P6 et P7 à Imola pour Mercedes peuvent ne pas sembler être un progrès sur le papier, mais les écarts avec ceux qui les précèdent et les suivent laissent place à l'optimisme, selon l'équipe. L'écurie fera ainsi étape à Monaco cette semaine, convaincue qu'elle va dans la bonne direction.

"Nous avons fait un pas en avant. Nous nous sommes améliorés," a déclaré Lewis Hamilton après la course. "Mais nous devons continuer jusqu'à ce que nous obtenions ces améliorations pour vraiment réduire les écarts."

Du cockpit au mur des stands, Toto Wolff (directeur de l'équipe Mercedes) était également satisfait de ce qu'il a vu lors de notre première visite à Imola en deux ans. Il a déclaré : "Nous sommes sur une trajectoire où nous rendons la voiture meilleure, nous pouvons le voir. Je me sens plus confiant maintenant."

Le progrès sera régulier, mais l'équipe sait que c'est la bonne voie à suivre. "Nous voyons maintenant ces gains progressifs, plutôt que cette mise à jour miracle," a ajouté Toto. "Nous mettons la voiture dans une meilleure fenêtre et lui donnons plus de performances. Je me sens plus confiant."

Il y a 1 h

À Imola, Hamilton a été interrogé sur la possibilité que Sainz rejoigne Mercedes, mais il a répondu en exprimant sa préférence pour Antonelli. "Carlos est un excellent pilote, donc je pense que peu importe où il ira, il apportera quelque chose de positif à n'importe quelle équipe", a déclaré Hamilton. "Honnêtement, je n'ai aucune idée des plans de Toto, mais pour moi, si je devais choisir un jeune pilote, je prendrais probablement Kimi."

Wolff a parlé à Sky Sports F1 de ses sentiments concernant la course d'Hamilton en Italie ce week-end, pour la première fois depuis l'annonce de son transfert surprise chez Ferrari, et a évoqué Antonelli. "J'imagine que pour les Italiens, c'est très excitant d'avoir Lewis Hamilton en rouge l'année prochaine. Nous nous habituerons aux tenues, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes", a-t-il dit. "Peut-être qu'il y a une option pour que nous brillions davantage avec un Italien dans notre voiture, donc nous repoussons les limites."

Mercedes a testé Antonelli dans leurs voitures de F1 de 2021 et 2022 en avril, mais ils ont essayé de modérer les attentes concernant l'Italien. James Allison, directeur technique, a loué Antonelli, qui a rivalisé et, parfois, surpassé son coéquipier en Formule 2, Oliver Bearman, cette saison. "J'ai eu le grand plaisir d'écouter les ingénieurs décrire leurs interactions avec lui", a déclaré Allison. "Un jeune pilote enthousiaste, très, très rapide, avec un rythme régulier. Il n'avait jamais conduit une voiture de F1 jusqu'à récemment, mais il a semblé à l'aise dès les premiers tours."

L'ingénieur britannique a rajouté : "Il est arrivé avec un esprit ouvert face à cette génération de voitures à effet de sol. Il ressent toutes les sensations attendues, mais il n'est pas influencé par les voitures précédentes. Il les prend telles qu'elles sont et nous décrit leurs points faibles et forts. Il laisse les ingénieurs travailler pour améliorer ces aspects. Mais il semble être un très prometteur jeune pilote."

À Imola, pour en revenir à Wolff, le patron de l'équipe Mercedes a déclaré : "Nous mettons en avant ce jeune homme depuis longtemps maintenant et il sera un très bon et grand pilote un jour en Formule 1, mais il a 17 ans. Il y a quatorze mois, il conduisait une voiture de F4 et il y a beaucoup d'attentes en Italie. Nous sommes aussi un peu coupables d'avoir parlé de lui à ce stade et je pense que nous devrions le laisser se concentrer sur la Formule 2, obtenir des résultats et ne pas trop se laisser emporter par ce qui pourrait ou devrait être. Regardez George [Russell], il a remporté la F3 et la F2 dès sa première année. En même temps, Kimi a excellé dans ces séries juniors et est maintenant en F2, donc nous verrons. Il sera en Formule 1 un jour, mais ne précipitons pas les choses."

Il y a 1 h

Le poster Mercedes x LEGO pour le Grand Prix de Monaco 2024 !

Il y a 11 minutes

Détails sur le Grand Prix de F1 de Pays-Bas 2023

 Retour à la saison 2023

 Pays-Bas | Zandvoort

 
Pneus
C1
C2
C3
Pays-Bas
Course 13/22
FP1 25/08/2023 12:30
FP2 25/08/2023 16:00
FP3 26/08/2023 11:30
Qualifications 26/08/2023 15:00
Course 27/08/2023 15:00

 FALC (Faits à la con)

3 : Zandvoort est le troisième circuit de la saison où un maximum d'appui aéro est requis, derrière la Hongrie et Monaco.
4.7 : les pilotes prennent 4.7 G dans le virage 7, une des plus plus grosses valeurs d'accélération latérale de la saison.
235 : avec ses 235 mètres, la voie des stands de Zandvoort est l'une des plus courtes de la saison.

2011 : Lucas di Grassi a inventé le banking en 2011 [https://twitter.com/LucasdiGrassi/status/1434075829361852418]. Les 18° d'angle des virages 13 et 14 lui rendent hommage.

 Les données sur le circuit

 Infos générales

Premier Grand Prix : 1952
Sens : horaire
Nombre de tours : 72
Nombre de zones DRS : 2

 Distances

Longueur du circuit : 4.259 km

Ou encore... 31 784 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

Longueur de la course : 306.587 km

Ou encore... 2 287 963 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

 Virages

Nombre de virages : 14
Nombre de virages à gauche : 4
Nombre de virages à droite : 10

 Les stands

Vitesse limite dans les stands : 60 km/h
Distance d'allée des stands sous limiteur de vitesse : 235.00 m
Temps nécessaire pour purger un Drive-Through : 14.00 s

 Chronos

Tour en course le plus rapide : 1:11.097 (Lewis Hamilton, 2021)
Tour le plus rapide : 1:08.885 (Max Verstappen, 2021)

 Pole position

Côté de la pole position : gauche
Distance de la pole au premier freinage : 247.00 m

 Accélérateur et boîte de vitesses

Temps à pleine charge : 56 %
Distance à pleine charge : 65 %
Consommation d'essence : élevée
Nombre de changements de vitesses en un tour : 52

Données F1 et Mercedes-AMG F1 Team, aucune affiliation ou autre. Ces données étaient valables avant que le Grand Prix de F1 ne se déroule.
Les éléments ont pu évoluer après le week-end de course : changement de tracé, nouveau record et etc.

 Les données pneumatiques Pirelli

 Pressions minimale de départ des slicks

Avant : 24.0 psi
Arrière : 21.0 psi

 Limites de carrossage

Avant : -3.00°
Arrière : -2.00°

 Pneumatique et piste

Evolution de la piste (FP1 aux qualifs) : moyenne
Abrasion de l'asphalte : 3/5

 Résultats du Grand Prix de F1 de Pays-Bas 2023

Pos. Pilote (Constructeur) Temps Pos. grille Gain/perte pos.* Vitesse moyenne Meilleur tour Points
1 M.Max VERSTAPPEN (Red Bull) 2:24:04.411 1   207.505 km/h 1:13.889 (T.58) 25
2 F.Fernando ALONSO (Aston Martin) +3.744 5   3 207.651 km/h 1:13.837 (T.56) 19
3 P.Pierre GASLY (Alpine) +7.058 12   9 205.967 km/h 1:14.441 (T.55) 15
4 S.Sergio PÉREZ (Red Bull) +10.068 7   3 206.549 km/h 1:14.231 (T.59) 12
5 C.Carlos SAINZ (Ferrari) +12.541 6   1 204.612 km/h 1:14.934 (T.54) 10
6 L.Lewis HAMILTON (Mercedes) +13.209 13   7 207.463 km/h 1:13.904 (T.58) 8
7 L.Lando NORRIS (McLaren) +13.232 2   5 206.108 km/h 1:14.390 (T.50) 6
8 A.Alexander ALBON (Williams) +15.155 4   4 205.892 km/h 1:14.468 (T.55) 4
9 O.Oscar PIASTRI (McLaren) +16.580 8   1 206.360 km/h 1:14.299 (T.54) 2
10 E.Esteban OCON (Alpine) +18.346 16   6 205.610 km/h 1:14.570 (T.51) 1
11 L.Lance STROLL (Aston Martin) +20.087 11   203.966 km/h 1:15.171 (T.37)
12 N.Nico HÜLKENBERG (Haas) +20.840 14   2 205.881 km/h 1:14.472 (T.53)
13 L.Liam LAWSON (AlphaTauri) +26.147 19   6 204.923 km/h 1:14.820 (T.49)
14 V.Valtteri BOTTAS (Alfa Romeo) +27.388 18   4 205.258 km/h 1:14.698 (T.49)
15 Y.Yuki TSUNODA (AlphaTauri) +29.893 17   2 201.072 km/h 1:16.253 (T.35)
16 K.Kevin MAGNUSSEN (Haas) +31.410 Stands   4 203.107 km/h 1:15.489 (T.37)
17 G.George RUSSELL (Mercedes) +55.754 3   14 204.094 km/h 1:15.124 (T.54)
Ab G.Guanyu ZHOU (Alfa Romeo) Accident (T.62) 5 203.301 km/h 1:15.417 (T.39)
Ab C.Charles LECLERC (Ferrari) Fond plat (T.41) 9 198.408 km/h 1:17.277 (T.33)
Ab L.Logan SARGEANT (Williams) Accident (T.14) 10 198.095 km/h 1:17.399 (T.13)

Les actus concernant le Grand Prix de F1 de Pays-Bas 2023

Les brefs concernant le Grand Prix de F1 de Pays-Bas 2023

Liam LAWSON | AlphaTauri
FIA

Christian Horner est-il satisfait du travail de Lawson à Zandvoort ? "Oui. Je veux dire, dans des circonstances très difficiles, au volant d'une voiture qu'il n'avait jamais conduite et en ayant raté les séances du vendredi, sur un circuit délicat, par temps de pluie, c'était très difficile pour lui, mais je pense qu'il s'est très bien comporté, avec beaucoup de maturité, et il a fait un travail solide pendant la course, donc. Donc oui, je pense qu'il a coché toutes les cases."

Pour le Britannique, Lawson doit exploiter cette chance : "c'est une excellente opportunité pour lui. Je veux dire, pour n'importe quel pilote qui se retrouve au volant d'une voiture de Grand Prix, il doit en tirer le meilleur parti. Et c'est un moment en or dans sa carrière, pour qu'il montre de quoi il est capable. Donc, nous suivons évidemment de très près sa progression. Et, vous savez, la malchance de Daniel a été la chance de Liam. Donc, c'est à lui de faire le meilleur usage de cette opportunité."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Horner parle de la gestion de la pression de Max Verstappen, en particulier à domicile : "La pression était incroyable. Le bruit sur la grille, l'atmosphère, l'attente de la foule. C'est un peu comme être dans une techno-party de trois jours tout au long du week-end. Voir comment il a géré ça. Je veux dire, les qualifications étaient le premier défi, puis en course, la pluie sur la grille, et bien sûr, nous avons effectué un arrêt à la fin du deuxième tour, ce qui l'a fait descendre dans le classement. Beaucoup de pilotes auraient été perturbés à ce moment-là, mais il est resté calme, il est resté calme, et ensuite son rythme après cela était absolument phénoménal, et encore une fois, une course très impressionnante, une leçon de maître de sa part et sous une telle pression, c'est très impressionnant de voir comment il gère cela."

"Sebastian Vettel était un pilote différent et a obtenu des résultats incroyablement impressionnants, mais c'était un caractère très différent de Max. La manière dont il gère cette pression, lorsque la famille royale fait la queue à votre voiture pour vous souhaiter bonne chance, juste avant que vous montiez à bord, et tout le reste dans son pays d'origine, je veux dire, c'est extrêmement impressionnant, la manière dont il a géré cette attente et cette pression. La seule raison pour laquelle nous courons à Zandvoort, c'est grâce à lui. C'est un gros fardeau sur ses épaules."

Sergio PÉREZ | Red Bull
FIA

Checo Pérez parle des difficultés apparentes qu'il a avec sa Red Bull alors qu'il semblait plus en symbiose avec elle en début de saison : "Je pense que chaque pilote, au cours de sa carrière ou de chaque saison, sait que vous obtenez des mises à niveau de la voiture qui s'adaptent plus facilement à votre style de conduite que d'autres, vous savez, parfois vous mettez une pièce et vous allez immédiatement plus vite avec. Parfois, vous devez vous adapter à elle. Et c'est quelque chose que nous traversons tous au cours de la saison avec les mises à niveau. Et je n'ai pas été en mesure de m'adapter aussi rapidement que je le devrais, vous savez, j'ai dû changer un peu mon style de conduite pour m'adapter à la voiture, plus que au début de la saison, par exemple, quand les choses venaient plus naturellement. Mais c'est quelque chose que la plupart des pilotes traversent à un moment donné."

Et quand on lui dit que Toto Wolff a exprimé sa surprise face à l'écart entre lui et Max en qualification le week-end dernier, voici ce que le Mexicain a répondu : "Je pense que c'est difficile à dire, vous savez, je pense que nous devons examiner cela course après course en fin de compte. Parfois, l'écart est plus important. Par exemple, comme à Zandvoort, il s'agissait principalement de bien gérer les conditions et d'exploiter tout ce que la voiture peut offrir, et les différences, si vous ne parvenez pas à gérer les conditions correctement, vous verrez un grand écart. C'est ainsi que cela fonctionne parfois. Nous avons vu avec d'autres pilotes ce genre d'écart. C'est une longue saison en F1 et cela n'a pas vraiment d'importance, à mon avis, où nous en sommes maintenant, ce qui compte, c'est où nous pourrons finir, et ensuite nous pourrons résumer notre saison à Abu Dhabi. J'ai certainement traversé une période difficile au milieu de la saison où j'ai eu le plus de difficultés avec la voiture. Mais je pense que tout cela est derrière nous et nous devrions avoir de bonnes courses à partir de maintenant."

Nico HÜLKENBERG | Haas
FIA

Selon Hülkenberg, Haas doit encore travailler pour progresser : "À Zandvoort, nous avons piloté pour la première fois [avec] un nouvel aileron avant. Je pense que c'est définitivement un pas en avant. Je pense que cela n'était pas vraiment visible ou n'est pas ressorti à cause des circonstances de la course. Certains progrès ont néanmoins été réalisés – mais nous avons besoin d’améliorations supplémentaires pour être compétitifs – ou pour être plus compétitifs au milieu du peloton."

Liam LAWSON | AlphaTauri

Helmut Marko a donné ses impressions sur Liam Lawson suite au Grand Prix des Pays-Bas :
"Il a fait du bon travail. En qualifications, ils l’ont appelé au mauvais moment mais en course, il a réalisé des temps compétitifs.
De plus, il n’a montré aucun respect et a dépassé non seulement Leclerc, mais aussi Max.
Dans l’ensemble, ce fut un début très positif."

Pour lui, le Kiwi devrait montrer plus de choses à Monza et sûrement à Singapour.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Helmut Marko doit en avoir gros contre Sergio Pérez : "Checo conduit vraiment bien par moments, mais il n'arrive pas toujours à extraire le maximum de la voiture sans commettre d'erreurs. À Zandvoort, par exemple, sans l'interruption, il n'aurait probablement pas marqué de points."

Sergio PÉREZ | Red Bull

Malgré les sorties récentes de Marko sur le maintien très incertain de Pérez, Horner se veut plus rassurant quant à l’avenir du Mexicain chez Red Bull et annonce : « il sera notre pilote en 2024 ».

Pour Christian, Checo fait le boulot, est 2e du championnat pilotes et il pense bien que le pilote agrémentera son palmarès avec de nouvelles victoires, malgré la position peu enviable d’être le coéquipier de Verstappen.

Point sur les championnats après le Grand Prix des Pays-Bas.

Classement final du #DutchGP.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Des nouvelles de Daniel Ricciardo qui s’est fait opérer.

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Et c’est 5 secondes de pénalité pour Magnussen.

Charles LECLERC | Ferrari

60 points d’appui aéro en moins selon Leclerc pour sa Ferrari.
Ils ont attendu la pluie pour espérer quelque chose mais ça n’est pas venu et ont préféré abandonné suite aux dégâts sur sa monoplace.

Guanyu ZHOU | Alfa Romeo

Zhou : aquaplanning à la moitié de la ligne droite.
Il est content d’être indemne, après ce crash de 19 G.

Fernando ALONSO | Aston Martin

A la fin du Grand Prix des Pays Bas, Fernando Alonso (deuxième derrière Verstappen) a dit qu’il a pensé tenter un truc sur Max mais que s’il s’était raté il aurait eu du mal à sortir du circuit.

Charles LECLERC | Ferrari

Vasseur indique que Leclerc a fait le call box alors qu’il était dans la voie des stands, il aurait dû appeler 5 secondes avant. L’absence des pneus est donc compréhensible.

Un bout d’aileron avant de Leclerc est passé sous sa voiture et a endommagé le fond plat.

Leclerc a indiqué avoir donné le message tard, il l’avoue, mais que les pneus auraient peut-être dû être prêts, qu’il faut analyser ça.

Néanmoins, Franck Montagny a [assez justement] relevé qu’avec la pluie présente, les pneus auraient dû être préparés en anticipation, les autres écuries l’ayant fait, et pas attendre que le pilote se manifeste.

Esteban OCON | Alpine

Ocon : le seul positif d’aujourd’hui concerne le résultat de l’écurie, le podium de Gasly.

Pour lui, des points se sont envolés parce qu’ils se sont arrêtés un tour trop tard, les pneus n’étant pas prêts.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Pérez : la pénalité c’est vraiment dommage, il n’a pas pu ralentir comme il faut en rentrant aux stands.

Pour les stratégies d’arrêts (ordre d’arrêts), il dit que c’est une stratégie d’équipe.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Marko : record fantastique pour Verstappen, dans des conditions stressantes, très difficiles, surtout avec la pression d’Alonso, comme d’habitude.

Pérez a eu [la priorité sur] le premier arrêt, les deux pilotes travaillent pour l’équipe.

Lewis HAMILTON | Mercedes

Hamilton : des bonnes décisions après la stratégie du début, une bonne remontée. Il n’a jamais arrêté d’attaquer.
Un peu frustrant de ne pas être aussi rapide que Carlos dans les lignes droites.

Il prend les points et va travailler pour que ça ne se reproduise plus.

Hier, la voiture était un cauchemar et aujourd’hui c’était un plaisir à conduire. Il est heureux que ça ce soit plutôt bien passé aujourd’hui.

Fernando ALONSO | Aston Martin

Alonso : sensation de rapidité, une connexion avec sa F1 qui lui permettait d’avoir des réactions comme il le voulait.

Un peu de chance sur les décisions, une grosse pression aujourd’hui.

Aujourd’hui les perfs étaient plus en rapport avec celles de début de saison.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Verstappen : ils pensaient que ça serait une petite averse… puis ils pensaient que ça sècherait vite avec le vent présent tout le week-end mais l’intensité était supérieure et ça n’a pas séché aussi vite.

Bon rythme sur les pneus pluie comme slicks.

Il est resté calme, surtout à la dernière pluie. Il voulait rester sur les inters mais il a beaucoup trop plu.
Le pari « full wet » était « ennuyeux » mais ça a payé.

George RUSSELL | Mercedes

Russell : vraiment dommage, l’écurie a indiqué deux minutes de pluie alors que c’était dix. Week-end ruiné par une mauvaise information, il pouvait prendre la tête de la piste.

Le choc avec Yuki lui a fait perdre 2-3 places.
Puis crevaison contre Lando.

Liam LAWSON | AlphaTauri

Lawson, P13 pour son premier GP : la course était « OK », il a perdu du temps au départ (pénalité) mais à partir du milieu de la course, ça allait, notamment avec les intermédiaires.
C’était piégeur avec la pluie mais il a aimé.

Logan SARGEANT | Williams

Crash de Sargeant en course : "James Vowles confirme que Logan Sargeant a perdu la pression hydraulique avant son crash – ce qui signifie qu'il n'a pas eu de direction assistée" et ce qui explique son embardée.

Verstappen inscrit sa neuvième victoire consécutive, à domicile. Il termine avec sa Red Bull devant l’Aston Martin d’Alonso et l’Alpine de Gasly.

Pour le départ, tout le monde en softs sauf Hamilton qui est en médiums.

Charles LECLERC | Ferrari

Pleins de pièces changées sur les monoplaces accidentées de Leclerc et Sargeant suite aux qualifs d’hier.

Notons une nouvelle cellule de survie pour le Monégasque.

Grille de départ définitive.

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Moteur entièrement neuf pour Magnussen, la pluie de pénalités arrive pour le pilote Haas.

Mise à jour : le pilote danois partira de la voie des stands.

George RUSSELL | Mercedes

Russell a pu mieux extraire la performance de sa Mercedes que son coéquipier, Lewis Hamilton. Voici ses impressions après les qualifs : "C'était une excellente séance et je suis content d'être en P3. Les qualifications étaient l'une de mes forces en début de saison, mais ça ne s'est pas vraiment bien passé pour moi récemment, donc c'était bien d'avoir une pause, d'apporter de nouvelles idées et de nous mettre dans une bonne position pour nous battre pour le podium demain."

"Le dernier tour était plutôt correct - nous savons que nous avons du mal à chauffer les pneus lorsqu'il pleut ou lors du passage aux pneus slicks, mais cela devient aussi un avantage le dimanche."

"Je suis sûr que Max appréciera sa promenade dominicale habituelle demain, mais à partir de la P3, nous espérons pouvoir avoir un bon combat avec Lando, Alex et les autres."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Lewis Hamilton pointe du doigt la stratégie de qualifs pour sa mauvaise performance : "J'ai fait deux tours rapides à la fin et les pneus ont surchauffé, donc je n'ai pas pu améliorer mon dernier tour."

Il a également souligné avoir perdu un peu de confiance en sa monoplace, complétant que la W14 ne fonctionne que dans une fenêtre très étroite.
"Nous avons apporté quelques changements en pensant que cela allait dans la bonne direction, mais cela n'a tout simplement pas fonctionné", a-t-il dit. "George a suivi une direction différente et cela semble avoir fonctionné pour lui."

Lando NORRIS | McLaren

Norris s'est dit heureux de sa P2 en qualifs sur le circuit de Zandvoort : "Je suis toujours content. La P2 est un bon résultat. Je suppose que dans ce genre de conditions, de temps en temps, on espère que Max fasse une erreur et il n'en fait pas."

"Donc, c'est un peu frustrant d'une certaine manière. Mais je suis très content. L'équipe a fait du bon travail, c'était des qualifications chaotiques, mais une autre P2, donc c'est bien."

"Les qualifications sont toujours stressantes, peu importe les conditions, mais maintenant c'est certainement plus compliqué", a déclaré Norris à propos des conditions humides-sèches à Zandvoort. "La première moitié du tour était géniale, mais la deuxième moitié du tour était probablement l'une des pires deuxièmes moitiés que j'ai faites."

"Cela a atteint son sommet au début. C'est difficile, mais j'ai vraiment apprécié ces conditions. J'ai toujours aimé ces conditions, c'est quand nous performons bien. Je prends quand même la P2."

Alexander ALBON | Williams

Albon a fait le bilan préliminaire de son week-end néerlandais après des qualifications qui se sont bien déroulées pour lui, inscrivant une sublime P4 avec sa modeste Williams.


"Une bonne performance, je dois dire. Très inattendue, mais pas dans le sens du week-end lui-même. J'ai l'impression que les Essais Libres 1, 2 et 3, nous avons eu un bon rythme, mais c'était l'ensemble du week-end."

"Avant de venir ici, jeudi dernier, je ne m'attendais pas à ça, et je ne pense pas que quiconque d'entre nous s'y attendait. Et le rythme a été tout simplement sensationnel. Depuis les Essais Libres 1, c'était très solide."

"Il faut se sentir bien dans la voiture. La voiture doit être, non pas facile à conduire, mais il faut avoir l'impression d'être dans cet état de fluidité. Surtout avec ces conditions changeantes, cela ajoute une autre couche."

"Le premier tour en Essais Libres 1, je me suis senti bien dans la voiture et lorsque ce genre de conditions interchangeables survient, je ne pense pas que la force d'appui maximale soit si importante."

"C'est plus une question de pouvoir utiliser l'adhérence et de pousser la voiture à sa limite. La voiture a donné de bonnes sensations. C'était vraiment spécial."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen s'est exprimé suite à sa nouvelle P1 en qualifs, qui plus est sur ses terres : "C'était des qualifications très délicates, commençant bien sûr avec les pneus intermédiaires, mais la surface de la piste était également très glissante, avec le nouveau revêtement."
Rappelons d'ailleurs qu'en Q1, Max se plaignait d'un manque complet d'adhérence de son auto.

"Tout gravitait autour de la réalisation de ses tours rapides tout en évitant les ennuis. Je pense que nous avons plutôt bien géré ça, mais à la fin, lorsque nous avons pu passer aux pneus slicks, il n'y avait qu'une trajectoire sèche en certains endroits. Nous avons dû prendre un peu de risques, mais ce dernier tour était très plaisant."

"Nous avons déjà été dans d'autres endroits où nous avons eu des courses sous la pluie, et je pense que c'était la première fois que nous venions ici dans ce genre de conditions."

"Je pense que nous avons peut-être un peu sous-estimé aussi le vent, ainsi que le soleil qui est sorti, et à quel point ça a séché rapidement. C'est encore une question d'expérience et de leçons que tu emportes, mais en fin de compte, cela n'avait pas d'importance, nous avons quand même fait ce qu'il fallait."

Esteban OCON | Alpine

Ocon indique ne pas avoir la vitesse, il faut voir si quelque chose cloche sur la voiture pour la course car les performances en qualifs n'étaient vraiment pas là.

Pierre GASLY | Alpine

Gasly dit qu’il manquait 6 centièmes pour aller en Q3 et que le surpoids de l’auto de ce week-end [ha ?] coûte cher. Il y a des points sur lesquels la perf peut être trouvée.

Lewis HAMILTON | Mercedes

Hamilton : le trafic a gêné en Q1, un peu moins en Q2, la voiture était bien en Q1 mais le feeling n’étais pas aussi bon en Q2.

Il espère qu’il fasse beau pour la course et il n’est pas surpris par le résultat en qualifs.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Pérez suite aux qualifs : la stratégie n’était pas la meilleure. Le double tour d’attaque n’était pas idéal.

Demain, il faudra prendre un bon départ et avoir une bonne stratégie pour finir sur le podium même si ça sera néanmoins compliqué de remonter sur un si petit circuit. Mais le Mexicain semble y croire, aidé par les performances de sa monoplace.

Oscar PIASTRI | McLaren

Piastri après les qualifs : les conditions pluvieuses et mixtes fonctionnaient bien pour McLaren. Il n’a pas pu bien mettre les secteurs bout à bout et ne peut que s’en prendre qu’à lui-même. Il a un peu souffert quand la piste s’est séchée.
Pour lui, il est difficile de doubler ici, donc il faudra compter sur la stratégie pour se décaler.

Charles LECLERC | Ferrari

A la fin de la Q1, après un dernier relais le qualifiant de justesse pour la Q2, Charles Leclerc a fait un point avec son écurie leur expliquant de se concentrer plus, notamment sur les températures de pneus et le traffic.

Sauf que le crash en Q3 a mis à mal cette petite envolée lyrique, chose que son patron, Fred Vasseur, a souligné au micro de Canal+ en expliquant que "ce n'est pas le plus gros problème de Charles aujourd'hui, ça [que l'écurie se mette au diapason]".

Charles LECLERC | Ferrari
F1

Après son accident en qualifs à Zandvoort, Charles Leclerc a commenté : "Je veux dire, j'ai eu deux tours consécutifs et j'ai essayé de donner tout ce que j'avais, mais malheureusement ça n'a pas fonctionné."

"Nous avons eu un équilibre très difficile et une voiture très difficile à conduire tout le week-end. Là, j'ai perdu l'avant, puis l'arrière, et je n'ai tout simplement pas pu prendre le virage, donc c'est comme ça."

Interrogé sur les raisons pour lesquelles la voiture a été si difficile à conduire ce week-end, il a déclaré : "Nous n'avons pas encore d'indications, non. Nous devons certainement examiner cela car nous avons beaucoup de difficultés avec l'équilibre de la voiture en particulier - cela rend les choses très difficiles pour nous."

Stratégies possibles selon Pirelli pour le Grand Prix à Zandvoort, et les pneus à disposition des pilotes.

Classement final des qualifs et grille de départ provisoire.

Lance STROLL | Aston Martin

Aucune pénalité pour Stroll dans son imbroglio avec Hamilton.

Carlos SAINZ | Ferrari

Réprimande pour Sainz et 5000 € d’amende pour Ferrari.

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Trois places de pénalité pour Tsunoda.

Verstappen a arraché la pole position a domicile avec sa Red Bull, devant Norris sur McLaren et Russell sur Mercedes.
Albon ne démérite pas avec une place en deuxième ligne.

Résultats de FP3 pluvieuse, dont 26 tours dans le sac de Lawson pour se préparer pour les qualifs.

Charles LECLERC | Ferrari

Nouvelle boîte de vitesses pour Charles Leclerc.

Carlos SAINZ | Ferrari

Nouvelles boîtes de vitesses pour Sainz et Alonso, exempts de pénalités.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Daniel Ricciardo s’est exprimé sur son accident en FP2 :
"Je me souviens d'être arrivé dans le virage 3. J'étais déjà entré dans le virage et j'ai ensuite vu Piastri, donc c'était soit lui, soit le mur. Quand j’ai heurté le mur, je n’ai pas eu le temps de retirer mes mains du volant, alors le volant est [re]venu et m’a heurté la main. C'est vraiment malheureux et frustrant, mais je vais essayer de récupérer le plus vite possible. Évidemment, j’adorerais revenir bientôt, mais je veux aussi m’assurer que nous faisons les choses de la bonne manière, que je revienne fort et compétitif. Je souhaite bonne chance à l’équipe et je suis encore désolé pour le changement de plan. C’est une chance pour Liam de tenter sa chance, et je lui souhaite, ainsi qu’à l’équipe, un bon week-end."

Liam LAWSON | AlphaTauri

Liam Lawson arborera le numéro 40.

Liam LAWSON | AlphaTauri

Liam Lawson remplacera bien Daniel Ricciardo qui souffre d’une fracture à un des métacarpes de sa main gauche.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Suite à son accident en FP2, Daniel Ricciardo est parti faire des radios.

Lawson serait préféré à De Vries en cas de retrait médical du titulaire australien.

Résultats de FP2, notons les contacts successifs de Piastri et de Ricciardo avec le mur au banking.

Guanyu ZHOU | Alfa Romeo

Et Zhou, un nouveau moteur !

Max VERSTAPPEN | Red Bull

oe24 : "A Zandvoort, Verstappen pourrait égaler le record de Sebastian Vettel il y a dix ans. Vous aviez les deux pilotes sous votre aile. Comment compareriez-vous les deux ?"
Helmut Marko : "Max est encore plus détendu. A cette époque, Sebastian devait rattraper un énorme déficit par rapport à Alonso. Avec Max, on a le sentiment qu'il fait tout avec une incroyable facilité en ce moment."

Résultats des FP1 à Zandvoort avec un Hulk qui a glissé dans les graviers et un Stroll avec un "problème présumé de bloc moteur qui fait [selon les dires d'Aston Martin] l'objet d'une enquête".

Les mises à jour des F1 pour le #DutchGP avec un gros pack pour Aston Martin.

Point mécanique comptable avant le #DutchGP.

Alfa Romeo

Livrée spéciale pour Alfa au #DutchGP.

La fameuse collaboration artistique avec Boogie prendra la piste sous une forme différente du concept de début d’année.

Aston Martin

Dan Fallows, directeur technique d’Aston Martin : "[…] nous avons des améliorations aérodynamiques à tester à Zandvoort."

"Nous pensons avoir désormais une bonne compréhension des faiblesses de la voiture et nous prenons des mesures pour y remédier. Nous espérons que les performances de la voiture à Zandvoort, avec nos dernières mises à jour, confirmeront que nous allons dans la bonne direction et aideront Lance et Fernando à se battre pour les points ce week-end."

Le trophées pour le #DutchGP cru 2023.

Les petites infos Pirelli pour Zandvoort.

Pirelli a dévoilé la sélection de pneus pour Zandvoort et elle est (quasi) identique à celle de 2022 avec les gommes C1 à C3.

Notons une fois de plus que le C1 de 2023 est inédit et un peu plus tendre que le C1 de 2022 qui est devenu le C0 de 2023.