Détails sur le Grand Prix de F1 d'Arabie Saoudite 2023

 Retour à la saison 2023

 Arabie Saoudite | Djeddah

 
Pneus
C2
C3
C4
Arabie Saoudite
Course 2/22
FP1 17/03/2023 14:30
FP2 17/03/2023 18:00
FP3 18/03/2023 14:30
Qualifications 18/03/2023 18:00
Course 19/03/2023 18:00

 FALC (Faits à la con)

375 : km/h, la vitesse d'éjection de l'eau de la fontaine du roi Fahd (49,8 km/h pour une éjac), la plus grande fontaine du monde (l'eau monte à 312 m).

 Les données sur le circuit

 Infos générales

Premier Grand Prix : 2021
Sens : antihoraire
Nombre de tours : 50
Nombre de zones DRS : 3

 Distances

Longueur du circuit : 6.174 km

Ou encore... 46 075 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

Longueur de la course : 308.450 km

Ou encore... 2 301 866 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

 Virages

Nombre de virages : 27
Nombre de virages à gauche : 16
Nombre de virages à droite : 11

 Les stands

Vitesse limite dans les stands : 80 km/h
Distance d'allée des stands sous limiteur de vitesse : 391.00 m
Temps nécessaire pour purger un Drive-Through : 18.00 s

 Chronos

Tour en course le plus rapide : 1:30.734 (Lewis Hamilton, 2021)
Tour le plus rapide : 1:27.511 (Lewis Hamilton, 2021)

 Pole position

Côté de la pole position : droit
Distance de la pole au premier freinage : 230.00 m

 Accélérateur et boîte de vitesses

Temps à pleine charge : 82 %
Distance à pleine charge : 83 %
Consommation d'essence : élevée
Nombre de changements de vitesses en un tour : 42

Données F1 et Mercedes-AMG F1 Team, aucune affiliation ou autre. Ces données étaient valables avant que le Grand Prix de F1 ne se déroule.
Les éléments ont pu évoluer après le week-end de course : changement de tracé, nouveau record et etc.

 Les données pneumatiques Pirelli

 Pressions minimale de départ des slicks

Avant : 22.5 psi
Arrière : 21.0 psi

 Limites de carrossage

Avant : -3.25°
Arrière : -1.75°

 Pneumatique et piste

Evolution de la piste (FP1 aux qualifs) : élevée
Abrasion de l'asphalte : 2/5

 Résultats du Grand Prix de F1 d'Arabie Saoudite 2023

Pos. Pilote (Constructeur) Temps Pos. grille Gain/perte pos.* Vitesse moyenne Meilleur tour Points
1 S.Sergio PÉREZ (Red Bull) 1:21:14.894 1   227.783 km/h 1:32.188 (T.38) 25
2 M.Max VERSTAPPEN (Red Bull) +5.355 15   13 227.533 km/h 1:31.906 (T.50) 19
3 F.Fernando ALONSO (Aston Martin) +20.728 2   1 226.818 km/h 1:32.240 (T.50) 15
4 G.George RUSSELL (Mercedes) +25.866 3   1 226.581 km/h 1:32.433 (T.50) 12
5 L.Lewis HAMILTON (Mercedes) +31.065 7   2 226.341 km/h 1:32.941 (T.47) 10
6 C.Carlos SAINZ (Ferrari) +35.876 4   2 226.119 km/h 1:32.822 (T.50) 8
7 C.Charles LECLERC (Ferrari) +43.162 12   5 227.797 km/h 1:33.056 (T.47) 6
8 E.Esteban OCON (Alpine) +52.832 6   2 225.341 km/h 1:33.222 (T.49) 4
9 P.Pierre GASLY (Alpine) +54.747 9   225.253 km/h 1:33.392 (T.50) 2
10 K.Kevin MAGNUSSEN (Haas) +1:04.826 13   3 224.794 km/h 1:33.374 (T.44) 1
11 Y.Yuki TSUNODA (AlphaTauri) +1:07.494 16   5 224.672 km/h 1:33.931 (T.50)
12 N.Nico HÜLKENBERG (Haas) +1:10.588 10   2 212.039 km/h 1:33.780 (T.50)
13 G.Guanyu ZHOU (Alfa Romeo) +1:16.060 11   2 224.284 km/h 1:33.894 (T.49)
14 N.Nyck DE VRIES (AlphaTauri) +1:17.478 18   4 224.219 km/h 1:33.609 (T.49)
15 O.Oscar PIASTRI (McLaren) +1:25.021 8   7 223.878 km/h 1:34.287 (T.48)
16 L.Logan SARGEANT (Williams) +1:26.293 20   4 223.821 km/h 1:34.469 (T.49)
17 L.Lando NORRIS (McLaren) +1:26.445 19   2 223.814 km/h 1:34.122 (T.49)
18 V.Valtteri BOTTAS (Alfa Romeo) +1 tour (T.49) 14   4 221.877 km/h 1:34.384 (T.37)
Ab A.Alexander ALBON (Williams) Freins (T.27) 17 212.039 km/h 1:35.567 (T.24)
Ab L.Lance STROLL (Aston Martin) Moteur (T.16) 5 227.797 km/h 1:35.140 (T.7)

Les actus concernant le Grand Prix de F1 d'Arabie Saoudite 2023

Les brefs concernant le Grand Prix de F1 d'Arabie Saoudite 2023

Fernando ALONSO | Aston Martin

La BBC informe que Mohammed Ben Sulayem, à la tête de la FIA, est sous le coup d'une enquête concernant des accusations d'intervention indue dans l'issue d'un Grand Prix de F1.

Il serait intervenu dans l'affaire Alonso en Arabie Saoudite en 2023 ! Il est indiqué : "Un lanceur d'alerte a déclaré à la FIA que Ben Sulayem serait intervenu pour annuler une pénalité infligée à Fernando Alonso d'Aston Martin lors du Grand Prix d'Arabie Saoudite 2023."

"L'allégation du lanceur d'alerte est que Ben Sulayem a appelé Cheikh Abdullah bin Hamas bin Isa Al Khalifa - [...] qui était en Arabie Saoudite pour la course à titre officiel - et a clairement indiqué qu'il pensait que le penalty d'Alonso devrait être révoqué."

Ben Sulayem et la FIA n'ont pas répondu aux demandes de commentaires de la BBC.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Chez Red Bull, le "mystère" de l'arbre de transmission cassé a été résolu puisqu'AMuS indique que ça serait une vis du côté de la transmission qui se serait desserrée, car elle n'avait pas été correctement serrée lors de l'installation.

Fernando ALONSO | Aston Martin
FIA

A la question "À quel point est-il difficile de voir votre emplacement de grille dans ces voitures ?", Fernando Alonso a répondu : "C'est difficile. Et oui, apparemment cette année, ça semble encore plus, parce que sur deux courses avoir deux pénalités [lui à Djeddah et Ocon à Bahreïn], c'est un peu étrange. Mais oui, je veux dire, dans mon cas, ça n'a pas beaucoup changé depuis l'année dernière. C'est difficile et nous sommes très concentrés sur la ligne jaune pour ne pas trop avancer. Donc, vous vous êtes approché de l'emplacement, disons, sans regarder l'emplacement, vous regardez d'un côté du cockpit. Alors peut-être que c'est un peu une distraction. Mais oui, j'ai fait une erreur là. Nous essaierons donc d'être plus concentrés sur l'emplacement ce week-end et d'éviter toute pénalité."

Rappelons que les emplacements sont plus larges de 20 centimètres en Australie et il semblerait qu'il y ait une ligne centrale. Pour l'Espagnol, celle-ci n'aidera pas : "comme je l'ai dit, vous vous approchez de l'emplacement en regardant de côté, donc vous ne regardez pas vers l'avant, c'est donc la plus grande difficulté – mais les 20 centimètres aideront, je suppose."

Pour lui, le soucis sera présent sur d'autres tracés : "Il va y avoir des circuits, peut-être Monaco, ou Imola que vous démarrez un peu de côté de toute façon. Parce que sinon tu t'écrases si tu commences là tout droit". D'autant que la position latérale ne semble pas être si problématique : "il n'y a pas d'avantage de performance, tant que vous n'allez pas trop en avant".

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Nico Rosberg avait ouvertement critiqué Verstappen d'avoir quitté le circuit directement après des qualifs abrégées par un problème d'arbre de transmission. La vérité est que l'équipe a demandé à Verstappen d'aller à l'hôtel pour récupérer, le pilote néerlandais ayant souffert d'un problème d'estomac.
Ainsi, Helmut Marko a taclé le champion du monde 2016 : "Cela montre à quel point Rosberg est éloigné de la réalité. Heureusement, Sky a également Ralf Schumacher dans l'équipe, qui a tout de suite mis les choses au clair."

Concernant son problème médical, le pilote néerlandais a filé à Monaco pour un contrôle médical plutôt que de se rendre en Australie.
Marko suppose que Max a piloté "à environ 80 %" de ses capacités à Djeddah. "Max n'était pas en forme à 100 %. Mais maintenant, il fait tout ce qu'il peut pour pouvoir à nouveau apporter des performances maximales. Nous reverrons donc un autre Verstappen en Australie."

George RUSSELL | Mercedes

George Russell salue la décision finale concernant le Grand Prix d'Arabie saoudite et accepte humblement sa P4.
Saluons néanmoins le tacle à la confusion provoquée par l'instance dirigeante du sport automobile.

Lewis HAMILTON | Mercedes

Lewis Hamilton : "La stratégie n'a pas vraiment fonctionné pour moi, le set up était un peu en retrait - si j'avais eu le set up de George, j'aurais été dans une meilleure position."
"Il y avait un choix 50-50, j'ai choisi une voie et il a choisi l'autre, et le plus souvent, la voie qu'il a empruntée était la mauvaise, mais cela a fonctionné."
"Je ne pouvais qu'égaler son rythme plutôt que d'être plus rapide ce week-end, mais je travaillerai dur pour m'assurer que nous serons dans une meilleure position la prochaine fois."

Julien Simon-Chautemps a effectué une simulation de course sans Safety Car (donc une supposition de stratégies).

Il a également donné son avis éclairé sur la situation actuelle de Ferrari : « Le problème de la dernière course de Ferrari n'était pas la stratégie, ils manquent juste de rythme général, fondamentalement, ils sont tout simplement trop lents pour le moment. »

Sergio PÉREZ | Red Bull

Checo Pérez à propos du point du temps au tour glané par Verstappen : "Ils m'ont dit que le tour le plus rapide était actuellement le mien et que je devais garder mon rythme. Nous devrons en discuter en interne et voir s'il y avait une différence dans les informations."
Le Mexicain pense ainsi qu'on lui a diffusé des informations différentes de celles de son coéquipier et que ceci l'a empêché de se battre pour le meilleur tour.

Verstappen s'est défendu : "A quelques tours de l'arrivée, j'ai demandé où en était le tour le plus rapide. C'est tout à fait normal. Nous avons obtenu des temps cibles pour les tours. Mais on nous a également dit que nous étions autorisés à courir librement."

Fernando ALONSO | Aston Martin
FIA

Après appel, Fernando Alonso récupère sa troisième position au Grand Prix d’Arabie saoudite 2023 !

Victoire de Checo Pérez à Djeddah devant Max Verstappen qui est remonte de la P15 et a inscrit le meilleur chrono dans le dernier tour (gardant ainsi sa première place au championnat).
Alonso finit sur le podium mais sera pénalisé de 10 secondes après celui-ci pour mauvaise purge de sa pénalité pour mauvais placement sur la grille de départ.
C’est donc George Russell qui hérite de la troisième place. Son coéquipier Lewis Hamilton est P5.

Les pneus au départ du Grand Prix d’Arabie Saoudite 2023. Sargeant et Hamilton en durs, Leclerc et Norris en tendres et le reste de la grille en médiums.

Mario Isola : les softs en deuxième partie de course sont une bonne chose ici avec la voiture qui s’est allégée en carburant.
Tendre - medium - tendre serait aussi un excellent choix avec une safety car, mais il faut la prévoir et qu’elle arrive.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Chez Max Verstappen, c’est l’arbre de transmission qui a rompu hier en qualifs.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Chez Red Bull, on a remis la boîte de vitesses de Bahreïn de Max Verstappen. Le pilote néerlandais n’aura donc pas de pénalité.

La grille de départ définitive du Grand Prix d’Arabie Saoudite.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Ah ! À 2 heures 20 du départ, les mécanos Red Bull se sont activés sur l’arrière de la voiture de Pérez…

Mise à jour à 17:10 - Il est précisé à la F1 TV que la boîte de vitesses de Checo a été sortie et remise, pas de soucis.

Les stratégies possibles et la liste des pneus à disposition des pilotes pour la course de Djeddah ont été diffusés.
On partirait donc sur une stratégie à un arrêt.

La grille de départ provisoire du Grand Prix d’Arabie Saoudite 2023 a été diffusée.

Pole position pour Checo Pérez à Djeddah, devant Charles Leclerc (qui subira dix places de pénalité) et Fernando Alonso.
Max Verstappen, en grande forme, a subi un soucis technique en Q2 et devrait s’élancer P15.

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Nouvelles pièces de boîte de vitesses pour Max Verstappen, sans pénalité.

La troisième séance d’essais libres se termine avec les mêmes pilotes dans le top 3. Rendez-vous à 18:00 pour les qualifs !!!

Nyck DE VRIES | AlphaTauri

Nyck de Vries n’a pas participé à la troisième séance d’essais libres à Djeddah. AlphaTauri a procédé au changement du groupe motopropulseur suite à la détection d’un problème.

L’écart entre les gommes à Djeddah, selon Pirelli.

On prend les mêmes et on recommence en inversant les Hispaniques. Verstappen est dominant ce vendredi. Ocon pointe en quatrième position pour cette deuxième séance d’essais qualificatifs à Djeddah.

Les nouvelles pièces de moteur et de boîte de vitesses pour le Grand Prix d'Arabie Saoudite.
On remarquera que chez Ferrari, on a fait des changement précautionneux de moteur thermique pour les deux pilotes.
Pérez et Norris ont aussi pioché dans leurs réserves.

Les résultats de la première séance d'essais libres à Djeddah, avec Max Verstappen premier devant son coéquipier Checo Pérez et Fernando Alonso.

La FIA a diffusé les notes des nouveautés pour chaque écurie à Djeddah.

Ferrari

Ferrari ne lâche pas l'affaire avec son aileron arrière à un seul pilier, comme le témoigne le cliché d'Albert Fabrega en vadrouille dans le paddock de Djeddah.

Pourquoi ce pilier simple ? Jock Clear avait indiqué : "C'est un développement qui n'est qu'un pas en avant pour l'aileron arrière. De toute évidence, le fait de passer à un pilier unique permet d'assainir le flux au bas du plan principal."

FIA

La liste exhaustive des changements apportés au circuit de Djeddah a été distillée par la FIA.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen a souffert de maux d’estomac ces derniers jours et, avec l'accord de la FIA, ne sera à Djeddah qu’à partir de demain, vendredi, donc normalement en piste.
Le pilote néerlandais va mieux.

Lance STROLL | Aston Martin

Lance Stroll veut capitaliser sur toutes les opportunités qui se présenteront à eux en course, notamment les voitures de sécurité.
Il veut continuer à développer sa voiture : "Le circuit de Djeddah est complètement différent de celui de Bahreïn, il nous offre donc une opportunité inestimable de collecter plus de données et d'approfondir notre compréhension de l'AMR23."

Fernando ALONSO | Aston Martin

Fernando Alonso veut travailler d'arrache-pied pour maintenir ce bon départ de saison mais il garde les pieds sur terre : "En réalité, je ne pense pas que ce sera avant l'Australie que nous saurons mieux où en est la performance globale, car d'ici là, nous aurons eu trois week-ends de course très différents sur des circuits variés à Bahreïn, en Arabie Saoudite et en Australie."

Charles LECLERC | Ferrari

Fred Vasseur a confirmé ce mercredi matin lors d'un appel aux médias que Leclerc prendrait une pénalité à Djeddah : "Il y a eu deux problèmes [à Bahreïn], un dimanche matin quand nous avons allumé le groupe motopropulseur et un pendant la course. Malheureusement, c'était deux fois l'unité de contrôle électronique, l'ECU."
Le Français indiqué que c'était une première : "C'est quelque chose que nous n'avons jamais connu par le passé."

Pour annoncer la malheureuse pour le pilote monégasque : "J'espère que maintenant c'est sous contrôle, mais nous avons fait une enquête approfondie sur le problème. Malheureusement, nous devrons prendre le penalty à Djeddah, car nous n'avons qu'un pool de deux unités de contrôle pour la saison". Il y a en effet deux unités de contrôle électronique (déjà consommées par Leclerc au premier GP à Bahreïn) permises dans la saison et à la troisième, c'est dix places de pénalité.

La carte version 2023 du circuit de Djeddah a été diffusée. Il y a une nouvelle zone de détection pour la troisième zone de DRS.
Avant la détection se faisait à l'entrée du virage 27. Elle se fera désormais à la sortie, juste avant ladite zone de DRS.
Ceci pourra sûrement éviter les collisions en cherchant le DRS (Verstappen-Hamilton 2021).

Mise à jour au 17/03/2023 : contrairement aux documents diffusés initialement par la FIA, le circuit reste à sa longueur de 6,174 au lieu des 6,175 km affichés.

Nyck DE VRIES | AlphaTauri

Nyck de Vries avant le deuxième Grand Prix de la saison : "J'ai assisté à la course l'année dernière, mais je n'ai jamais roulé sur le circuit de Djeddah, même si j'y ai beaucoup roulé sur simulateur, le plus récemment la semaine dernière. Cela semble très cool : rapide et délicat. Honnêtement, j'ai hâte de relever le défi, d'apprendre une nouvelle piste et de retourner faire la course."

Et pour cette course, il est confiant et pense que la dégradation, qui a été un soucis à Bahreïn, sera bien différente et qu'ils pourront compter sur leur performance en course, qui les a positivement surpris à Sakhir.
"La dégradation des pneus a été un facteur important dans la première course, mais je pense que Bahreïn est un cas particulier en matière de dégradation. Le tarmac est probablement le plus ancien du calendrier, donc je suis très confiant qu'en Arabie Saoudite, ce sera une autre histoire, mais nous devrons attendre et voir si cela joue en notre faveur."

Nyck a aussi participé aux tests Pirelli : "Tout kilométrage est bienvenu, surtout à cette période de l'année."

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Pour Yuki Tsunoda, la performance à Bahreïn était loin des espérance. Pour lui, la situation à Djeddah devrait être meilleure pour l'AlphaTauri : "Je pense que la nature à grande vitesse de la piste saoudienne conviendra mieux à notre package".

Le Japonais a effectué un test Pirelli d'une journée immédiatement après Bahreïn était "sans aucun doute très utile".
"C'est un plus grand avantage de le faire au début de la saison que le test de fin d'année. Du point de vue du pilote, il est préférable d'avoir beaucoup de kilométrage en début de saison car cela vous donne une chance de mieux comprendre votre voiture et ses réglages. J'ai fait beaucoup de kilomètres et je suis allé plutôt à fond toute la journée !"

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen loue les changements du tracé du #SaudiArabianGP : "Les changements qui ont été faits sont principalement pour la visibilité, donc j'espère que cela a un peu amélioré les choses pour nous les pilotes, car c'était vraiment dangereux dans certaines zones."

Sinon côté performance, il ne s'attend pas à ce que ce soit "facile" à Djeddah mais il compte sur les virages rapides : "Néanmoins, avec les virages à grande vitesse, je pense que nous pouvons avoir une voiture solide sur cette piste".

Sergio PÉREZ | Red Bull

Pérez est revanchard : "J'ai hâte de retourner sur ce circuit [Djeddah] après avoir obtenu la pole en 2022. J'ai été très malchanceux l'année dernière avec le timing de la voiture de sécurité alors que je menais la course, alors j'espère que ce sera à mon tour de gagner."

Mêmes gommes que l’an dernier pour le #SaudiArabianGP 2023.

Mario Isola, Pirelli : "Il est essentiel de trouver la bonne configuration et d'être prêt à tout à Jeddah : une piste très différente de Bahreïn."

"Dans les deux courses organisées jusqu'à présent, le Grand Prix d'Arabie Saoudite a été assez imprévisible en raison des fréquentes voitures de sécurité et des neutralisations, étant un circuit urbain typique."

"Un arrêt unique était l'option la plus rapide en 2022, lorsqu'une voiture de sécurité a conduit à un arrêt au stand précoce pour la plupart des pilotes, qui ont ensuite terminé la course en pneus durs."