

Les articles concernant George Russell

 Chargement en cours...