Williams a dévoilé une photo de son dernier volant. Le modèle 2024 s'aligne sur les tendances actuelles, marquant un changement notable par rapport aux versions précédentes où Williams se démarquait avec un écran intégré directement au châssis.

Il y a 17 h

Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA (FIA World Endurance Championship, WEC) a annoncé que le prologue du championnat, qui correspond aux tests de pré-saison, commencera plus tard que prévu.

Initialement prévu pour se dérouler le weekend du 24 au 25 février, le prologue commencera finalement le lundi 26 février, avec des sessions prévues de 08:30 à 12:00, de 14:00 à 17:00, et de 18:30 à 22:00, et se poursuivra jusqu'au mardi 27 février de 09:00 à 13:00.

Ce changement de programme est dû à des retards dans les lignes de transport maritime régulières en raison de la situation géopolitique actuelle, plus précisément des retards significatifs dans le canal de Suez et la mer Rouge. Par conséquent, une partie du fret maritime a été retardée en arrivant au circuit international de Lusail à Doha, au Qatar. Pour donner aux équipes du WEC suffisamment de temps pour se préparer aux tests, il a été décidé de reporter le début du prologue.

Il est important de noter qu'il n'y aura pas de changement dans le programme de la course d'ouverture de la saison, le Qatar Airways Qatar 1812KM, qui aura lieu le weekend suivant. La course est programmée pour commencer à 11 heures, heure locale, le samedi 2 mars.

En ce qui concerne le contexte géopolitique, sans détails supplémentaires dans l'annonce, il est difficile de donner un contexte précis. Cependant, le canal de Suez est un point de passage maritime crucial qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge, permettant ainsi le transport maritime entre l'Europe et l'Asie sans avoir à naviguer autour de l'Afrique. Tout retard dans ce couloir peut être dû à des tensions politiques, des désaccords internationaux, des actions militaires, ou même des blocages du canal lui-même, comme cela s'est produit dans le passé. Ces retards peuvent avoir un impact significatif sur le commerce mondial et les événements internationaux, comme les courses de WEC.

Il y a 17 h

Williams a commencé la conception de sa F1 2024 en mars 2023. Ainsi, pour Vowles, rester avec l'ancienne suspension était une question technique.

"Je dois évaluer combien de temps au tour je gagne avec la nouvelle suspension par rapport à la décision d'opter rapidement pour l'ancienne et de pouvoir ainsi commencer le développement de la voiture quatre mois plus tôt."

Et les calculs ont montré que plus de temps de développement en aérodynamique apportait deux fois plus de gain de temps que les nouvelles pièces.

Il y a 11 h

Sur ses réseaux sociaux, R Racing a annoncé le décès de Joel Pearson, ancien pilote de Ginetta Junior et de Formule 4 britannique. Il avait 19 ans et s'est battu 3 ans contre le cancer. Sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Il y a 11 h

C’est la fin du jeu F1 Mobile pour smartphones. Il disparaîtra sans avoir de saison 2024.

Il y a 9 h

Le pack GT2 d'Assetto Corsa Competizione débarquera sur consoles Xbox Series X|S et Sony PS5 le 27 février.

Il y a 9 h

Détails sur le Grand Prix de F1 d'Abou Dabi 2023

 Retour à la saison 2023

 Abou Dabi | Yas Marina

 
Pneus
C3
C4
C5
Abou Dabi
Course 22/22
FP1 24/11/2023 10:30
FP2 24/11/2023 14:00
FP3 25/11/2023 11:30
Qualifications 25/11/2023 15:00
Course 26/11/2023 14:00

 FALC (Faits à la con)

Environ 4 700 luminaires éclairent la piste. Ca a été la première course de F1 se déroulant au crépuscule, le départ ayant lieu au coucher du soleil.
La voie des stands est la seule en F1 à disposer d'un tunnel. Les pilotes passent sous la piste pour la rejoindre sur le côté gauche du virage 2.

 Les données sur le circuit

 Infos générales

Premier Grand Prix : 2009
Sens : antihoraire
Nombre de tours : 58
Nombre de zones DRS : 2

 Distances

Longueur du circuit : 5.281 km

Ou encore... 39 410 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

Longueur de la course : 306.183 km

Ou encore... 2 284 948 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

 Virages

Nombre de virages : 16
Nombre de virages à gauche : 6
Nombre de virages à droite : 10

 Les stands

Vitesse limite dans les stands : 80 km/h
Distance d'allée des stands sous limiteur de vitesse : 358.00 m
Temps nécessaire pour purger un Drive-Through : 16.00 s

 Chronos

Tour en course le plus rapide : 1:26.103 (Max Verstappen, 2021)
Tour le plus rapide : 1:22.109 (Max Verstappen, 2021)

 Pole position

Côté de la pole position : droit
Distance de la pole au premier freinage : 201.00 m

 Accélérateur et boîte de vitesses

Temps à pleine charge : 62
Distance à pleine charge : 73
Consommation d'essence : moyenne
Nombre de changements de vitesses en un tour : 60

Données F1 et Mercedes-AMG F1 Team, aucune affiliation ou autre. Ces données étaient valables avant que le Grand Prix de F1 ne se déroule.
Les éléments ont pu évoluer après le week-end de course : changement de tracé, nouveau record et etc.

 Les données pneumatiques Pirelli

 Pressions minimale de départ des slicks

Avant : 22.0 psi
Arrière : 20.0 psi

 Limites de carrossage

Avant : -3.25°
Arrière : -2.00°

 Pneumatique et piste

Evolution de la piste (FP1 aux qualifs) : élevée
Abrasion de l'asphalte : 3/5

 Résultats du Grand Prix de F1 d'Abou Dabi 2023

Pos. Pilote (Constructeur) Temps Pos. grille Gain/perte pos.* Vitesse moyenne Meilleur tour Points
1 M.Max VERSTAPPEN (Red Bull) 1:27:02.624 1   218.541 km/h 1:26.993 (T.45) 26
2 C.Charles LECLERC (Ferrari) +17.993 2   215.553 km/h 1:28.199 (T.44) 18
3 G.George RUSSELL (Mercedes) +20.328 4   1 215.582 km/h 1:28.187 (T.45) 15
4 S.Sergio PÉREZ (Red Bull) +21.453 9   5 217.292 km/h 1:27.493 (T.44) 12
5 L.Lando NORRIS (McLaren) +24.284 5   215.639 km/h 1:28.164 (T.45) 10
6 O.Oscar PIASTRI (McLaren) +31.487 3   3 215.702 km/h 1:28.138 (T.38) 8
7 F.Fernando ALONSO (Aston Martin) +39.512 7   215.414 km/h 1:28.256 (T.42) 6
8 Y.Yuki TSUNODA (AlphaTauri) +43.088 6   2 213.000 km/h 1:29.256 (T.55) 4
9 L.Lewis HAMILTON (Mercedes) +44.424 11   2 215.131 km/h 1:28.372 (T.52) 2
10 L.Lance STROLL (Aston Martin) +55.632 13   3 215.918 km/h 1:28.050 (T.44) 1
11 D.Daniel RICCIARDO (AlphaTauri) +56.229 15   4 214.648 km/h 1:28.571 (T.47)
12 E.Esteban OCON (Alpine) +1:06.373 12   211.162 km/h 1:30.033 (T.34)
13 P.Pierre GASLY (Alpine) +1:10.360 10   3 213.575 km/h 1:29.016 (T.35)
14 A.Alexander ALBON (Williams) +1:13.184 14   216.422 km/h 1:27.845 (T.45)
15 N.Nico HÜLKENBERG (Haas) +1:23.696 8   7 213.093 km/h 1:29.217 (T.58)
16 L.Logan SARGEANT (Williams) +1:27.791 20   4 214.626 km/h 1:28.580 (T.43)
17 G.Guanyu ZHOU (Alfa Romeo) +1:29.422 19   2 214.224 km/h 1:28.746 (T.43)
18 C.Carlos SAINZ (Ferrari) Abandon (T.57) 16   2 212.534 km/h 1:29.452 (T.42)
19 V.Valtteri BOTTAS (Alfa Romeo) +1 tour (T.57) 18   1 211.562 km/h 1:29.863 (T.42)
20 K.Kevin MAGNUSSEN (Haas) +1 tour (T.57) 17   3 211.395 km/h 1:29.934 (T.46)

Les actus concernant le Grand Prix de F1 d'Abou Dabi 2023

Les brefs concernant le Grand Prix de F1 d'Abou Dabi 2023

Logan SARGEANT | Williams

S'exprimant après le Grand Prix d'Abu Dhabi, le directeur de l'équipe Williams, James Vowles, n'a pas pu confirmer la présence de Logan Sargeant pour 2024 : "Quoi qu'il arrive, Logan fait partie de notre académie depuis de nombreuses années. Il restera toujours un membre de notre académie. C'est encore un pilote extrêmement rapide. Mais je pense aussi que, si nous prenons du recul par rapport à cela et regardons les cinq dernières courses et comment il s'est amélioré, je pense que vous pouvez voir des signes qu'il fait ce que nous attendons pour mériter sa place, mais nous ne sommes pas en position de confirmer cela à ce stade. L'essentiel que je veux qu'il sache, c'est que je suis fier des progrès qu'il a réalisés au cours de l'année."

Classements définitifs des championnats pilotes et constructeurs de la saison 2023 de Formule 1.

Classement définitif du dernier Grand Prix de la saison 2023.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Pérez convoqué chez les commissaires pour des communications radios supposément déplacées puisque qu'il a sorti pendant son tour de décélération : "Je suis désolé pour vous, on mérite le podium sur la piste. Mais ces commissaires ne sont pas au niveau."

Mise à jour : petit avertissement pour le Mexicain.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Sergio Perez s'exprimant à Sky Sports F1 après avoir terminé quatrième, d'abord sur la question de savoir si Red Bull avait la meilleure stratégie aujourd'hui : "Jusqu'à présent, il semble que oui, je ne sais pas si un arrêt était possible, c'est quelque chose que nous devons examiner et revoir, à part ça, je suis content de toute l'équipe, ils ont fait un travail formidable."

Et sur la décision des commissaires : "Je pense que les commissaires ont été très mauvais aujourd'hui à mon avis. Nous avons vu bien pire, nous avons touché pneu contre pneu, Lando a coupé le virage et j'ai quand même eu la pénalité.

Son avis sur les remarques des experts de Sky F1 disant qu'il aurait pu tourner davantage dans l'incident avec Lando Norris : "Il faut se souvenir que lorsque vous conduisez depuis derrière, vous freinez tard, vous n'avez pas un contrôle total de la voiture. Lando savait que j'étais là, il décide de tourner, nous avons fait contact pneu contre pneu comme je l'ai dit. Je pense sincèrement que c'est un incident de course."

Sur ce qu'il pourrait mieux faire l'année prochaine et ce qu'il doit améliorer pour remporter le titre : "Je pense que j'ai besoin d'une meilleure constance. Je pense que nous sommes passés par des hauts et des bas cette année. L'année prochaine, nous avons une nouvelle opportunité et j'ai eu l'impression de ne pas être totalement en phase avec cette voiture. Espérons que l'année prochaine nous pourrons être meilleurs, plus forts, nous sommes revenus vers la fin de l'année, les dernières courses ont été beaucoup plus fortes pour nous. Il faut aussi donner du crédit à Max, il a été exceptionnel."

Sergio PÉREZ | Red Bull

Les explications des commissaires concernant la pénalité de cinq secondes infligée à Pérez dans la collision qu'il a eu avec Norris : "En abordant le virage 6, bien que la voiture n°11 [Pérez] était à côté de la voiture n°4 [Norris], le pilote de la voiture n°11 a plongé tardivement, manqué l'apex du virage et a sous-viré vers l'extérieur du virage, entrant en collision avec la voiture n°4."

Les représentants de toutes les écuries ont été convoquées pour les lunettes/visières de protection.

Mise à jour : la FIA a fait un rappel aux observations des règles de sécurité.

Lewis HAMILTON | Mercedes

Déclarations de Lewis Hamilton après avoir terminé neuvième au Grand Prix d'Abu Dhabi, d'abord interrogé s'il est satisfait de la deuxième place de Mercedes au Championnat des Constructeurs : "Pas vraiment."

Sur ce qu'il peut retirer de 2023 : "Pas grand-chose. Ça n'a pas été une grande année en général. Le fait que j'ai survécu. Probablement que c'est tout."

Sur s'il croit que Mercedes peut lutter pour le titre en 2024 : "En ce moment, je ne sais pas vraiment. Le fait que Red Bull gagne avec 17 secondes d'avance et qu'ils n'ont pas développé leur voiture depuis août est certainement préoccupant. Nous avons beaucoup appris sur la voiture et c'est maintenant à l'équipe de jouer. Ils savent ce qu'ils doivent faire. Si nous y arriverons ou pas, nous verrons."

Mercedes

Toto Wolff à Sky Sports F1 sur la saison de Mercedes et ses espoirs pour de meilleures choses en 2024 : "Je veux dire, nous avons un écart avec les leaders, mais les deux équipes à Brackley et Brixworth sont tellement motivées, nous avons tellement de bonnes choses en préparation, tellement de nouvelles choses. Je suis dans une très bonne position pour voir ce qui se met en place. Nous devons prendre cet élan d'ici et le transporter dans les usines.

Sur la possibilité de rattraper Red Bull l'année prochaine : "Soyons honnêtes, ils ont un écart parce qu'ils sont très bien partis dès le départ avec les nouvelles réglementations et pour les rattraper, c'est une entreprise monumentale... espérons qu'ils stagnent dans leur développement et leur vitesse et que nous puissions les rattraper. Notre voiture [2023] a un problème fondamental, elle n'est pas stable, les pilotes n'ont pas confiance en la voiture, si nous pouvons éliminer cela, nous pouvons faire un pas en avant comme d'autres équipes l'ont fait."

Sur la saison de Red Bull : "Une saison exceptionnelle, ils ont battu beaucoup de records, témoignage d'un excellent pilote et de l'équipe d'ingénieurs qui est Red Bull. Du haut vol."

Son message aux fans de Mercedes : "À vous tous à la maison et aux fans que nous avons, continuez à croire en nous, continuez à pousser. C'est [le titre de] vice-champions du monde à ramener à la maison, nous devons viser les étoiles et cela va arriver, je le promets."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Communications radio post-course de Max Verstappen :

Gianpiero Lambiase [GP] (ingénieur de Verstappen) : "Toutes les missions [ont été] accomplies. Quelle année. Bien joué mon ami."

Max Verstappen : "Encore une course incroyable les gars. Magnifique ! Nous l'avons fait GP !"

Christian Horner : "Max, tu as été absolument puissant cette année. 19 victoires, tu as mené plus de mille tours, tu l'as emporté haut la main. Cela a été un privilège absolu de te voir piloter cette voiture construite par une équipe de personnes brillantes. Nous sommes tous incroyablement fiers de toi et c'est un tour d'honneur très spécial, alors profites-en, savoure chaque moment et profite de ce dernier bout de RB19."

Max Verstappen : "Quelle année incroyable. Je veux juste dire merci à tout le monde et un grand merci à Franz Tost. Il a eu beaucoup d'entre nous sous ses ailes et c'est sa dernière course."

George RUSSELL | Mercedes

Les propos de George Russell après avoir terminé troisième au Grand Prix d'Abu Dhabi et avoir sécurisé la deuxième place au Championnat des Constructeurs pour Mercedes : "Ca veut dire vraiment beaucoup. Il y a tellement de gens à l'usine, à Brackley, à Brixworth, qui ont travaillé si dur pour atteindre cet objectif. Ça a été une saison vraiment difficile. J'ai laissé tomber l'équipe quelques fois cette année, donc je suis content de l'avoir amenée à la ligne d'arrivée."

Sur sa bataille face à la Red Bull de Pérez : "C'était serré avec Checo à la fin et je pensais que Charles allait me bloquer, mais respect à lui pour avoir gardé ça propre. Woah, je peux me détendre maintenant ! Je suis sorti des stands avec le deuxième jeu de pneus durs, en gérant un peu, et Checo est arrivé de nulle part. Je ne sais pas ce qui s'est passé, là, ils avaient un super rythme, c'était vraiment tendu à la fin. Les pneus commençaient à faiblir mais je suis vraiment content d'avoir sécurisé la P2 pour l'équipe. Je suis sûr que l'équipe va boire quelques verres ce soir."

Et sur le fait d'avoir été indisposé et faible tout le week-end, Russell ajoute : "Je toussais probablement quatre fois par tour, donc c'était assez 'misérable', ce qui n'a probablement pas aidé les choses. Mais un énorme soulagement d'avoir ramené la voiture en P3."

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc s'exprimant après avoir terminé deuxième au Grand Prix d'Abu Dhabi : "Checo avait une pénalité de cinq secondes, donc nous devions l'aider d'une manière ou d'une autre à finir devant George avec une pénalité de cinq secondes avec le DRS et l'aspiration, mais cela n'a malheureusement pas suffi. D'un côté, je suis vraiment heureux car lors d'un week-end comme celui-ci, il n'y avait rien que nous aurions pu faire de mieux en tant qu'équipe. Ce n'était pas évident que nous étions la deuxième voiture la plus rapide ce week-end. Nous avons fait un travail incroyable en faisant tout correctement - stratégie, qualifications. C'est juste dommage que nous ayons fini troisièmes chez les constructeurs. C'est tout ce qui comptait pour moi en cette fin de saison et nous n'avons pas atteint cet objectif."

Petit bilan de saison : "Je voudrais remercier l'équipe pour avoir fait un travail incroyable et avoir travaillé si dur depuis la première course. Nous savions que ce serait une saison difficile car nous manquions de performance par rapport à ce que nous voulions mais l'équipe a fait un travail incroyable depuis la première course."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen après sa victoire au Grand Prix d'Abu Dhabi et sur la saison record de Red Bull : "C'était une saison incroyable, j'étais un peu ému dans le dernier tour. La dernière fois assis dans la voiture qui m'a évidemment beaucoup apporté. Bien sûr, très fier de gagner la dernière course, je dois dire merci à tout le monde chez Red Bull, ça a été une année incroyable. Ce sera difficile de faire quelque chose de similaire, mais nous avons vraiment profité de cette année. Il sera très difficile d'avoir une autre saison comme celle-ci, nous le savons, on veut toujours faire mieux, mais faire mieux ce n'est pas toujours gagner des courses et remporter le championnat."

Et à propos de 2024 : "Nous travaillons dur pour l'année prochaine pour avoir une voiture très compétitive. Bien sûr, toutes les autres équipes voudront essayer de nous battre l'année prochaine, mais nous sommes prêts pour la bataille et en attendant, nous allons profiter de cette année autant que possible."

George RUSSELL | Mercedes

Déclaration de Toto Wolff à Sky Sports F1 au terme du dernier Grand Prix de la saison 2023 : "C'était une excellente fin pour la lutte pour la P2. Le pilotage de George était exceptionnel. Je pense que Charles, à la fin, a fait preuve d'un comportement sportif, en n'essayant pas de ralentir. Deux grandes équipes, deux grands amis qui se sont battus jusqu'à la fin. Je n'étais pas stressé. J'ai été stressé une fois dans ma vie en F1 et c'était ici il y a quelques années. C'était une lutte pour la P2. D'une certaine manière, super positif pour nous en tant qu'équipe et une récompense pour de nombreux employés, mais cela vous rappelle aussi que c'est la P2. Au final, nous sommes des pilotes de course. Cette journée donne l'impression d'avoir gagné et c'est génial. Nous devons être heureux de cela, mais en tant que pilote de course, vous en voulez toujours plus, mais aujourd'hui, nous avons gagné."

Lando NORRIS | McLaren

Lando Norris après avoir terminé cinquième au GP d'Abu Dhabi : "Ce n'est pas génial. Je m'attendais juste à un peu plus de rythme mais nous ne l'avions pas. C'est un peu dommage. J'espérais un peu plus de rythme pour pouvoir attaquer les gars devant. Ce n'était pas comme s'ils étaient beaucoup plus rapides, juste un dixième de seconde par tour, deux dixièmes de seconde par tour, et cela suffisait pour qu'ils restent devant. C'est difficile. Mais je suis quand même content parce que je ne pense pas que nous aurions pu faire beaucoup plus. Nous avons perdu un peu lors de l'arrêt au stand. Aurais-je pu être devant George ? Peut-être. Mais cela n'aurait pas vraiment changé grand-chose. Nous avons fait ce que nous devions faire en tant qu'équipe et c'est le plus important."

Sur son contact avec Sergio Perez, qui a reçu une pénalité de cinq secondes : "J'ai essayé de laisser passer le type et il m'est rentré dedans ! Je ne sais pas ce qu'il faisait, un peu imprudent pour être honnête."

Charles LECLERC | Ferrari

Fred Vasseur, directeur de l'équipe Ferrari, s'exprimant à Sky Sports F1 à propos des tactiques de fin de course de Charles Leclerc et de sa fin de course juste derrière Mercedes : "C'était Charles [qui a eu l'idée]. Nous aurions pu être un peu plus agressifs pour essayer de ralentir Russell mais, d'un autre côté, je pense qu'il est également important pour l'équipe de terminer sur une note positive. Mettre Charles en P2 dans la course et finir comme cela je pense que c'est un premier bon pas pour l'année prochaine. C'était un bon choix."

Et à propos de la course difficile de Sainz : "Carlos a eu des problèmes de rythme et nous avons dû appliquer [une stratégie] durs-durs et la seule façon pour nous était d'avoir un drapeau rouge ou une voiture de sécurité au moins pour marquer quelques points. C'est dommage pour cette partie du garage."

En durs : Stroll, Sainz, Bottas.
Les autres en mediums au départ.

Résultats définitifs des qualifs, grille de départ provisoire, stratégies et pneus disponibles pour la course !

Oscar PIASTRI | McLaren

Pas de suite à donner pour la supposée gêne de Piastri sur Gasly.

La télémétrie de la voiture 10 (Gasly) a montré que l'accélérateur était à 100 % lorsque Gasly s'est approché et a dépassé la voiture 81 (Piastri). Cette information est importante car elle indique que Gasly roulait à pleine vitesse, ce qui est un facteur clé pour déterminer s'il y a eu gêne ou non.

Pierre Gasly a déclaré qu'il a dû effectuer un léger changement de direction mais que cela n'avait pas affecté son tour. Il a également affirmé qu'il n'avait pas été impacté par la voiture de Piastri. Cette déclaration est prise en compte par les commissaires pour évaluer si l'incident a eu un impact significatif sur la performance de Gasly.

Les données ont montré que Gasly a réalisé son meilleur temps dans le mini-secteur à ce moment-là, ce qui suggère qu'il n'a pas été ralenti ou gêné de manière significative par Piastri.

Carlos SAINZ | Ferrari

Carlos Sainz sur son élimination assez surprenante en fin de Q1 : "C'était une très mauvaise situation de sortir des stands en dernier. La situation avec le trafic dans le premier et le deuxième secteur, [...] nous avons eu un problème avec notre aileron avant, et cela nous a retardés."

Charles LECLERC | Ferrari

Le directeur de l'équipe Ferrari, Frederic Vasseur, à propos de la qualification de Charles Leclerc en deuxième position et de Carlos Sainz en 16ème : "Un peu en dents de scie, mais je pense que c'était tellement serré que tout était possible. À un moment, j'ai eu peur d'être éliminé avec Charles en Q1 ou Q2. C'était beaucoup une question de tours de sortie et à la fin, nous avons un peu compris l'approche et Charles a fait un travail extraordinaire."

Et le petit rappel du Français sur le fait que ce qui est important, c'est le résultat du dimanche soir : "Mais c'est demain que nous marquons des points et nous devons en marquer quatre de plus que Mercedes. Personne ne peut prédire ce qui va se passer. Le rythme est là, alors voyons demain. Nous devons marquer avec deux voitures et serons agressifs avec Carlos sur la stratégie, c'est certain."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

A la fin des qualifs, il y a eu une conversation amusante à la radio de l'équipe Red Bull où Christian Horner semble suggérer qu'Helmut Marko avait parié que Max Verstappen ne serait par sur la première ligne.

Horner : "Bien joué, mon pote, tu viens de me faire gagner 500 euros d'Helmut [Marko], ce qui est comme 'tirer du sang d'une pierre'. Alors... c'est un travail fantastique."

Verstappen : "Helmut a perdu un pari ? Dans quel monde vivons-nous ?"

Horner : "Le pari était que tu sois en première ligne."

Verstappen : "Ha ha sympa."

Oscar PIASTRI | McLaren

Oscar Piastri, après avoir pris la troisième place en qualifications pour le Grand Prix d'Abu Dhabi : "Séance difficile. Très serré ce week-end, un peu chaotique. Le rythme était là, juste beaucoup d'erreurs. Au dernier tour, j'ai aussi fait une petite erreur, mais il aurait fallu un dernier virage incroyable pour passer en tête. La voiture est très rapide ce week-end. Beau retournement de situation par rapport à Vegas pour nous et heureux d'être dans le top trois."

Sur ce qu'il peut faire en course : "Aucune idée. Je ne sais pas ! Pour tout le monde, ce sera la même histoire. Je pense que le maximum que quelqu'un a fait c'est cinq tours d'affilée ce week-end, donc ça sera intéressant de voir comment ça se déroule demain."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen, après avoir décroché sa 12e pole position de la saison au Grand Prix d'Abu Dhabi : "Très étrange. Tout le week-end jusqu'à présent a été un peu difficile. Nous avons définitivement amélioré la voiture pour les qualifications et dès le premier tour, tout semblait un peu plus cohérent et nous avons pu pousser davantage. Donc, bien sûr, très heureux d'être en pole. Ici, si vous avez de petits dérapages, cela peut vous coûter beaucoup de temps au tour et c'est ce qui se passait lors des essais. Mais en qualifications, c'était un peu plus connecté."

Sur son rythme de course pour le Grand Prix : "Je n'ai aucune idée de notre niveau en course, normalement c'est assez correct. Ça a été une saison très spéciale, nous l'avons beaucoup appréciée et nous sommes très fiers de ce que nous avons réalisé jusqu'à présent cette année."

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc parle de sa deuxième place en qualifications : "honnêtement, compte tenu du week-end que nous avons eu jusqu'à présent, je ne m'y attendais pas du tout. Au dernier tour, je savais que je devais tout mettre bout à bout et le dernier virage a été un peu trop glissant, mais je pense que tout le monde a eu ça, donc vraiment heureux de la deuxième place. En Q1 et Q2, j'étais inquiet de passer et au final, première ligne, donc c'est incroyable."

Sur ce qui a changé pour Ferrari en Q3 : "Pour une raison quelconque, notre voiture est très capricieuse, chaque fois que nous sommes sur des pneus usés, comme le premier run en Q3, c'était un très bon tour, mais nous étions derniers. Quand nous mettons des pneus neufs, tout s'anime, ça se sentait génial et encore une fois, j'ai fait un super tour donc vraiment heureux d'être en première ligne, mais c'est une grande surprise."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Lewis Hamilton, après s'être qualifié 11e pour le Grand Prix d'Abu Dhabi : "Pas génial. Juste des problèmes d'équilibre. Je n'ai pas de réponses. Honnêtement, à ce stade, c'est ce que c'est. Nous avons réglé nos voitures de la même manière, mais elles ne réagissent pas pareil. Il y a quelque chose qui ne va pas de notre côté. Je suis sûr que nous allons nous y plonger, mais tout le week-end, nous avons eu des difficultés avec la voiture. Deux onzièmes places... il faut vraiment que quelque chose n'aille pas pour que je n'arrive pas en Q3, donc je vais essayer de remonter demain."

George RUSSELL | Mercedes

Le directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, s'est exprimé aux micros de Sky Sports à propos de la qualification des pilotes Mercedes : "FP3 était dominant. Norris aurait probablement pu être là, et l'aurait été en qualifications d'ailleurs. Ça ne s'est juste pas concrétisé. C'est probablement ce que la voiture pouvait donner. Les attentes étaient plus élevées. J'en ai marre d'avoir des explications sur pourquoi ça ne s'est pas bien passé. Nous étions bons dans le chaud, pas dans le froid. Les jours précédents, c'était l'inverse. Je suis content que ce soit la dernière qualification de la saison et nous reviendrons avec une nouvelle voiture."

Sur la qualification de Lewis Hamilton en 11e position : "Tout simplement pas d'adhérence. Contrairement à George, pratiquement toute la journée aujourd'hui."

George RUSSELL | Mercedes

Déclarations de George Russell après s'être qualifié quatrième pour le Grand Prix d'Abu Dhabi : "Des sentiments mitigés en ce moment, j'aurais certainement accepté la P4 avant le week-end, mais après la performance de ce matin, où nous étions les plus rapides à chaque tour, nous nous sommes améliorés de seulement six dixièmes de la pratique à la qualification. Compte tenu du fait qu'il faisait beaucoup plus froid, que nous avions beaucoup moins de carburant dans la voiture, nous n'avons pas fait le bond que nous aurions dû faire, c'était un peu décevant."

Concernant le rythme de course pour demain et la lutte avec Ferrari et McLaren : "Bien sûr, nous devons nous battre avec Ferrari pour les constructeurs, mais je vais traiter cela comme n'importe quelle autre course, je veux me battre pour le podium, je veux terminer la saison en beauté. Évidemment, avec Carlos en P16, ils sont dans une position délicate, mais comme je l'ai dit, je vais traiter cela comme une course normale et je pense que nous aurons un bon rythme par rapport à McLaren et à Charles, alors voyons où cela nous mène."

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Nouvel échappement pour Magnussen.

Résultats de FP3, dernière séance d’essais libres de la saison.

La séance d'essais libres 2 s'est terminée avec une première position de Leclerc devant Norris et Verstappen.

Sainz et Hülkenberg ont tapé dans la session.

Logan SARGEANT | Williams

Petites réprimandes et amendes en FP1 pour Stroll / Aston Martin et Sargeant / Williams.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Le petit "fact" assasin en essais libres 2 : "Max Verstappen a remporté plus de courses depuis le début de la dernière saison que Fernando Alonso en 20 saisons de F1."

Carlos SAINZ | Ferrari

Crash de Carlos Sainz en essais libres 2.

Alexander ALBON | Williams

Casque spécial #AbuDhabiGP pour Albon.

Résultats de la FP1 à Yas Marina, a.k.a. "le bal des débutants".

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Hommage à Tost pour Tsunoda et son casque special #AbuDhabiGP.

La liste des vingt pilotes réguliers et des dix rookies qui seront en FP1.

Ces pilotes participeront à la première séance d'essais libres en remplacement ou en complément des pilotes titulaires habituels de leurs équipes respectives :
- Robert Shwartzman pour Ferrari ;
- Felipe Drugovich pour Aston Martin ;
- Oliver Bearman pour Haas ;
- Jack Doohan pour Alpine ;
- Patricio O’Ward pour McLaren ;
- Frederik Vesti pour Mercedes-AMG ;
- Jake Dennis pour Red Bull ;
- Isack Hadjar pour Red Bull ;
- Théo Pourchaire pour Alfa Romeo ;
- Zak O’Sullivan pour Williams.

Point mécanique comptable avant le dernier GP de la saison 2023.

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc, petit casque spécial #AbuDhabiGP avec les noms des membres de l'écurie Ferrari (et la photo de classe 2023).

Voici la liste des modifications apportées au circuit de Yas Marina pour 2023 :
- Extension de 16 mètres de la clôture à débris au point de mesure 4.5 sur le côté droit.
- Remplacement de tous les panneaux lumineux du circuit par les modèles les plus récents.
- Amélioration de la clôture à débris entre le virage 2 et le virage 3 sur le côté gauche, rehaussée à 3,5 mètres.
- Refonte de la surface de la piste de l'entrée du virage 6 jusqu'à la sortie du virage 7.
- Refonte de la surface de la piste de l'entrée du virage 10 jusqu'à la sortie du virage 11.
- Réduction de 88 mètres du TecPro sur le côté droit au virage 2.
- Réduction de 71 mètres du TecPro sur le côté droit au virage 3.
- Réduction de 34 mètres du TecPro sur le côté gauche au virage 5 et de 19 mètres à la sortie du virage 5.
- Réduction de 33 mètres du TecPro sur le côté gauche entre le virage 5 et le virage 6.
- Nouveaux feux de sortie des stands.
- Réparation de la voie en béton devant les garages 16 à 18.

Dans les notes de course, il est mentionné un test de fonctionnement des feux de pluie après la première séance d'essais libres (FP1) :
"Après que toutes les voitures aient franchi le drapeau à damier, un 'Secteur Double Jaune' et une 'Faible Adhérence' seront activés.
Après environ 20 secondes, la 'Faible Adhérence' sera désactivée. Environ 10 secondes plus tard, la VSC [Virtual Safety Car] sera activée.
Après environ 20 secondes, la VSC sera désactivée."

Carte 2023 du circuit et de la voie des stands de Yas Marina.

Pierre GASLY | Alpine

Le casque de Pierre Gasly, dont le design est issu d'un concours, pour le dernier Grand Prix de la saison.

Mercedes

Après une première séance d'essais libres (FP1) au Mexique dans la voiture de Russell, le pilote de l'équipe junior Mercedes-AMG, Frederik Vesti, participera à la FP1 du Grand Prix d'Abu Dhabi ce week-end.

Le pilote danois bénéficiera également d'une journée complète de tests au volant de la W14 lors de l'essai de fin de saison prévu ce mardi 28 novembre sur le circuit de Yas Marina.

Mario Isola, responsable sport auto chez Pirelli, fait son speech habituel d'avant Grand Prix et voici ce qu'il dit pour Abu Dhabi : "Le circuit a été modifié en 2021 pour le rendre plus rapide et plus fluide, créant également des opportunités supplémentaires de dépassement, comme nous l'avons vu lors des deux dernières courses là-bas. Yas Marina est à l'extrémité inférieure de l'échelle en ce qui concerne les exigences en matière de pneus, malgré les charges verticales sur l'essieu avant en particulier. En conséquence, nous avons choisi les trois composés les plus tendres, avec le C3 comme dur, le C4 comme medium et le C5 comme tendre. C'est le même choix que l'année dernière, et aussi une sélection identique à celle vue à Las Vegas le week-end dernier : confirmation de la polyvalence des composés actuels."

Côté stratégie, presque tous les pilotes ont commencé le Grand Prix d'Abu Dhabi de l'année dernière avec des pneus mediums. Les trois premiers - dans l'ordre, Max Verstappen, Charles Leclerc et Sergio Perez - se sont tous arrêtés une seule fois pour chausser les pneus durs, entre les tours 16 et 21.

Les voitures s'élanceront en pneus C3, C4 et C5 sur le circuit de Yas Marina, comme l'an dernier.

Williams

Le pilote de l'académie Williams Racing, Zak O'Sullivan, participera à la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Abou Dabi, prenant le volant de la FW45 d'Alex Albon.

La participation de Zak, sa première dans la FW45, remplit la deuxième et dernière session obligatoire pour un pilote rookie de l'équipe cette saison.

Le vice-champion de Formule 3 de 2023 participera également au test des jeunes pilotes de fin de saison sur le circuit de Yas Marina, partageant les fonctions de conduite au cours de la journée avec son collègue de l'académie, Franco Colapinto.

Le pilote argentin aura son premier goût d'une voiture de Formule 1 pendant le test, suivant ses débuts en Formule 2 avec MP Motorsport lors de la dernière course de la saison à Abou Dabi.

Après des saisons réussies en Formule 3, au cours desquelles Zak et Franco ont égalé le record absolu du nombre de victoires dans le championnat (4), les deux pilotes de l'académie monteront en Formule 2 pour 2024, Zak courant pour ART Grand Prix et Franco avec MP Motorsport.

McLaren

Pato O'Ward fera la FP1 pour McLaren à Abu Dhabi !