Les nouveautés de 2019 en F1

Nous vous présentons un comparatif 2019-2018 de la réglementation. Nous vous mettons également en lumière les nouveautés pour la saison 2019.


Les pilotes

Les rookies

Alexander ALBON

Toro Rosso

Alexander ALBON

George RUSSELL

Williams

George RUSSELL

Lando NORRIS

Mclaren

Lando NORRIS

Antonio GIOVINAZZI

Alfa Romeo

Antonio GIOVINAZZI

Les revenants

Robert KUBICA

Williams

Robert KUBICA

Daniil KVYAT

Toro Rosso

Daniil KVYAT

Le retraité

Fernando ALONSO

McLaren

Fernando ALONSO

Hasta la vista

OCON

Racing Point

Esteban OCON

HARTLEY

Toro Rosso

Brendon HARTLEY

ERICSSON

Sauber Alfa Romeo

Marcus ERICSSON

SIROTKIN

Williams

Sergey SIROTKIN

VANDOORNE

Mclaren

Stoffel VANDOORNE

Les habitués

HAMILTON

Mercedes

BOTTAS

Mercedes

VETTEL

Ferrari

LECLERC

Ferrari

RAÏKKÖNEN

Alfa Romeo

RICCIARDO

Renault

HULKENBERG

Renault

VERSTAPPEN

Red Bull

GASLY

Red Bull

PEREZ

Racing Point

STROLL

Racing Point

GROSJEAN

Haas

MAGNUSSEN

Haas

SAINZ

McLaren

15 nationalités

3

2

2

2

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

3 champions du monde

Raïkkönen

2007

Hamilton

2008, 2014, 2015, 2017 & 2018

Vettel

2010, 2011, 2012 & 2013

3 vétérans

Raïkkönen

292 départs

Hamilton

229 départs

Vettel

219 départs


Les circuits

Toujours 21 étapes en 2019.

Les « habituels »

Australie

Melbourne

Bahreïn

Sakhir

Chine

Shangaï

Azerbaïdjan

Baku

Espagne

Barcelone

Monaco

Monaco

Canada

Montréal

France

Paul Ricard

Autriche

Spielberg

GB

Silverstone

Allemagne

Hockenheim

Hongrie

Hungaroring

Belgique

Spa-Francorchamps

Italie

Monza

Singapour

Marina Bay

Russie

Sochi

Japon

Suzuka

USA

Austin

Mexique

Mexico

Brésil

Interlagos

Abou Dabi

Yas Marina


Les pénalités

≥ 15 places de pénalités = fond de grille

En 2018, si plusieurs pilotes subissaient cette pénalité, ils étaient placés en fond de grille dans l’ordre suivant les infractions commises.

En 2019, la place en qualification aura son importance et les pilotes ordonnés selon ce critère.
Si un pilote est au-delà des 107 % mais peut prendre le départ, il sera relégué à l’arrière, derrière ceux qui auraient des pénalités moteur.


Motoristes & écuries

Mercedes-Benz - Motoriste F1

Power-Unit Mercedes
  • Mercedes
  • Racing Point
  • Williams
Ferrari - Motoriste F1

Power-Unit Ferrari
  • Ferrari
  • Haas
  • Sauber
Renault - Motoriste F1

Power-Unit Renault
  • Renault
  • McLaren
Honda - Motoriste F1

Power-Unit Honda
  • Red Bull
  • Toro Rosso

Changement de motoriste

Red Bull

Honda - Motoriste F1
2019
Renault - Motoriste F1
2018


Les pneumatiques

La gamme « arc-en-ciel » disparaît aux profits de 5 gommes numérotés de 1 à 5 avec le préfixe « C ». C1 est la plus dure et C5 est la plus tendre.

Chaque week-end, trois de ces cinq gommes seront sélectionnées et se teinteront de la manière suivante : blanc pour dur, jaune pour medium et rouge pour tendre.

Le C5 est à la forme 2019 de l’hypertendre (rose) 2018.
Le C4 est la forme 2019 de l’ultrasoft (violet) 2018.
Le C3 est la forme 2019 du soft (jaune) 2018.
Le C2 est la forme 2019 du medium (blanc) 2018.
Le C1 est une forme un peu moins dure que le dur (turquoise) de 2018.

Fenêtres de fonctionnement

C1 : 110-140°C
C2 : 110-135°C
C3 : 105-135°C
C4 : 90-120°C
C5 : 85-115°C

Tout ça pour ça ?

De manière générale, ces pneus auront une bande de roulement plus fine de 0,4 mm, comme les pneus controversés « Mercedes » de 2018 en Espagne, France et Angleterre.

Pressions et températures des couvertures chauffantes

Les pressions de départ des pneus arrière seront réduites en 2019. Pourquoi ? Parce que les couvertures chauffantes pour les gommes arrière auront une température maximum de 80°C. Celles à l’avant ne voit aucun changement par rapport à 2018 et restent à 100°C. Ceci devrait aider la chauffe des pneus avant et réduire les risques de graining, surtout si la température ambiante est basse.

Et sous la pluie ?

Intermédiaire

Pirelli INTERMEDIATE GREEN - Pluie intermédiaire vert

Pluie

Pirelli WET BLUE - Pluie bleu

Les deux pneus pluie ont gardé leurs couleurs mais ont une nouvelle conception.
Il n’y aura d’ailleurs pas une gamme pluie « températures chaudes » et une autre gamme parallèle pour de plus basses températures. Le nouveau design leur permet de fonctionner dans toutes les fenêtres thermiques.

L’intermédiaire (vert) devrait couvrir une plus vaste gamme de conditions que son prédécesseur. Il sera ainsi un meilleur relais entre un slick et le pneu pluie.

Le pneu pluie ou « full wet » (bleu) a un nouveau profil qui lui offre une meilleure résistance à l’aquaplaning et une maniabilité accrue en cas de forte averse.

On veut en savoir plus !


Les monoplaces

Gros chamboulement aéro pour que, principalement, les voitures puissent mieux se doubler. Plus de détails dans cet article de Racecar Engineering.

Aileron avant

L’aileron avant est simplifié et plus gros : 200 mm plus large (largeur de voiture contre 1800 en 2018) et 20 mm plus haut. Ceci a pour but de les rendre moins sensible au décrochage (aéro) quand deux voitures se suivent. il a également été déplacé de 25 mm vers l’avant.
Les designs complexes de pans verticaux sont bannis et les virures sous l’aileron sont limitées à 2.

Aileron arrière

Les ailerons arrière sont plus hauts de 20 mm et plus larges de 100 mm. Ceci permet de créer un trou plus large dans l’air.
L’ouverture du DRS a été augmentée de 20 mm pour accroître son efficacité.
De chaque côté, le barges ont une hauteur moins importante de 150 mm et ont été bougées vers l’avant de 100 mm pour améliorer le flux d’air.

Des feux ont été ajoutés à l’aileron arrière sous forme de bandes lumineuses sur chaque pan vertical.

Il est à noter que les rétroviseurs ont été légèrement modifiés en fonction.

Autres éléments aéros

Les éléments autour des gaines de freinage ont été simplifiées.

Comparatif

R.S.19 - vue de dessusR.S.18 - vue de dessus