La nouvelle gamme Audi A5 et A5 Avant propose une variété de motorisations pour répondre aux attentes diversifiées des conducteurs. En entrée de gamme, on retrouve le moteur 2.0 TFSI développant 150 chevaux (110 kW), idéal pour ceux qui recherchent un bon compromis entre performance et économie de carburant. Ce moteur est également disponible dans une version plus puissante de 204 chevaux (150 kW), offrant une conduite plus dynamique.

Pour ceux qui privilégient les motorisations diesel, le 2.0 TDI de 204 chevaux (150 kW) constitue une option intéressante avec son couple généreux de 400 Nm, garantissant des trajets confortables et économes en carburant. Ce moteur diesel bénéficie également de la technologie hybride légère MHEV+ de 48 volts, qui améliore l'efficacité énergétique et réduit les émissions de CO2.

Toutes ces motorisations sont disponibles avec la transmission intégrale quattro en option, offrant une adhérence et une stabilité accrues, particulièrement appréciables dans des conditions de conduite difficiles. Les versions A5 et A5 Avant se démarquent par leur design élégant et leur intérieur haut de gamme, intégrant des technologies avancées pour une expérience de conduite agréable et moderne.

En point culminant de cette gamme, les versions S5 et S5 Avant, équipées d'un puissant moteur V6 TFSI de 367 chevaux (270 kW), représentent l’apogée de la sportivité et de la performance chez Audi. Ces modèles sont destinés aux passionnés de conduite dynamique qui recherchent à la fois puissance et raffinement.

Et comme vous l'avez remarqué, il ne s'agit ni plus ni moins que des nouvelles A4. Mais dans le cadre de la restructuration de la nomenclature de ses véhicules en 2024, Audi a réservé les chiffres pairs aux modèles électriques et les chiffres impairs aux véhicules à combustion. Ainsi, les anciennes A4, S4, A4 Avant, et S4 Avant sont désormais intégrées sous l’appellation A5 et S5. Cette nouvelle dénomination permet de différencier clairement les modèles tout en élargissant l'offre, avec l'A5 et S5 en versions berline et Avant.

Il y a 21 h

MoneyGram Haas F1 Team a récemment confirmé la prolongation de son partenariat technique avec Scuderia Ferrari, garantissant l'utilisation des moteurs Ferrari jusqu'à la fin de la saison 2028 de Formule 1.

Cet accord, qui coïncide avec les nouvelles réglementations sur les unités de puissance prévues pour 2026, assure une stabilité à long terme pour l'équipe américaine. Depuis les débuts de Haas en Formule 1 en 2016, l'équipe et Ferrari ont collaboré sur 178 Grands Prix. Les réglementations de 2026 introduiront des moteurs V6 turbo hybrides de 1,6 litre améliorés, offrant une puissance accrue grâce aux composants hybrides et fonctionnant pour la première fois avec des carburants entièrement durables.

Ayao Komatsu, directeur de l'équipe, a exprimé sa satisfaction quant à cette prolongation : "La continuité avec Ferrari est cruciale pour notre développement futur. Ferrari a été un partenaire technique précieux depuis nos débuts, et leur soutien continu montre la confiance qu'ils ont en notre projet."

Il y a 21 h

Le studio Playground propose un nouveau DLC pour Forza Horizon 5 : JDM Jewels Car Pack.

Ce pack met à l'honneur trois voitures japonaise : l'Autozam AZ-1 de 1993, le Mitsubishi Montero (nom du Pajero en Amérique du Nord, Espagne et Amérique latine) Evolution de 1997, la Toyota Sera de 1991 et surtout la Nissan Stagea RS Four de 1997 !

Cerise sur le McDo, il y a une conversion R34 possible pour la Stagea, histoire d'en faire une Skyline break bien énervée !!!

Il vous en coûtera 4,99 € sur le store Xbox ou sur Steam. La passion de la japonaise n'a presque pas de prix...

Il y a 2 h

Détails sur le Grand Prix de F1 de Monaco 2024

 Retour à la saison 2024

 Monaco | Monaco

 
Pneus
C3
C4
C5
Monaco
Course 8/24
FP1 24/05/2024 13:30
FP2 24/05/2024 17:00
FP3 25/05/2024 12:30
Qualifications 25/05/2024 16:00
Course 26/05/2024 15:00

 FALC (Faits à la con)

Le quartier de Fontvieille, gagné sur la mer, fait 220000 m², dont un port de plaisance de 55000 m². Le projet initial penchait vers un terre-plein de 400000 m², abandonné en raison de son impact environnemental.
Le soir du 8 janvier 1297, François Grimaldi, dissimulant des armes sous son déguisement de moine franciscain, reprit la forteresse de Monaco aux Gibelins, installant ainsi la dynastie des Grimaldi encore au pouvoir à ce jour.

 Les données sur le circuit

 Infos générales

Premier Grand Prix : 1950
Sens : horaire
Nombre de tours : 78
Nombre de zones DRS : 1

 Distances

Longueur du circuit : 3.337 km

Ou encore... 24 903 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

Longueur de la course : 260.286 km

Ou encore... 1 942 433 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

 Virages

Nombre de virages : 19
Nombre de virages à gauche : 8
Nombre de virages à droite : 11

 Les stands

Vitesse limite dans les stands : 60 km/h
Distance d'allée des stands sous limiteur de vitesse : 324.00 m
Temps nécessaire pour purger un Drive-Through : 19.40 s

 Chronos

Tour en course le plus rapide : 1:12.909 (Lewis Hamilton, 2021)
Tour le plus rapide : 1:10.166 (Lewis Hamilton, 2019)

 Pole position

Côté de la pole position : droit
Distance de la pole au premier freinage : 114.00 m

 Accélérateur et boîte de vitesses

Temps à pleine charge : 42 %
Distance à pleine charge : 56 %
Consommation d'essence : faible
Nombre de changements de vitesses en un tour : 52

Données F1 et Mercedes-AMG F1 Team, aucune affiliation ou autre. Ces données étaient valables avant que le Grand Prix de F1 ne se déroule.
Les éléments ont pu évoluer après le week-end de course : changement de tracé, nouveau record et etc.

 Les données pneumatiques Pirelli

 Pressions minimale de départ des slicks

Avant : 20.0 psi
Arrière : 19.0 psi

 Limites de carrossage

Avant : -3.25°
Arrière : -2.25°

 Pneumatique et piste

Evolution de la piste (FP1 aux qualifs) : élevée
Abrasion de l'asphalte : 1/5

 Résultats du Grand Prix de F1 de Monaco 2024

Pos. Pilote (Constructeur) Temps Pos. grille Gain/perte pos.* Vitesse moyenne Meilleur tour Points
1 C.Charles LECLERC (Ferrari) 2:23:15.554 1   A venir A venir 25
2 O.Oscar PIASTRI (McLaren) +7.152 2   A venir A venir 18
3 C.Carlos SAINZ (Ferrari) +7.585 3   A venir A venir 15
4 L.Lando NORRIS (McLaren) +8.650 4   A venir A venir 12
5 G.George RUSSELL (Mercedes) +13.309 5   A venir A venir 10
6 M.Max VERSTAPPEN (Red Bull) +13.853 6   A venir A venir 8
7 L.Lewis HAMILTON (Mercedes) +14.908 7   A venir A venir 7
8 Y.Yuki TSUNODA (Visa Cash App RB) +1 tour (T.77) 8   A venir A venir 4
9 A.Alexander ALBON (Williams) +1 tour (T.77) 9   A venir A venir 2
10 P.Pierre GASLY (Alpine) +1 tour (T.77) 10   A venir A venir 1
11 F.Fernando ALONSO (Aston Martin) +2 tours (T.76) 14   3 A venir A venir
12 D.Daniel RICCIARDO (Visa Cash App RB) +2 tours (T.76) 12   A venir A venir
13 V.Valtteri BOTTAS (Sauber) +2 tours (T.76) 17   4 A venir A venir
14 L.Lance STROLL (Aston Martin) +2 tours (T.76) 13   1 A venir A venir
15 L.Logan SARGEANT (Williams) +2 tours (T.76) 15   A venir A venir
16 G.Guanyu ZHOU (Sauber) +2 tours (T.76) 18   2 A venir A venir
Ab E.Esteban OCON (Alpine) Collision (T.0) 11 N/A N/A
Ab S.Sergio PÉREZ (Red Bull) Collision (T.0) 16 N/A N/A
Ab N.Nico HÜLKENBERG (Haas) Collision (T.0) 19 N/A N/A
Ab K.Kevin MAGNUSSEN (Haas) Collision (T.0) 20 N/A N/A

Les actus concernant le Grand Prix de F1 de Monaco 2024

Les brefs concernant le Grand Prix de F1 de Monaco 2024

McLaren

La McLaren de Lando Norris a été inspectée après le Grand Prix de Monaco et est légale, contrairement à ce que de récentes rumeurs [sur les réseaux sociaux, chaque jour a droit à son lot de ridicule] laissaient entendre.

Résultats définitifs du Grand Prix de Monaco 2024.

Points sur les championnats, pilotes et constructeurs.

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc et Fred Vasseur ont fini à l'eau dans le Port de Monaco suite à la victoire de Charles !!! Photos issues des stories Instagram de Giulia Toninelli.

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc, vainqueur du Grand Prix de Monaco 2024, au micro de la F1 après la course : "Aucun mot ne peut expliquer cela. C'est une course tellement difficile, je pense que le fait d'avoir commencé deux fois en pole position sans pouvoir concrétiser rend cette victoire encore meilleure d'une certaine manière. Ça signifie beaucoup, évidemment. C'est la course qui m'a fait rêver de devenir un jour pilote de Formule 1. À quinze tours de la fin, vous espérez que rien ne se passe et les émotions commencent à monter. Mon père a tout donné pour que je sois ici et c'était notre rêve qu'un jour je puisse courir ici et gagner ici, donc c'est incroyable."

Oscar PIASTRI | McLaren

Oscar Piastri après avoir terminé deuxième entre les Ferrari au Grand Prix de Monaco 2024, derrière Charles Leclerc et devant Carlos Sainz : "Course difficile. Le rythme au début était incroyablement lent. J'ai eu une petite opportunité avant le tunnel mais ma voiture n'était pas assez petite pour s'insérer dans l'écart ! Merci à l'équipe. Ce fut un excellent week-end dans l'ensemble. C'est agréable d'avoir un bon résultat. J'ai été performant ces dernières semaines mais je n'avais pas encore eu de résultat à montrer. C'est bien d'avoir un podium. Charles a été incroyable tout le week-end. Ils ont été rapides dès le premier tour. Je suis content avec cette deuxième place. Un bon résultat pour l'équipe. Très, très content."

Carlos SAINZ | Ferrari

Carlos Sainz, miraculé du premier tour après une crevaison qui le laissait sur le bord de la piste, qui a fini troisième à Monaco : "Ça a été serré et une très mauvaise sensation au premier tour qui s'est rapidement transformée en une très bonne sensation après avoir retrouvé la troisième place. À partir de là, le rythme de course était bon comme nous nous y attendions, il est simplement impossible de dépasser dans les rues de Monaco. Mais je suis incroyablement heureux de voir Charles gagner son Grand Prix à domicile. Pouvoir partager ce podium avec lui en P3 est génial pour toute l'équipe, et on a l'impression de devenir de plus en plus forts."

Charles LECLERC | Ferrari

Fred Vasseur, directeur de l'équipe Ferrari, s'adressant à Sky Sports : "Ce n'était pas très excitant pour nous, mais c'était une course longue à gérer et je suis plus que ravi pour Charles. Il a fait une fantastique pole hier et une course parfaite aujourd'hui."

Lando NORRIS | McLaren

Lando Norris (McLaren), s'adressant à Sky Sports F1 après avoir terminé quatrième à Monaco : "La voiture de sécurité a simplifié les choses et rendu la course moins animée que d'habitude à Monaco. C'est un bon résultat pour nous en tant qu'équipe [P2 et P4], il n'y avait pas beaucoup d'objectifs à atteindre pendant la course. Vous pensez toujours à ce que vous auriez pu faire et ce que vous auriez dû faire, mais il est impossible de répondre correctement. Nous avons fait ce que nous pouvions, je pense que le rythme de la voiture était bon aujourd'hui... donc nous allons continuer à pousser. Un quatrième et une deuxième place pour nous, c'est quand même un résultat incroyable."

George RUSSELL | Mercedes

George Russell (Mercedes) s'adressant à Sky Sports F1 après avoir terminé cinquième du Grand Prix de Monaco 2024 : "C'était une course longue et éprouvante, une course étrange. Les 30 premiers tours, nous tournions au ralenti. Quand Max a fait son arrêt au stand, j'ai appuyé sur l'accélérateur et ce n'est qu'après que j'ai réalisé à quel point nous avions réduit l'écart avec les Ferrari et les McLaren. J'en étais vraiment content. Max m'a mis un peu de pression mais c'était plutôt sous contrôle. Quand la voiture de sécurité est sortie, c'était frustrant pour tout le monde. Le seul espoir d'une bonne course à Monaco était un peu de piment avec la stratégie mais ensuite la stratégie est sortie de la fenêtre [stratégique]. Nous avons obtenu le maximum que nous pouvions."

Charles LECLERC | Ferrari

Dans la cool-down room, Charles Leclerc a avoué à Carlos Sainz et Oscar Piastri que l'émotion l'a envahi à la fin de la course et que "Deux tours avant la fin, j'avais du mal à voir."

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Après son accident avec Sergio Pérez, Kevin Magnussen explique que le pilote mexicain l’a bloqué contre le mur. Il pensait qu’il lui laisserait un peu de place. Il trouve que c'est frustrant pour l’équipe Haas.

Nico HÜLKENBERG | Haas

Pour Nico Hülkenberg qui s'est retrouvé en dommage collatéral de l'accident entre son coéquipier Magnussen et le pilote Red Bull Checo Pérez : il était au mauvais endroit au mauvais moment. Pour lui, les deux pilotes auraient pu se laisser plus de place, c'était inutile de faire ça en ce début de course.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Sergio Pérez (Red Bull) au micro de Sky Sports après son accident avec Kevin Magnussen (Haas) au premier tour : "Ça a été un énorme crash, et j'en suis très déçu. Je pense que c'était totalement inutile à ce moment de la course et il n'y avait pas besoin de cela. À un moment donné, vous avez deux options : lever le pied ou avoir un contact, et je pense que c'était vraiment inutile avec les vitesses que nous atteignions, et c'était un contact énorme. Il était important de prendre les choses un peu plus calmement."

Charles Leclerc a gagné à Monaco !!! Résultats du Grand Prix Monégasque cru 2024.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Énorme accrochage entre Pérez et Magnussen au départ du Grand Prix de Monaco. Hülkenberg en fait malheureusement les frais.

Un photographe a eu des blessures superficielles.

Grille de départ définitive pour le Grand Prix de Monaco 2024.

Stratégies, sets à disposition des pilotes pour la course et deltas de distance en accélération entre les gommes, voici les infographies Pirelli pour le Grand Prix de Monaco 2024 !

Grille de départ provisoire pour le Grand Prix de Monaco 2024.

Red Bull
FIA

Le manque de spectacle à Monaco le dimanche serait dû, selon Christian Horner, aussi aux voitures, pas seulement à la piste. Pense-t-il que la situation s’améliorera avec la réglementation 2026 ?

Horner a répondu : "Ici à Monaco ? Eh bien, les voitures ont des dimensions très similaires, donc je ne pense pas qu'elles vont rendre les dépassements beaucoup plus faciles. Je pense donc qu'il est inévitable qu'à mesure que les voitures deviennent de plus en plus parfaites, que les distances de freinage se raccourcissent et qu'elles deviennent de plus en plus efficaces, vous devez avoir des zones dans lesquelles vous pouvez potentiellement être en danger, potentiellement dépasser, et vraiment, ici , dans ces voitures maintenant, il faut être très chanceux pour réussir un dépassement."

Charles LECLERC | Ferrari
FIA

Matt Coch de Speedcafe a demandé à Charles Leclerc et "son frère" Oscar Piastri, sur fond de running gag d'adoption d'Oscar par Charles alimenté par Oscar Piastri, Charles Leclerc et Nicole Piastri (la maman d'Oscar), "En abordant le virage 1 demain, comment équilibrer l'agressivité et la prudence, étant donné que c'est réalistement la seule chance que vous avez de gagner ou de perdre une place, sauf stratégie ou incident imprévu ?"

Charles Leclerc : "Je veux dire, nous sommes une famille. Donc, en partant de la première ligne tous les deux, nous aurons une réunion avec ma mère ce soir et je suis sûr qu'elle nous calmera et j'espère que je pourrai passer le virage 1 en première position et Oscar en deuxième place. Mais oui, on verra. Évidemment, je pense... [À Carlos] Tu veux que je t'adopte aussi ? Ne sois pas jaloux, Carlos."

Carlos Sainz : "Tu sais, j'ai besoin d'une coupe de cheveux de ta mère ici. Je dois trouver un nouveau coiffeur à Monaco."

Charles Leclerc : "Quand tu veux. Quand tu veux. Je pense qu'elle a de la disponibilité. Et elle en trouvera pour toi, c'est sûr. Donc, oui, je pense que nous devons simplement nous concentrer sur nous-mêmes. Nous ne pouvons contrôler que ce que nous faisons de mieux, et cela commence par un bon départ. Si nous avons un bon départ, je doute peu que nous garderons cette position dans le virage 1. Et nous avons eu de bons départs récemment, donc je ne suis pas trop inquiet."

Oscar Piastri : "Je veux dire, c'est une course courte comparée aux autres. Je ne sais pas. Je pourrais essayer de soudoyer ta mère pour qu'elle me laisse passer, mais je ne sais pas. C'est une course courte, évidemment, et tu sais, c'est toujours Monaco, mais la course ne se gagne pas et ne se perd pas uniquement au virage 1. Il y a encore des choses que tu peux faire. Tu peux mettre la pression et faire les bons choix de stratégie, et cela peut toujours te faire passer. Donc, oui, ce n'est pas la fin du monde, mais cela rendrait certainement la vie un peu plus facile."

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Carlos Sainz a été questionné sur ses chances de gagner à Monaco malgré sa P3 sur la grille. Le pilote espagnol a répondu : "Je pense que dans une course normale [à Monaco], c'est impossible et donc l'objectif sera, comme je l'ai dit auparavant, de voir ce que nous pouvons faire avec les deux voitures pour gagner la course avec Charles, qui est dans la meilleure position possible pour le faire. Puis, évidemment, à Monaco, on ne sait jamais, toutes sortes de choses peuvent arriver, mais si je gagne demain, c'est probablement parce que quelque chose d'étrange est arrivé à Charles avec la stratégie ou avec les Safety Cars, ce que j'espère que non, d'une certaine manière. Évidemment, nous voulons tous gagner, mais en même temps, je pense que Charles mérite de gagner à Monaco après sa série de malchance. Il a été extrêmement fort toute la semaine, tout le week-end, et ici par le passé, donc, oui, demain est un jour où il faut espérer que rien ne se passe et voir si nous pouvons gagner avec Charles."

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Carlos Sainz en conférence de presse post-qualifs du Grand Prix de Monaco 2024 :

Q : Très bien fait pour toi. Merci. Carlos, à ton tour maintenant. Super travail également. Résume-nous d'abord la séance dans son ensemble.
CS : Eh bien, pour résumer le week-end en général, ça a été un peu difficile pour moi depuis le début. Je n'ai pas eu autant de confiance que d'habitude à Monaco et je n'ai pas été à mon meilleur niveau. Heureusement, nous avons progressé pour les qualifications et en qualifications, je me sentais un cran au-dessus. Malheureusement, c'était un peu trop tard et il me manquait encore ces derniers dixièmes de confiance. Quoi qu'il en soit, très heureux de voir Charles [Leclerc] en pole et l'équipe avoir une voiture aussi performante à Monaco et être en position de gagner la course avec Charles demain. Dans l'ensemble, je pense que je suis très heureux pour l'équipe. Un peu dommage que le week-end où j'ai le plus de mal avec la voiture soit à Monaco, où les qualifications sont si importantes.

Q : Quels ont été les problèmes avec la voiture ?
CS : Juste un manque de confiance. Comme disait Oscar [Piastri], il faut beaucoup d'engagement ici, et peut-être que ce manque de confiance sur un autre circuit représenterait un demi-dixième à un dixième d'engagement. À Monaco, cela signifie deux ou trois dixièmes. Heureusement pour les qualifications, comme je l'ai dit, j'ai intensifié et j'étais un peu plus proche, mais il y a eu des moments du week-end où j'étais vraiment en difficulté, ce qui est un peu nouveau pour moi à Monaco parce que je me suis normalement senti très à l'aise ici. Donc, c'est quelque chose que nous devrons examiner. Mais oui, en gardant les points positifs, nous avons réussi à sauver le week-end avec quelques tours décents en Q3, et nous partirons de là demain.

Q : Carlos, désolé d'insister, mais c'est un point intéressant. Que fait la voiture qui ne te donne pas la confiance dont tu as besoin ?
CS : Juste un peu d'inconstance. J'ai eu beaucoup de moments difficiles pendant les essais, et quand tu as tant de moments où tu es sur le point de toucher le mur, de finir la séance, cela enlève immédiatement la confiance. Et j'en ai eu beaucoup pendant les essais, et cela signifiait que pour une raison quelconque, je manquais de confiance à partir de là. Mais oui, perdre l'arrière dans des endroits où tu ne t'y attends pas et ne jamais m'approcher aussi près des murs que je le souhaite, parce que je devais me laisser une marge au cas où l'arrière déraperait. Donc, oui, comme je l'ai dit, ce n'est pas idéal, mais nous avons réussi à sauver la situation.

Q : D'accord, et tu viens de dire que tu aimerais voir Charles gagner la course demain. À quel point es-tu confiant de devancer Oscar, au moins ?
CS : Nous verrons ce que nous pourrons faire au départ, ce que nous pourrons faire avec la stratégie pour faire tout ce qui est possible pour aider Charles à obtenir cette victoire. Il a été incroyable tout le week-end. Je pense qu'une partie de cette différence vient aussi de Charles qui est super engagé et qui a eu un week-end particulièrement fort. Ce week-end, je pense qu'il a été performant depuis les FP1 et il a été extrêmement rapide. Donc oui, nous ferons tout ce que nous pouvons pour gagner la course demain.

Oscar PIASTRI | McLaren
FIA

Oscar Piastri en conférence de presse post-qualifs du Grand Prix de Monaco 2024 :

Q : Très bien fait aujourd'hui. Merci, Charles. Oscar, venons-en à toi maintenant. Super travail de ta part. Tu as séparé les Ferrari ici à Monaco. À quel point es-tu satisfait de cette séance ?
OP : Oui, dans l'ensemble, très content. Nous avons eu quelques difficultés pendant le week-end. Nous ne savions pas vraiment où nous nous situions. Il y avait du travail à faire après les FP3, mais la voiture s'est très bien comportée en qualifications. Je pense qu'au dernier tour de Q3, il y a quelques virages que j'aimerais bien refaire, mais oui, quand tu pousses aussi fort, il est inévitable de faire des erreurs ici et là. Donc non, très content. Je pense que la voiture avait un bon rythme. Et oui, pour une qualification à Monaco, ça s'est passé de manière assez fluide. J'ai frappé le mur assez fort en Q2, donc c'était un peu effrayant. À part ça, c'était une qualification fluide et je suis heureux d'être en première ligne et j'espère y rester cette semaine.

Q : Tu dis qu'il y a quelques virages que tu aimerais refaire. L'écart entre toi et Charles était de quelques dixièmes. Peux-tu visualiser où tu as perdu ce temps ?
OP : Oui, je pense que le virage 5 et le virage 10, la chicane après le tunnel, n'étaient pas mes meilleurs. Je pense que le reste du tour était assez solide, j'ai juste eu un peu de mal dans ces deux virages. Est-ce que cela aurait suffi pour la pole, je ne suis pas sûr. Oui, je veux dire, pour moi, c'est assez inutile de dire ce que tu aurais pu faire... Max l'a très bien résumé il y a quelques semaines. Je ne vais pas répéter, mais c'est une bonne analogie, et je pense que tout le monde peut dire la même chose. Donc, oui, dans l'ensemble, très content.

Q : Et Oscar, c'est ta deuxième P2 consécutive sur des circuits de course très différents. Cela signifie-t-il que toi et McLaren pouvez maintenant être rapides partout ?
OP : Oui, je pense. Je pense que nous sommes venus ce week-end assez confiants de pouvoir nous battre pour la pole et la victoire à nouveau. Je pense qu'en entrant en qualifications, peut-être que nous n'étions pas aussi convaincus cette semaine, mais non, ça s'est bien passé. Oui, bien accroché en qualifications. Et je pense que pour moi, tu sais, on dit qu'Imola et Monaco sont des circuits très différents, mais les deux nécessitent beaucoup d'engagement. Tu sais, à Imola, si tu te trompes un peu, tu es dans le bac à gravier et le mur. Ici, il n'y a pas de bac à gravier, c'est juste le mur. Donc ce sont deux circuits qui nécessitent beaucoup d'engagement, évidemment ici étant un cran au-dessus de partout ailleurs. Mais oui, peut-être un peu plus similaires que ce que les gens pensent.

Q : Très bien, et Oscar, dernière question. Qu'en est-il de demain, la course ? Où se trouvent les opportunités pour toi ?
OP : Je veux dire, la descente vers le virage 1 est toujours ta meilleure chance sur n'importe quel circuit. Ici, évidemment, c'est une descente très courte, comme nous le savons. Oui, la stratégie, tu peux essayer quelque chose parce que sauf s'il y a une énorme différence de rythme, ce dont je suis assez sûr qu'il n'y en aura pas, alors dépasser est impossible ici. Donc, oui, cela se gagnera ou se perdra probablement dans les stands. Donc nous devons nous assurer que nous ayons une bonne journée.

Charles LECLERC | Ferrari
FIA

Charles en conférence de presse post-qualifs du GP de Monaco 2024 :

Q : Que penses-tu de la séance alors ? S'est-elle déroulée comme tu l'espérais pour les qualifications ?
CL : Non, non, nous étions... En Q1, c'était très délicat, j'ai pris cet autocollant, cet autocollant de sponsor pendant le tour. C'était assez important à ce moment-là, ce qui nous a considérablement ralentis. Puis nous sommes passés aux stands, nous avons retiré la bannière sponsor de l'aileron avant, nous sommes repartis. C'était déjà assez délicat, car en qualifications à Monaco, tu veux juste être en piste et faire des tours normaux, donc je priais juste pour qu'il n'y ait pas de drapeaux jaunes ou rouges après ça. Heureusement pour moi, ça a été le cas. Ensuite, en Q2, nous avons eu un peu plus de mal avec l'équilibre de la voiture. Je n'ai pas trouvé le bon feeling. Mais ensuite en Q3, nous avons fait quelques modifications, notamment avec l'aileron avant, les outils et mon pilotage, et j'ai retrouvé le rythme, donc j'étais un peu plus heureux en Q3. Mais le feeling était, pour une raison quelconque, un peu meilleur en FP2, FP3.

Q : Est-ce la meilleure Ferrari que tu aies conduite dans ces rues ?
CL : Je pense qu'en 2022, je n'ai malheureusement pas pu terminer le tour en Q3, le deuxième tour en Q3, car il y avait le drapeau rouge pour Checo. Je pense que ça aurait été bien mieux, et je pense que la voiture était encore mieux à l'époque, car c'était une qualification très fluide. À Monaco, tout est question de montée en puissance, et peut-être que lors de cette qualification, nous n'avons pas eu la montée en puissance la plus fluide, mais cela ne veut pas dire que je ne suis pas content du tour. Je suis extrêmement content du tour. Je suis très, très content de la voiture et ça a été un très bon week-end jusqu'à présent. Mais comme je l'ai dit, nous ne devons pas nous laisser emporter par la pole position.

Q : Comment abordes-tu la course de demain ?
CL : Comme toujours, nous essayons d'aborder chaque course de la même manière. Évidemment, en gardant à l'esprit que c'est Monaco ici, la position sur la piste est très importante, et nous allons essayer de maximiser notre course et de décrocher cette victoire. Oui, tout ce que j'ai dit est très évident, mais nous essayons simplement de l'aborder comme une course normale, et c'est ce que nous ferons.

Q : Est-il facile de protéger la pole position jusqu'à Sainte-Dévote ?
CL : Eh bien, je n'ai pas souvent vu des gens perdre leur position au virage 1, donc je suppose que c'est une descente très courte jusqu'au virage 1. Mais ne jamais dire jamais. Évidemment, nous nous concentrerons sur le départ et nous verrons ce qui se passera.

Résultats définitifs des qualifications du Grand Prix de Monaco 2024.

Nico HÜLKENBERG | Haas

DRS non conformes, les deux Haas de Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg sont disqualifiées des qualifications du Grand Prix de Monaco 2024.

Nico HÜLKENBERG | Haas

DRS avec un problème de conformité pour les Haas, ça sent mauvais !

Sergio PÉREZ | Red Bull

Checo Pérez s'est exprimé au micro des médias après ses qualifications désastreuses à Monaco, terminant dix-huitième, Derrière Logan Sargeant et juste devant les escargots de chez Sauber : "C'était un désastre parce que d'abord, lors de mon tour, j'ai rencontré beaucoup de trafic au virage 6, au virage 7 et il y avait des autocollants posés sur l'apex du virage 8, donc j'ai dû éviter tout cela."

"J'ai fini par perdre quelques dixièmes qui auraient suffi pour passer. J'étais à une demi-seconde de la P1, donc c'était juste un désastre complet, malheureusement." a déploré Pérez.

Il a estimé que les signes de progrès après les FP3 ne s'étaient pas concrétisés en qualifs. Selon lui, son week-end est désormais "terminé" étant donné la difficulté notoire de dépasser sur le circuit de Monte Carlo : "Et en gros, le week-end est totalement fini parce qu'ici, il n'y a aucune chance de dépasser malheureusement. Ce matin, nous trouvions la lumière. Vous savez, j'étais P5. Nous avons fait quelques changements supplémentaires, mais malheureusement, ce n'était pas suffisant pour passer. Et ça fait vraiment mal, vous savez, parce que je pense qu'en faisant juste un tour normal, ça aurait suffi, mais avec le trafic que nous avons rencontré, c'était vraiment difficile."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Lewis Hamilton s'exprimant sur Sky Sports F1 après s'être qualifié septième au Grand Prix de Monaco : "C'était super hier. Nous avons travaillé très dur pour améliorer cette voiture et dès le départ, je la sentais bien. Nous avons évidemment bénéficié d'hier et de ce matin. Nous ne faisons pas de changements drastiques ou quoi que ce soit de ce genre. L'équipe a travaillé très dur à l'usine pour apporter une mise à jour aux deux dernières courses et aussi une mise à jour ce week-end, mais nous n'en avons qu'une seule, que George [Russell] a. Je savais que ce serait difficile de devancer George parce qu'il a la pièce mise à jour, mais c'est génial de voir que nous apportons des améliorations. Une fois arrivés en qualifications, je ne comprends pas. Je sais déjà automatiquement que je vais perdre deux dixièmes en qualifications. C'est vraiment frustrant et je n'ai pas de réponse à cela. Je ne conduis pas différemment. Les tours étaient super. Il manque juste quelque chose pour une raison quelconque."

Mercedes

Le directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, s'exprimant sur Sky Sports F1 : "Je pense que P5, P7, c'est un peu pareil. Le rythme était bon. Il nous manquait juste un petit peu pour atteindre la P2. Nous avons atteint tous les objectifs, mais peut-être que c'est le rythme de la voiture en ce moment. Être à 0,270 seconde de la pole, c'est correct à Monaco."

Red Bull

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, est revenu sur les performances de la Red Bull à Monaco en qualification au micro de Sky Sports F1 : "Cela a été difficile tout le week-end. La voiture n'a pas convenu aux caractéristiques de ce circuit. Jusqu'à ce dernier run, tout entre la deuxième et la sixième place était possible, mais malheureusement, nous n'avons pas réussi ce dernier run. Le premier secteur était solide pour nous. C'était principalement le virage serré, puis le virage cinq et le virage dix. La course est presque terminée, sauf en cas de voitures de sécurité. Mais nous reviendrons en force. Notre rythme de course a été plutôt bon, mais si nous pouvons le démontrer, je ne suis pas sûr en fonction de la manière dont le trafic se déroule."

Ferrari

Le directeur de l'équipe Ferrari, Fred Vasseur, est heureux d'être en pole, mais il est bien conscient que le travail est loin d'être terminé. Il s'est exprimé au micro de Sky Sports : "La course est demain, on ne marque pas de points le samedi, nous devons juste rester calmes et nous préparer pour demain. C'est une bonne affirmation, une pole à Monaco est toujours la meilleure position pour la course, et en soi un bon défi et une belle récompense. Mais maintenant, la chose la plus importante, c'est demain et nous devons faire notre travail demain. Le défi est de continuer à s'améliorer avec la piste et ce n'est pas facile parce que quand vous êtes en tête du peloton, vous avez une sensation différente, celle que tout va bien et que vous n'avez pas besoin de pousser beaucoup plus. Mais avec l'évolution, vous devez vous améliorer à chaque tour et rester comme ça jusqu'à la fin."

Carlos SAINZ | Ferrari

Carlos Sainz Ferrari après s'être qualifié en troisième position au volant de sa Ferrari numéro 55 : "C'était une amélioration pour moi. J'ai eu du mal tout le week-end avec la confiance et le ressenti avec la voiture, donc globalement, monter en puissance et être P3 est un pas en avant. Je ne suis pas entièrement satisfait parce que j'aurais aimé pouvoir me battre pour la pole position, mais la vérité est que Charles a fait un travail exceptionnel. La voiture a été incroyable tout le week-end et il a réussi à en tirer le meilleur, donc je suis heureux pour lui."

Sur le rythme en course de la voiture : "J'ai été très rapide sur les longs relais. Pour une raison quelconque, j'ai eu des difficultés sur les relais courts, mais les longs relais ont été meilleurs. Je suis confiant que demain, le rythme sur les longs relais sera bon. C'est juste une question de position sur la piste ici et nous l'avons perdue avec une qualification pas géniale. C'est Monaco. Tout peut arriver et nous ferons de notre mieux. La priorité sera de gagner avec Charles demain."

Oscar PIASTRI | McLaren

Déclaration d'Oscar Piastri de chez McLaren après s'être qualifié en deuxième position pour le Grand Prix de Monaco 2024 : "Je pense que si on prenait la deuxième moitié de mon premier tour en Q3 et la première moitié de mon deuxième tour, ça aurait suffi. Quelques erreurs à la fin, mais félicitations à Charles. Il a été rapide tout le week-end et à certains moments, je pensais que nous allions nous rapprocher de lui. C'est agréable de démarrer en première ligne... et quelles meilleures couleurs [livrée, combinaison et casque en hommage à Senna] pour le faire que celles-ci. Aussi optimiste que je veuille être, dépasser ici n'est pas facile. Nous partons d'une bonne position et nous avons une chance de passer une bonne journée demain."

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc s'exprimant au micro de la F1 après avoir décroché la pole position pour le Grand Prix de Monaco : "C'était agréable. La sensation après un tour de qualification est très spéciale ici. Vraiment content de ce tour. L'excitation est tellement élevée. Ça fait vraiment du bien. Cependant, maintenant je sais plus souvent qu'autrement dans le passé, que les qualifications ne sont pas tout. Aussi utile que cela soit, nous devons tout mettre en place pour la course de dimanche. Dans le passé ici, nous n'avons pas réussi à le faire, mais nous sommes dans une position plus forte et nous sommes une équipe plus forte. Je suis sûr que nous pouvons accomplir de grandes choses demain et la victoire est l'objectif."

Sur ce qu'il doit faire demain : "Je dois bien m'élancer de la grille, puis une fois cela fait, j'espère que Carlos pourra avoir un bon départ et me suivre dans le premier virage. Si nous sommes premier et deuxième, nous pouvons gérer cela en équipe. Ce serait le scénario parfait. Mais quoi qu'il arrive, nous devons ramener cette victoire à la maison."

Résultats des qualifs où Charles Leclerc a décroché la pole position à Monaco !!!

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Le casque spécial #MonacoGP de Kevin Magnussen.

Lando NORRIS | McLaren

Deuxième réprimande en 2024 pour Norris.

Les résultats de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Monaco.

Rendez-vous pour la partie la plus importante du week-end monégasque : les qualifs !!!

Point mécanique comptable au début du week-end monégasque et pièces changées avant d'aller en piste.

Quelques clichés maison des séances d'essais libres 1 et 2 du 24 mai 2024 au Grand Prix de Monaco.

Résultats de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Monaco 2024.

Résultats des essais libres 1 à Monaco.

Clin d’œil de la FOM à la conversation « d’adoption » de Piastri par Leclerc.

Charles LECLERC | Ferrari

Casque spécial Grand Prix de Monaco 2024 pour Charles Leclerc, local de l'étape !

Esteban OCON | Alpine
FIA

Avec un point possible sur la situation d'Alpine en 2024 et avec les projets 2025 de l'écurie en tête, Esteban Ocon pense-t-il que l'écurie française peut lui offrir ce dont il a besoin pour son avenir en F1 ? "Pour le moment, nous progressons. Vous savez, nous nous améliorons pas à pas, faisant de petits progrès, bien sûr. Mais oui, je pense que vous essayez de me pousser vers une question sur l'avenir ici [dans l'écurie]. Mais oui, je me concentre essentiellement sur ce que je dois faire course par course, en essayant d'optimiser tout ce que je peux, vous savez, en travaillant bien avec mes ingénieurs. Et, pour le moment, il n'y a rien d'autre à quoi je pense. Et cela devrait être la chose la plus importante. Comme je l'ai toujours dit, si vous faites du bon travail sur la piste, rien ne devrait vous arrêter à l'avenir, donc nous verrons."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Giuseppe Marino faisait remarquer à Verstappen et Leclerc qu'à la fin du Grand Prix d'Imola, beaucoup de gens ont dit que nous assistions au début d'une nouvelle grande époque pour la Formule 1 avec trois équipes au cœur de la bataille pour gagner des courses. Qu'en pensent-ils ?

Max Verstappen : "Je pense que les trois dernières années ont déjà été formidables ! Non, mais sérieusement, je pense que c'est bien de voir d'autres équipes devenir de plus en plus compétitives – je suppose que c'est naturel avec les règlements, tels qu'ils sont. Avec le temps, les gens apprennent de plus en plus quelle direction ils doivent suivre et c'est bon pour le sport que plus d'équipes se battent pour la victoire."

Charles Leclerc : "Je ne veux pas tuer l'excitation mais je ne tirerais pas de conclusions trop hâtives. Je veux dire, les dernières courses ont été assez serrées. La précédente aussi. C'était deux circuits particuliers. Il est également vrai que les deux prochains circuits sont assez particuliers, Monaco et le Canada, où la gestion des bordures est si importante. Et comme Max l'a dit, cela pourrait ne pas montrer la force de leur voiture. Donc, je pense que nous devons attendre un peu plus pour comprendre exactement où nous en sommes en termes de performance. Cependant, nous sommes confiants quant aux progrès réalisés avec nos améliorations. Et nous espérons vraiment que ce sera suffisant pour combler l'écart et être bientôt à leur niveau. Et ce serait génial pour la Formule 1 en général. C'est ce que nous voulons."

Yuki TSUNODA | Visa Cash App RB
FIA

Tsunoda se retrouve sans volant en F1 pour l'année prochaine, pour le moment, et il lui a été demandé de quoi son futur serait fait : "Jusqu'à présent, je suis très content de VCARB. Je veux dire, maintenant nous nous battons, comme, presque... Oui, parfois même pour P7 ou P8, donc je veux dire, d'autres options… et probablement que maintenant les équipes de tête sont quasiment toutes prises, donc… Je veux dire, nous sommes probablement l'équipe la plus forte du milieu de peloton au moins. On verra. Je pense, évidemment, surtout quand je suis chez Red Bull, on veut toujours viser Red Bull. Mais, vous savez, s'ils ne me veulent pas ou, vous savez, s'ils ne me voient pas dans le siège, oui, si j'ai une offre intéressante qui pourrait être meilleure que même VCARB ou Red Bull, oui, j'y réfléchirai. Mais j'ai aussi une grande loyauté envers Red Bull car sans eux je ne serais pas ici. Et évidemment Honda aussi. Et en parlant de Honda, peut-être Aston Martin, mais vous savez, Aston aussi est pris par deux pilotes. Donc oui, je veux dire, c'est assez ouvert, mais jusqu'à présent je suis content avec VCARB."

Charles LECLERC | Ferrari

Il a été demandé aux pilotes présents en conférence de presse pré-Grand Prix de Monaco quel était leur film préféré, Festival de Cannes oblige. Voici les réponses avec une petite histoire Leclerc-Russell qui pourrait faire parler une vieille vidéo :

Esteban Ocon : "Oui, j'étais à Cannes lundi. Je suis un grand fan de Marvel, de comics, et j'ai eu la chance d'être assis très près de Sebastian Stan, qui jouait dans le film The Apprentice, ce qui était une expérience assez folle. Et oui, pour répondre à la question, probablement mon film préféré de tous les temps est The Dark Knight Rises."

Yuki Tsunoda: "J'adore Le Transporteur, avec Jason Statham. J'adore Jason Statham, donc oui, c'est mon gars."

George Russell: "Je me souviens toujours d'avoir regardé James Bond Casino Royale quand j'étais enfant, donc c'était toujours mon numéro un."

Max Verstappn : "Le Loup de Wall Street ou Very Bad Trip, oui."

Alexander Albon : "J'aime bien The Grand Budapest Hotel. Wes Anderson. C'est cool."

Charles Leclerc : "Very Bad Trip est cool, mais en fait, Harry Potter était probablement mon préféré en grandissant, et ça reste un de mes films préférés. Oh oui, grand fan, énorme fan ! Quoi ? Oui, je connaissais les répliques. Quand j'avais 10 ans, je connaissais les répliques du film. Oui, bien sûr. Tout le monde me disait que je ressemblais à Harry Potter aussi."

AA: "J'allais dire, avec des lunettes, tu ressemblerais à Harry Potter."

GR: "J'ai une vidéo, une des toutes premières vidéos que j'ai sur mon téléphone, c'est de Charles, en 2012, avec les cheveux longs. Je ne sais pas si tu te souviens, c'était à... Ortona ? C'est le WSK italien ?"

CL: "Oui, mais je suis un peu inquiet de ce que tu vas dire ensuite."

GR: "Tu as mis le balai entre tes jambes et tu faisais genre le sorcier..."

MV: "Tu n'arranges pas les choses !"

CL: "Garde cette vidéo pour toi !"

MV: "J'aimerais bien voir celle-là."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Max Verstappen inquiet du regain de forme des McLaren qui ont semblé être plus rapides que la Red Bull lors des deux dernières courses ? Veut-il filer chez McLaren maintenant ? Le Néerlandais a répondu : "Eh bien, ça ne fonctionne pas comme ça. Je pense que nous avons encore une voiture très, très rapide. Et si vous regardez la moyenne de la saison jusqu'à présent, je pense que nous avons la voiture la plus rapide. Sinon, vous ne seriez pas en tête du championnat. Mais je suis content là où je suis. Il y a aussi beaucoup d'investissements en cours du côté des moteurs. Et je suis heureux. Nous devons juste continuer à travailler, continuer à essayer d'améliorer notre package. Mais oui, c'est la seule chose à laquelle je pense en ce moment. Je veux dire, je pense que si vous commencez à penser comme ça, vous pouvez presque changer d'équipe à chaque course si vous voulez changer pour une autre équipe ou quoi que ce soit. Mais ce n'est pas dans mon esprit."

Préalablement, il a été demandé à Verstappen si approche avait changé par rapport aux récentes déclarations de Norris indiquant qu'il espère ne pas exclure la possibilité de mettre la pression dans la course au titre cette saison. Le champion du monde en titre a expliqué : "Non, bien sûr. Je pense que tout le monde devrait penser comme ça, surtout après leurs deux dernières courses, vous savez, ils sont vraiment dans le coup. Bien sûr, ils ont pas mal de points de retard en ce moment. Mais, vous savez, si vous commencez soudainement à gagner, alors, vous savez, ça peut se retourner assez rapidement. Et de notre côté, vous savez, nous continuons simplement à essayer d'améliorer notre package. Mon approche a toujours été la même. Vous savez, cela n'a pas d'importance qu'il y ait une autre équipe impliquée. Nous devons juste nous concentrer sur nous-mêmes, vous savez, parce que c'est la seule chose que nous pouvons contrôler."

Valtteri BOTTAS | Sauber

Casque spécial marin pour Bottas au #MonacoGP !

Nico HÜLKENBERG | Haas

Nico Hülkenberg, resident Monégasque, rend hommage à la Principauté avec son casque spécial Grand Prix de Monaco 2024.

Fernando ALONSO | Aston Martin

Casque spécial #MonacoGP aux couleurs de Valvoline pour Fernando Alonso.

Avec ces couleurs, ça donne une petite vibe Prost qui contraste avec les casques Senna.

Carte officielle FIA du circuit de Monaco pour le Grand Prix 2024.

Les commissaires de course pour le Grand Prix de Monaco 2024 incluent des figures éminentes du sport automobile. Nish Shetty, membre de la Cour Internationale d'Appel de la FIA et président de la Commission disciplinaire de la Singapore Motor Sports Association, apportera son expertise en tant que commissaire national. Matthew Selley, avocat et président de la Commission australienne des rallyes, avec une carrière riche en compétitions et en arbitrage, sera également présent. Derek Warwick, ancien pilote de Formule 1 ayant couru pour Toleman, Renault, Brabham, Arrows et Lotus, ainsi que champion du monde des voitures de sport en 1992, apportera son expérience et son savoir-faire. Enfin, Jean François Calmes, commissaire expérimenté et président des commissaires pour le Grand Prix de Monaco Historique, occupera de nouveau le poste de commissaire national, après avoir assumé ce rôle pour la première fois en 2022. Ces commissaires de haut niveau devraient garantir le bon déroulement de l’événement.

Changements opérés sur le circuit de Monaco pour l'édition 2024 du Grand Prix :
- Resurfaçage entre la sortie du virage 4 et l'entrée du virage 6.
- Resurfaçage entre la sortie du virage 6 et l'entrée du virage 10.
- Resurfaçage entre la sortie du virage 19 et la sortie du virage 1.
- La clôture FIA a été améliorée avec une partie supérieure inclinée à 45 degrés entre les virages 13 et 15 sur le côté gauche.

Lando NORRIS | McLaren

Le casque hommage à Ayrton Senna de Lando Norris pour le Grand Prix de Monaco 2024 est une proposition qui change de celle de Piastri ou même de Gasly à Imola.

Petit tour dans la voie des stands de Monaco qui finit de se mettre en place pour le Grand Prix de F1.

Williams

Le lapin Duracell sera présent sur les Williams en ce week-end monégasque de F1 !

Mise à jour du 23/05/2024 : Thomas Maheux a pu prendre en photo le petit lapin sur la Williams !

Oscar PIASTRI | McLaren

Casque spécial aux couleurs d’Ayrton Senna, et donc de la livrée 2024 pour Monaco de McLaren, pour Oscar Piastri.

McLaren

McLaren rendra hommage à Ayrton Senna dans les rues de Monaco en arborant une livrée spéciale aux couleurs du casque du défunt champion Brésilien, éternel adversaire d’Alain Prost.

Pour le Grand Prix de Monaco 2024, Pirelli a une nouvelle fois sélectionné les trois composés de pneus les plus tendres disponibles cette année : le C3 en tant que pneu dur, le C4 comme pneu médium, et le C5 pour le pneu tendre. Cette sélection est typique des circuits urbains où la surface de la piste est particulièrement lisse, car elle est utilisée quotidiennement par des véhicules routiers. Par conséquent, les pneus doivent offrir un maximum d'adhérence.

À Monaco, les pneus subissent des forces parmi les plus faibles de la saison en raison de la vitesse moyenne très lente sur les 3,337 kilomètres du circuit, avec certains virages pris à moins de 50 km/h et seulement 30 % du tour passé à pleine puissance. Cependant, cette faible contrainte est compensée par le fait que, avec 78 tours à couvrir le dimanche, chaque phénomène pouvant influencer le comportement des pneus se produit bien plus fréquemment, en particulier en ce qui concerne l'énergie développée lors des phases de traction. Un autre élément à prendre en compte est le graining, qui pourrait apparaître de manière significative durant les premiers jours.

Sur un tracé où la marge d'erreur est quasiment nulle, un facteur clé pour améliorer les temps au tour est la confiance que les pilotes acquièrent progressivement, même s'ils connaissent bien le circuit. Ils doivent trouver les meilleures trajectoires, se rapprochant de plus en plus des barrières, souvent jusqu'à effleurer celles-ci avec les flancs des pneus. La maîtrise de cette technique, sans endommager la voiture, est cruciale pour obtenir une bonne position sur la grille de départ, essentielle dans une course où les dépassements sont quasiment impossibles, même lorsque l'écart de performance entre les voitures peut atteindre plusieurs secondes. La qualification sera encore plus critique cette année, alors que nous avons vu que l'ordre de départ se joue souvent à quelques millièmes de seconde.

Sur un circuit comme Monaco, l'apparition de la voiture de sécurité est presque inévitable, avec une probabilité moyenne de 77 %, soit presque deux interventions par course. Curieusement, la course de l'année dernière s'est déroulée sans aucune neutralisation. Il n'y a vraiment qu'une seule stratégie viable : un arrêt unique, en essayant de s'arrêter le plus tard possible pour profiter éventuellement de la voiture de sécurité et ainsi minimiser le temps perdu dans la voie des stands.

A Monaco, le grand cirque de la F1 est en ville !!! Photos prises par Thomas Maheux sur place.

Assez logiquement, le circuit urbain monégasque sera caressé par les pneumatiques les plus tendres de la gamme Pirelli : les C3, C4 et C5.

Le montage du Grand Prix de Monaco se poursuit.

Une tribune flottante sera érigée par la Société d'Exploitation des Ports de Monaco à la sortie du Tunnel, au niveau de la Nouvelle Chicane.

Cet espace "VIP" de 600 m² permettra l'accueil de quelques 400 personnes de 09:00 à 18:00, du vendredi au dimanche.

Prix ? Entre 4880 et 5400 € TTC.
"Selon les disponibilités, l’acquisition de packages 'Monaco Ports Lounge' en sus de ceux inclus dans le dossier Zone 4 est possible au tarif préférentiel de 4880 € TTC pour tout client souscrivant un contrat pour cette zone."
Sinon : "Pour les yachts présentant des demandes de place au port Hercule, l’achat de package au tarif de 5400 € TTC ne sera possible qu’au moment, ou après, le règlement valant acceptation du dossier validé par la Commission d’attribution."

Les installations du Grand Prix de Monaco cru 2024 progressent rapidement.

Les montages pour le Grand Prix de Monaco 2024, mais aussi l’esprit et l’Historique, sont entamées.

L’asphalte du tunnel sera donc neuf au Grand Prix de Monaco 2024.

L’ACM a publié le poster officiel du #MonacoGP 2024.